Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 137

Franck et les jeunes de la touze

Nous sommes mercredi, je suis sans contrainte de taf car Ed est en vacances avec ses parents.

En prévision de la touze du soir, j’ai invité Arnaud, Phil et Luc à venir passer la journée.
Arnaud nous rejoint, vers 11h passant par notre mur commun alors que Phil et Luc sont déjà arrivés. Seb et son pote Nicolas ainsi qu’Eric nous rejoindrons en fin d’après midi après leur travail.

Phil et Luc sont intégralement bronzés. Ça leur va bien mais je préfère l’option que j’ai prise cette année de bronzer avec maillot. Le choix du modèle que je porte pour bronzer me fait une courte bande blanche bien horizontale du bas des hanches au haut des cuisses.

Nous passons la matinée au bord de l’eau, nous racontant nos vacances. Phil et Luc veulent absolument savoir la genèse de ma rencontre avec Franck. Je me rends compte qu’ils ne sont pas au courant pour ma nouvelle voiture. Je le leur dis et nous déboulons dans la cour. Porte du garage grande ouverte, ils font le tour de mon engin. Sifflements admiratifs, Arnaud me demande si je me la suis achetée. Je lui réponds que non, c’est un cadeau de clients. Phil me demande si ce sont les clients de Jean et Jimmy. Je leur dis que ce sont mes propres clients en tant qu’Escort-boy.

Luc, lui, avise la nouvelle moto. Là, j’avoue avoir eu un moment de faiblesse et de m’être offert ce joujou.

Nous retournons à la piscine. Excités nous chahutons dans l’eau jusqu’à l’heure du repas.
Servis par Samir et Ammed, même Jimmy qui en profite !, nous profitons d’un BBQ sans être importunés de le faire nous même.

Phil et Luc nous racontent leurs vacances. Comme l’an passé, ils sont débarqué sur la côte méditerranéenne mais cet été avec seulement une nuit de camping réservée. Un seul après midi de plage leur a suffit pour trouver ou loger la nuit suivante. Ils sont tombé chez un « collectionneur » qui hébergeait déjà trois autres jeunes comme eux. Grosse villa équipée piscine et salle de sport…avec obligation d’y vivre à poil et surtout d’être dispo à toutes heures pour une baise, soit en particulier soit en touze avec les amis du propriétaire. Luc s’est satisfait d’être passif alors que Phil a eu quelques fois l’occasion d’enculer et pas seulement les trois autres jeunes. Ils y sont restés plus d’un mois et alors qu’ils ne s’y attendaient pas, un paquet de fric à la sortie. Le proprio taxait en fait chaque invité et d’après ce que Phil a compris, a partagé l’intégralité des gains entre les 5 jeunes. A postériori, Luc s’était fait la remarque qu’il y avait un sacré passage dans cette villa, pas moins d’une demi douzaine de mecs par jour, entre 40 et 60 ans.

L’après midi continu sur le même rythme. Quand l’un de nous bande, nous n’en profitons pas nous retenant pour la soirée. Franck qui s’est habitué à assouvir rapidement ses envies depuis que je l’ai dépucelé, à un peu de mal à comprendre.
Luc lui explique que nos « frustrations » momentanées nous rendrons encore plus chauds et salopes plus tard.
Vers 16h, je décide que nous devons commencer à nous préparer et nous descendons à la salle de muscu.
A part Jimmy et Arnaud qui sont plus dans la souplesse, Phil, Luc, Franck et moi sommes dans le muscle. Pendant qu’ils font leurs exercices, nous soulevons de la fonte. Phil et Luc sont du niveau de Franck. Je suis un cran au dessus (cela flatte mon égo !).
Vers 17h passé, nous passons à la préparation de nos peaux, douches, rasages, épilations. Petite préparation interne, lavement pour tous. Cette activité nous fait tous bander mais nous tenons bon !
Massage à l’huile, quand nous remontons, nous sommes au mieux de nos apparences. Il est près de 18h30, les Hommes ne vont pas tarder.
Marc est le premier à arriver.
Il fait encore soleil sur la terrasse, je dis à tous de rester et organise un tableau où les  corps sont étalés, alanguis puis je sors l’accueillir.
Bisous, il me serre dans ses bras. Je l’entraine dans le jardin et nous tombons sur mes acolytes. Ils ont bougés ! Arnaud est dans les bras de Franck, Luc  dans ceux de Phil, seul Jimmy est resté en place. La vue est encore plus réussie encore.
Marc nous dit de l’attendre et part se changer. Il revient en shorty moulant sa queue déjà raide.
Quand il arrive sur la terrasse, Bruno se pointe du fond du jardin. Et j’entends une voiture entrer dans la cour. Seb et Nico ne tardent pas, introduits par Samir.

