Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 101

Samedi matin.

Je suis le premier à ouvrir les yeux. Jimmy dans la nuit est venu coller son dos contre mon ventre, en cuillère.
Ma bite raide du matin tape contre la base du plug. Avec une main, je tire doucement dessus. Le plug coulisse bien je le sors totalement, ce qui fait frissonner Jimmy. Je ne laisse pas le trou se refermer et enfile ma queue raide à la place. Elle entre toute seule profitant du reste de la graisse du plug.
Je ne bouge pas. Il ne se réveille pas. Très lentement je fais quelques aller et retour avant qu’il ne se réveille. Il tourne la tête vers moi et ouvre un œil. Je lui prends les lèvres et nous nous roulons un patin.

Nos mouvements s’amplifiants, nous finissons par réveiller Marc qui nous mate jusqu’à ce que je me vide au fond du cul.
Je me retire bascule Jimmy pour qu’il présente son cul à la vigueur de Marc.
Mon homme le prend alors dans la même position que moi, couché sur le coté. Jimmy tire ses jambes sur son torse pour améliorer l’accès à son trou.
Je mate à mon tour. Après mon limage, il se prend sans soucis les 22cm de Marc.
Il gémit doucement que c’est trop bon de se réveiller pareillement. Marc accélère et finit par se déverser en lui. Alors seulement, Jimmy porte une main à sa bite pour recueillir les quelques millilitres de sperme qui en sortent. Comme il ne voit rien pour essuyer sa main, il la lèche pour la sécher.

Quand nous descendons, une bonne odeur de café sort de la cuisine. Samir et Ammed sont déjà debout, en uniforme (shorty cuir moulant). Le café est prêt et des viennoiseries fraîches sont sur un plateau.
Jimmy saute au cou de Samir et je l’entends lui glisser à l’oreille un –merci tonton, c’est trop bon de se faire enculer.

Nous les remercions et Marc prend un pot à biscuits vide et place de l’argent dedans pour les besoins de la cuisine et divers. Il avise nos nouveaux employés que c’est à leur disposition pour ce genre d’initiative.

Je pars donner mon cours de gym / muscu suivit de l’enculage en règle de mon boss, pressé de rentrer à la maison retrouver Marc et Jimmy.

Après le déjeuner, avec Jimmy collé à mon coté, je commande sur internet une bonne 20aine de slips, jocks et shortys à sa taille. Puis nous allons « à la ville » l’équiper pour maintenant.
Passage chez Slipissimo ou nous trouvons de quoi couvrir ses fesses avec quelques Calvin Klein et deux maillots de bain, au magasin d’équipement de sport, je lui prends deux jocks et nous terminons notre tour chez mon concessionnaire moto pour lui trouver un casque à la taille de sa petite tête. Après bien des essayages c’est chez Shoei avec un XR 1100 Conquista qu’il trouve son bonheur. Quand il voit le prix, il veut refuser mais je lui faits remarquer que sans casque pas de moto et comme le printemps arrive les transports seront plus souvent moto qu’auto. Je me laisse tenter et pour changer de mon propre Shoei, je m’achète la nouvelle version du mien soit un X Spirit II Martyr.

Nous rentrons avec nos achats. Il court les montrer à son « tonton ». J’entends ce dernier lui dire qu’il faut mériter toutes ces attentions et bien obéir à Marc et Sasha.
Jimmy lui promet qu’il fera tout ce que nous lui demanderons.   Merci Samir !

Avec l’accord de Marc j’appelle Eric pour qu’il vienne nous aider à formater Jimmy. Il me répond qu’il passera en soirée après ses cours de conduite moto.

En attendant, nous passons l’après midi dans l’eau. Il adore ça Jimmy. Son maillot mouillé le colle comme une deuxième peau et on peut carrément voir tout les détails de son anatomie.
 
