Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 23

Dès mon retour à la maison, je parlais à Marc de l’envie du père de Ric de faire un gang bang sur son fils.
Cela ne l’a pas surpris, il était évident que ce type allait en vouloir plus avec le potentiel de sa progéniture.
Je lui propose alors d’organiser cela avec tous les clients que m’avait refilé Eric. En plus du père, il y aurait les 6 autres plus Eric, lui et moi. Soit 9 grosses bites plus la mienne (moyenne) pour le larver !

Je pense que là je peux me faire un max. de blé. Du Père qui me commandite la séance et des 6 autres clients qui je pense seront près à raquer pour ça.
Comme Marc est d’accord, je commence à passer quelques coups de téléphone. Le Père de Ric que j’appelle en premier est enchanté de mon idée, il me demande juste d’organiser cela en terrain neutre , je propose un gîte rural il est d’accord et me dit qu’il règlera ça, que je dois aussi prévoir de quoi se restaurer et aussi tout ce qu’il faut en matière d’hygiène et de protections.
Marc me demande combien je vais prendre aux participants ? et me dit de le décider avant de les appeler. Sachant que tous les frais seront supportés par le père de Ric, en plus de mon cachet d’ « organisateur de festivités », je propose le double d’une séance avec Jean. Cela lui semble raisonnable.
Je commence à appeler mes « clients ». ils sont tous partant mais il me faut en faire trois fois le tour pour réussir à trouver un jour commun. La proposition tarifaire passe sans remarques.

Dans la semaine qui a suivit, j’ai trouvé un gîte qui correspondait à notre histoire. Isolé, avec 5 chambres, toutes avec WC, bain ou douche et un grand séjour avec un grand écran plat fixé au mur, où nous ferons notre affaire.
Après l’avoir montré à Marc, je le retiens pour le W E fatidique (opération prévue à 21h le samedi), il se pourrait que certains aient du mal à repartir aussitôt ! je préviens de l’heure du rendez vous et leur donne l’adresse.

Dans la semaine qui a précédé, j’ai acquis le matériel nécessaire. Outre les Kpotes et le gel en quantité, Marc m’a fait acheter de quoi protéger les literies (alaises et draps).

Dans l’après midi du jour J, je suis allé installer la réception, seul, Marc m’en laissant l’entière responsabilité. Je plaçais un bon dvd de cul dans le lecteur CD et vérifiait le bon fonctionnement, ça marchait. Je remplissait le frigo des plateaux préparé par le traiteur et des boissons reconstituantes (Red Bull, Coca black, reconstituant pour sportif) et de flacons de poppers. Quelques bouteille d’alcool prirent place sur la table basse repoussé contre un mur. Puis je tirais un lit une place au centre de la pièce principale et le recouvrait de sa protection ce sera le lieu ou nous nous finirons tous sur Ric. J’accrochais à chaque pied une petite chaîne équipées de menottes en cuirs qui si on le désirait nous permettrait de fixer Ric en croix. La table à manger servirait aussi pour le larvage de Ric.
Je choisis la plus grande chambre pour la préparation de Ric. Je plaçais la canule au flexible de la douche et sur la table basse devant le lit, plugs et godes au cas ou.

19h tout est prêt. J’attend Ric et son père à 20h pour le préparer. Trop tendu pour manger, j’enfile un Red Bull.
il est 19h 45 quand j’entends la Merco arriver. Je sors accueillir L’Objet du soir et son père. Il porte juste un shorty très moulant, et une paire de Converse.
Je les fais entrer, leur fait faire le tour du gîte et de l’organisation que j’ai prévu, le père approuve. J’envoie Ric à la salle de bain commencer à se laver intérieurement pendant que nous parlons affaire avec son vieux. Je lui donne le montant des coûts factures à l’appuis. Il me remercie de tant de sérieux et me fait un cheque auquel il ajoute les 2 000 euros de mon salaire d’organisateur. J’empoche et part voir où en est Ric. Je le trouve accroupi dans la baignoire, la canule enfoncée jusqu’au flexible (20 bons cm) pour la troisième fois. Je surveille quand il se vide, nickel !

ce soir, une bête de concours !). Je vérifie que pas un poil ne subsiste. C’est le cas car il sort d’un rendez vous chez l’esthéticienne.
Bien sec, je lui enfonce un tube de lubrifiant au fond du trou et en vide la moitié. Il en aura besoin pour ne pas se faire arracher les parois quand il se prendra les mastards qui équipent le groupe.

Il est 21h, avec son père, nous le plaçons à 4 pattes sur le lit au centre de la pièce. Tout est dégagé autour, ceux qui arriverons ne verrons que lui.
Je mets en route le dvd et sur l‘écran géant, on peut voir une jeune mec qui va se faire partouzer dès que Marc et Eric arrivent.
Marc fait le tour du « propriétaire » et me félicite de l’organisation. Je les présente au paternel. Les 6 autres arrivent dans la demi heure qui suit. Je récupère leur participation à leur descente de voiture puis après les avoir fait entrer, présente tout le monde par leurs prénoms, et nous nous retrouvons à prendre l’apéro autour de Ric qui est palpé, caressé, pincé, puis dans un deuxième temps, doigté. Les mecs lui ouvrent la bouche et le cul, le bol de graisse que j’ai placé au pied du lit, se vide a vue d’œil et j’en place un deuxième. Tous les mecs lui ont mis au moins trois voir quatre doigts dans le cul.

