Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 146

Dimanche chez Alex et Johan

Réveil tardif et seul. J’enfile un shorty et sors de la chambre. comme je passe devant celle de nos hôtes, et que la porte est entrouverte, je jette un œil et voit Johan seul sur le lit.
Nu sur le ventre, je me laisse attirer par son dos parfait et ses fesses rondes.
Comme je m’approche, il dort toujours. Je me glisse à ses cotés et passe ma main délicatement sur son corps. Un léger frisson parcours sa peau sans le réveiller.
Je remplace ma main par mes lèvres. Je pose ma langue sur sa nuque et descend la colonne vertébrale jusqu’à ses fesses. Là j’obtiens une réaction et il se tourne entrouvre les yeux et me voit.
Il tends les bras et m’attire vers lui. Nous nous roulons un patin avant de nous rendormir collés.
C’est une bonne heure plus tard que nous sommes réveillés par Alex et Marc mort de rire de nous trouver ainsi.
Je mate les braguettes, elles sont bien tendues. Ils avancent tous les deux du même coté du lit. Pas la peine de faire un dessin, je m’approche du bord, défais la ceinture et ouvre le pantalon de Marc alors que Johan fait de même à mes cotés avec son mec.
Les 22cm de Marc sortent comme un diable de sa boite. J’attrape le gland au passage et aspire sa queue. Pour plus de pratique je me mets à 4 pattes sur le matelas. Johan m’imite et nous sommes collés des épaules aux hanches. Les mains de nos mâles tiennent nos têtes et ils utilisent nos bouches à leurs grés. Nous ne sommes que les réceptacles de leurs excitations. Régulièrement le gland de Marc passe la glotte et vient se faire serrer par ma gorge. Un coup d’œil de coté et je vois qu’Alex s’enfonce aussi jusqu’aux amygdales de Johan.
5 mn à nous bourrer nos gorges et ils se lâchent. J’avale tout et Johan de même. Chacun prend bien soin de ne laisser sortir le gland de son « nourrisseur » qu’une fois nettoyé du moindre spermatozoïde survivant.

Alors qu’ils les rangent derrière leurs braguettes, Johan et moi sommes bien réveillés et nos tiges tendues à mort prouvent l’état dans lequel ils nous ont mis.
Je me jette sur Johan et embouche ses 20cm. Il me fait tomber sur le lit et en 69 me rend la pareille. J’ai l’impression de me faire une auto-fellation !
Marc et Alex nous quittent en nous disant que le café nous attend.
Seul Johan et moi, nous nous faisons l’amour. Doucement, sensuellement, chacun exacerbe l’excitation de l’autre. Le 69 nous ayant amené au bord de la jouissance, nous nous sommes arrêtés et avons laissé retombé la pression. Dans les bras l’un de l’autre nous nous sommes roulés un patin lent, langoureux avant que je glisse ma bouche sur son cou, son pec gauche avec arrêt sur le téton pour le faire durcir et le mordiller. Continuant ma descente, ma langue a repris contact avec son gland, mais juste pour aller titiller son frein puis descendre encore plus bas pour prendre ne bouche une puis ses deux boules et les faire rouler délicatement sous ma langue.
Quelques instants plus tard, je cheminais sur son périnée et atteignais enfin les bords de son anus.
Pour m’aidé, il avait relevé ses jambes et les retenais sous ses genoux, cette position, mettant son anus à découvert.
Là, j’ai mis tout mon savoir faire à lui préparer la rondelle. D’un passage sage de ma langue sur l’anneau, au pointage de cette dernière dans son trou, du mordillement des abords au salivage « grande eaux », tout y est passé. Le but étant que j’obtienne de lui une demande d’enculage dans les règles.
Je crois qu’il appréciait tellement qu’il a fait durer le plaisir. Ce n’est que bien ouvert (en cours de route mes doigts étaient entrés en action eux aussi), alors que ma langue léchait sans difficultés le premier cm de trou qu’il m’a enfin supplié de l’enculer.
Kpote mise express sur ma bite qui bandait déjà depuis le début et je m’enfonçais avec délice au plus profond de son être. La préparation longue avait porté ses fruits et sans plus de lubrifiant que ma salive et celui du préservatif, je glissais mes 20cm entiers.
Arrivé au fond, si on peut dire, je n’ai plus bougé. Nous sommes restés tous les deux à apprécier ce moment. Couché entre ses jambes, j’ai approché mon visage du sien et nous nous sommes roulés un patin.
Ce moment spécial s’est interrompu quand j’ai senti son bassin commencer à bouger, rouler sur ma tige.
Quelle salope ! la poésie du moment étant passée, je me suis redressé et mes mains à la pliure de ses genoux, j’ai entamé un limage de compétition. De grands coups de bassin destinés à utiliser la totalité de mes 20cm, une arrivée en buttée violente pour ne pas qu’il perde un seul mm de ma queue, des pilonnages de fond de trou, en passant par tous les type possible de ramonage, je l’ai fait crier de plaisir.
De son coté, il m’a joué tout le panel possible de pression anale, de faible me laissant passer sans problème à forte où j’étais obligé de pousser fort pour rentrer.

