Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 154

Vendredi soir

Pour le WE du nouvel an, Alex et Johan sont montés de leur sud. Marc avait invité aussi Igor et les jumeaux. Il voulait voir si nous (Johan et moi) étions capable de passer pour de vrai jumeaux à l’instar de Tic et Tac.

La semaine précédente, nous avons reçu des appel de tous les participants de la touze de l’année dernière. Ils espéraient que nous allions faire de même cette année. Ils sont gentils mais c’est une sacrée organisation que de recevoir une trentaine de mecs pendant presque 3 jours !!
Ça a fait quelques déçus !

Nos premiers invités son arrivé dans la soirée du vendredi. Pendant que les « adultes » parlaient organisation du WE, j’ai questionné Johan sur leurs nouveaux hommes de service. Il m’a dit que c’était une réelle aubaine. Depuis qu’ils les avaient, plus de soucis matériels. Alors qu’ils n’osaient pas utiliser les services d’une femme de ménage de peur qu’elle ne tombe sur des reliquats de baise, sur des journaux pornos ou des godes à trainer, maintenant plus d’entretien de maison. Le travail est fait au fil du temps par Maalouf et Julien, la maison est donc toujours nickel tout comme le sous sol (salle de muscu et donjon).
Je lui dis que c’est plutôt le coté sexe qui m’intéresse que le coté ménage. Il s’en doutait et en avait fait exprès de me faire attendre.

De ce coté là, lui en profitait bien. Avec Maalouf toujours près à baiser et Julien qui n’était pas en reste, il arrivait sans peine à se faire enculer 2 à 4 fois par jour selon son propre emploi du temps. Quand je lui demandais l’état de son petit trou, il m’a pris la main et me l’a poussée dans son pantalon. J’ai progressé jusqu’à son anus et j’ai pu tester sa résistance du bout des doigts. J’ai senti que son trou ne s’était pas trop ovalisé et qu’à sec, je ne pouvais pas le pénétrer. Il me glissa alors à l’oreille que c’était grâce à une bonne heure par jour de contractions sur un plug arrangé à ma façon (étranglement réduit au minimum environ 3mm) qu’il avait gardé un anus aussi serré. Et de plus, effet collatéral, son sphincter était devenu assez puissant pour bloquer une bite en plein limage.

La route les ayant pas mal fatigués, nous sommes passés au dîner sans trop tarder. Alex a apprécié la cuisine et le service, nous donnant des détails quand à celle de Maalouf. Marc lui dit avoir vu qu’ils mangeaient mieux au tour de sa taille. Et Alex de nous confier qu’il avait perdu déjà 5 Kg rien que par une nourriture variée et équilibrée.
Il est vrai que d’avoir un cuisinier à demeure évite les plats cuisinés tout faits ou du traiteur et diminue fortement le recours aux livreurs de Pizza (et tant pis pour les petits culs que cela faisait passer à la maison !).

Johan, lui, a utilisé le temps ainsi gagné sur les bancs de la salle de muscu et est en train de me rejoindre question masse musculaire.

Nous discutons encore jusqu’à minuit histoire de nous souhaiter une bonne année. Nos trois beurs se joignent à nous et nous sabrons le champagne pour l’occasion.

Comme il se fait tard (ou tôt), nous montons nous coucher. A la porte de leur chambre, je roule un patin à Johan et le laisse tout bandant à son homme.

Samedi

Réveil avant le jour. Je descends et trouve Samir dans la cuisine et le café en train de passer. Il me sert un bol et me dit que les croissants sont en chemin.
J’entends alors une voiture entrer dans la cour et quelques instants plus tard, un halo froid entre avec Ammed.
C’est juste le moment où Alex me rejoint. Café et croissant aussi pour lui. Il félicite Samir et Ammed puis me dit qu’il est temps que j’aille réveiller Johan.
Je ne me le fais pas dire deux fois et monte à leur chambre. J’entrouvre la porte, il est sur le lit, nu, sur le ventre me laissant voir son dos et surtout ses fesses rondes. Je laisse mon shorty à la porte et me couche doucement sur lui, ma bite déjà dure en direction de son entrecuisse.

En appui sur mes pieds et mes mains, je laisse doucement tout mon poids peser sur son corps. Il sent ma présence et au moment où il essaie de se tourner, je me laisse tomber complètement sur lui, l’empêchant de bouger et le réveillant par la même occasion.
Il tourne la tête et je prend sa bouche pour un patin matinal. Ça le stimule et je sens sous mon pubis son cul rouler. Quelle salope !
Il attrape une kpote dans la table de nuit et me la tend. Je me recule le temps de la poser sur ma queue et reprend ma position avec juste mon gland sur son trou plutôt que sous ses couilles. Sans préparation autre qu’un peu de salive, je le laisse gérer la pénétration. Il roule des fesses tartinant mon gland kpoté de ce peu de lubrifiant et se cambre. Mon gland entre. C’est serré mais ça passe. Doucement il prend la totalité de mes 20cm. C’est trop bon ce type de baise dès le matin !
Je laisse le temps à son anus de se réveiller complètement puis entame les va et vient. Je l’entends gémir sous moi. Je me penche et nous reprenons notre roulage de pelle.
Tout à coup je suis bloqué dans son boyau. Il tenait à me faire expérimenter sa nouvelle musculature et me prouver ses dires de la veille. 

