Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 148

Dans le donjon, avec Daniel, je mets Cédric à nu. Direction les douches. Nous le lavons. Je vérifie qu’il est nickel coté pilosité et à l’aide de quelques bandes de cire enlève les quelques poils en trop. Pour le reste (aisselles, couilles) le travail est déjà bien fait.
Il est surpris quand je lui enfile la canule de lavement dans le cul. C’est une première pour lui. Comme je viens de l’enculer, elle rentre facile et j’ouvre l’eau. Je lui explique le principe. Je coupe l’eau quand il se tortille et Daniel le pose sur les WC. Il expulse et nous recommençons. A la troisième fois, l’eau sort nickel.
Séchage, inspection, il est tout beau.
Avec Daniel, je le pousse jusqu’à l’un des slings. Nous le positionnons dessus. Ajustement des attaches et le voilà pieds et poings liés. Un peu paniqué (mais bientôt…niqué) il nous questionne. Daniel le rassure et lui dit que l’on ne lui fera rien qu’il n’aime déjà.
A l’aide des chaines de suspension, nous remontons le sling jusqu'à pouvoir travailler son trou sans se pencher. Avec nos doigts et à 4 mains, nous ouvrons gentiment sa rondelle. Durant la prépa, nous avons du nous arrêter plusieurs fois, notre sujet d’étude arrivant au bord de l’éjaculation.
Après nos doigts, nous sommes passés aux godes. Taille progressive jusqu’au 22 x 4,5 afin qu’il reste un peu de travail à la bite de Marc.
Cela fait, je lui ai mis un plug taille moyenne pour le faire patienter et nous l’avons descendu à hauteur de bite.

Juste comme nous finissions, la porte s’est ouverte sur Marc. Sacoche à la main, il arrivait directement du taf. J’ai embarqué Daniel pour m’occuper de lui après avoir glissé dans l’oreille de Cédric de ne pas dire un mot.

En quelques instants, nous l’avons dévêtu puis douché. Daniel n’a pu résister à l’appel de sa bite qui prenait doucement du volume et à genoux, a commencé à lui sucer la queue.
Bientôt il a du engouffrer les 22cm en pleines formes. Pendant ce temps là je roulais un patin à mon homme.
Ainsi mis en forme, il nous a repoussé et s’est déplacé vers le centre du donjon et le sling. Devant Cédric en position, il nous a félicité de notre choix. Sa main a parcouru le corps mis à sa disposition, provoquant quelques frissonnements et apparition locale de « chair de poule ».
Il s’est finalement positionné à sa tête et poussant le front vers le bas a dit à Cédric d’ouvrir la bouche.
En avançant le bassin, il a entré son gland puis sa bite entière. L’entrée dans la gorge a fait sursauté le corps allongé mais pas plus. A la suite, il s’est offert à Marc sans recul. Comme Cédric, encore novice en gorge profonde, était obligé de déglutir fréquemment, Marc nous a dit son plaisir à se faire un néophyte.

Pendant ce temps là Daniel et moi nous bandions comme des fous. Marc nous demande alors d’enculer Cédric pour le roder.
Aussitôt demandé aussitôt réalisé. Je passe en premier. Retrait du plug avec sursaut de son hébergeur lors du passage renflé et je pousse mon gland au fond de son trou. Avec Marc nous ajustons nos mouvements pour les synchroniser. Avec régularité, nous nous enfonçons en léger décalé ensemble dans le jeune corps à notre disposition. Quand je suis au fond du cul, Marc est au fond de la gorge. Cédric gémit de plaisir sous l’envahissement de nos bites.
Daniel se presse contre mon dos et je sens sa queue entre mes fesses. Comme je ne veux pas sortir de Cédric, je lui dis de mettre une kpote. Il comprend de suite et, encapuchonné, il revient se coller à moi.
Je me bloque au fond de Cédric le temps que Daniel m’entube.
C’est trop bon ! Lentement il me met ses 20 cm. Quand je sens ses couilles contre les miennes, je sais qu’il est entré entièrement. Je me recule pour le placer à la bonne distance et m’active.
Seul en mouvement, je coulisse sur la bite de Daniel tout en limant l’anneau de Cédric. J’y prends un grand plaisir !
Marc nous demande de lui laisser la place. Je me recule et sors de Cédric sans me décoller de Daniel.
Nous nous déplaçons à l’autre extrémité du sling et kpote retirée, je remplace Marc dans la bouche accueillante de Cédric pendant que Marc l’enfile à l’autre extrémité.
Malgré mes passages dans son cul, Cédric reste encore serré pour Marc. Je me penche sur Cédric pour mieux voir le travail de la queue de Marc. Son petit sexe tout droit m’attire et je fini par le prendre en bouche. avec un peu de persévérance, j’arrive à y faire entrer aussi ses deux petites boules. Sous mes yeux, la bite de Marc entre et sort de l’anus de Cédric qui commence à se boursoufler un peu.
Ce n’est que gémissements et cris de plaisir. sous ma langue je sens monter la pression dans les couilles de Cédric et me relève juste à temps pour voir jaillir son sperme. Ses premiers jets atteignent mon menton puis mes pecs pour finir à 5cm de son gland sur ses abdos.
Cela ne l’a pas arrêté dans sa pipe et je sens que ça va bientôt être à mon tour.
J’ai juste le temps de reculer et je jute 6 grosses giclées sur Cédric. Mes contractions annales achèvent Daniel qui n’a pas le temps de sortir et jute dans sa kpote, accroché à mes épaules.
Marc, lui, a profité du resserrement de l’anus de Cédric (dû à l’après éjaculation) pour continuer à le limer avec augmentation de frottement. Cela l’emmène à jouir à son tour. Il décule et dkpote dans le même mouvement et ajoute son sperme au mélange du mien et de celui de Cédric.
J’ai juste la force de détacher Cédric, d’enlever le bandeau de ses yeux et de le faire descendre du sling, puis nous nous étalons sur les tatamis. Cédric choisit de se coucher sur Daniel (y aurait il plus que du sexe entre eux ?).
Un ¼ d’heure plus tard, sous une sensation de froid, nous filons tous les 4 aux douches que nous prenons brulantes. 

