Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 100

Nous rentrons à la maison. La voiture garée, j’entre dans la maison avec Jimmy alors que Samir rejoint Ammed à l’appart.
Jimmy est tout impressionné par la grande maison. Je lui dis de pas s’en faire. Nous entrons et Marc nous interpelle du fond d’un des canapés du salon.

Je retire le blouson des épaules de Jimmy et le pousse en avant en lui disant qu’il devait aller voir Marc et être gentil comme avec moi.

J’entends Marc lui souhaiter un bonsoir puis plus un bruit. J’ôte à mon tour mon blouson et je vais les rejoindre. Je comprends mieux le silence.
Jimmy est à genoux entre les jambes de Marc et lui pompe la bite. Marc me regarde étonné et ravi, il n’a pas eu à lui demander quoi que ce soit !
Je lui demande comment il trouve car ce n’est que sa deuxième pipe après tout.
Marc me dit, qu’il a de l’avenir vu l’efficacité de son pompage et sa voracité. En effet, tout seul, il force volontairement pour prendre entièrement les 22cm de Marc.
Je les regarde, Marc à l’air content que je l’ai ramené.
Je déshabille Jimmy comme je peux alors qu’il reste la bouche collée au pubis de Marc. J’arrive à le décoller 10 secondes pour faire passer son polo par-dessus la tête.
Je lui relève le cul pour pouvoir lui bouffer la rondelle et la préparer pour Marc.
Comme sous la langue de Samir, Jimmy se tortille et me laisse lui lubrifier le trou. Je suce mes doigts pour les lui rentrer dedans. L’indexe suit le majeur. Je suis obligé de forcer un peu mais ça passe. Je sors d’un tiroir de la table basse la plus proche un tube de gel, et un flacon de poppers.

Marc s’est levé et se met à poil, la queue toujours enfouie au fond de la bouche de Jimmy. Une fois nu, il se rassoit. J’ai de nouveau accès au trou du ptit beur. J’en profite pour enfoncer le tube entre les fesses et je presse pour envoyer une dose de gel. Quand j’y mets les doigts, ils se trouvent baignant dedans dès le passage du sphincter. Je les agite, tourne pour bien étaler le lubrifiant.
Je demande à Marc si il veut essayer son cul. A sa réponse positive, je relève Jimmy et l’installe un genou de chaque coté des cuisses de Marc. Ce dernier prend une de ses fesses dans chaque main, et les écarte. Délicatement, il pose la rondelle de Jimmy sur son gland. Accroché au cou de Marc, il se retient de descendre plus bas. Je lui fais sniffer du poppers dans chaque narine et il se lâche. Il glisse le long du torse de Marc alors que son anus s’ouvre et accepte le passage de la bite.
Quand sa bouche se trouve en face de celle de Marc, il prend l’initiative de l’embrasser, sa langue entrant en jeu  immédiatement.
Je n’ai pas besoin de le doser une nouvelle fois pour qu’il pose ses fesses sur les cuisses de Marc les 22cm totalement absorbés.

Je le laisse faire, il a un instinct du sexe très développé. Après être resté quelques instants collé aux cuisses de Marc, il se soulève entièrement tout en gardant en lui le gland. Puis doucement il redescend. Après avoir fait cela 4,  il se relève mais retombe de tout son poids. Marc apprécie la différence. De nouveau 4 fois (ce doit être son chiffre fétiche) puis il se pilonne le fond du boyau en sautillant sur les genoux de Marc.
Il ne tarde pas à jouir des nouvelles sensations éprouvées et macule les abdos de Marc. Je vois ce dernier jouir à son tour au plus profond de Jimmy.
Je leur laisse 2mn puis demande à Jimmy de se relever en serrant les fesses. Il le fait bien, rien ne ressort. Puis je lui dis qu’il faut nettoyer ses dégâts et lui ordonne de lécher son sperme. Il me regarde surpris mais s’exécute. Un peu hésitant au début, il ne tarde pas à tout récupérer à grands coups de langue. je lui demande si c’est bon, il me répond – miamm.

