Page précédente

Épisode 1 - 2

Soumission 1

TRIP

Ça y est c'est de nouveau le we et ce coup-ci entier chez marc.

Il arrive le vendredi vers 19h, il descend saluer mon père et ma mère. Je le regarde et je me retiens de lui sauter dessus. Ça va faire 3h que j'ai le long Plug dans l'anus et ça m'excite un max. heureusement mon jean très serré retient mon érection. Je les entends discuter de ce que nous allons faire ce we pendant que je charge mon sac dans la voiture (toujours le même équipement : t-shirts et mes shorts spéciaux entre autre).
Je presse le mouvement en disant que le soir tombe et que nous allons arriver de nuit.
Enfin partis !

J'ouvre la boîte à gants où je retrouve mon collier de chien, je le boucle autour du cou. Il fait bon, je retire mon t shirt : il ne me reste que le jeans.

Marc me demande si je le porte ? Je lui dis que cela fait 3h qu'il occupe mon cul. Il me demande de glisser sur le siège, mon cul arrive au bord.
Il me dit de baisser mon jean pour lui prouver que je l'ai bien dans le cul. Je fais glisser mon pantalon sur mes cuisses avec mon slip, il se penche un peu et passe sa main entre mes fesses avec ses doigts il tapote dans la base du Plug, ça me titille la prostate et me voila bandant bien dur.

Il me dit de me rhabiller. Je remonte avec difficulté les jeans, quand j'arrive à fermer, on voit carrément ma bite se dessiner au travers des tissus.

Marc s'arrête sur le bas côté de la route, il dégrafe son jeans et je me jette sur sa queue affamée depuis une semaine. Je le suce, tourne la langue autour du gland, l'enfile dans ma gorge, lui mordille le frein et enfin je reçois ma ration de crème. J'avale rapidement afin de ne rien perdre. C'est trop bon !

Nous repartons vers la maison. Dès notre arrivée je file dans la chambre me changer et mettre ma tenue de salope (rien sauf le short découpé au cul et le collier). Je retrouve marc et nous déchargeons la voiture.

Il part se mettre à l'aise, je l'accompagne. Il se met nu, je commence à le chauffer, frottant mon cul sur sa bite qui commence à gonfler. Il enfile un short flottant, son gland dépasse légèrement du bas à gauche, je m'agenouille et tète.

Il me relève et me demande de le suivre. Nous descendons aux douches.
Là il me dit qu'il va épiler le peu de poil que j'ai. Il me badigeonne avec une crème les couilles et le périnée et remonte sur ma touffe ne laissant qu'un trait vertical d'environ 1cm de large.
Après 10mn je passe sous la douche et effectivement il ne reste plus qu'un trait vertical qui part du nombril et arrive à ma bite. Ça fait tout drôle au toucher. Pour le cul, il était déjà sans poils.

Ça l'a excité la petite séance, il bande dur ! Je vais enfin me faire remplir le cul !
J'arrache son short, sa bite rebondie sur ses abdos, je me penche en avant et pousse pour faire sortir le Plug. Il l'arrache et je me sens vidé. Il s'engouffre dans mon trou et je manque de jouir tellement c'est bon de sentir son gland frotter ma prostate. Il pousse sur mes reins et je me retrouve à genoux. Il me lime un bon 1/4 heure avant de me tapisser les boyaux, je gicle dans sa main, il me fait bouffer mon sperme et nous nous roulons une pelle bien savoureuse.
Une nouvelle douche et nous remontons finir la soirée (apéro, dîner, dodo).

Samedi :
Réveille, café puis jogging de 10 Km ! je souffle moins que la première fois. Nous sommes sportifs tous les deux et il n'est pas question de se laisser empâter (surtout lui, moi j'ai un peu de marge !).
Après un bon petit déjeuner, je reprends le défrichage, il en reste encore. Je coupe, taille, tronçonne tout le reste de la matinée.

