Page précédente

Découverte de nouvelles sensations.

Depuis quelques semaines je navigue sur des sites internet concernant les pratiques SM, je ne sais pas si c'est la découverte de nouvelles sensations ou l'envie de me surpasser mais je me mis en quête d'un maître pour m'initier.

Paul me donna RDV dans un bar pour vérifier ma motivation avant de commencer l'initiation. Il était là à mon arrivée, habillé dans un style classique (jean / basket / tee shirt) qui ne laissait percevoir aucune information sur ses penchants SM et sur la suite de notre journée.
Après une courte discussion, je décide de commencer le trip et le suis chez lui. La règle est simple, je deviens son esclave, il peut faire de moi ce qu'il veut durant toute la journée !
Arrivé chez lui, le ton a changé, il devient autoritaire. Il m'ordonne de me dessaper. Je me retrouve nu devant lui. Il m'ausculte sous tous les angles, ses mains glissent entre mes fesses, effleurent mon anus et viennent malaxer mes testicules. Je commence à bander et lui commence à sourire.

Nous descendons à la cave, la lumière est faible. Des chaînes pendent du plafond au centre d'un cercle de bougies posées au sol. Rapidement, Paul attache mes poignets aux chaînes, il écarte mes jambes et place une barre en métal à laquelle il attache mes chevilles aux extrémités. Je suis prisonnier et mon corps devient vulnérable.
Paul me pose un bandeau sur les yeux en m'expliquant que toutes les sensations ressenties seront décuplées. Mes oreilles sont aux aguets de tous ces mouvements. Les pas d'une seconde personne se font entendre, je m'inquiète car ce n'était pas prévu. Paul me dit que c'est Alex, son assistant. Il interviendra ponctuellement au cours de la séance.

Un bruit de tondeuse se fait entendre, Alex me dit que je suis trop poilu et qu'il va me donner l'apparence d'un nouveau-né. Mes aisselles, mes jambes, mon pubis et mon anus sont rapidement dépourvus de leurs poils. Un petit coup de rasoir pour terminer le rasage au plus près puis il me masse avec un liquide qui me brûle légèrement, c'est de l'alcool pour désinfecter. Ces manipulations et cette chaleur subite me font bander.

Paul attrape son fouet et m'assène un coup violent sur le gland. Mon sexe réagit et bande de plus belle. Une pluie de coups tombe à présent sur mes fesses et mes testicules. La douleur calme mes ardeurs et mon sexe reprend sa taille normale.

Alex a préparé trois poires à lavement, Paul les vide une à une dans mon anus. Au bout de 10 minutes, l'envie d'expulser toute cette eau se ressent. Alex place une bassine entre mes jambes, le flot tombe rapidement, je me sens allégé mais vide.

Alex me nettoie à l'eau claire et me place un plug dans l'anus et me conseille de ne pas le perdre durant toute la séance. Paul me mordille et pince mes tétons, la douleur m'électrise et un frisson parcourt tout mon corps. Alex m'embrasse les tétons meurtris avec la bouche pleine de glaçons, le froid me surprend, mais cela apaise la douleur. Paul accroche sans ménagement des pinces sur mes tétons, la puissance de la pince + les pointes acérées qui me transpercent les tétons, me font pousser un cri de douleur pendant que mon corps tente de se débattre en vain, mes protestations les dérangent, Alex me bâillonne avec un collier comportant une boule en plastique d'un diamètre suffisant pour que je ne puisse plus le déranger. Mon gland reçoit lui aussi une pince avec une double chaînette qu'il attache aux pinces de mes tétons, mon sexe se retrouve tiré vers le haut et plaqué contre mon ventre. La douleur de mes tétons se fait oublier pour laisser place à une sorte d'anesthésie.

Pour que la douleur revienne, Paul attache un poids à mes testicules, mon sexe est étiré par deux forces qui s'opposent. J'ai l'impression que mon gland va se déchirer.

Ils me laissent ainsi pendant un long moment que je ne pourrais quantifier mais qui m'a permis de ressentir les différents tiraillements infligés à mon corps.