Marc propre, nous discutons 5mn. Il me dit que le ptit beur est prometteur. Quand il entend cela, Jimmy se redresse et paraît tout fier. Mais qu’il va falloir domestiquer les quelques poils qui envahissent ses aisselles et son sexe.

Je comprends ce qu’il veut dire, j’avais pensé pareil.
Je descends Jimmy au sous sol. Quand nous entrons dans la salle de muscu, il ouvre de grands yeux émerveillés. Je le pousse jusqu’aux sanitaires. Il me demande si il est dans une salle de cours. Je lui dis que oui mais réservée à nos amis proches.
Il est naturellement imberbe. Pas de barbe, pas de poils sur le torse mais un peu sur les avants bras, les cuisses et les mollets en plus des aisselles et du sexe. J’ai pu vérifier que son cul est glabre lui aussi.

Je lui passe donc une couche de crème épilatoire sur tous ses poils et le laisse debout 10mn. Quand il me dit que ça le chauffe pas mal, j’ouvre le robinet des douches et le jet entraîne la crème et les poils dans les égouts. Doucement je passe sur son corps un gant de toilette, décrochant les quelques poils plus résistant.
Je vérifie minutieusement, plus un poil ! Je le sèche et lui passe une crème apaisante.
Nous passons devant une des glaces en pieds de la salle de muscu. Il s’arrête devant et se regarde devant, derrière. Je lui demande comment il se trouve. Il me dit qu’il à l’impression d’être 4 ans plus jeune quand il était encore gamin.
Je lui demande si ça va, il me dit que c’est très bon ce que je viens de lui faire découvrir. Je suis rassuré.

Je cherche dans l’armoire un jock à sa taille mais n’en trouve pas, du 34 de tour de taille c’est pas dans nos dimensions habituelles !
Demain j’achèterai par Internet toute la panoplie à ses dimensions.
Il lui faut des Jocks straps, et des slips corrects. Vu son petit cul je vais probablement aller sur des Ginch Gonch aux motifs adolescents. Et en attendant j’irais dévaliser le magasin de sous vêtement le plus proche et j’irais voir chez intersport pour les jocks.

En attendant il flotte dans le plus petit Jock que j’ai pu trouver. La maison étant chauffée à 22 / 23° il ne risque pas d’attraper froid.
Nous remontons passer l’inspection de Marc. Jimmy se plante devant lui et tourne lentement. Marc pose ses mains sur ses épaules et les passe sur tout le corps faisant tomber le jock à ses pieds. Il le félicite d’être tout lisse, notre ptit beur en rougit.
Quand Ammed et Samir entrent dans la maison pour le service, il court se jeter dans les bras de Samir et nous entendons distinctement un – merci tonton.
Quelques explications plus tard, nous apprenons que Jimmy est un très lointain cousin au 6ème degré par sa mère.
Samir se tourne vers Marc et lui demande si son « cousin » lui a donné satisfaction. A sa réponse positive, il embrasse Jimmy sur le front et lui dit de bien nous obéir en tout

 

Pendant que tout le monde s’affaire, je prends Jimmy à part et lui dit ce que nous attendons de lui (du moins pour l’instant). Il va rester tout le WE avec nous et nous allons, Marc et moi nous occuper de lui. Je le sens curieux mais il n’ose pas me questionner.
Après dîner, nous remettons ça. Par précaution, je lui fais un lavement.
C’est une découverte pour lui. Nous nous en amusons tous les deux. Il fait de gros efforts pour garder l’eau tiède le plus longtemps possible avant de courir sur la cuvette des toilettes. A la 4ème fois, l’eau sort propre. Je le sèche puis lui plante un petit plug dans l’oignon. Bien graissé, il entre tout seul. Je le vois perplexe. Je le questionne, il me dit que ça fait tout drôle, mais pas mal. Comme il à l’air d’apprécier, j’en sors un plus gros (taille de la bite de Marc au plus fort). Je lui demande de se pencher, je lui écarte les fesses et retire l’engin qui fait un petit « plop » en passant l’anus.

