Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 180

La touze 2011 - 3

Dans l’après midi nous ont rejoint Second, et Xavier tout excité à l’idée de finir le WE entre mec (même s’il adore sa femme). J’ai vu Bo-gosse remarquer l’ « équipement » de Xavier (26x6,5). Les deux corps musclés et bronzés ont fait leur petit effet. Même s’ils avaient du retard, il ont passé la fin d’après midi autour de la piscine, juste un peu plus bandés que les autres !
En fin d’après midi, Eric est arrivé en moto avec Cédric collé dans son dos et c’est vers 19h Daniel et Julien nous ont rejoint.

Effectif à 100%.

Ce sont les retardataires qui ont relancé la touze. Moitié, toujours aussi salope et amateur de belles dimensions, s’est attaqué au maillot de Xavier. Dès que ce dernier s’est fait avaler jusqu’à l’os, il a été convaincu par notre jeune peintre.
Cédric, qui commence à ressembler à Ric une bonne taille au dessous, a fait son petit effet quand il est apparu en maillot. Faut dire que l’abonnement à la salle de gym de Ric commence à faire de l’effet et qu’il s’est joliment formé. Tous nous avons pu voir que lui aussi était passé par la case épilation totale.

Quand il m’a dit bonjour, serré contre moi, il m’a glissé à l’oreille des remerciements pour tout ce que je fais pour lui (abonnement à la salle de muscu, cours de pilotage moto…) et surtout de lui avoir fait connaître Eric. Je lui dis qu’il commence à me souler avec ça et lui glisse que de toute les façons j’allais me rembourser en l’enculant grave ce WE. Il s’éloigne en riant non sans m’avoir roulé un patin qui m’a laissé tout à l’étroit dans mon maillot de bain !

J’observe un bon mélange entre parisiens et provinciaux. Je note aussi que quand nous sommes tous nus, les différences sociales s’effacent ! Ce n’est pas toujours le « manuel » qui encule l’« intellectuel ». Par contre les grosses bites de la touze trouvent toujours un cul à enfiler !
Les deux réels nouveaux, Second et Julien, sont acceptés très rapidement par le reste du groupe. Il faut dire que leurs plastiques plus que correctes doivent y être pour beaucoup. Gueules belles et virile, corps musclés et bronzés comme il faut et queues de bonnes dimensions. Que demander de plus ?

Avant de me lancer dans le « jeu », je fais un tour pour vérifier que tous ont trouvé un ou des partenaires.
La terrasse s’est un peu vidée. Je descends à la salle de muscu et y trouve Ric et Cédric en train de se faire entreprendre par Xavier et Bo-gosse.  Xavier en utilisateur (avisé sexuellement) des agrès de muscu, a déjà repéré les anneaux que nous avons fixés au sol et au plafond. Je sors le sling d’un placard et nous le montons tous les deux. Nous le réglons à la bonne hauteur pour que Ric et Cédric, en 69 dessus, puissent se faire enculer tous les deux en même temps.

Je continu la recherche. A l’étage dans notre tout premier baisodrome ( 2 murs et le plafond recouvert de glace) je trouve les deux lits King size rapprochés et occupés par une nombre de corps que j’ai du mal à compter tellement ils sont les uns dans les autres. J’y reconnais quand même Phil, Jérôme, Nicolas et Olivier ainsi que Bruno. Tout en dessous cachés par leurs corps j’ai trouvé Manu enculé par … Jérôme  et la bouche occupée par la bite de … Bruno. Pas facile de suivre !!

Je continu mon périple et dans le salon tombe sur Frédéric (le copain de Jérôme) avec Igor, Second, Ed et Jean plus Johan. Ils en sont au stade suce qui peut.

Je traverse la cour et croise Ammed. Je lui demande s’il y a du monde au donjon. Confirmation suivit d’un commentaire sur le nombre, « un tas de monde ».

Quand j’arrive, effectivement ils sont quelques uns.
Julien est plié sur une selle, chevilles et poignets attachés aux anneaux du sol avec Marc et Alex pour lui boucher les trous. D’après ses gémissements, je pense qu’il aime ça. Faut dire que lors des tests, il ne nous avait pas paru farouche !