Nous commençons l’apéritif. Dès que Bruno et les deux autres se sont mis en tenue. Maillot pour les trois.

Les trois « mâles » bandent à notre vue. Marc décide qu’Eric prendra le train en route et il appelle Franck pour lui dire d’aller sucer Bruno. Arnaud et Luc font une pipe à deux bouches sur la bite de mon mec quand Phil et Jimmy s’occupent de  Bruno.
Avec Seb et Nico, je passe un bon moment, pipant Nico pendant que Phil me suce.
J’entends le vrombissement du GSXR d’Eric entrer dans la cour. 1mn plus tard il apparait en cuir à la porte du salon. Je pars le dévêtir. L’extirper de sa combi en cuir n’est pas facile (combi une pièce !) puis du t-shirt et de son caleçon moulant. C’est toujours une bête de muscle et de bite. Il soulève mes 85Kg comme si je n’en faisais que la moitié, me roule un patin et me pose les fesses sur sa bite bandée (vue sa taille, le gland dépasse mon fessier).

Il se fait servir un whisky par Ammed et salut les autres. Franck est hypnotisé par les 26cm x 7 qui le précède et surtout du beau gland violacé qui termine le manche noir ébène.
Alors qu’Eric s’approche de lui, il ouvre la bouche pour parler mais se retrouve empêché par le gland qui le fascinait tant.
Eric s’enfonce mais butte dès 15cm dedans. Il me regarde interrogatif. Je lui explique qui est Franck et que c’est un débutant question sexe.
Il passe sa main derrière le crane de Franck et le bloquant, lui pilonne le fond de sa bouche jusqu’à ce que son gland passe de l’autre coté de la glotte. Franck s’étouffe. Il relâche la pression et lui explique que ce soir il y aurait droit des deux coté et qu’il fallait qu’il s’améliore rapidement.
Franck n’en mène pas large et coasse un « oui m’sieur » bien servile.
Les autres mâles de la soirée ont déjà leurs bites couvertes soit d‘une ou deux bouches soit d’un cul accueillant.
Je me kpote et m’enfonce dans le boyau de Franck. Arrivé au fond j’accentue ma possession d’un coup de rein qui l’envoie se planter plus loin sur la bite d’Eric qui me remercie.
J’encule Franck en appuyant chacun de mes coups de rein au delà de la butée de mon pubis contre ses fesses. Ça le propulse à chaque fois sur la teub d’Eric. Comme cela ne suffit pas à lui faire prendre les 26cm entiers, avec Eric, nous le tournons, dos sur la table basse en bambou de la terrasse. Je reprend mon limage de trou avec ses chevilles sur mes épaules. Eric lui pousse la tête en arrière et se renfonce dans sa bouche. Franck prend plus facilement et Eric parvient à ses fins. Après quelques va et vient, il arrive à lui poser ses couilles sur le nez, son gland faisant ressortir méchant la pomme d’Adam.
Je prend du plaisir dans ce cul encore récemment inutilisé (de cette façon).
Eric me demande de lui céder la place. J’obéi, mais Franck la bouche libérée coasse un « il est trop gros pour moi ». J’attrape un tube de lubrifiant et lui enfonce en lieu et place de ma bite pour lui en envoyer une bonne dose de gel au fond de son boyau. Après, je vais lui rouler un patin et lui dis que j’ai préparé le terrain, qu’il a le cul bien détendu que ça devrait le faire. Par précaution, je prend un flacon de poppers (y’en a toujours dans les tiroirs lors des touzes programmées) et lui fais sniffer une bonne dose à chaque narine. Il chauffe direct, peu habitué à ce traitement radical. Je lui tiens la tête et je fixe mon regard dans le sien. Je vois sur son visage les effets de la pénétration d’Eric. Le passage du gland se fait facile, c’est pas le plus gros du morceau. Puis dilatation progressive par le manche qui (je le sais d’expérience) s’il démarre à 5,5cm de diamètre passe rapidement à 6 puis à 7cm !
Les derniers cm de queue ont plus de mal à passer et je vois le joli visage de Franck se plisser d’une grimace de douleur. Je refais un service de poppers. Il se dilate encore un peu, juste ce qu’il fallait pour qu’il apprécie son enculage. Eric graisse à nouveau son manche pendant le retrait  et n’attend pas que Franck se crispe pour réinvestir la place. Le deuxième coup est plus facile et les larmes qui coulaient silencieusement des yeux de Franck se tarissent. Eric répète encore deux fois l’opération de lubrification avant de le saillir selon ses envies.
Bien ancré dans le cul de Franck, il se couche sur lui, lui donne sa grosse langue à téter puis, le serrant dans ses bras le redresse et se lève.
Instinctivement, Franck a placé ses jambes autour des hanches d’Eric et se tiens à ses épaules. Malgré cela il est défoncé jusqu’au dernier millimètre de bite black. 

