Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 152

Le WE de test pour Ed comme centre possible de gang bang est arrivé.
Comme il a dit à ses parents (qui n’en n’on strictement rien à foutre) qu’il passe le WE chez un copain, je l’embarque dès le vendredi soir au grand dam de son frère qui va passer son WE tout seul avec le personnel.

Quand j’arrive chez lui, j’ai à peine sonné que la porte s’ouvre et qu’il saute dans la voiture avec son petit sac (juste quelques affaires de toilettes et un slip de rechange pour le retour).

Durant tout le trajet, je dois de refreiner. Il veut me sucer alors que je conduits et c’est dangereux hors des autoroutes.
Arrivée à la maison, nous sommes accueillis par Samir et Ammed, Marc n’est pas encore rentré.
Je l’emmène direction le sous sol. Mises à poil, et je vérifie l’état de sa pilosité. Pour le gang bang, je sais que ce que préfère mes clients ce sont des physiques juvéniles. Pendant une bonne heure, j’épile chaque recoin de sa peau susceptible d’abriter un poil. De la cire à la pince à épiler, il retrouve une peau de bébé. Hors la taille de son sexe qui nous prouve que c’est un garçon pubère, il a physiquement tout d’un ado. Quand il se voit dans la glace, il n’en revient pas. Il me dit ressembler à son petit frère avant que les hormones le travaillent.

Je lui passe une huile sur tout le corps pour apaiser sa peau et lui sort un jock petite taille pour emprisonner son sexe.
J’en profite pour moi aussi me mettre à jour. Epilation sous les bras, rasage de mes couilles et entretien de la bande de poil d’un centimètre de large qui part de ma bite à mon nombril. Cela fait j’opte pour un jock à lacets qui met bien en valeur mon paquet.
Nous enfilons un peignoir sans le fermer et remontons au salon.

Je parle un peu avec lui du gang bang. Il sait ce que c’est pour avoir été voir des films sur internet. Je tiens toutefois à lui expliquer la réalité (quand même différente des films scénarisés).
Il m’assure que côté cul, son anneau est devenu bien souple après les assauts répétés de mes clients. Quand je m’inquiète de sa capacité à serrer, il m’assure que ses exercices de musculation anale sur crayon de bois donne ses fruits et qu’il n’y a pas de fuite de ce coté là.
Il arrive devant moi, se tourne et penché en avant, ses deux mains écartant ses fesses, il me montre son trou. Il s’est un peu ovalisé depuis que je l’ai dépucelé, mais personne ne saurait dire en le voyant qu’il prend autant et aussi gros !

Je passe mon pouce dessus, sa peau est bien lisse autour. Je le mouille de ma salive et le repose juste au centre. J’appuie et malgré la force que j’y mets, je n’arrive pas à le faire entrer. Ed ricane en me disant que la démonstration était faite.
Je n’ai pas dit mon dernier mot. Mon pouce droit toujours sur sa rondelle, je lui envoie une bonne claque sur sa fesse gauche. Surpris, il se détend et je lui enfonce direct mon pouce. Il gueule, non de douleur mais vexé par le stratagème.
Il se reprend vite et emprisonne mon doigt.
Je me lève et soulève ce poids plume pour le coucher sur le canapé (mon pouce toujours en lui).
Comme je bande je glisse ma queue hors de la poche du jock et le surplombant lui ordonne de la sucer.
Il avale mes 20cm avec une aisance presque vexatoire. Je me venge en lui pilonnant bien le fond de sa gorge histoire de faire tomber sa voix d’un demi ton ! Je suis récompensé par quelques « Argh » qui m’indiquent sa saturation.
Je vais pour l’enculer, après tout il m’a trop excité. Ammed  de passage me tend kpote et gel. Je le remercie non sans noter qu’il bande sous le cuir de son shorty de service.
Je me couvre, l’enduit de gel ainsi que le trou d’Ed enfin libéré de mon pouce.
Debout devant le canapé, ses chevilles dans mes mains, je soulève le cul d’Ed jusqu’à ma bite. Problème ! Cette dernière bien excitée pointe vers le plafond alors que le trou à piner est dessous. J’appelle Ammed et quand il est là lui explique le problème et lui demande de bien vouloir diriger mon sexe vers m’anus d’Ed.
Il pousse ma bite vers le bas et dès qu’il positionne mon gland devant le trou d’Ed, je lève les bras et encule ce ptit con.
Ammed s’éclipse et je lâche les chevilles d’Ed pour empoigner ses cuisses. Ed est en appui sur sa nuque et sa bite pend au dessus de sa tête. Il serait mieux monté qu’il arriverait à se sucer lui-même. Je pense que ce doit être possible avec Ric, faudra que j’essaye ! par contre Jimmy posera le même problème qu’Ed avec ses 14cm maxi !