Sur la selle spéciale (celle équipée d’un gode au milieu) s’est assis Moitié (qui n’est pas la moitié d’une salope). A ses cotés attendent : Jimmy pour prendre sa place et Eric avec Jean Black pour l’enculer. Je m’incruste 2 mn. Ils me disent qu’ils le font se ramollir la rondelle. Eric lui ordonne de se relever. en appui sur les étriers, il sort lentement le gode de son cul. Je vois qu’Eric avait mis en place notre plus gros jouet (le 28 x 7,5). Nous le laissons reprendre ses va et vient. Eric, à qui je fais la remarque qu’ils vont nager dans son cul, me dit qu’avec Jean Black, ils veulent lui faire subir une double sodo. Là je comprends mieux l’intérêt d’une telle préparation. Je glisse alors que le plus impressionnant serait  une double sodo mais avec Lui et Xavier, les deux plus membrés du WE.

Moitié, trottant toujours sur notre cheval imaginaire et sur un méga gode bien réel, m’entend. Il me dit que c’est Ok pour lui mais avec la préparation adéquate. Et d’ajouter qu’il serait préférable de le faire plutôt dimanche car il risquerait fort de ne plus pouvoir se servir de son cul pendant quelques jours après !

Je lui dis que j’organiserai ça demain. Je les quitte en prévenant les deux enculeurs d’y aller cool pour pouvoir se resservir de Moitié le lendemain.
Avant d’oublier, même si c’est peu probable, je retourne voir Bo-gosse et lui explique le deal alors qu’il est en train d’enculer grave Cédric.
La nouvelle le fait bander encore plus si c’était possible. Je lui explique qu’on pourrait y aller crescendo en commençant par une bite simple : celle de Jean Black, la sienne puis celle de Xavier et pour finir Eric et ses 26 x 7 à la base. Au passage à deux bites, les coupler pour aller pareillement croissant dans les dimensions.
L’idée lui plait et il m’autorise à la mettre en place comme attraction de fin de touze.
Ric, à nos coté me dit qu’il est jaloux et qu’il peut faire aussi bien que Moitié, tout comme Jimmy. Bo-gosse et Xavier me disent que ce serait sympathique de mettre les trois en concurrence. 

Pour me remercier du projet et comme je bande comme un âne, Ric descend mon maillot et me suce. Il fait ça super bien et je dois me retirer parfois brutalement de sa gorge pour ne pas juter trop vite.

Je n’ai pas fini mon tour. Je remballe la marchandise et les laisse à leurs turpitudes.

Retour au donjon. Je passe donner l’accord de Bo-gosse à moitié et lui dire qu’il aura de la concurrence avec Ric et Jimmy.

Plus loin, attaché contre le mur, Théo1 fait connaissance avec le bondage. A ses cotés est attaché les membres écartés, Tic. Comme « tortionnaires » je retrouve Luc et Daniel en train de jouer du gode dans leurs culs. En passant, je vérifie le « travail » en mettant facile trois doigts dans leurs trous.

Dans le fond du donjon, dans sa partie sanitaire, je vois Pierre à 4 pattes se faire enculer par Seb. Comme Arnaud, Pierre prend un style fin et plutôt minet, pas mon style mais c’est leur choix. En attendant il gueule que c’est trop bon que de se faire démonter le cul.

A l’étage sur le méga lit se trouve le reste de la troupe. Notamment mon Théo dans les bras de Tac ! A leurs cotés, Kev en train de sodomiser Franck lui-même enculant Arnaud.
Je me couche sur le dos de mon Théo et pose mon gland sur sa rosette. Tac en dessous supporte nos deux poids. Je sens que son anus à servi il n’y a pas longtemps. Il est souple et il reste du gel. Je donne un petit coup de rein et enfonce mon gland seul. Sa rondelle se resserre juste derrière et son boyau colle sur la surface de mon gland. Trop bon ! Par petits coups de rein successifs, je lui mets mes 20cm dans le cul. Tac en dessous lui roule pelle sur pelle. Malgré cela, nous entendons Théo gémir. Je commence à le labourer. Pour cela je me suis reculé et ai attiré avec moi son bassin. Il se retrouve à 4 pattes au dessus de Tac qui peut respirer un peu mieux. Je tire Théo en arrière jusqu’à ce que la bite de Tac soit devant sa tête. Une petite poussée sur la tête et il commence une fellation sur le sexe de Tac.
Nous prenons un rythme cool qui peut nous faire tenir un bon moment.
Tac me dit que j’ai fait un super boulot sur Théo et que c’est une véritable bonne petite salope. En sachant que cela ne fait que quelques mois qu’il a commencés, il est impressionné par son degré de maitrise de la gorge profonde.
Tout en me disant cela, je le voyais poser ses mains sur l’arrière de la tête de Théo et lui enfoncer ses 19 bien large jusqu’aux couilles.
Je lui dis que si j’en crois la souplesse de l’anneau que je défonce, il apprécié aussi les capacités de son anneau. Il avoue que oui, c’était bien lui qui m’y avait précédé.