Alors que je m’arrêtais quelques instants pour éviter de juter, il m’a glissé qu’il souhaitait me rendre la pareille.

Aussitôt je me dégageais et me posais à 4 pattes sur le lit.
Ses mains ont écarté mes fesses et j’ai senti un courant d’air sur ma rondelle juste avant de sentir le mouillé de sa salive. Maitrisant assez bien mon muscle anal, je me suis détendu pour faciliter l’entrée de sa langue. Bien chauds, les préliminaires ont été expédiés assez vite. J’ai senti alors son gland se poser sur mon trou. Un petit coup de ses reins et il m’a entré son gland puis s’est arrêté. J’en voulais plus et il faisait exprès de me faire lambiner. J’ai donc reculer d’un coup, emprisonnant la totalité de sa queue dans mon cul. là, j’ai serré mon anneau pour qu’il ne puisse plus bouger (ce qu’il n’est pas encore capable de faire !).
Je l’ai relâché alors qu’il me boxait (gentiment) les cotes pour que je cesse. Il sait enculer très bien aussi même si ce n’est pas sa « position » avec Alex. Ce n’est pas plus la mienne avec Marc d’ailleurs.
J’ai bien apprécier sa technique et il savait bien taper sur ma prostate à chaque intromission. Excité par notre première partie, nous avons atteint rapidement le summum et il a rempli sa kpote au fond de moi comme je recueillais dans ma main ma production.
Je me couchais sur le dos et alors qu’il n’avait pas encore bougé, j’ai fait couler lentement mon sperme dans ma bouche. Ses yeux fixés sur moi, un « saloooope » est sorti du fond de son cœur. J’ai avalé puis éclaté de rire. Il s’est couché sur moi et nous avons roulé sur le lit

Douches ensemble dans leur salle de bain et nous sommes descendu son bras sur mes épaules et le mien sur ses reins.

Notre arrivée dans la cuisine nous a valu quelques commentaires sur notre discrétion. C’est vrai que toutes les portes ouvertes, ils ont du en entendre une bonne partie !
C’est toujours collés que nous disons bonjours à nos hommes.

Lors de leur prochain passage à la maison nous inviterons Igor et ses jumeaux, je suis impatient qu’ils me découvrent avec Johan.

En attendant, Alex nous rappelle que dans quelques heures arrive le premier mec pour le poste de service.
Vu l’heure, nous brunchons, Café, jambon, œufs, fromage, croissants en dessert.

Le premier convoqué est l’étudiant blond.
Il arrive à deux heure pile, ponctuel !
Johan lui ouvre et l’emmène au bureau. Configuration : Alex derrière son grand bureau, Marc à ses cotés, Johan et moi sur des fauteuils. Le mec est assis sur sa chaise au milieu.
Alex vérifie le pédigrée, il s’appelle Julien, et lit la carte d’identité pour s’assurer de sa majorité (il a en réalité 20 ans). Puis vient une première série de question (préparées avec Marc).
Les réponses sont satisfaisantes. Notamment sur le trip « service complet ».