Nous chahutons ensemble et j’en profite pour lui passer la main sue son sexe. Il bande continuellement. Bientôt, il me demande quand est ce qu’on va l’enculer de nouveau, il aime trop ça !
Je l’attrape, le colle contre moi et je passe une main dans son maillot, poussant mes doigts jusque sur sa rosette. Elle est là palpitante de désir.

Je me décide à le préparer pour Eric.
Je crie à marc que nous allons au donjon. Il me répond qu’il nous rejoindra avec Eric.

Jimmy est intrigué et se demande ce que cache ce mot. Nous traversons s la cour et je le pousse dans les tentures pour entrer. Il fait encore noir. A tâtons je trouve les interrupteurs et déclenche quelques spots.
Jimmy est bloqué. Il regarde partout essayant de deviner ce qu’il y a dans les parties obscures de la salle.
Je le pousse jusqu’aux sanitaires pour lui faire un lavage interne. Un peu de gel sur la canule et je l’enfonce dans son cul. Remplissage, vidange, remplissage, vidange, jusqu’à ce que sorte une eau aussi claire qu’elle est entrée.

Je lui dis de me suivre et l’installe dans un des slings. Je règle les menottes pour ses poignets et fait de même avec ses chevilles. Je descends l’ensemble pour que sa tête soit à la hauteur de ma bite et le cul beaucoup plus haut. Je m’approche et il aspire ma queue dès que mon gland touche ses lèvres. Je me penche un peu et j’ai accès direct et à la bonne hauteur à son trou. Quelques crachats dessus et je lui enfonce mes deux majeurs. Je fais des va et vient, rajoute de la salive. Bientôt son anus se détend et quand j’écarte les mains, son trou s’ouvre et je crache direct dedans.
De son coté, il me tête comme si sa vie en dépendait. J’accompagne sa bonne volonté de coups de rein pour l’aider à me prendre en entier.

Il m’excite grave et je dois sortir de sa bouche pour éviter de juter. Je calme le jeu. Je tire su les chaines de suspension et remet le sling à l’horizontal. Avant de l’élargir pour Eric, je veux me le faire.
Autant j’aime me faire enculer par les mecs plus âgés que moi, autant j’adore enculer une jeune salope.

Je me graisse la bite et pose mon gland sur son oignon. Je résiste quelques instants à le pénétrer mais je ne tiens plus et m’enfonce dans son intimité. Les sensations son trop bonnes. J’ai juste mis ce qu’il fallait pour glisser mais pas plus. Je me concentre sur mon sexe et je ressens ma pénétration comme jamais. Son boyau colle à ma bite. Je pose mes mains sur ses épaules et d’un coup plus sec, l’empale jusqu’aux couilles. Il gémis de plaisir tout au long de ma progression. Comme mon torse est arrivé un peu près de lui, il tend la tête et attrape un téton avec sa bouche. Ça lui vaut quelques millimètres de plus dans le cul !
Je me redresse et les mains sur ses cuisses, je balance le sling pour limer son trou.

Il aime ça ! Son visage montre le plaisir qu’il prend à la chose. Merci Samir pour cette bonne salope !
Je le lime jusqu'à ne plus pouvoir me retenir et lui envoi tout dedans. Je me couche sur lui, les jambes momentanément coupées. Il en profite pour m’embrasser le front, les joues, les yeux et pour finir il me roule un patin à croire qu’il a fait ça toute sa jeune vie.

