Page précédente

Soccer

J'avais 18 ans et je voulais joindre l'équipe de soccer de l'école pré-universitaire, tous les joueurs avaient entre 19 et 22 ans, comme je suis mordu du soccer, notre sport national, après de nombreuses demandes, ils ont enfin cédé à mes demandes et donné rendez-vous le samedi à cinq heures au terrain de soccer, pour tester mon savoir-faire, satisfait de ma performance. Il m'ont dit, que je devais passer mon initiation pour être officiellement membre de l'équipe et de revenir aux douches du terrain de soccer ce soir à dix heures précis, en sautant la clôture, car le terrain et fermé le soir à dix heures.

À 9h45, j'étais là, j'ai sauté la clôture et attendu les 12 joueurs... Ils sont arrivés en trompe et ils m'ont encerclé et en peu de temps, je me retrouvais à poil, j'ai eu beau me débattre, mais un contre douze, veut ou ne veut pas, ils ne mettent nu et avec de la crème à barbe et un rasoir, je me suis retrouvé encore plus nu, de la queue et du cul, sous leurs rires de satisfaction, il se sont eux-mêmes déshabillés, ne gardant que leurs chandails numérotés, il m'ont présenté une boite, me disant de tiré un papier de la boite et que le numéro inscrit sur le papier, je devais lui sucer la queue jusqu'à éjaculation, sans la sortir de ma bouche, si non, ils me raseraient la tête et en plus, je ne serais jamais membre de leur équipe, n'ayant pas le choix et étant ouvert à tout bon sexe, filles ou gars, j'ai pigé et j'ai retiré deux papiers volontairement.

Leurs cris de satisfaction, quand je leur es dit, que j'avais deux papiers, je devais sucer et vider les deux, bien mal pris... malgré moi (plutôt chanceux), le numéro 8, Fabricio, s'avança avec son gros 7 pouces bandés raides, que j'ai sucé vivement en lui serrant ses grosses couilles, en mâle mal foutu, il éjacula en moins de 2 minutes, mais une bonne quantité de sperme, le numéro suivant, étais le numéro 21, le petit Antonio et son beau large 6 pouces recouvert d'un long prépuce, s'avança vers moi, tout souriant et en vrai mâle macho, il me poignas par les cheveux et commença à me fourrer dans la bouche, comme s'il fourrait une fille, de bon coup viril et à fond dans la gorge, me claquant ses grosses couilles sur le menton, son super jeu de va et vient dura plus dix minutes, avant de se mettre à hurler et me remplir la gorge de plus de quatre jets épais de son sperme.

Me repassant la boite, je devais piger un autre numéro et le chanceux devais m'enculer et jouir dans mon cul, plusieurs me criait de pigé encore deux numéros, je ne pouvais pas refaire deux fois de suite, le même chose, J'ai pigé le numéro 14... Le 14 étais le capitaine de l'équipe, Tonino, un grand mâle de presque six pieds et une queue au repos qui lui pendait entre les deux jambes, qui devais bien avoir six pouces, je n'osais pas l'imaginé en érection...

J'ai vite réalisé que ce membre noir donnais un très gros et large huit pouces, il me fis placer debout. Penché par en avant, trois gros crachat sur mon cul et je sentais son gros gland à la porte de mon cul, il n'es pas resté longtemps à la porte, que je l'avais dans le cul et au complet, je me pensais entrain de fendre en deux, une telle douleur d'avoir une si grosse queue dans le cul, mais heureusement, que la douleur s'est vite transformé en jouissance, quand ma prostate à réagi à cette intrusion intime.

Tonino savais fourrer, j'étais aussi bien que lui, en regardant les autres se masturbé, regardant le capitaine me baissé, je fis signe à Ricardo de s'approché pour que je suce sa belle queue, j'étais comblé, une gros huit pouces dans mon cul et un autre de six pouces et demi dans la bouche.

Le tout continua en une orgie totale, j'ai eu droit aux spermes des douze, sois qu'il se soit vidé dans mon cul ou dans ma bouche, certain ont même profité de ma bouche et de mon cul pour se vidé deux fois, à leurs grandes satisfactions et aussi la mienne.

J'ai une autre fois pigé un numéro, ayant remis tous les numéros dans la boite. J'ai pigé le 21, le beau petit Antonio, qui n'as rien dis, car il savait ce qu'il devais faire, Il s'approcha de moi pour me la sucé, ce qu'il fit merveilleusement, tout en mettant son index dans mon cul, il me donnait une super bonne pipe et pour l'en remercier comme il se devait, je lui es rempli la gorge de quatre bons jets épais et gluant de mon sperme abondant, qu'il avala jusqu'à la dernière goutte.

Tous vidé, j'ai reçu mon chandail de l'équipe de soccer, le numéro 16, j'avais passé l'initiation et je faisais partie de l'équipe... Les joueurs de l'équipe se sont quittés, chacun de leurs cotés, moi je suis parti avec le petit Antonio, vu qu'il demeurais dans le même coin que moi.

En passant près d'une cabane abandonnée, je lui es dis, viens par-là, j'ai vu de quoi qui va t'intéresser, il m'a suivi et rendu au fond de la cabane, comme j'étais plus grand que lui, je l'es poussé sur le mur pour l'embrassé sur la bouche et nos langues se sont vites rencontrés, nous avons baissé comme deux bêtes affamés, ça faisait tellement longtemps que je rêvais de lui remplir le cul de ma queue et surtout de mon abondant jus de mâle

Ce fut une soirée inoubliable avec les joueurs, mais beaucoup plus intense avec le bel Antonio, il suce si bien et à un beau petit cul si serré et si chaud, après chaque partie, nous repartions ensemble, pour faire un long arrêt dans note cabane. Toujours commençant par s'embrassé à pleines bouches, un super 69 pour déguster notre semence et finir en s'enculant à tour de rôle, pour notre dernière éjaculation.

Nous ne sommes pas gai, mais de plus en plus bisexuel, nos rencontres se multiplie à vue d'oeil, nous trouvons des dizaines de raisons pour se retrouver seuls et...

FIN

Nathoo

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.