Je prends plaisir à enculer Ed, ça faisait un moment que je n’avais profité de son cul laissant la priorité à mes clients.
Je me penche pose ma bouche sur la sienne et lui donne ma langue à téter. Ça m’excite aussi d me faire sucer la langue comme si c’était un carambar. Je ne cesse pour autant de limer son trou. Effectivement, malgré ses passes avec mes clients TTBM, son anus est resté bien élastique et épouse bien le diamètre du mien.
J’ai tellement de plaisir à l’enculer que je jute dans ma kpote. Ed suit alors que j’expulse mes derniers millilitres de sperme, nous salopant nos abdos.
C’est le moment que choisit Marc pour entrer. Il vient me rouler une pelle. Je lui dis qu’Ed est à lui s’il le veut. Ce dernier gueule qu’il vient de jouir ! Sous entendu j’attendrais bien un petit moment avant de remettre ça.
Chose à ne pas dire. Je l’informe que dans un gang bang, ce n’est pas parce qu’il viendra de se vider que ce sera terminé. C’est plutôt quand les couilles des clients seront vides.
Je défaits le pantalon de Marc et en sort une bite bandée. Rapidement, je la kpote. Pas besoin de gel avec la « préparation » que je viens de faire.
Malgré les protestations d’Ed (il ne fait pas le poids devant moi, encore moins devant nous deux), Marc l’encule. Ses 22cm font merveille et ce petit salaud  ne tarde pas à couiner de nouveau.
Pendant qu’il l’encule, je dévêts Marc. La veste déposée, je défais un a un les boutons de sa chemise. Pour le pantalon et slip, cela demande un peu plus d’acrobatie. Mais une fois libéré de ses entraves, il soulève Ed sans déculer et l’emporte sur la table haute, il est plus confortable ainsi pour le limer.
Comme il se sent près à juter, il appelle Samir. Le temps que ce dernier arrive, il explose au fond du cul d’Ed et continue à le limer jusqu’à sentir un début de ramollissement. Il sort et ordonne à Ed de rester en place. Samir, arrivé entre temps se voit intimer l’ordre de baiser ce cul doublement préparé.
Sans poser de question, Samir descend son shorty en cuir et monte sur la table. Un genou de chaque coté de la tête d’Ed, il se fait sucer jusqu’à bander correctement.
Je lui tends alors une kpote qu’il enfile avant de descendre et d’enculer Ed.
Avant que ce dernier ne proteste, je lui rappelle les raisons de sa présence ici ce WE, en l’occurrence la vérification qu’il est capable de soutenir le rythme d’un gang bang.
D’après Samir à qui je demande ses impressions, le cul de notre salope s’est refermé et colle bien à ses dimensions (19,5 x 6).
Ammed est arrivé attiré par le bruit et sans faire d’esclandres s’est collé au dos de son mec, les bras passés sous ses aisselles pour se tenir à lui tout en lui embrassant le cou. Samir s’est bien déchaîné dans le cul d’Ed mais a préféré lui éclabousser le ventre de son jus plutôt que de gicler dans sa kpote.
Belle production de sperme ! Ammed doit bien en profiter !

 Ammed nous prévient alors que le diner est prêt. Pour aller vite, je vais chercher un de mes plugs d’exercice et kpoté l’enfonce dans le trou d’Ed.

Après dîner, je discute un peu avec Ed pendant que Marc bosse à son bureau.