Je me redresse et sort de lui. Il serre els fesse et garde tout.
Je lui dis que ce soir un ami à nous va venir le tester et que nous devons se préparer. Je lui détache les membres mais lui dis de rester sur le sling.
J’approche un tabouret et prend un pot de graisse chauffante. Assis, les yeux à hauteur de son trou, je peux commencer le travail de dilatation. Après mon enculage, les deux indexes et majeurs de chaque main entrent facilement. La graisse chauffante qui les enduit commence à faire son effet et le petit trou rougit bien. Il se tortille sous mes doigts et je remplace les 4 doigts par trois de ma seule main droite. Je les fais tourner tout en faisant un mouvement de va et vient pour faire entrer la graisse.
A ce stade je passe au gode. Direct celui de 22cm, après tout e vient de lui enfiler mes 20.
Il prend vaillamment le morceau de plastic. J’augmente progressivement la taille du jouet que j’enfonce dans son cul. Pas un mot de refus, pas un cri, mon ptit beur accepte la domination avec un naturel qui force mon admiration. Je soumets son corps une progression rapide de dilatation mais il accepte sans rechigner.

Je m’arrête au gode de 23 x 5,5. Il faut bien qu’Eric ai encore un peu de travail à faire et je sais surtout qu’il aime les anneaux qui le serrent encore.

Je n’ai pas vu le temps passer et c’est la main de Marc sur mon épaule qui me prévient qu’ils sont là.

Je m’écarte et ils peuvent admirer Jimmy. Pendant qu’ils se mettent nus, je rattache les poignets et les chevilles en haut des suspentes et retire le gode pour que son anus se referme un peu.

Marc le premier s’enfonce dans son cul. Il le trouve un peu large, normal ! il cède la place à Eric après que ce dernier se soit kpoté.
Je demande à Jimmy d’être forte et de se laisser faire (comme si il pouvait s’échapper !).
Eric place son gros gland contre son anus et commence à pousser. Vite, je fais passer le flacon de poppers sous le nez de Jimmy. Sans douleurs, il se laisse empaler sur la bite noire de 26cm. Pour prendre les derniers cm (les plus larges), je lui repasse un peu de poppers.
Il en profite pour me dire -merci c’est trop bon.

Marc veut lui faire la gorge. Je règle les hauteurs et fait descendre sa tête.il la rejette en arrière et Marc s’enfile en lui.

Le spectacle est superbe. Ce petit corps imberbe soumis à deux mecs virils. Je le caresse sans toucher à sa petite queue. Ma main sur ses abdos, je sens la bite d’Eric aller et venir. Il faut dire qu’elle ne doit être qu’à 1 ou 2cm sous la peau.
A son oreille je lui chuchote qu’il est superbe, qu’il me rend fier de lui, qu’il sera une bonne pute à l’avenir.

Après un limage en règle d’une bonne demi-heure, Eric se lâche dans sa kpote alors que Marc qui s’est retiré de sa gorge lui jute sur le visage. Jimmy ouvre grand la bouche pour en avaler le plus possible. Excité moi aussi, quelques coups de poignet et j’ajoute ma crème à celle de Marc. Jimmy avale le tout. D’un doigt de pousse le sperme déposé sur ses joues jusqu’à sa bouche, il me le suce avec avidité !

Eric sort bite. Il se tourne vers moi et me félicite pour ma nouvelle pute. Ça faisait longtemps qu’il ne s’était fait un trou pareil. Quand je le charrie en disant que parmi ses élèves de scooter ou de moto il devait avoir le choix, il me répond qu’effectivement il ne manque pas de jeune mec à mettre sr sa bite mais que Jimmy est une pute née. Il a senti pendant tout l’enculage son anneau palpiter et le serrer régulièrement. Ses élèves ne lui ont jamais fait ça avec autant de naturel et sans qu’il le demande.
Je caresse la joue de Jimmy et lui dis qu’il m’a fait honneur. Il rougit et me dit merci.

Je crois que Samir m’a trouvé la perle rare. De plus à son âge, sa croissance est terminée et il devrait garder cet aspect juvénile un bon nombre d ‘années.

Nous rentrons à la maison où nous attend un diner préparé par nos beurs de service.

(Pour éviter un élargissement trop constant, je le plugge avec l’engin d’exercice et lui dit de serrer son anus dessus. Ça m’a bien réussit, y’a pas de raison que ça fasse autrement avec lui).

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.