Ils reviennent, Alex tire un peu sur les chaînettes pour attiser la douleur. Je me tortille sous l'effet de cette nouvelle torture. Il ôte la pince posée sur mon gland ainsi que les chaînettes reliant mon gland à mes tétons. Il me branle doucement, mon sexe réagit au quart de tour malgré le poids attaché à mes testicules qui commence à osciller et accentuer la douleur. Je bande au maximum. Ne voulant pas me faire éjaculer, il relâche mon sexe. Paul s'occupe de mes tétons. Il ôte les pinces, le soulagement est énorme mais il veut me voir souffrir et me mord les tétons l'un après l'autre jusqu'au sang. Mon sexe est tendu, au bord de l'explosion.
La barre qui m'écarte les jambes se soulève, mon corps bascule vers l'avant, face vers le sol. Je suis à l'horizontale, comme un oiseau, je vole.
Paul place une bougie sous mon sexe, la chaleur montante me brûle et calme mon érection. Le plug de mon anus est remplacé par une bougie de gros calibre dont la cire ne tarde pas à couler sur le pourtour de mon anus et sur mes testicules. Puis une pluie de gouttelette de cire s'abat sur mon dos. Je suis recouvert de cire. Chaque impact est une piqûre vive. Mon corps sursaute à chaque gouttelette. Le relâchement de mon corps en survol au-dessus de la bougie, rapproche mon sexe pendant de la chaleur de la flamme à chaque mouvement.
Les bougies placées sous mon sexe et dans mon anus sont retirées. Le plug retrouve sa place d'origine. Mon corps bascule à nouveau, je me retrouve à l'horizontale, face en l'air.
Paul place deux bougies sous mon dos pour ne pas que je m'assoupisse. Mes abdominaux vont être mis à contribution. Une pluie de gouttelettes de cire tombe sur ces derniers. Les piqûres reviennent à chaque impact. La pluie se dirige vers mes tétons. Une fois recouvert de cire, la douleur est à la limite du supportable, mes yeux s'humidifient. Mon sexe toujours pris par l'attraction terrestre des poids accrochés à mes testicules, est tendu. Paul s'occupe de recouvrir mon sexe de cire en commençant par les testicules, les impacts de cire sont plus intenses car la peau est plus fine sur le sexe, je commence à pleurer. Paul continue sa progression, il remonte le long de la hampe. Arrivé à la hauteur de mon gland il fait une pause, ma respiration est haletante. Je sais que le pire est à venir…

La première goutte de cire tombe sur mon gland, la douleur est si forte que mes abdominaux me lâchent et mon dos vient au contact des flammes placées en dessous. Je me brûle. Je ne sais plus quoi faire car ces deux douleurs consécutives sont insupportables. Je me ressaisis, mon corps reprend sa position, mes abdominaux se contractent et les gouttes de cire commencent à chuter sur mon gland. Je ne sais pas combien de temps cela à durer mais suffisamment pour que je sois à la limite de stopper le trip. Je pense que j'aurais préféré ne pas être circoncis à ce moment-là car le prépuce aurait protégé mon gland des brûlures de cire.

Une fois recouvert de cire, Alex retire les bougies sous mon dos, je me relâche complètement, je laisse mon corps s'affaler. Après avoir vérifié le positionnement du plug et avoir fait osciller le poids attaché à mes testicules. Paul et Alex sortent de la pièce et me laissent à nouveau dans cette position inconfortable pendant un long moment.

À leur retour, Alex retire la cire sèche de mon sexe et Paul me prodigue une belle pipe en gorge profonde, mon sexe reprend à nouveau sa plus belle proportion malgré le poids toujours en place sur les testicules et la douleur des sévices de la bougie. Une fois encore, Paul se retire avant mon éjaculation.

Alex me ramène sur le plancher des vaches et me détache des différentes étreintes. Mes testicules sont libérées, l'absence du plug provoque une sensation de vide mais pas pour longtemps…

Paul s'allonge à terre et me dit de m'empaler sur son sexe pendant qu'Alex le branle, le vide est comblé mais mon anus distendu par le plug peut en absorber plus. Alex me présente sa bitte à sucer, elle est longue et fine comme celle de Paul (17x5). Une fois en érection, il passe derrière moi. Paul me dit de me coucher sur lui tout en restant pénétré. Alex glisse un doigt dans mon anus. La sensation de cette double pénétration m'excite. La bitte de Paul + le doigt d'Alex me font bander. Puis ce sont deux, trois et quatre doigts qui rentrent dans mon anus. Alex retire ces doigts et présente sa bitte au bord de mon anus, elle glisse doucement. Je réalise que j'ai deux bittes dans le cul, je pensais que cela était réservé aux acteurs de films X avec quelques truquages! Le plug m'a bien élargi et cette double pénétration se passe sans douleur. Cependant je risque d'exploser d'une seconde à l'autre car le massage de ma prostate est intense.

Ils se retirent en même temps, Paul me donne sa bitte à pomper et explose dans ma bouche, trois jets de spermes épais. Pendant ce temps, Alex se branle gentiment, attendant que ma bouche soit disponible pour exploser lui aussi une grande quantité de sperme. J'avale toutes leurs semences.

Paul me signale que la séance arrive à sa fin, il reste deux épreuves et je serais libéré !
Je m'allonge à terre, Paul enfile un gant à picots et me branle violemment. La douleur est intense, j'ai peur que mon frein se déchire mais il tient bon. L'excitation est telle après cette longue séance que j'éjacule de multiples jets de spermes à 1 mètre d'altitude dont un en plein visage d'Alex.

Je suis vidé physiquement et physiologiquement. Paul et Alex sont contents de ma prestation, de mon endurance pour cette première séance et décident de m'offrir le bouquet final : un jet de pisse simultané à boire directement à la source !

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay d'internautes