Il me dit que chez lui, ses parents n’ont rien remarqué. Le peu de temps qu’ils passent avec leurs fils ne les aide pas de toute façon. La seule chose qu’il l’embête un peu c’est que son ptit frère refuse de faire autre chose que de le branler à la main. Il lui a dit qu’il n’y a que moi qu’il veut sucer et que ce sera moi qui lui prendrais sa virginité.
Cela ne le gène pas que ce soit moi, juste qu’il aimerait bien profiter de sa bouche et de son cul maintenant. Se branler entre les rendez vous que je lui organise, ça lui prend la tête.
Il se fait câlin au creux de mes bras et me demande, implorant, de lui trouver des rendez-vous trois fois par semaine. Vu son organisation et celle de ses parents, il pourrait être libre en plus des mercredis PM et parfois le WE, les lundi soir et vendredi soir. Le seul bémol serait que je devrais m’occuper de son ptit frère pendant ce temps là, c’est le seul moyen qu’il a trouvé pour être couvert.

Je réfléchis, multiplier par trois la disponibilité d’Ed ne posera pas de problème question clientèle,  par contre suis-je prêt à « jouer » au baby-sitter de son frère, connaissant le zèbre que c’est, il ne faudra pas trois soir avant qu’il n’ait obtenu de moi ce qu’il désire !!
J’en parlerai à Marc.

A l’heure de se coucher nous prenons Ed dans notre grand lit. Il s’y fera enculer de nouveau par Marc avant de s’endormir.

Samedi Matin

Réveil tardif, petit déjeuner qui traine en longueur,  je bulle avec Ed devant l’écran de TV à zapper sur les chaines musicales.

Marc qui s’était absenté revient avec un carton qui nous intrigue. En fait, il à été chercher des poches d’aliments à digestibilité totale pour faciliter la mise à disposition permanente d’Ed pendant les deux jours.
Il en « profite » dès le midi, pas franchement enthousiaste mais résigné. Si cela lui ouvre les portes du gang bang, il est prêt à quelques sacrifices !
Xavier débarque au moment du café et nous explique qu’il a casé Laure, sa femme, chez sa mère (à elle) pour le WE et que si nous le voulons bien il peut donc rester jusqu’au dimanche soir.
Après un coup d’œil à Marc, je lui dis que nous acceptons. Il me glisse alors à l’oreille qu’ils ont trouvé quoi m’offrir mais que je ne l’aurais que lors de mon prochain passage chez eux. Il m’intrigue, je sais qu’ils ne sont pas dans le besoin mais je ne sais pas à quel point, j’en toucherais deux mots à DGSE, il devrait être capable de savoir cela. En attendant j’essaye quelques instants de lui tirer les vers du nez sans résultats.

Igor et ses fils ne nous rejoindrons qu’en fin d’après midi et Eric en début de soirée après ses cours de moto.

Marc est appelé par son bureau et voilà qu’il va être obligé de taffer pendant le WE ! Heureusement il peut le faire de la maison, mais quand même !!
Petite discussion entre nous, mais rapide, de nous deux c’est le seul à avoir un emploi « normal », de plus il aime son travail et ne se voit pas vivre à mes crochets et de mes expédients !
 
J’embarque alors Ed et Xavier au donjon. Jimmy nous y rejoint avec comme argument que comme binôme d’Ed, il doit tout subir pareil. Evidement Ed est d’accord, ils commencent à développer une belle complicité le ptit beur et le ptit bourge.

Du coup aidé de Xavier, je les douche. Nous leur faisons subir un lavement avant de les installer cote à cote dans les slings.

Ils y passent une bonne demi-heure à nous sucer. Jimmy est le premier à réussir à prendre les 26cm de Xavier entier. Ed lui n’arrivera qu’à en avaler 23, il lui reste le WE pour y arriver. Je prépare le cul d4ed pendant que Xavier se charge de Jimmy.
Grâce à sa souplesse anale, il passe des doigts de Xavier à la selle spéciale (celle équipé d’un gode en son centre). Ed la tête basculée en arrière peut voir son copain entamer l’étape supérieure.
Ça le motive et je sens sa rondelle s’ouvrir plus facilement sous mes doigts.

