Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 135

Passage de Franck à la maison.

Je reçois un coup de fil du Grand Père de Franck. Il me demande si je pourrais recevoir ce dernier quelques jours.
La raison est que ses parents sont encore à l’étranger et que lui à des obligations qui vont l’empêcher de s’occuper de son petit fils.
Je lui dis qu’à 18 ans, il peut quand même le laisser tout seul quelques jours. Il le sait mais Franck lui a fait un chantage pour qu’il lui paye un séjour chez moi.
Je lui dis que s’il nous l’envoie, il sera amené à faire des expériences diverses. Il en est conscient mais c’est le désir de Franck.
Je demande à Marc qui est près de moi, s’il était intéressé pour se faire Franck pendant 4 à 5 jours.
Avec ce que je lui avais décrit du jeune mec, il n’allait surtout pas dire non.
Je donnais mon accord au GP tout en lui précisant que mes décisions seraient force de loi pendant son séjour à la maison, quelles qu’elles soient. Je le rassure en lui disant que nous n’avions jamais été au delà de ce qu’acceptaient en toutes connaissances de causes nos invités.
Il me répond que ce qu’il faut surtout c’est bien ouvrir les yeux de son petit fils, sur ce qui est correct et sur les sécurités à prendre.

Nous convînmes que j’irais le chercher à la gare de X le lundi suivant.

Avec Marc nous avons passé une partie du WE à cogiter sur ce que nous allions en faire.
Il comptait le réserver pour nous pendant deux jours, puis après organiser sa première participation à une touze avec Eric, Igor et les jumeaux, et nos deux voisins Bruno et Arnaud.

Je vais le chercher à la gare. Je l’attends sur le quai. Il sort du train tout bronzé arrivant direct de Nantes un sac en bandoulière (à la maison nous faisons une grande économie de vêtements).
On s’embrasse content de se retrouver. Trajet rapide en voiture et il découvre la maison. Il hallucine quand je rentre la voiture au garage et qu’il voit les motos rutilantes alignées les unes à coté des autres. Je lui dis que les deux à droite sont les miennes.
Nous avançons vers la maison, la porte s’ouvre et Ammed vient au devant de nous pour prendre le bagage. Nous le suivons et trouvons Samir dans l’entrée. Je fais les présentations.
Je lui demande s’il veut se rafraichir en premier. Le train parfois rend moite.
Comme il accepte je l’accompagne à une des chambres d’ami et ouvre la porte sur la salle de bain. Ammed défait rapidement le petit sac, je vois qu’il a apporté deux maillots de bains, 4 slips, deux pantalons et 5 polos.
Ammed nous laisse et Franck se dévêt pour se doucher. Je ne le quitte pas et mate son corps nu.  
Je lui rappelle les conditions de son séjour chez nous. Il me dit qu’il est d’accord avec. Il va à son sac et me sort l’enveloppe que son grand père avait préparé pour moi.
Après avoir lu me montant du chèque, je vais vers lui et l’examine sous toutes ses faces.
Face, un peu de poils brun sur les pecs, beaucoup autour de son sexe et sur ses couilles, jambes peu poilues.
Pile, dos clean, fesses légèrement velues et tour d’anus poilu (ça je le savais déjà).
Il me demande ce qu’il va y avoir à faire, se doutant bien que mon examen à un autre but que de le regarder seulement.
Je lui tends un peignoir et lui dit de me suivre. Deux étages plus bas la salle de muscu et  ses sanitaires. Franck est ébloui par l’équipement que nous avons. Je le pousse dans l’espace douche.
Je lui dis alors ce que nous allons faire. Epilation du torse et des abdos, des fesses et du tour d’anus, des jambes et avant bras. Rasage des couilles et taille du pubis pour ne laisser qu’un petit trapèze de poil.

Je lui apprends, par l’expérience, ce qu’est un lavement. Après avoir trouvé cela bizarre, il apprécie le jeu.

Je le fais tourner devant les grandes glaces de la salle de muscu. Il s’admire, faut dire que son nouveau look lui va super bien. Il ne s’inquiète pas de son club d’aviron, les 4/5ème des mecs se rasent. Bon, pas aussi précisément coté sexe mais ça ne l’effarouche pas. Il me dit en connaitre trois quatre qu’il aimerait bien mettre dans son lit maintenant.

