Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 2

Je lui dis que pour pas qu’elle réfléchisse de trop je comptais revenir les deux jours suivants.
Je gardais pour moi l’épisode avec son fils, je ne savais pas encore comment l’exploiter. Sachant qu’il aimait aussi la chaire fraîche de Jean, ce pourrait être un bonus supplémentaire mais aussi une perte de rente puisque n’ayant plus besoin de nos services homo !!

De retour le lendemain.
Dès mon arrivée, elle me conduit à l’appentis de Jardin et me déshabille complètement. Je me place devant la fenêtre, même si elle est sale je suis sûr que son fils doit nous mater de la fenêtre de sa chambre ! Elle se met à genoux en entame une fellation. Un peu brouillonne, elle essaye de me sucer entièrement mais mes 20 cm la font s’étrangler ! Je lui explique comment me sucer mieux. Elle progresse bien  et je finis par bien enfoncer mon pieu presque jusqu’aux couilles.

Je relève la tête et regarde par la fenêtre. Effectivement je vois son fils une paire de jumelles vissée aux yeux nous épier. D’un signe je lui indique de regarder sa mère me sucer à fond de gorge.

Je la relève, elle est un peu rouge d’avoir manqué de temps en temps d’air !
J’enfile une Kpote, d’elle-même elle se tourne pour me présenter ses deux trous. Je décide de graisser la kpote à son jus et lui défonce la moule direct. Arrivé en butée, je lui soulève les pieds du sol. Trois fois comme ça et je change de trou. C’est vraiment les anus que je préfère, on y est plus serré !

Elle sursaute, mais prend vaillamment la charge. Je l’encule tout en faisant signe à son fils ! Je lui pince les tétons, elle couine, je continu et elle se met à gémir. Je sens que je commence à bien la tenir en main. Je me finis dans une accélération de bourrage. Une fois renvoyée, j’enfile mon mini short et mes caters pour donner le change de ma présence. J’ai jardiné environ une heure quand le fils me rejoint pour me convier à prendre une bière.
Je lui demande si il s’est bien masturbé pendant que je me faisais sa mère ? Il me répond oui en rougissant. Je passe ma main dans son short ADIDAS flottant, il bande encore ! il se tourne fiévreusement vers la maison pour vérifier que personne ne nous regarde. Je lui dis qu’il ne perd rien à attendre et lui dis de me rejoindre sous la douche. Nous rentrons à la cuisine. Il me sert une bière fraîche et prend un coca. La mère nous rejoint alors que nous parlons sport et moto. Il adorerait pouvoir rouler en moto. Je lui propose de faire un tour avant de partir. Sa mère s’inquiète du danger d’accident. Le seul dangers qu’il risque est de se prendre ma bite dans le cul !

Je continue ma deuxième heure de jardinage. Puis je demande à prendre ma douche. La femme me dit de prendre la même salle de bain que la veille et m’y pousse en me glissant à l’oreille qu’elle arrive. Il va falloir que j’organise mieux avec son fils !

J’entre dans la pièce, le fils est déjà là à m’attendre juste en short. Je lui explique la situation, que sa mère va pas tarder à arriver et qu’il va finir au « placard ». en attendant je me douche vite fait (j’aime pas baiser sale !). pendant que je me rince, il passe la tête par la porte et me suce. L’eau lui éclabousse le dos. Je bande bien quand nous entendons la porte de la chambre attenante s’ouvrir. Je le repousse et il va se cacher dans le placard pour nous mater.
Elle tarde, et pour cause quand elle entre dans la salle de bain, elle est nue.
Je sors de la douche, elle me sèche avec un grand drap de bain, puis m’attire vers le lit, assez haut. Elle s’y place sur le ventre et continue la fellation que son fils a commencée. Il reste toujours quelques centimètres dehors ! je lui dis de se coucher sur le dos la tête en dehors du lit. Je lui tire le menton en arrière et lui remet ma queue dans sa bouche. je progresse et en lui demandant d’avaler, je enfile mon gland dans sa gorge entrant ainsi la totalité de ma bite dans sa bouche !

Elle étouffe, je ressort rapidement la laisse respirer puis recommence. De sa position, elle ne peut voir son fils se branler à la porte de la salle de bain. Ça m’excite bien cette situation !
Je préviens d’un geste son fils de se cacher, je la relève, elle se recouche sur le dos, se caressant la chatte et me demandant de venir lui défoncer le minou !
Je mets une kpote, m’agenouille entre ses cuisses, lui relève les jambes sur mon torse (ce qui lui relève le bassin) et lui plante ma bite jusqu’aux couilles. Bien lubrifié par quelques va et vient, je change de trou et l’encule d’un trait. Elle gueule un peu. Je lui dis que si elle aime pas ça, j’arrête et je m’en vais ! elle dit non et me retient par les hanches pour m’empêcher de sortir. Son fils a repris son poste d’observation et se branle doucement. D’un signe je lui fais comprendre d’arrêter de se masturber.