Pour lancer l’affaire, je me mets à poil et commence à défoncer la gueule de Ric. Aussitôt, tous les autres se déloquent et les paquets retenus dans les slips, se déploient. Sans en avoir l’air tous se matent pour savoir qui a la plus grosse ! connaissant les engins du groupe, je me presse d’aller faire mon passage dans le cul de Ric avant qu’il ne soit tellement dilaté que je ne sentirais plus rien ! je fais signe à Marc de me succéder, malgré ses 22x6, il sera vite dépassé.
Ric à 4 pattes, subit sans broncher les assauts de sa bouche. tous arrivent à lui mettre leur bite dans la gorge. Seules les trois plus grosses laissent quelques cm en dehors. Je remarque qu’il faudra mettre Ric sur le dos pour les faire entrer totalement. Son cul est lui aussi prit d’assaut. Et les 10 bites le ramone à tour de rôle. Les Mecs se succèdent sans jouir pour en profiter un maximum, alternant les passage de la bouche au cul. (la consommation de Kpote est impressionnante).

Je déplace Ric sur une table haute dans un autre coin de la pièce et le fait se coucher sur le dos. Je lui regroupe les poignets et chevilles et les lie ensemble.
Les trois mecs qui n’avaient pu se faire sucer totalement tirent la tête de Ric en dehors du plateau, poussent le menton en arrière et ce coup ci lui défoncent la gorge totalement. Ils sont tellement excités de voir la pomme d’Adam de Ric se soulever au passage de leur gland qu’il ne tardent pas à lui jouir dessus entraînant tous les participants à juter sur ses pecs, son ventre ou sa bite.
C’est impressionnant la quantité de foutre que l’éjaculation de 10 mecs représente. Ça lui coule sur les abdos et dégouline de chaque coté. Je le détache et à 4, nous le portons par l’alaise de protection jusqu’à la baignoire. J’ouvre en grand le robinet et nous le laissons sous le jet de la douche.
Les mecs se rince leurs bites dans les diverses salle d’eau et nous nous retrouvons tous autour des plateaux de bouffe à reprendre des forces.
Je retourne voir Ric et le sort puis le sèche. Je lui demande si cela va, il me répond qu’il a pris un super pied. Je lui dit de se pencher et lui remet une dose de gel dans le cul avant de venir lui boucher le trou par un plug de belle taille.

Nous rejoignons les mecs qui discutent entre eux des prouesses de Ric. Je pousse ce dernier à genoux et lui ordonne de raidir les mecs par une bonne pipe. Tout en continuant à discuter, les sexes se redressent sous la langue experte et les massages buccaux.
Le premier qui aventure une main vers son cul, trouve le plug en place et rameute les autres avant de jouer avec, sortant et enfonçant le jouet sous les yeux excités de ses comparses.
Son père décide de passer à la vitesse supérieur et décide de tenter les doubles sodo !
Je le prend à part et lui explique qu’avec deux queues de 24 à 27 x 7 il risque de l’abîmer méchant ! et j’arrive à convaincre tout le monde de ne le faire qu’avec moi qui ait la plus petite bite. Par groupe de 5 nous investissons le corps de Ric. Deux dans son cul, un dans sa bouche et un dans chaque main. J’ai du mal à me retenir de jouir sous les frottements et compressions de ma bite par toutes celles du groupe, au fond du cul de Ric. C’était trop bon de sentir nos glands se frotter bien serrés par les parois du trou de Ric
Lorsque la deuxième fois nous le recouvrons de sperme, le gang bang se termine. Sans s’en apercevoir, cela fait 4 heures que nous baisons !

Les mecs partent se doucher et se rhabiller. Je m’occupe de Ric qui ne tiens plus sur ses jambes tellement nous l’avons sollicité puis rejoint les mecs avant qu’ils ne partent.
Je dis à Marc que je ne rentrerais que le lendemain après avoir déposé Ric car il me reste a remettre le gîte en état et que je suis trop naze pour revenir en moto et que Ric a besoin d’une bonne nuit de sommeil.

Seuls, nous nous endormons (Ric dans mes bras) dans le grand lit.
Je me réveille, il fait grand jour et Ric me pipe en expert de la chose. Je contient mon plaisir et savoure les stimuli qui excitent mon gland, ma hampe et même mes couilles. Arrivé au seuil de mon éjaculation, je le repousse en arrière et lui jute au visage.
Nous nous douchons ensemble et nous nous lavons réciproquement. Il me remercie du plan que j’ai organisé. Je lui précise que l’idée vient de son paternel. Ça l’étonne car il le pensait très possessif. Je lui confirme qu’il est surtout très vicieux !
Il m’aide à faire disparaître toutes les traces de la nuit précédente et nous nous débarrassons des déchets dans de grands sacs poubelle noirs.

Je le reconduis chez son paternel. Ce dernier nous accueille avec effusions, il félicite son rejeton pour les exploits qu’il a réalisé la nuit précédente et me glisse en supplément quelques billets pliés dans ma poche de poitrine. Comme je vais pour protester, il me coupe me disant n’avoir jamais pris un tel plaisir à baiser. Il me dit qu’il me rappellera bientôt.
Je les quitte, enfourche ma moto et rentre à la maison.
Je retrouve Marc. Il me serre dans ses bras et me complimente pour la soirée d’hier. Il a trouvé que c’était pas mal, bonne organisation et bon trip. Je sors les billets de ma poche et les froissant entre mes doigts lui assure que c’est aussi l’avis du père de Ric. Nous finissons le dimanche bien calme moi, passant la majorité du temps au creux de ses bras.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.