Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 120

Comme prévu, j’organise pour mon nouveau client  policier (en fait c’est un mec des anciennement RG) son plan arrestation de racailles.
Jimmy est en jogging Adidas et sketts et Ed en ptit bourge, jeans, polo et mocassins.

Pendant le trajet en voiture (j’ai emprunté celle de Marc, la Z8 n’a que deux places !), j’explique à Ed les détails du plan. Jimmy le rassure en lui disant que ce plan l’avait fait kiffer grave.
J’ai emporté un dictaphone pour enregistrer les propos échangés. Il ne me restera qu’a me souvenir des éléments visuels.

Nous arrivons chez lui, je sonne. Il nous ouvre, me glisse mon enveloppe et aussitôt attrape mes deux demi-portions (à coté de lui !), les plaque contre le mur, jambes écartées et les menotte direct dans le dos.

Dans le texte :
Lui - alors mes petites salopes, je vous tiens ! Toi le beur, tu aimes tellement ma bite que tu recommence tes conneries ? C’est qui le ptit mec qui est avec toi ?
Jimmy (avec un air effrayé) – Non, non msieur, c’est juste un potes.
Lui – c’est ça, tu vas finir par me dire que c’est ton cousin !
Jimmy – non, c’est juste un copain.
Lui (se tournant vers Ed) – ha ! toi aussi tu l’encules ?
Lui (vers Jimmy) – en plus de dealer tu fais la pute ?

Et de les emmener direct vers le sous sol et sa salle de commissariat. Je les suit et prend un fauteuil dans un coin de la pièce.
Il attache Jimmy au radiateur ce qui le force à s’asseoir par terre. Et il place Ed sur la chaise devant son bureau. Là il se place devant lui les fesses sur le bord du plateau mettant bien en évidence son paquet moulé par le jeans.

Lui – alors comment tu t’appelles ?
Ed (à qui j’avais fait la leçon) – Marc Antoine.
Lui (vers Jimmy) – et tu vas me dire que tu fréquentes la haute !

L’interrogatoire continu et il arrive bien à mettre Ed mal à l’aise. Jimmy de son coté s’est bien mis dans le jeu et prend son rôle de dealer de shit et de son cul avec naturel.
Il finit au bout d’une demi heure à arracher à mes deux jeunes recrues que oui il est un dealer (pour Jimmy) et que oui il est bien un client régulier (pour Ed).

Couplet moralisateur comme quoi la drogue c’est pas bien, ça fait des dégâts et peut faire faire des bêtises…
Et il achève par un - par contre le sexe, si tu te protège bien,  ça t’apporte autant de plaisir sans déchéance physique. Je vais vous montrer.

Là, il les met debout et les déshabille. Jimmy bande déjà à moitié ce qui lui vaut une réflexion de notre client. Ed, lui, n’en mène pas large. De temps en temps il me glisse un regard interrogateur auquel je répond par un hochement de tête qui le fait continuer.

Lui (vers Ed) – comme c’est lui qui bande en premier (en montrant le sexe de Jimmy) c’est toi qui va le sucer.

Réticence d’Ed – je ne suis pas un homo.

Lui – tu n’as pas le choix, je te fais ta première séance de désintox. C’est ça ou la tôle. Et la bas, ton ptit cul il sera à la fête tous les jours et même plusieurs fois par jour !

Ed capitule et s’agenouille pour sucer Jimmy dont la bite à pris toute son ampleur.
Au bout de 5 à 10 mn, le client déboutonne son jeans avec difficulté et sort sa grosse bite et ses couilles. Il les présente à Ed et lui dit

  1. comme tu as l’air d’aimer ça finalement, tu peux bien t’essayer sur celle là.

Ed joue bien le jeu, il dit qu’elle est trop grosse, qu’il ne peut pas…

Le mec le prend par le cou (comme il est à genoux par terre, il n’a pas grande liberté de s’échapper) et lui enfonce d’autorité sa bite direct dans la gorge.
Ed s’étrangle avec conviction (je crois que ce n’est même pas joué ce moment là !).

Lui – tu vois que tu aimes ça !

Jimmy ne veut pas rester de coté, il gueule et le mec le détache du radiateur tout en le re menottant dans le dos. Il le met à coté d’Ed et Jimmy se penche pour bouffer les boules qui vont avec la teub qui défonce la gorge de son copain de galère.

Lui – tu vois ton pote il aime ça. Une vraie salope, j’avais déjà remarqué la dernière fois ou je l’avais arrêté !

Là, il continue un bon moment sur ce type de conversation. Bientôt il se met à piner une bouche après l’autre, un coup dans la gorge d’Ed, un autre dans celle de Jimmy.
Commentaires :

- regarde ptit bourge comment il prend bien la queue ton dealer. !

et de plonger trois ou quatre fois sa bite dans la gorge de l’intéressé sans qu’il ne tousse.
Ed fait de son mieux quand son tour arrive mais j’entend quand même que c’est moins « naturel » que pour Jimmy !