Tout en continuant un limage en règle, je prévenais Théo que durant les travaux pour la piscine de ses parents, il ne devrait pas être « farouche » avec Maçon et Second car cela fait parti du marché, même si ce n’est pas sur le contrat.

Je pensais tout d’un coup que second, même s’il est plus passif qu’actif, ferais bien l’affaire avec les parents de Théo ! Faudra que je lui en touche deux mots.

En attendant, je prends mon plaisir dans le cul de mon Théo, bien serré par sa rondelle palpitante. Tac, à l’autre bout, lime de plus en plus vite sa gorge. Théo commence à tousser par moments.
Heureusement pour ce dernier, Tac monte vite et se retire juste au moment crucial pour pouvoir lui couvrir le visage et les cheveux de son sperme. Il a tellement de pression et de production que certaines de ses éjaculations passent au dessus des épaules de Théo et viennent s’écraser sur mes pecs. 
Je sens sous moi, Théo se mettre à juter à son tour. Ses contractions anales conséquentes me massent et me freinent, augmentant le plaisir que j’ai à l’enculer.
Je me lâche à mon tour et sort de son cul pour recouvrir son dos de ma semence.
Nous nous écroulons les uns sur les autres, le souffle court !

A nos cotés, Kev et Franck s’achèvent dans un Arnaud qui ne sait plus où il habite ! Kev l’encule avec une violence que je ne lui connaissais pas et Arnaud en redemande ! A chaque coup de rein, c’est comme s’il essayait d’en mettre 5cm de plus. Du coup Arnaud fait des sauts de carpe sur le lit, bloqué dans sa progression par Franck dont la bite explore les tréfonds de sa gorge.
Théo et Tac sont couchés sur le ventre et la tête dépassant du lit, ils matent ce qui se passe à l’étage au dessous (cf. le sol dalle de verre).
Quand Franck explose enfin sur Arnaud, Kev bloqué au fond de son cul, ce dernier jute enfin, je les rejoins (Tac et Théo).

Vu du dessus, c’est pas mal non plus. Julien que j’avais quitté en pleine préparation, est encore en train de se faire pénétrer aux deux extrémités mais les protagonistes ont changé. Je devine, sans voir qui, qu’un mec est à ses pieds et le suce. Quand aux enculeurs qui lui tourne dessus, s’est ajouté à Marc et Alex, Igor et Bruno.
Pour une première participation, Julien est à la fête.

 Je descends les rejoindre. Le spectacle m’a fait rebander. C’est Johan qui est sous la selle en train de pomper Julien. Je bande mais ne rentre pas encore dans la ronde des enculeurs. Je reste un moment à caresser son dos, à découvrir sous mes doigts les muscles tendus. Des trapèzes aux lombaires, on devine à leurs longueurs que leur développement a été naturel, du au travail pas aux séances de muscu.

Ed arrivé voir où était son frère (c’est beau la famille), glisse au coté de Johan et tète ma bite. Je ne sais plus combien de fois j’ai juté aujourd’hui mais j’ai les couilles qui commencent à me faire mal ! Il me fait jouir mais cette fois douloureusement.

Je m’écarte et vois Julien juter dan les cheveux de Johan alors que les enculeurs lui recouvrent le corps de leurs productions personnelles.

Ammed, que personne n’avait vu, s’est alors approché pour essuyer son dos avant que tout ne glisse au sol.
Avec Ed, je détache Julien et nous le remettons sur pieds. Il titube quelques instants et nous le tenons sous les bras.
Direction les douches. C’est un peu le métro à l’heure de pointe malgré leur nombre (4), nous sommes encore plus nombreux à se mettre en dessous. Le vacarme est impressionnant, ça crie, ça chante et surtout ça rit et ça se tortille sous les mains des uns et des autres.

Nous rejoignons le reste de la troupe dont certains éléments avaient déjà attaqué le buffet.

Le reste de la soirée (déjà bien entamée) s’est passé plutôt calmement, certain couple se sont retrouvés alors que d’autre exploraient encore de prochaines complicités.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.