Il me relâche et nous continuons nos « affaires ». Il me repousse et je me retrouve à l’enculer en levrette. Je lui prend les hanches et j’augmente le rythme. De son coté, il donne des coups de cul pour que je le prenne bien à fond. Un bon ¼ d’heure de ce régime nous achève et je jute dans ma kpote alors qu’il se répand dans ma main.
Encore dans son cul, je lui relève la tête et annonce « petit déjeuner » en approchant ma main de sa bouche. il l’ouvre grand et je lui verse son jus dedans. Il me lèche la main comme cela je peux enfin sortir de son cul et ôter ma kpote.
Il se tourne sur le dos, attrape ma nuque et m’attire pour me faire un bisou sur les lèvres et me remercier du réveil. Je me décolle et lui dit qu’il faudra remercier Alex, c’est lui qui m’a envoyé.

Douche rapide et quand nous entrons dans la cuisine, Marc est descendu aussi. Bisou sur ses lèvres de ma part et idem de Johan. Je m’aperçois que lui à droit en plus à une main sur ses fesses ! Il rejoint son mec et nous avons droit à la vision d’une pelle d’au moins 2 minutes !
Je reprend un café pour accompagner Johan et des croissants pour compenser ma  dépense d’énergie.

Igor et ses fils ne devant nous rejoindre qu’en début d’après midi,  Marc a décidé que la matinée serait sportive. Trop froid pour un jogging, ce sera salle de muscu et natation. Derrière les baies vitrées du salon, nous pouvions la voir fumer dans l’air glacé du matin. 

Echauffements obligatoires, vélo, rameur ou elliptique, à chacun sa préférence. Un ¼ d’heure plus tard, passage aux exercices sérieux. Johan et moi travaillons en alternance sur les même appareils, ça oblige à bien faire sa période de récupération.
Pecs, puis bras (biceps et triceps), un peu d’épaules pour finir et 1h et ½ vient de passer.
De leur coté les deux « vieux » y sont allés à leur propre rythme mais soutenu quand même. Alex a peiné un peu et a juré de prendre plus de temps pour sa forme maintenant que l’entretien de leur maison par leurs serviteurs lui en a dégagé.

Petit tour à la piscine mais seul Johan affronte avec moi le froid glacial du passage en terrasse. Nous courrons et sautons dans l’eau. L’effet froid puis chaud est stimulant. Nous détendons nos muscles martyrisés sous les poids. Comme il n’y a pas de vent, il ne fait pas froid aux oreilles quand nous sortons la tête de l’eau , 20cm de vapeur assure un coussin d’air confortable. Johan me titille et nous nous coursons dans l’eau. Je le rattrape et il boit la tasse ! Non mais c’est qui l’ainé !

Nous n’en sortons que lorsque Marc et Alex sont sur la terrasse à nous attendre avec des peignoirs. Chacun enroulé dedans, serré dans les bras de son mec, nous rentrons à l’intérieur. Bouchonnées devant le feu du salon, nos peaux en ressortent rougies.
Marc nous tend deux Jocks.

Bien qu’affamés par nos exercices matinaux, nous mangeons léger.

14h arrivent Igor et ses fils. Présentations, ce sont pour nos invités du sud, leur premiers vrai jumeaux question sexe. Comme de mon coté avec Johan, nous sommes dans le même uniforme, Igor ne revient pas de notre ressemblance. Ok, moins copies conformes que ses deux fils, qui, à part le cul ou Tic est plus passif que Tac, sont franchement indiscernables, mais quand même.

Tic et Tac sont sur nous à nous toucher, tâter au point de nous faire bander. Je jette un coup d’œil à Johan et nous nous chargeons de mettre nus les jumeaux. Il faut dire qu’il n’y a pas beaucoup de résistance de ce coté là.

Soudain Eric nous rejoint. Marc l’avait invité, d’abord parce que c’est notre ami le plus fidele et puis pour 4 culs il faut 4 bites !

Sa combinaison ôtée, il est presque dans le même appareil que nous, Shorty, T-shirt en plus. Les trois autres se laissent déshabiller et seuls leurs sous vêtements restent pour cacher la vue directe de leurs sexes. Car pour les formes, comme ils bandent les slips ne cachent rien.