La séance de pipe dure bien ¾ d’heure.

Il se met à poil devant deux paires yeux intéressés. Il est assez beau mec dans le genre brute !
Puis il lace un cockring autour de sa queue, derrière les boules. Sa bite déjà fort respectable prend encore bien 1 bon cm aussi bien de long et un do demi de large. Et d’annoncer à ses deux prisonniers,

- Avec ça je vais pouvoir durer un bon moment dans vos culs.

Récriminations de Jimmy

- Non msieur, j’suis pas une pute ! repris en cœur par Ed,
- j’suis pas un Pd !.

il détache Jimmy et le force à se coucher sur le dos sur le bureau débarrassé de tout la fausse paperasserie. Puis il détache Ed et lui dit de se mettre en 69. Ed fait semblant de pas savoir ce que c’est. Ça lui vaut une bourrade dans les cotes (gentille) et le mec l’attrape par les hanches le soulève comme une plume et le place au dessus de Jimmy en 69. Là, il attache chaque poignet avec la cheville qui lui correspond et il leur ordonne de se sucer mutuellement.
Alors que le 69 démarre doucement, je le vois préparer gel et Kpotes.

Il leur ordonne alors de se bouffer mutuellement le cul.
Mes deux mignons s’en donnent à cœur joie et  pour améliorer la position, Le mec détache les poignets d’Ed pour pouvoir lui faire passer les jambes de Jimmy sous les bras. Là, il attache les deux chevilles ensembles, enfermant le torse d’Ed dans le ciseau des cuisses de Jimmy puis, il attache les poignets d’Ed à des anneaux que je n’avais pas vu sous le rebord du plateau.

Le cul de Jimmy est alors bien positionné pour qu’Ed le mange.
Le mec se branle en regardant le tableau. Je bande un max mais ne peut intervenir !
Au retour, je les gaverais de mon jus !

Il finit par kpoter son monstre et le pousse sous le nez d’Ed pour s’enfoncer dans Jimmy. Ed à bien compris le jeu et il lèche la hampe pendant toute la pénétration avant de sniffer dans les poils du pubis de l’enculeur. L’odeur de la sueur va le faire se détendre façon poppers !
Le mec prend la tête d’Ed et la replace sur la teub de Jimmy qui n’a pas débandée sous l’effet de sa dilatation anale. Et, pendant qu’il lime le trou , il maitrise la fellation d’Ed en tenant sa tête de ses deux mains.
Il demande à Jimmy si le cul d’Ed est prêt. A sa réponse positive, il décule et fais le tour du bureau.
Je vois qu’il change bien de kpote pendant le trajet.
Il se place au dessus de la tête de Jimmy et pose son gland sur la rosette couverte de salive d’Ed. il pousse, Ed avance involontairement. Le client attrape Ed par les hanches pour le fixer et donne un coup de rein qui fait entrer son gland. Léger gémissement de la part d’Ed. J’ai peur que la salive soit insuffisante. J’intervient pour protéger ma « marchandise ».
Le flic sort son gland et le remplace par l’embout d’un tube de lubrifiant. Il le presse et en vide une moitié dans les boyaux d’Ed. Il ajoute à cela un dosage sévère de poppers et s’enfonce dès le premier frémissement d’anus.
Pour compenser l’attente, il entre sa queue entièrement sans faire de pause ! Ed super dilaté et lubrifié encaisse comme un homme.
Ils sont bien ces deux petits !
Sans qu’un ordre ne leur soit donné, Jimmy bouffe les grosses couilles rasées du mec alors qu’Ed a repris sa pipe sur Jimmy.

Notre client change de cul encore deux fois limant sur la totalité de ses 26cm les deux petits culs à sa disposition. Après une bonne heure de sodomie, il lâche les vannes et se retire d’un coup d’Ed, dékpote et jute un max sur son dos. La quantité est telle que le sperme dégouline de ses flancs pour salir Jimmy.
Je m’aperçois qu’Ed à juté lors du retrait de la méga bite sur le ventre de Jimmy et ce dernier gaver Ed de son jus. Le ptit con avale ! je vais devoir remettre les pendules à l’heure au retour !! le seul sperme qu’il ont droit de boire est le miens et celui de Marc !
Le client les détache et les envoie sous la douche.

Il vient vers moi et nous discutons. Il me dit qu’il a bien pris son pieds et que ça valait le prix. Il me dit qu’il aimerais aller plus loin question domination.
Je réfléchi, avec mes deux jeune recrues hors de question, trop jeunes.
Avec Jean, c’est pas trop son trip. Il ne me reste que Ric mais j’ai promis à son père de ne pas en faire une pute ! je vais devoir négocier. Je pense pouvoir avancer qu’un trip domi hard pourrait être une récompense pour Ric au regard de ce qu’il sert à son père !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.