Je lui tends un jock lacé et nous entamons une séance de muscu destinée à gonfler nos muscles avant l’arrivée de Marc.

Il nous rejoint et nous dit de continuer.
A son tour en Jock, il nous approche et après m’avoir roulé un patin, passe sa main sur la peau de Franck. Je vois ce dernier frissonner et bander. Il est bloqué dans son soulever de barre. Marc se place à sa tête et l’aide pour sa dernière répétition.
Je vois que Franck à le regard rivé sur le jock plein de mon mec, ça le fait pas débander !

Marc me demande de lui présenter Franck. Je mets ce dernier quasiment au garde à vous. Je le fait tourner sur lui-même puis je recommence en lui faisant lever les bras les mains sur l’arrière de la tête. Au deuxième tour sur lui-même je lui enlève le jock qui de toute manière ne cachait plus rien levé qu’il était par son sexe raide

Marc me félicite de mon choix, il me dit qu’il est exactement comme il aime les jeunes mecs. Comme il bande bien raide lui aussi, je pousse sur les épaules de Franck. Plié à 90°, il à la bouche à la bonne hauteur ; marc écarte la poche élastique et Franck embouche mon mâle.
Après s’être laissé agacer le gland, Marc attrape Franck par les oreilles et imprime la cadence et la profondeur de la pipe.
Je passe derrière le suceur et lui écarte les fesses pour lui bouffer l’oignon. Je salive et la fait entrer en lui à coups de langue. Il se détend bien, plus facilement que quand je l’ai quitté. Il s’est fait ramoner régulièrement le conduit et ça l’a rendu plus souple et bien qu’encore serré, plus facile à ouvrir.
Je me redresse et annonce que son trou est prêt.

Marc me le fait installer dans le sling que nous mettons en place devant ses yeux intrigués par l’engin.

Nous glissons ses chevilles dans les attaches prévues et, kpoté, mon mec s’enfonce dans Franck. Ce dernier prend son pied à se faire enculer.
Je me mets à sa tête et mon gland se pose tout naturellement sur ses lèvres. Il entrouvre la bouche pour dire quelque chose mais je ne lui laisse dire plus que la première syllabe. Le reste du mot et de la phrase sont étouffés par ma bite qui s’enfonce. Je lui pousse la tête en arrière et lui défonce la gorge.
Pris des deux cotés, il ne tarde pas à se juter dessus sans s’être touché.
Marc et moi sommes plus résistants et nous continuons à utiliser ses trous.
Après s’être tortillé comme s’il voulait finir, il s’est remis à me sucer convenablement et à décontracter sa rondelle pour que Marc le lime.
Je descend un peu sa tête en lâchant de la chaîne. C’est plus facile pour lui enfiler sa gorge tout en me penchant pour un 69.
Sa queue un instant molle à repris de la vigueur et il me défonce l’entrée de la gorge avec entrain.
Sous mes yeux je vois la bite de Marc entrer et sortir de sa rondelle qui commence à rougir. Je délaisse sa bite le temps de cracher sur la jonction de leurs deux corps, puis reprend ma pipe.

Je sens que Franck va de nouveau jouir, je me redresse et deux coups de ma main plus tard, il rajoute une couche sur ses abdos. Je me branle à mon tour et ajoute mon jus en même temps que Marc qui venait de déculer et dékpoter dans le même mouvement.

Je prends une serviette et éponge le sperme qui coule de chaque coté de sa taille. Je l’aide à sortir ses chevilles des supports et nous allons nous doucher. Franck est savonné par nos 4 mains. Savonné puis massé, il apprécie la chose.
Marc lui demande s’il a apprécié. Franck lui dit qu’il ne savait pas à quoi s’attendre mais que jusque là ça été très bon.
Marc lui dit que pour deux jours, il devra être à sa disposition quand il est à la maison et à la mienne autrement.
Avant que Samir nous serve le diner, nous nageons ½ heure histoire de détendre nos muscles martyrisés par la muscu et le sexe.

