Page précédente

Le sex toy

Nous avions dix huit ans tous les deux mon copain et moi et nous nous rencontrions intimement rarement, pendant les vacances, nous campions mais pas grand cose d'autre. Cet après midi là, je vais chez lui pour revoir nos cours et, pour une fois, ses parents sont absents. C'est un beau gars au regard franc et aux lèvres gourmandes, chez lui, il porte toujours un short en jean très court qui montre une bosse appétissante entre ses jambes et des belles cuisses imberbes et bronzées qui me font bander à chaque fois.

Mais cette fois ci, en l'absence de ses parents, tout va être possible! Nous nous asseyons côte à côte à sa table, ouvrons nos bouquins et commençons à étudier, mais je ne suis pas à l'étude: mon regard est braqué sur son short. Je connaissais le contenu par nos trop rares vacances et mon désir est toujours aussi terrible! Il s'en aperçoit et tourne la tête vers moi, il sourit (ah, ce sourire!) et dit:
-Bon, t'es pas dans les bouquins...Tu peux toucher!

Le coeur battant,je ne me fais pas prier et je pose une main sur sa bosse qui aussitôt grossit. Mon jean se tend tandis que je caresse ses cuisses musclées.-Ca fait un moment que nous ne l'avons plus fait! Dit-il, Je vais te montrer quelque chose.
Il se lève et va ouvrir un tiroir fermé à clef et en sort un sex toy, plastique et mousse. -Quand tu me manques, et c'est souvent, je me sers de ça en imaginant que c'est ta bouche!
-Ah bon?
-Viens.

Il détache la ceinture de son short en s'étendant sur son lit:-Viens, je te dis, tu vas voir! Il fait glisser sa fermeture éclair et sa flèche qui durcit lentement se dresse. Il se soulève et fait glisser son short sur les mollets, caresse d'une main sa bite qui s'allonge et quand elle est très dure,il murmure:-Enlève ton jean.
Aussitôt mon épieu en jaillit, il constate:-Eh ben, tu bandes terrible! Je commence à caresser sa bite qui raidit, mais il dit:-Non! pas maintenant, regarde moi. Et il introduit son gland à présent très dur dans son machin en soupirant de délice:
-Couche...Couche toi près de moi. et regarde!
Il pousse toute sa hampe dans le sex toy qu'il fait monter et descendre lentement:-T'imagines pas comme c'est bon!

Puis il accélère de plus en plus vite en donnant des petits coups de reins. Près de lui, j'empoigne mon épieu dur comme acier et je vais et je viens à son rythme, je dis:-Tu vas tout de même pas jouir? -Si..Si... Halète-t-il, mais...T'en fais pas,nous avons le temps, nous le...ferons après! H...HHH!..Il me sourit de son regard vicieux en faisant aller et venir son truc à toute vitesse. Il fait:
-H...Ne..Ne te fais pas juter... pas maintenant! Arrète de te b...Branler! Je stoppe ma masturbation mais lui continue à se tordre de plaisir en enfoncant et retirant sa bite fougueusement! Il se cambre:
-Ouaiiis! HH!...H!...C'est BOOOON!...JE JUTE!

Et il lance ses jets profondément dans le sex toy. Tremblant de plaisir, il le retire dégoulinant de jus et la bite toujours raide il dit en me le passant:-Essaie, vas y! J'introduis mon épieu dans ce truc, c'est formidable, car ma bite est serrée et glisse dans son sperme! Il fait lui-même monter et decendre le sex toy lubrifié de son jus, délicieux! Surtout de sentir son jus chaud sur ma bite! Il ne me faut pas longtemps pour que mon jus rejoigne le sien dans ce machin! Je tressaute, son regard vicieux dans le mien.
-Alors? T'as aimé?

Il prend le sex toy et lèche nos jus mêlés :
-MMMM! Y'en a beaucoup!, puis,ses lèvres dégoulinantes se posent sur les miennes dans un baiser profond.
Il va rincer l'appareil au robinet, le remet dans le tiroir, renfile son short et dit:-Maintenant, voyons un peu nos cours.

En parfaits étudiants, nous passons deux heures dans nos livres et l'étude terminée il dit:-T'est encore en forme? -Oui! -On remet ça, mais sans sex toy !
Je passe la main dans la jambe de son short, comme il est très court j'atteins aussitôt sa bite raide qui s'allonge de plus en plus et sort le long de sa cuisse. Nous enlevons short, t-shirts, jean, et conplètement nus nous nous affalons sur le lit. Les bouquins sont bien oubliés quand nos glands se frottent l'un contre l'autre, d'un doigt je titille son gland ,il râle:-Arrète! tu vas déjà me faire jouir!

J'embrasse ses cuisses frémissantes, je remonte lentement jusqu'à sa flèche, le la prends entre mes doigts serrés, elle est gonflée et dure comme jamais, les veines apparentes sur la peau, le gland suintant de la promesse du plaisir. Mon copain halète déjà:-OOOOh...QUE T'ES BON, TOI! J'EN PEUX PLUS! Son corps frémissant me fait bander plus dur encore, je suce son gland, il donne des coups de reins, sa sagaie entre et sort:-H!...HH!...OH FRANK!..JE SUIS FOU!!
Je me retire, il fait:-Salaud!...HHH!...J'allais juter!

Je pose ma bite sur la sienne, je les serre toutes les deux dans ma main, ce contact est délicieux, nos glands se frottent l'un sur l'autre, je fais aller et venir ma main, il halète bruyamment:
-OH!...TA...TA BITE ET LA MIENNE! VAS...VAS
-Y A FOND! Il tremble, frissonne, se tord, transpire, et:
-OUAAAAH! C'EST....TROP BOOOON!
Mon poing va et vient à toute vitesse sur nos bites accolées, la tête renversée en arrière il hurle:
-AAAAAH!...OUIIII...

Et nos glands accolés lancent en même temps leurs jets puissants encore et encore!
Nous nous détendons, enduits de jus et de sueur, il dit:
-Qu'est ce que c'était bon! Je réponds:-Quand tes parents seront encore absents, tu me le dis, hein!
-Je crois qu'ils ne seront pas là un jour de la semaine prochaine, je te le dirai, on remettra ça!

Frank

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.