Je me tourne et vois Bruno enculer Jimmy alors que Marc se fait Arnaud. Nico, lui s’enfile Phil. J’avise Luc et encore comme je suis encore bien excité de mon passage dans Franck, profite qu’il soit en train de lécher Seb pour le saillir (kpote neuve bien sur, graissée). Surpris il se retourne et regarde qui l’encule. Je le tiens bien aux hanches et il ne peut ni ne veux se défiler.
D’une levrette, nous passons à une position moins bestiale, lui sur le dos et moi couché sur lui pour rouler une pelle en plus.
La touze se poursuit sur la terrasse. Je me fais, à mon tour enculer par Nico. J’aime bien sa bite, 2cm de moins que celle de Marc mais avec un rythme et une façon de faire totalement différents.
J’observe que Franck est encore empalé sur la bite d’Eric. Il va se souvenir de son premier black !!
Je vois qu’il jouit d’abondantes giclées de sperme. Eric prévenant sort alors (c’est vrai que c’est pas toujours agréable de continuer à être sodomisé alors qu’on a soi même jouit !).
Franck s’agenouille devant lui et tète son gland jusqu’à recevoir une douche de sperme.

A cette première « cession », pas une kpote de remplie, toutes sont plates dans les cendriers mais par contre pas un des enculés n’est propre ! nous avons tous du sperme sur nous, qui dans les cheveux, qui sur le visage ou le ventre.

Nous descendons tous aux douches collectives de la salle de muscu. Bien qu’équipée de nombreuses pommes de douches, nous sommes serrés à 10 dessous. Mais les frottement des corps savonnés provoque de nouvelles montées de sève. Luc s’occupe particulièrement de la queue d’Eric nettoyant le moindre replis de son prépuce, aidé en cela par la magnifique turgescence du membre en question.

Un bon rinçage plus tard et nous voilà tous en train d’essuyer un autre corps que le sien.
De retour sur la terrasse, nos deux serviteurs avaient préparé le diner. BBQ c’est de saison.
Ils sont bandant, Samir et Ammed dans leurs shorts en cuir noir. Samir a offert à Ammed avec l’accord de Marc un short lacé sur les cotés dont les bords écartés de 5/6cm laissent voir la peau. Avec l’usage (journalier) le cuir s’est moulé sur leurs parties montrant plus que cachant leurs sexes généreux.
Marc doit rappeler plusieurs fois qu’ils ne sont là que pour le service, pas pour le sexe.

Dans un groupe pareil, nous n’atteignons pas les desserts sans que la touze ne soit relancée.
Avec Marc, je propose d’émigrer vers le donjon.
Au passage dans la cour, je vois que le GSXR d’Eric commence à accuser son âge.
Il va falloir que je fasse quelque chose, après tout si je me suis fait autant de fric c’est bien grâce à ses nombreux contacts.
Je me décide avant d’entrer au donjon à lui offrir le dernier modèle dès la fin de semaine.

J’y repenserai quand il me sodomisera plus tard dans la soirée. Je sais que c’est un inconditionnel de ce modèle. C’est sur sa bite que je me finirais pour la soirée. Faut dire qu’après du 26 x 7, il ne reste que la double sodo qui ne me tentait pas plus que cela ce soir là.

Commencée tôt, la touze s’est finie vers les 23h, bien pour ceux qui taffaient le lendemain matin !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.