Franck mate Samir et Ammed quand ils viennent nous servir. Je lui dis que ces deux là ne son pas disponible pour lui. Je lui dis, avec l’accord de Marc que si il veut se faire un cul, je lui amènerai Jimmy. Il me questionne du regard. Je lui dis, pour le choquer, que c’est une de mes putes. Il encaisse l’explication sans en demander plus, de peur je pense que ce soit pire. Je le laisse mariner jusqu’à la fin du repas et au dessert, Marc demande à Samir de nous envoyer Jimmy.
Pour des raisons de pratique, nous avons fait installer un système d’interphone entre la grande maison et l’appart des « hommes de service ».
Jimmy déboule rapidement, juste en short et tong. Marc lui indique d’un geste le dessous de la table.
Il s’y coule et bientôt nous entendons les bruits de succion caractéristiques d’une pipe en cours. Marc lui dit de tourner et je sens bientôt une bouche chaude recouvrir ma bite. il me chauffe bien avant de passer à Franck.
Ce dernier apprécie l’attention dont sa queue fait l’objet. Une de ses mains est sous la table et je pense derrière la tête de Jimmy pour le plaquer fermement et enfiler sa gorge.
Jimmy s’en sort avant que Franck ne jute.
Marc est très excité, il appelle Jimmy qui se met debout à ses cotés et lui retire son short. Dessous son Jock blanc tranche bien avec sa peau sombre et de plus bronzée.
Il repousse sa chaise et nous voyons ses 22cm bien verticaux  attendre  les nouvelles attentions de Jimmy.
Il n’hésite pas, enjambe Marc et s’assoit son piquet. Pas un mot et la bite de Marc s’enfonce sans coup férir entre ses fesses. Il pousse le vice en fin de pénétration d’écarter ses fesses de ses deux mains pour entrer un cm de plus dans son cul.
Franck et moi admirons le spectacle.
Jimmy sur la pointe des pieds pistonne le sexe de Marc dans sa rondelle. Franck bande comme un malade, je lui interdis de se toucher, il risquerait de partir aussitôt.
Je lui dis qu’il aura son tour si cela l’intéresse. Réponse plus qu’enthousiaste de sa part.
Marc se lève avec Jimmy toujours sur sa bite, et le plaque dos sur la table faisant tomber verres et couverts.
Ammed dégage le plateau. Marc poses les chevilles de Jimmy sur ses épaules et les mains aux plis de l’aine, il l’encule à grand coups de pine. Jimmy couine de plaisir.
La table complètement débarrassée, Marc place Jimmy en travers et sa tête peut pendre de l’autre coté. J’en profite et me plaçant en face de mon mec, je m’enfile dans la gorge de Jimmy.
Comme je vois que Franck est au top, je lui cède la place mais monte sur la table pour lui présenter ma bite.
Marc jute dans Jimmy. Marquage du territoire ! Il nous le laisse. Je descends de la table et prend sa place. Excité par le fait que mon gland nage dans le sperme de mon mec et par les contractions de l’ anus de Jimmy,  je le lime comme un malade avant d’ajouter à sa « collection » mon propre jus.

Franck qui a réussit à se retenir de jouir, accoure pour me remplacer. Je le retiens le temps de lui enfiler une Kpote. il finit de la dérouler en s’enfilant dans le trou de Jimmy. Je dirige ce dernier, lui disant quand il doit serrer son anus ou non. Quand à Franck, ma main sous ses bourses maitrise sa trop grande envie de jouir par des pressions adéquate sur son périnée.
 Franck n’imaginait pas ce qu’un anus était capable de faire. Lors des quelques expériences de sodomisateur qu’il avait eu, il s’était contenté de pénétrer et bourriner jusqu’à remplir sa kpote.
Au bout d’un moment je l’ai laissé faire. Il a accéléré le rythme et dans un dernier coup de rein s’est enfoncé jusqu’aux couilles pour décharger dans la kpote. c’est à ce moment là que Jimmy a giclé, éclaboussant leurs deux ventres accolés.

Comme il s’arrachait de Jimmy, il s’est tourné vers nous pour nous dire combien c’était bon. Marc lui a fait la remarque que son propre cul devrait bientôt avoir ces même capacités.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.