Je ne sais plus qui a claqué des doigts mais nous nous sommes retrouvés tous les 4 à genoux devant un mâle à le lécher au travers du tissus. Dans la confusion, j’ai hérité d’Eric, Johan d’Igor, Alex se faisant sucer par Tic alors que Marc remplissait la bouche de Tac.
Comme d’habitude dans cette position, je n’arrive à avaler que les 3/4 des 26cm de chair noire à ma disposition.
Les autres enfilent sans problème les bites jusque dans leurs gorges. Belle brochette de gorges profondes !
Sentant Eric impatient de faire de même, je me suis mis dos sur un canapé, les jambes contre le dossier et la tête dans le vide. Eric a tout de suite compris l’intérêt de la chose et s’est agenouillé replaçant sa queue dans ma bouche. Aspiration, déglutition et comme mes copains, j’abritais enfin le gland derrière mes cordes vocales.
Bien que ce ne leur soit pas nécessaire, mes trois acolytes sont venus me rejoindre et le canapé s’est affaissé sous le poids de nos 4 corps.
Cote à cotes nos 4 ainés nous ont limé nos gorges affamées.
Il faut croire que d’avoir presque deux paires de jumeaux à leur disposition leur a donné des idées de symétrie car la position suivante nous a amenée à nous bouffer nos cul en 69, Tac au dessus de tic et moi sur Johan.

Sous les yeux des 4 actifs, nous nous sommes léchés, salivés nos anneaux, nous les avons pénétrés de nos langues et doigts. Ne sachant qui allait hériter des 26x7 d’Eric, chacun à préparé le cul de l’autre en conséquence.

Finalement les couples précédents se sont reformés et j’ai donc été le premier à prendre Eric dans le cul alors que sous mes yeux, la bite d’Igor défonçait le trou de Johan.

Toujours en 69 avec ce coup ci nos queues en bouches, nous avons endurés, appréciés, adorés les coups de reins qui poussaient toujours plus loin les glands dans nos trous.

Permutation des enculeurs. J’ai juste eu le temps de resserrer mon anneau avant qu’Igor ne vienne le défoncer. Quand à la pénétration des 26cm d’Eric,  bien que réalisée avec délicatesse, elle a arraché à Johan quelques gémissements étouffés par ma bite.   

A ce que j’ai pu voir, le quatuor à nos cotés avait réalisé la même opération simultanément.

Accélération des rythmes d’enculage, augmentation de la violence des coups de rein, tout cela annonçait une explosive fin proche.

Quand j’ai senti en moi le verrouillage du gland au fond du boyau et les mini va et vient provoqués par les éjaculations de mon enculeur, je n’ai eu que le temps de sortir de la bouche de Johan pour juter sur son cou et ses pecs. 
A peine une minute plus tard, Johan retirait sa queue de ma bouche pour me maculer de son sperme alors qu’Eric remplissait sa kpote calé tout au fond de son cul.

A nos cotés, les mêmes effets étaient arrivé et quand nous nous sommes tous désolidarisés les uns des autres, nous avons pu admirer 4 kpotes bien remplies et 4 jeunes mecs barbouillés de sperme.

Même si Samir et Ammed sont alors arrivés avec des serviettes chaudes et humides pour éponger les dégâts, nous sommes tous allés tous doucher au sous sol (seul endroit de la maison où nous pouvons être 8, ensemble sous les jets d’eau).

Chacun des 4 enculés s’est fait laver / caressé par son enculeur, et réciproquement.
Grand moment de tendresse et de respect.

Le début de soirée s’est passé dans le calme, les « vieux » de leur coté discutant affaires, organisation de maison, Marc demandant à Igor comment se passait leurs relations entre lui, ses fils et Sophie sa maitresse, Eric dédramatisant les risques d’accidents en moto auprès d’Alex un peu effrayé par l’envie de Johan de passer son permis pour faire comme moi.

De notre coté, nous avons détaillé les cadeaux que chacun avait reçu à Noël, Johan a réussi à extorquer la permission de passer son permis moto. Cela a bien fait rire les jumeaux qui ont obtenu le même autorisation d’Igor mais eux, à condition que ce soit Eric qui leur apprenne la conduite.
De mon coté, d’Emma, j’ai reçu un troisième pendentif pour mon percing d’oreille, une émeraude de la même taille que le diamant et le rubis que j’ai déjà. Bientôt j’aurais une pierre de chaque couleur !
Avec Marc on s’est offert pour début janvier quinze jours en République Dominicaine en villa tout confort (grand standing, piscine, cuisinière et serveurs, plus Toy boy à choisir sur place).

Ce qui les a plus fait baver c’est la perspective de disposer d’un Toy boy personnel. Je fait quand même remarquer à Johan qu’avec Maalouf et julien, c’est un peu ce dont il dispose !

Nous, les jeunes nous avons passé le diner plus souvent sous la table qu’assis sur nos chaises à manger. Dès qu’un de nos ainés le demandait, l’un de nous glissait de sa chaise pour aller sucer le demandeur. Comme le plateau de la table est en verre, la vue donnait des idées aux autres !
Pour le dessert, chacun s’est fait gaver par son « maître », Tic et Tac partageant la production paternelle et Jimmy venu nous rejoindre pour le repas prenant sur son corps le jus abondant d’Eric.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.