Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 114

La nouvelle routine s’est mise en place. Mes clients sont ravis que j’ai pu augmenter le rythme de nos rendez vous. A 4 passes par semaine vu qu’ils sont  maintenant 8 ils y ont droit deux fois par mois. Avec l’augmentation de ma « disponibilité », j’ai pu contenter 4 nouveaux clients pris pour la moitié dans les amateurs de gang bang et l’autre moitié par relation, tous TBM. C’est la marque de ma petite entreprise, la satisfaction des « hors normes » !

Marc entre dans une phase de travail intense avec déplacements et travail à la maison. Nous en discutons ensemble, ce sont des opportunités à ne pas laisser passer. Sacrifice temporaire ! Contrairement à la fois précédente, il ne sera pas obligé de m’organiser mon emploi du temps. Entre mon boulot de paysagiste, la gestion de mes deux poulains, mon taf d’escort officiel d’Emma, il ne me restera pas beaucoup de temps libre. Et là il me laisse libre de baiser avec n’importe lequel de nos amis. Juste quand ses déplacements dépasseront la semaine. Sinon je l’attendrai avec impatience. Mais je ne crois pas que je le ferais.

Je vais me retrouver donc seul un WE sur deux ! C’est Emma qui est contente, elle  récupère ainsi mes samedis soirs libres pour sortir.

Mercredi dernier j’ai emmené Ed chez le grand black. A l’aller, il était content car c’était la condition que j’avais posé pour qu’il puisse à l’avenir participer à nos touzes.
Quand nous sommes arrivés, Ed a été impressionné par le client. Faut dire que 2m, costaud, noir Kiwi, monté plus de 27 cm x un bon 6,5 de diamètre, ça de quoi impressionner un gamin d’1,66m par 48kg, blanc !
Le client était content que je puisse lui fournir deux jeunes hommes si semblables (âge, format)  tout en étant si différents (origine). Il l’a tout de suite entrepris. Comme toujours, je reste dans un coin pour veiller sur ma « marchandise ». Ed se trouva nu en un temps record. Profitant de sa force et de la légèreté d’Ed, le client l’a empoigné par les hanches et l’a basculé, tête vers son sexe. Ajustement de la hauteur et Ed se retrouva la gorge empalée sur la mégabite noire. Pour pouvoir respirer et maîtriser un peu l’envahissement de sa gorge il prit appui de ses mains sur les genoux de son pineur. Le client de son coté la bouche posée sur l’anus d’Ed lui bouffait l’oignon à grand coup de langue.
C’est la première fois que je voyais cette position à la verticale. Le plus impressionnant c’est qu’ils l’ont tenu un bon moment.
Lorsque notre black a pensé qu’Ed était prêt, il l’a posé sur le lit et, profitant de sa position horizontale, s’est enfoncé jusqu’aux couilles dans sa gorge. J’ai entendu que chaque pénétration étranglait Ed. Je me suis approché pour lui dire de se calmer.
Il s’est excusé. J’en ai profité pour vérifier la dilatation anale de mon ptit mec. Je ne tiens pas à ce que cette brute le déchire.
Il lui avait bien salivé la porte et Ed s’était ouvert à presque 4 doigts. Ça plus un peu de poppers et il pourra prendre le black.
Je me retire et disant que c’est Ok et qu’il peut y aller.
Pour se faire pardonner, il se couche sur le dos et demande à Ed de venir lui même s’empaler sur sa queue.
Malgré la préparation, je vois le visage d’Ed se crisper alors qu’il pousse pour faire entrer le gland. Je m’approche d’eux et lui passe le flacon sous le nez. Chaleur, grosse chaleur et de lui même Ed descend d’une bonne dizaine de cm. Il me réclame une nouvelle dose. Je repasse le flacon et il se retrouve les fesses collées aux cuisses noires. Là, il ne bouge plus. Je lui demande si ça va, il me répond que c’est dur mais que c’est bon aussi. Je m’écarte.