Jimmy à commencé sa promenade à « cheval » avec un raisonnable gode de 23 x 5,5. Xavier à ses coté, graisse régulièrement l’engin quand il décule .
Ed, impatient me demande d’y aller. Je retire mes doigts de son fondement et nous les rejoignons.
Ed réclame son tour. Jimmy beau joueur lui cède la place. Changement de kpote, graissage du gode et du cul receveur. Ed prend appui sur les étriers et pose doucement sa rondelle sur le gland. Tous les trois, nous matons son anus se déplisser et s’ouvrir puis, lentement avaler le plastique rose. Les cuisses d’Ed sont tendues par l’effort mais sa longue pratique de l’équitation à rendu leurs muscles très résistants. Quelques instants plus tard, ses fesses s’écrasent sur le cuir de la selle. nous sommes comme au spectacle, Ed nous fait toute la panoplie des allures équines, le pas, le temps que son anus s’habitue à l’intrus qui l’écartèle puis le trot une fois cela fait. Quand vient le galop, je le calme avant qu’il ne jute.
Jimmy demande que l’on change le gode.

Pendant que Xavier fait descendre Ed, je vais chercher la taille au dessus : un gode en plastic noir de 26cm par 6 de diamètre. Nous l’installons et Jimmy se rue dessus.

Juste le temps de kpoter ce nouvel engin et de le graisser un minimum qu’il s’assoit dessus. L’élasticité incroyable de ses tissus entre en action et dès le premier mouvement son trou avale la totalité du jouet.
Xavier, pourtant utilisateur de Jimmy est toujours étonné d’autant de facilité. Ed lui est admiratif et aimerait bien être pareil !
Jimmy saute quelques instants sur le nouveau pal avant de céder sa place. Ed le remplace plus circonspect.
Même position que tout à l’heure, je prépare le flacon de poppers au cas où.
Le gode ayant un diamètre progressif (gland à 5cm, milieu et base à 6) la première partie entre sans problème. Comme je ne tiens pas à ce qu’Ed s’abime en essayant d’imiter Jimmy, je lui passe le poppers sous le nez. Effets immédiats, il chauffe de partout et s’enfonce alors rapidement la deuxième moitié du gode dans le cul.
Un deuxième passage de poppers et il s’active sur le pal noir.

Pendant ce temps là, à nos pieds, Jimmy alternait les deux  « biberons » à sa disposition (nos bites à Xavier et moi). De sa propre initiative et parce qu’il en mourait d’envie, il a kpoté Xavier avant de lui tendre son cul.
Comme je surveillais Ed pour qu’il ne s’abime pas la rondelle, Xavier n’a pa tenu devant l’appel des fesses de Jimmy que ce dernier maintenait ouvertes de ses deux mains. Il faut dire que le trou palpitant en train de se rétrécir était à lui seul un appel au viol !
Xavier a plongé dedans ses 26cm raides et chauds. Gémissement de Jimmy exprimant son plaisir d’être monté à la hussard.
Ed très excité par la situation de son binôme est vite descendu de la selle et m’a kpoté en un tour de main avant d’adopter la même position que Jimmy. Epaule contre épaule avec Xavier, j’ai embroché Ed. entrée facile, mes 5cm de diamètre n’ayant aucun mal à se faufiler dan un trou préparé à 6. mais les efforts de contraction d’Ed ont vite portés leurs fruits et je me suis trouvé normalement serré.

Par tropisme nos deux petits enculés se sont rapprochés et roulés des pelles pendant que nous travaillions leurs anneaux.
Echange de cul (après changement de kpote), Ed prend plaisir à son tour à avoir le trou écartelé par les 26 x 6 de Xavier pendant que Jimmy s’adapte à ma « petite »bite (20 x 5 !).

Xavier et moi sommes les premiers à juter. Le travail de leurs culs ayant vaincu nos résistances. Aussitôt retirés, Ed et Jimmy se sont mis en 69 quelques minutes le temps de monter à l’éjaculation qu’ils ont dirigés su leurs ventre respectif.

Après une bonne douche, j’ai équipé nos deux futurs centres de gang bang de plugs adaptés (15cm de long, diamètre 4cm et étranglement 5mm).

Nous traversions la cour que la voiture d’Igor entrait. Sur le perron Marc nous attendait tous.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.