J’accélère mes mouvements et lui enfile mon pouce dans la chatte en lui massant le clito avec la paume de ma main pour déclencher l’orgasme. Elle ne tarde pas à avoir des spasmes lui faisant décoller les épaules du matelas. (moi je bande toujours n’ayant pas juté).
Je fais signe à son fils de se cacher, me relève, retire la kpote vide et vais prendre une douche. Elle se rhabille et sort de la chambre. Son fils me rejoint aussitôt sous la douche. Il me savonne et me branle tout en se mettant sur la pointe des pieds pour m’embrasser. Je me penche et lui rend sa pelle. Je lui dis de se retenir car on va faire un tour de moto. Il est ravi, me laisse me sécher et revêtir mes cuirs. Je sort le premier et rejoint la mère au salon pour lui demander de prévenir son fils que je suis prêt à lui faire faire un tour de moto, ce dernier ayant regagné sa chambre. Il arrive en short et tshirt ! je lui dis que ce n’est pas une tenue pour faire de la moto et l’accompagne à sa chambre pour lui choisir les vêtements, sa mère nous laisse.
Chambre classique posters de groupes de rock au mur, sono, ordinateur sur le bureau, TV et quand même un lit deux place !

Je lui choisi un jeans moulant avec tshirt moulant aussi. Alors qu’il enfile la deuxième jambe, je le fais tomber sur le lit, sort de ma poche un petit plug et du gel, lui baisse son slip et enfile le tout dans son trou. Il sursaute avec un petit cri et me demande ce que c’est. Je lui explique que c’est pour bien lui exciter l’anus avec les vibrations de la moto. Il finit de se vêtir et attrapant un blouson en cuir, il prend son casque de scooter et nous descendons.
La mère nous rattrape avant la porte pour me rappeler de faire attention à son petit dernier. Je la rassure en lui disant que je serais très prudent et que je ne lui abîmerai pas.
Je démarre le X11, déplie les cales pieds arrières, la laisse chauffer et explique à Pierre les positions à adopter. Bien s’accrocher à moi, se pencher dans le même sens que moi quand on tourne, poser ses mains sur le réservoir entre mes cuisses quand je freine…
J’enfourche la moto, il me rejoint sur la selle. Il met ses bras autour de ma taille. Je lui prend les mains pour les accrocher à mon paquet.

Je démarre doucement et nous roulons ainsi quelques minutes. Nous sortons de la ville et je commence à prendre un peu de vitesse. Il hurle au travers du casque que c’est super !
Je nous emmène dans un coin particulièrement calme pour faire une vraie pointe de vitesse. Je pousse la moto jusqu’à 190 km/h. il s’accroche encore plus à mon paquet !
Nous arrivons dans un coin que je reconnais pour m’y être fait sodomisé par Marc. Je m’engage dans le chemin creux et après quelques virages stoppe et place le X11 sur sa béquille.

Pierre descend de la moto, et arrache son casque, pour, très excité, me dire le trip qu’il a pris quand nous roulions vite. Je le rejoins à coté de la moto, pose mon casque sur le rétroviseur, l’attrape par le paquet (il bande)le soulève sur ses pointes de pieds et lui roule une pelle (ils ont encore besoin d’affection à cet age là !).
Je sens ses mains défaire mon ceinturon et ouvrir la braguette. Il en sort ma tige bien raidie par le besoin de décharger.

Je le retourne et plaque son buste sur la selle. Je lui défais le jeans et le descend sur ses genoux. J’attrape la base du plug et après quelques petits mouvements de rotation dont la facilité m’indique son degré d’excitation, je le lui arrache. Je le remplace aussi tôt par ma queue. C’est rentré assez facilement, les vibration de la moto transmises au plug ont fait leur effet. Les mains sur ses épaules, je le lime en prenant bien toute la longueur de mon sexe. Il tourne la tête vers moi pour que je l’embrasse (quand je vous dis que ces petits durs sont en manque d’affection !!).

Je le repousse sur la selle et accélère le rythme. Bientôt, son petit trou serré arrive à bout de ma résistance et je lui dose le cul. Lui jute sur la selle ! je quitte l’antre douillet de son anus et lui ordonne de lécher son sperme. Il est surpris. Je lui demande si par curiosité il ne l’avait pas déjà goûté ? il me réponds en rougissant que si. Il nettoie donc la selle avec sa langue. Je lui replace le plug dans le cul et lui ordonne de faire ce que Marc m’avait appris comme exercices. Nous rentrons chez lui. Sa mère inquiète nous accueille, elle palpe son fils sous « presque » toutes les coutures pour vérifier qu’il est entier ! il la repousse en lui disant qu’il n’est plus un bébé.
Je les quitte en leur disant à demain.

Plus tard je fais mon rapport à son mari. Demain il nous surprendra dans la chambre au moment ou je la sauterai. Ça devrait être assez fun !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.