Il reste bien 2/3 minutes sans bouger. Il remonte mais n’ose pas encore sortir toute la bite de son cul. Par contre je l’entends demander plus de gel. Le client se tartine à nouveau la kpote et Ed se rassoit.
Le contraste entre les deux protagonistes est total, bien plus qu’avec Jimmy. Ed s’enhardi et entame un « pas » puis un « trot » appréciant sa nouvelle « selle ».
Quand son anus s’est bien dilaté, il tourne la tête vers moi et me fait un clin d’œil.
Le black commence à le traiter de « ptite salope », de « cul à baiser »… il le prend par les hanches et rythme lui même le mouvement d’Ed.
Il (le black) se glisse vers le bord du lit et s’assoit en demandant à Ed de serrer ses cuisses contre ses hanches et de s’accrocher à son cou. Là il se lève. Il vient vers moi, me félicite de lui avoir trouvé deux jeunes aussi salopes puis s’écarte et plaque Ed contre un mur pour le fixer alors qu’il reprend le pilonnage anal.
Le mec est résistant et je sais qu’il va limer un bon moment. Il bouge encore et vient poser Ed sur le plateau d’une commode, le cul juste au bord.
Il n’oublie pas de graisser régulièrement sa tige. Ed est bien parti et même sans poppers donne tout ce qu’il a.
Alors que le client l’écrase un peu, il s’empare d’un des gros tétons et l’aspire, le suce, en un mot le tète. Quand il le relâche pour attaquer le second, il découvre un téton raide d’un bon centimètre de longueur. Ses doigts remplacent sa bouche et le client gémis tout en continuant à limer le petit cul blanc d’Ed.
Soudain, il se jette en arrière arrachant ses tétons aux bons soins de la bouche d’Ed et se bloque au fond de son cul. Il tressaute 4 à 5 fois avant de sortir. C’est seulement quand il s’est arraché qu’Ed a jute, bon point pour lui !
Comme toujours, le demi-verre de sperme qui distend la kpote est impressionnant.
Nous envoyons Ed se doucher et le client me reprend l’enveloppe qu’il m’avait donné dès l’entrée pour refaire le chèque. Ce qu’il y a de bien chez mes clients c’est qu’ils sont suffisamment honnêtes pour reconnaître que parfois ça vaut plus que la passe de routine. Quand il me tend le nouveau papier, j’ai le plaisir d’y lire un montant augmenté de 50%. Pas mal !

Quand je ramène Ed chez lui, il n’y a personne, le ptit frère est au foot. J’en profite pour l’accompagner jusqu’à sa chambre. Grande, dans les 25m², posters d’équitation au mur !!! Aspect très comme il faut.
Comme il n’a pas arrêté de me malaxer le paquet pendant le trajet en moto, je bande encore comme un taureau. Je le pousse sur son lit. Il a compris et défait ceinture et boutons de son 501. Je lui baisse le slip et tâte son anus. Malgré ce qu’il vient de se prendre, il s’est bien refermé et je dois saliver pour le rouvrir. J’ouvre ma combi par le bas, sors mes 20cm et les lui mets profond. Malgré ce qu’il vient de se prendre, son cul s’est bien resserré et je ne « nage » pas dedans. Je lui dis qu’il va falloir qu’il s’exerce à refermer son trou sur un crayon de bois. Il me demande comment et je lui explique les exercices de contractions annales qu’il va devoir faire si il ne veut pas que son anus ressemble à une chatte baveuse.
Je reprends mon enculade sans douceur. Ed encaisse comme un pro. Son cul est trop bon. Je finis par éjaculer dedans, mes mains retenant ses hanches pour donner tout au fond de son cul. Il jute dans sa main pour ne pas en mettre partout. Je lui fais bouffer son sperme.
Après m’être lavé la queue, je le quitte.

Quand je rentre, je suis seul pour encore un bon moment. Je vais à l’appart et y trouve Jimmy devant la télé. Il ne fait pas très chaud mais la piscine est chauffée et nous allons nous y délasser. Je pars pour 1h à contre courant pendant qu’il nage trankil à coté.
Nous sommes interrompus par Marc qui est arrivé avec les peignoirs. Nous rentrons et Jimmy toujours « serviable » tombe à genoux aux pieds de Marc et avant qu’il ait eu le temps de réagir, entame un pipe. La bite mole prend très vite de l’épaisseur et défonce rapidement la gorge de mon petit protégé. Le mercredi, c’est le tour d’Ed et du coup il est en manque !
De mon coté je roule une pelle à mon mec. 10mn de ce régime, Jimmy exerçant des aspirations de plus en plus fortes, massant le gland derrière son larynx, Marc explose et il le gave de jus. J’en récupère une partie en roulant un patin à Jimmy.

Marc décide de garder Jimmy pour la soirée.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.