Ammed nous attend avec peignoirs et manteaux pour nous dire que le diner est prêt.
Samir nous attend à la maison. Apéritif, Daniel commence par refuser, c’est lui qui pilote. Marc lui dit qu’il peut se lâcher et rester dormir ici, la maison est grande. Il refuse devant ramener Cédric chez ses parents. Ce dernier confirme mais ajoute aussitôt que si on veut, il s’arrangerait pour pouvoir rester en WE.
Il nous dit en rougissant, avoir vu des trucs dans le donjon qu’il aimerait bien essayer. Nous rions tous puis dinons avec appétit.
  
Comme Daniel et Cédric nous ont quittés, Marc et moi discutons un peu. De son taf, il sera absent environ une semaine sur deux, des miens, où il est d’accord avec moi que je dois continuer à encadrer Jimmy et surtout Ed.

Nous convenons de nouveau du fait qu’en voyage il baise qui il veut (en général il n’a pas de difficulté à se trouver un cul parmi le personnel de service, c’est l’avantage de l’hôtellerie haut de gamme) et moi idem de mon coté le tout sous protection maximale.
Pour moi, ses semaines d’absence seront principalement occupées par Emma, avec surement un peu d’André (mon banquier) et parfois de Xavier et Laure, cela sans compter bien sur les rencontres furtives possibles (aires de repos…).

Le soir même dans notre grand lit nous avons fait l’amour comme des perdus. Après m’être occupé de son corps des pieds à la tête, il m’a pris le cul comme lui seul sait le faire, me faisant monter très doucement jusqu’à la jouissance complète, celle qui fait oublier qui on est, où l’on est.

Ma langue a commencé par parcourir la surface de sa peau en commençant du gros orteil droit, remontant sur le tibia, la cuisse et hanche droite, le flanc, passage sur le téton, descente du bras, remontée sur l’épaule, le cou et l’oreille. Roulage de pelle puis descente à gauche.
La stimulation de ses sens l’a fait bander et je peux m’attaquer à son sexe. Boule droite en bouche puis la gauche et enfin les deux ensemble me distendent les joues.
Je les relâche pour lécher les 20cm de hampe dressés. Une fois ce cylindre brillant de ma salive je chapeaute le gland le prenant seul dans ma bouche. Il est brulant.
Ma langue lèche toute sa surface, glisse sous la couronne. Marc laisse échapper un gémissement de plaisir. Je continu encore quelques instants avant de me pencher un peu plus et d’en prendre plus en bouche, jusqu’à ce que mes lèvres soient collées à son pubis (et donc son gland locataire de ma gorge).
Je pompe cette bite un bon moment, déglutissant quand elle est dans ma gorge pour masser le gland, le recrachant en limite de ma capacité respiratoire.
Quand je suis parti comme cela, je m’en étoufferais presque !
De temps à autre je récupère l’excédent de salive et en tartine mon anus. Ça plus mon excitation, ça devrait le faire.
Après une bonne demi heure de pipe, je remonte lui rouler une pelle. Naturellement, mes genoux encadrent ses hanche et je sens son gland tapoter mes reins. Je relève le cul doucement pour que ce dernier se pose sur mon anneau. Et quand il y est, je m’assois d’un petit coup sec qui le fait entrer en moi. Un grognement d’approbation nait sous ma langue. je ne quitte pas sa bouche tout pendant que je descend sur sa queue.
J’avais raison, ma salive plus l’excitation m’ont ouvert juste comme il fallait !
Vers la fin, je me redresse et enfonce le dernier cm dans mon cul, trop bon !
Marc me tient les hanches pour que je ne bouge pas tout de suite. Il se régale d’être au fond de moi.
Quand il relâche la pression, je sais que je peux y aller et « trotter » sur sa bite. Je varie le rythme, mes mains en appui sur ses pecs, je monte et descend mon cul pour le limer sur son pieu. Par deux fois je dois me calmer sous peine de juter prématurément. Je me couche alors sur lui et nous nous roulon un patin. J’aime sa langue venir impérieusement occuper ma cavité buccale.
Quand je sens que lui aussi est sur le point d’exploser, je passe au galop jusqu’à ce qu’il se cabre et soulève son bassin pour m’en mettre encore un peu plus si c’était possible et me tapisse le boyau de son jus. Ce n’est que qu’and il a expulsé sa dernière giclée comme nous retombons sur le lit qu’à mon tour de jute la pression envoyant mon sperme jusqu’à son visage.
Le retour au calme se fait, comme couché sur lui je nettoie sa face à coups de langue et que son sexe glisse doucement hors de moi.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.