Best Of Cyrillo

Page précédente

Sex en Egypte.

Cette anecdote m'est arrivée il y a de la 3 mois, lors d'un voyage en Egypte. Je ne m'attendais nullement à subir une scène sexuelle aussi torride et imprévue mais le hasard a bien fait les choses.

Au mois d'Août je suis parti avec 3 copains hétéros en Egypte afin d'y passer 2 semaines de vacances. Mes amis ne connaissant pas mes tendances homosexuelles, je m'étais donc résolu a passer 2 semaines sans sexe viril. Apres une semaine de vacance, mes hormones étant plus que déchaînes, je me décidais donc de laisser mes amis a la piscine afin de partir roder dans les rues d'Asswan en espérant y trouver un peu d'action.

Je me décris, j'ai 28 ans, je suis un beau mec de 1.80 m, assez muscle, viril aux yeux noir et cheveux bruns, plutôt type méditerranéen et très porte sur le sex.
Je commençais donc à marcher dans les rues d'Asswan, vêtu d'un bermuda court et d'un marcel moulant ayant déjà une trique d'enfer difficilement dissimulée sous mon bermuda en toile.

J'entamais la rue du marche, défigurant tous les males aux alentours, cherchant deseperemment un étalon égyptien qui pourrait assouvir mes désirs sexuels. Je passais devant un magasin a souvenirs ou j'y vis un vendeur seul d'une quarantaine d'année portant une djellaba blanche, assez mignon et qui m'invitait a y entrer afin de me montrer des habits orientaux. Je ne comptais pas y rentrer mais soudainement je vis qu'il passait une main à ses couilles pour les gratter. Je décidais donc de rentrer dans son magasin alors que mon regard se fixait sur sa main qui touchait son nombre sous sa djellaba. Il remarqua que je le fixais lorsqu'il faisait se geste et me fit un sourire assez provocateur.

Il me montra des babioles a l'entrée du magasin, je lui répondis que ce n'étais pas a mon goût lui demandant si il avait d'autres choses a me montrer a l'intérieur du magasin. Je gardais un air très calme alors que je n'avais qu'une seule envie, de me jeter à ses pieds et de lui soulever sa robe pour pouvoir gober son membre. Il me fit donc monter au 1er étage pour me montrer d'autres choses.

Je le suivais calmement et une fois en haut il repassa sa main a ses couilles, comprenant son manège je décidais de fixer une fois de plus son membre qui commençait a prendre de l'ampleur. Je lui demandais de mon montrer des turbans pour la tête et il se mit derrière moi pour me le mettre, se frottant a mon bassin afin que je puisse sentir sa bite déjà bien dure contre mes fesses. Il n'y avait pas photo et je compris que j'allais enfin passer un bon moment. Vu qu'il était fortement intéresse et plutôt entreprenant, je décidais de jouer un peu avec lui auparavant afin de faire monter la tension sexuelle. Je décidais donc de ne pas bouger alors qu'il collait sa grosse bite contre mes fesses et lorsqu'il finit de me mettre le turban je me suis décolle pour aller me voir devant la glace. Il me suivit et je pus voir sa bosse très prometteuse sous sa djellaba qui me promettait de me faire passer un bon quart d'heure.

L'eau à la bouche je ne fis aucun signe, juste lui demandant de m'amener une djellaba à essayer. Il me l'apporta et je me mis derrière une pile de tapis pour me déshabiller entièrement et l'enfiler. Il me fixait droit dans les yeux quand je changeais d'habits portant plusieurs fois sa main à sa bite. N'en pouvant plus je me rapprochais de lui, lui demandant de m'ajuster le bas de la djellaba. Il se mit a genoux pour me faire un ourlet et j'en profitais pour coller ma bite déjà bien dure a son visage. Il frotta sa joue contre ma bite, puis d'un coup je fis remonter ma djellaba, dévoilant ma nudité en dessous pour lui faire rentrer mes 20 centimètres au plus profond sa gorge il entama une fellation de tonnerre, puis descendit a mes couilles pour leur faire un lavage intensif.

Il me retourna et commença à me bouffer le cul, m'enculant avec sa langue. Je poussais des cris de plaisir, pensant surtout qu'à n'importe quel moment quelqu'un pourrait rentrer et nous surprendre dans cette situation. Je me retournais pour lui soulever sa djellaba et lui baisser son pantalon qu'il avait en dessous et je commençais à lui rendre la pareille. Une belle bite foncée énorme de plus de 23 centimètres s'y trouvait, je jubilais à cette révélation, essayant d'en mettre le maximum dans ma bouche affamée. N'en pouvant plus il me retourna, enfila une capote et sans plus de préparation la pointa a ma raie et commença a la rentrer. J'étais tellement chaud que mon cul était déjà bien dilate ouvert et il n'eu aucun problème a la faire rentrer malgré ses dimensions peu ordinaires.

Il me baisa comme un animal comme si il n'avait pas baise depuis des mois. Il s'arrêta pour me déplacer sur la pile de tapis et recommença à me prendre en levrette pendant un bon quart d'heure. Je me branlais en parallèle quand il me dit qu'il allait finir. Sentant son explosion venir je jouis comme je n'avais jamais jouit, des grands jets se répandaient jusqu'au dessus de ma tête pour s'étaler sur les tapis. Mon cul se contractant le fit jouir encore de plus belle.

Epuisé, je me levais pour me rhabiller, il me dit qu'il venait du Soudan et qu'il n'avait pas baiser depuis 7 mois, me remercia de l'avoir libère de sa frustration. Il m'offrit la djellaba et m'invita à revenir quand je voulais.
Le lendemain nous quittions Asswan pour Louxor, je ne le revis donc plus jamais, mais je compris ce que voulait dire le signe de la main portée aux couilles en Egypte et je me fis donc un plaisir de partir roder dans les rues de Louxor des mon arrivée a port.
D'autres aventures m'arrivèrent, mais ça sera pour une autre fois...

Belkeu

bel_keu@hotmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.