Vient le passage strip-tease. Les vêtement larges dévoilent un corps bien musclé (muscu et natation) imberbe et rasé (pas de poils pubiens visibles), légèrement bronzé avec un soupçon de marque de maillot. Sa bite au repos fait déjà une bonne dizaine de cm et surplombe deux petites couilles collées.

A la demande d’Alex, il se branle et nous présente rapidement un beau 22cm x 5, gland dégagé. Sur ordre, il se tourne et présente son dos, il se penche et écarte ses fesses. L’anneau dévoilé est très légèrement ovale, signe d’une utilisation par de bons diamètres. Pas de poils non plus de ce coté là.

Alex se lève et vient s’appuyer sur le devant du bureau, Marc se positionne à ses cotés.
On passe maintenant aux exercices pratiques. Je devine, et je ne suis pas le seuil, leurs deux bites bien bandées.
Julien se met à leurs genoux et commence à ouvrir la ceinture et la braguette d’Alex. Il en sort le beau 23x6 qui se cachait derrière. Sans appréhension, il l’embouche arrivant même à coller ses lèvres sur le pubis. Vu sa position ça dénote une bonne pratique de la chose !
Il lui fait le coup encore 2/3 fois puis passe aux 22cm de Marc qu’il avale avec la même facilité.
Johan sort de son fauteuil et entreprend de lui graisser le cul après l’avoir soulevé pour le mettre en position 4 pattes. Je le vois enfiler deux doigts du premier coup. J’en déduit qu’il ne sera pas des plus serré !
Alex me demande de l’enculer en premier. J’obéi et tombe mon jeans avant de me placer. Le temps que Johan me couvre d’une kpote, je passe deux doigts dans son cul et tire vers le haut pour qu’il se mette sur ses pieds.
Cela fait, il est plié à 90° pour sucer nos mecs. D’un pieds, je lui écarte les siens pour mettre sa rondelle à la bonne hauteur puis l’enfile.
Bien lubrifié par Johan et surtout avec un trou qui en a vu d’autre, je m’enfonce jusqu’à butter mon pubis sur ses fesses sans difficultés.
Mes mains sur ses hanches, je lui tamponne le cul sèchement.
Alex me demande alors de leur lui laisser. Je m’écarte et il offre à  Marc de me remplacer.
La salope est alors embroché comme un agneau de méchoui. Avec Johan, nous admirons le technicité de nos deux hommes tout en nous caressant l’un l’autre.
Echange de places et Alex teste enfin le trou de son futur serviteur.  Marc et Alex commente Julien comme si ce dernier n’était pas entre eux. Ils analysent sa capacité buccale et anale de façon quasi clinique.
A ce qu’on peut voir, ça ne fait pas débander Julien.
Alex demande alors à Johan d’aller chercher le matériel. Je suis surpris car le sujet n’étais pas venu sur le tapis avant. Johan revient avec collier et laisse, harnais.
Pause pour enfiler tout ça sur Julien et serrer les attaches. Le cuir noir ressort bien sur sa peau blanche.
Nouveau tableau. Alex demande à Johan de kpoter Julien et de se faire enculer.
Nous apprécions quelques instants les coups de reins pro de Julien dans le cul de Johan avant qu’Alex lui rentre à nouveau dans le cul. Marc me rejoint et je le satisfais en parallèle par une bonne pipe et reçois ma récompense par son jus délectable.
Je relève la tête juste pour voir l’explosion en cascade, Johan sur le bureau, Julien, à la demande d’Alex, a sorti sa bite et éclabousse le dos de Johan d’une bonne couche de sperme blanc alors qu’Alex se vide dans sa kpote, les main sur les hanches de Julien pour enfoncer ses 23cm au plus profond de son cul.

Quelques instants plus tard, tous réajustés dans nos vêtements, Alex monte avec Julien au deuxième étage pour montrer ses futurs appartements. Au retour, il le congédie en lui promettant une réponse en fin de semaine suivante.