Je ne laisse pas son anneau se fermer et pousse le nouveau à la place. Le passage du renflement est plus délicat. Je lui dis de pousser et d’un coup, il « avale » le plug , la base collant serré contre la « porte ».
Je le redresse et lui redemande si ça va. Il tortille des fesses probablement pour lui trouver sa place et me dit que c’est OK. Il fait quelques pas devant moi et arrive à marcher normalement. Je me dis que pour les courses demain, il pourra m’accompagner ainsi équipé.
Quand nous remontons, Jimmy court vers Marc et se tourne devant lui, se penche et écarte les fesses pour lui montrer.
Marc pose sa main droite sur une fesse, la caresse et le félicite. Il s’approche du plug, saisit la base et tire doucement pour voir quelle taille il a dans le cul. Arrivé au renflement, il lâche tout et le plug reprend sa place claquant sa base sur l’œillet.

Marc ordonne un « au lit ». Jimmy nous pipe, il s’améliore. Marc lui défonce la gorge. Je vois poindre des larmes (de plaisir) aux coins de ses yeux, mais il n’arrête pas.
Sur le point de jouir, Marc le maintient sue sa bite et lui remplit la bouche de foutre. Je lui dit d’avaler mais d’en garder un peu en bouche. Quand Marc lui soulève le menton, sa bouche colle à la hampe et se ferme au dessus de son gland. Je me penche vers Jimmy et colle ma bouche à la sienne. Ma langue s’insinue entre ses lèvres, je bute sur la barrière de ses dents et force le passage. Quand il dessert la mâchoire, j’accède à sa langue couverte du nectar de mon mec. Je passe bien 5 mn à lui nettoyer la bouche de toute trace de sperme.

Sans que j’ai à le lui dire, quand nous nous décollons, il part aussitôt pomper ma queue.
Pour lui faciliter le travail, je le fait pivoter en 69. Comme ça ma bite entre plus facilement dans sa gorge. Quand il est à fond, ses dents plaquées sur mon pubis, naturellement il dégluti plusieurs fois avant de remonter. Trop bon ! C’est vraiment un instinctif du sexe !! Pourtant il découvre, mais on croirait que des souvenirs lui reviennent à l’esprit. Je le mets sur un chemin (sexuel) et il cour dessus comme si il savait ce qu’il y avait au bout. C’est étonnant !
En attendant ce qu’il me fait attire mon jus vers l’extérieur. Sous mes yeux, le plug attire mon regard. Je le tire doucement et le fait coulisser plusieurs fois jusqu’au renflement avant de tout lâcher dans son cul.
Chaque retour claque et l’enfonce un peu plus sur ma bite. Bientôt je ne tiens plus et explose dans sa bouche. Sa langue tourne autour de mon gland l’excitant un peu plus si c’était possible.
Cette façon de faire me tire le maximum de jus de mes couilles. A sa 4ème pipe, il a déjà des procédés de pro !

Sa petite bite gicle deux fois sur mon torse une petite quantité de sperme clair.
Après avoir partagé mon sperme de la même façon que nous avions partagé celui de Marc, je prends sa tête dans une main et pose son nez sur mon pec maculé. Il n’hésite pas et en trois coups de langue lape son jus et l’avale.

 Avant de nous endormir tous les trois, Jimmy au milieu, je vérifie la lubrification du plug et rajoute une couche de graisse suffisante pour tenir le reste de la nuit.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Waou !!!! la centième ! Bravo Sasha tu es la mascotte de cette rubrique. Félicitation pour ton inventivité, ton écriture. Je pense que si nous collections le foutre laché à lire tes 100 histoires on pourrait remplir quelques packs de bouteille 2 litres. Merci pour ton extraordinaire participation.
Cyrillo

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.