Vers 14h douche, puis je rejoins marc qui travaillait quelques dossiers. Je me glisse sous le bureau et commence à lécher son paquet. Il grossit sous ma langue, je déboutonne avec difficulté son jeans et sa bite se déploie. Je prends le gland sur ma langue, le fait entrer doucement dans ma bouche et referme mes lèvres. J'aspire délicatement sa queue jusqu'à sentir mon nez dans ses poils.

Je le tète doucement, il gonfle encore et ma mâchoire s'écarte sous la pression. Soudain il me bloque la tête contre le bord du bureau s'enfile à fond et me tapisse les amicales de son jus. Il retombe sur son fauteuil, s'arrachant à ma gorge. Je me lèche les lèvres, il me traite de salope, de pompe à foutre. Je lui souris ravi de mon effet !
Je m'extirpe de sous le bureau et m'assieds sur les genoux, mon trou juste au-dessus de sa bite qui ne débande pas. Je recule un peu et son gland pénètre mon trou.

Il me relève alors, me pousse sur le bureau et finit de me pénétrer. Je sens ces 22cm qui m'envahissent en une seule et interminable glissade. Ses mains sur mes hanches accrochées à mon bassin, il me laboure les reins. Il lui faut au moins 1/2 h cette fois ci, mais il fini quand même par m'en donner 3 ou 4 giclée dans le ventre. Moi, je jouis sur le sous-main, il m'écrase le visage dedans avant de venir lécher mon sperme sur mes lèvres et mes joues.
Nous déjeunons, il est déjà 16h.

Nous finissons l'après-midi devant les plans des extérieurs.

Ce soir, il veut m'exhiber en boîte de nuit. Il y en a un gay à 50 Km.

Vers 11h on se prépare. Je dois enfiler mon grand Plug un short en jeans fendu, un t shirt blanc sans manche et par dessus un perfecto et mon collier. Lui est classique en jeans et t-shirt blanc. On se regarde dans une grande glace et ce que nous voyons nous excite un peu, 2 mecs de 1m86 musclé, un avec un air juvénile et l'autre qui ne fait pas ses 40 ans.

Nous arrivons en boîte vers 1h, il y a beaucoup de mecs, la musique est à fond. Le portier semble reconnaître marc et nous laisse entrer sans rien demander.
Nous allons nous alcooliser au bar. Pas mal de mecs se retournent sur mon passage. Mais marc m'a prévenu, je ne suis qu'à lui et si j'allume, je ne touche ni ne me laisse toucher. Ça me va tout à fait !

Après s'être chauffé sur la piste, il me tire vers une porte. Elle donne sur un long couloir desservant des petites pièces de chaque coté. Elles sont équipées de matelas, de murs de glace, de sling, de chaînes et menottes...

Il me pousse sur le sling, quelques mecs nous suivent pour mater !

Il m'écarte les fesses, un mec siffle, admiratif à la vue du plug que j'ai dans le fion. Marc me le retire et m'encule violement.
Le sling recule sous l'élan. Les mecs autour de nous se branlent. Je me concentre sur mon cul pour bien ressentir tous les effets de ce ramonage. Un mec veut que je le suce, marc dit non, le mec recule. Tout le monde a senti que je n'étais qu'a mon mec !

Marc me pince les tétons, je jouis et m'inonde les abdos. Mes contractions de l'anus font jouir marc. Il se retire et me rentre le Plug aussitôt. Comme cela, mon cul ne va rien perdre et on peu retourner sur la piste comme si de rien n'était.

En dansant, je croise les regards de quelques mecs qui me font pense qu'il devait être nombreux au spectacle de ma saillie !
Quelques uns me glissent à l'oreille un "bravo", "t'est beau quand tu jouis"... je suis flatté.

Nous rentrons quelque temps plus tard. Fatigués nous nous couchons direct.

À suivre le dimanche.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.