Je propose alors à Alex de voir ce que la police a sur lui dans ses fichiers ainsi que pour le second postulant, si ça peut le rassurer complètement. Il accepte avec plaisir me disant que cela lèvera les doutes.

Vers 16h arrive le second mec, le black, Maalouf.
Comme dans sa description. Noir très noir, grand (1,95) et carré.
Nous reprenons nos positions dans le bureau d’Alex. Questionnaire légèrement différent, incluant une partie cuisine absente du premier entretien. Mais nous arrivons quand même au même stade, le nu intégral. Encore plus beau que sur la photo. Belles masses musculaires harmonieusement développées, sexe au repos de plus de 15cm, le tout conforme à la description sur internet. Les seuls poils hormis le cm sur son crane est une touffe bien maîtrisée au dessus de la bite, petit trapèze taillé à la même hauteur.

Là Alex change le test. Il l’emmène au sous sol pour un test de développé couché.
Quelques échauffements et il soulève comme une plume une barre à 120 Kg puis progressivement à150 Kg. Ses pecs ont explosés et luisent sous une fine couche de sueur. Envoi à la douche puis passage au donjon. Le jeune homme ne cille pas devant le matériel. Il se place sur le sling à la demande d’Alex et de lui même attrape les suspentes de ses mains tout en plaçant ses chevilles dans les boucles de cuir prévues. Il bande maintenant plus franchement et les 25cm annoncés semblent être au rendez vous.
Alex demande à Johan d’aller s’asseoir dessus. Une fois le pieu noir Kpoté et le cul de Johan graissé, avec Marc je le soulève et nous l’asseyons sur le mat noir au gland violet. 
Johan ne maitrise rien, c’est nous qui donnons la vitesse de pénétration. Un relâchement sec de quelques cm lui fait prendre le gland dans son fondement. Bien que  le sexe d’Alex soit de bonne taille, Johan morfle quand même à la pénétration XXL. Nous poursuivons la descente de Johan sur le pal noir à la vitesse demandée par Alex. Quand nous arrivons au dernier cm, ce dernier nous dit de tout lâcher et Johan gueule car ce sont les plus épais évidemment.
J’inspecte le sling qui à l’air de bien tenir le poids des deux mecs. Alors qu’il est caché par Johan du regard du jeune black, nous le voyons kpoter et bien graisser sa bite avant de l’enfiler d’un coup entre les fesses noires. Le poids de Johan sur lui l’empêche de se soulever s’il l’avait voulu. Avec Marc nous restons alors simples spectateurs. Nos deux amis se déchaînent sur la « bête » qui à l’air de bien apprécier le traitement.  Le premier Johan marbre les pecs avec son jus blanc. Au même moment, le black gueule et d’un coup de rein soulève Johan, entrainant Alex collé à son cul. il doit jouir lui aussi et Alex à son tour jouit.
Moi de mon coté j’ai recueilli une nouvelle fois le sperme de Marc dans ma bouche mais ce coup ci nous le partageons par une bonne pelle.

Nous aidons Johan à descendre. La kpote de Maalouf semble contenir un demi litre de foutre. Il sort du sling et passage aux douches des trois acolytes.
Alex confirme si besoin était l’engagement plus que probable pour le samedi suivant.

Dernière formalité, Maalouf visite le deuxième étage, les futurs appartements du service.

Nous quittons nos amis en début de soirée. Je promets à Alex de lui fournir le pédigrée de ses deux futur hommes de service au plus tôt.
Marc prend le volant et je passe les deux coups de fils nécessaires. Le premier à mon client commissaire pour lui demander si ses collègues de XXX pouvaient trouver des renseignements sur Julien et Maalouf, et le deuxième à « DGSE » comme je l’ai surnommé pour la même chose. Ils me promettent tous les deux une réponse pour le mercredi suivants.

J’ai dormi les trois quart du retour laissant mon jouet entre les mains de Marc.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.