Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 24

Le samedi suivant le gang bang, je reprenais mes « cours » de sport. Le boss étant pressé ce jour là m’avait fixé rendez vous en début de matinée., du coup j’avais fixé ma séance de sport avec Seb pour 10h.
Quand je passe l’entrée, ce n’est pas mon pote qui est de garde. Il faudra que je fasse attention aux caméras !

La secrétaire qui m’accueille me prévient que Monsieur a une réunion importante et que la séance devra être terminée dans 1 heure douches comprises.
Je le rejoint, il m’a l’air un peu stressé. Je lui propose juste un peu de footing sur 5 Km ce qui devrait nous prendre ½ heure à peine et un bon « massage » pour le détendre.
Je me change dans sa salle de bain et nous partons courir.

Au retour, nous nous douchons ensemble dans sa salle de bain privée, pas question de laisser des enregistrements traîner sur le PC ! il est distrait en ne profite pas de mon excitation sexuelle. Nous nous séchons et comme il me tourne le dos et se penche pour essuyer ses pieds, je m’enKpote discrètement crache dessus et le bloquant par les hanches lui enfonce mes 20cm dans son cul. Il se redresse en protestant mais je le tiens bien bloqué contre le meuble lavabo. Il gueule qu’il n’a pas la tête à cela mais après quelques va et vient, il abdique et se concentre sur ses sensations.

Comme je le sais pressé, je cadence rapide et dans le ¼ heure qui suit, nous jutons tous les deux, moi dans ma Kpote au fond de son cul et lui sur la faïence du lavabo.
Alors que nous nous rhabillons, il me remercie pour le moment de détente qui l’a finalement bien dé stressé.
Je prend mon salaire en partant et part à la salle de muscu où je dois retrouver Seb.

Je remets en tenue de sport et commence un peu de cardio en attendant Seb.
10 h il me rejoint. Nous nous coursons sur les rameurs 1/4heure avant de passer aux poids. Vers 11h30 nous rejoignons les douches et comme il n’est pas très tard, il me propose de passer chez lui après.

En moto, je suis son Audi jusque chez lui.
Dès que j’ai posé mon sac dans l’entrée, Seb me saute au cou et me roule une pelle impatiente. Je le plaque contre moi et sent au travers des tissus et de mon cuir, la barre bien dure que fait sa bite se frotter contre la mienne qui ne tarde pas à arriver au même état.
Je le déshabille rapidement alors qu’il peine à me sortir de ma combi moto.
Nous nous retrouvons finalement en shorty face à face.
Il glisse le long de mon corps et s’agenouille le nez sur mon sexe. Il baisse l’élastique, libérant du même coup ma bite qui lui saute au nez. Je n’ai rien à dire car il l’engouffre aussitôt dans sa bouche. je le laisse faire. Il suce bien le gland puis doucement, cm par cm, il absorbe une bonne partie de mes 20cm.

Je suce deux de mes doigts et les faisant glisser le long de sa colonne vertébrale, les pousse jusqu’à sa rondelle. Penché en avant, ma queue s’enfonce encore un peu plus dans sa bouche et après avoir massé son anus, je pousse difficilement un doigt dedans.
Je me redresse et l’entraîne dans sa chambre. je me couche sur le dos et lui demande de venir s’agenouillé au dessus de moi en 69.
Il reprend ma queue en bouche et moi, passant mes bras derrière ses genoux, lui écarte les fesses de mes deux mains afin de dégager sa rosette.
Il me montre alors un superbe anus bien fermé, la peau nickel plissée en rayons bien réguliers.
Je pose mes lèvres dessus et pointe ma langue sur son petit trou. Il sursaute, en lâche ma bite et j’entend sa respiration s’accélérer sous le stimuli.

Quand je cesse, il recule par dessus ma tête et vient m’embrasser en me disant qu’il n’avait jamais ressenti cela avant. Je lui dis de se replacer et de continuer à me sucer. Je reprend ma feuille de rose et doucement, fait pénétrer ma langue de plus en plus profondément.
Je suce mon majeur droit et l’enfonce ce coup ci facilement. Rapidement j’y joint mon majeur et tout en bavant autour, les fait doucement tourner.
Il se redresse de nouveau et me souffle que c’est trop bon ce que je lui fais. Je pense qu’il est mûr pour la sodomie !

Je me dégage et après l’avoir placé à 4 pattes, recommence à lui bouffer le cul tout en lui écartant l’anus avec mes deux majeurs. Il gémit de plaisir et réclame « plus fort » !
Je m’enkapote, ajoute une bonne dose de lubrifiant et pose mon gland devant son petit trou. Je pose mes mains sur ses épaule et lui demandant de pousser fort, je m’enfonce en lui. Le passage du gland lui tire une grimace. Je le laisse s’habituer à l’idée et à l’écartement. Je sors puis rentre rapidement un cm de plus. J’exécute ce mouvement jusqu’à ce que je sois entré d’environ 15cm. Il souffle à chacun de mes coup de reins. Je passe mes mains sur son torse, attrape ses tétons et les fait rouler entre mes doigts.
L’excitation supplémentaire se traduit par un relâchement de son sphincter et j’en profite pour investir totalement la place.

J’attend quelques instant puis commence à le limer doucement, ajoutant du lubrifiant à chaque nouvelle entrée. Il me faut bien ¼ h avant que je ne coulisse confortablement dans son boyau et que lui même commence à y prendre du plaisir. Le passage répété de mon gland sur sa prostate finit par l’exciter tellement qu’il se met à jouir. Les contractions de son anus à chaque éjaculation massent ma bite si fort qu’avant son dernier jet, je rempli ma Kpote d’une bonne dose de jus.

Nous nous affalons cote à cote sur le dos, en silence. Quelques minutes plus tard, je me redresse sur un coude et l’observe, nu, sur le dos, la bite mole posée sur une cuisse, la respiration apaisée, le visage serein. Je vois quand même une larme couler le long de sa joue.
Je lui demande si ça va et sa réponse me rassure. Il me dit avoir joui comme jamais avec une meuf !

Je retombe sur le dos. Il roule vers moi, et vient poser ses lèvres sur les miennes pour un baiser léger puis vient caler sa tête dans mon cou.
Je le laisse gérer ce moment je me souviens de ma première avec Marc et je sais ce qui peut lui passer dans la tête : enculé = pédale, fiotte…, tout le monde va s’en apercevoir en me regardant …

Le résultat de ses cogitations doit être positif car je ne me prends pas de pains dans la gueule et ne me fait pas éjecter de son appart.
Nous prenons ensemble notre douche, en profitant pour nous caresser le corps avec nos mains savonneuses. Comme nous nous séchons mutuellement, l’excitation revient et les sexes se regonflent un peu. Je lui propose de finir le w e à la maison. Il hésite car il sait que je n’y vis pas seul. Je le rassure en lui certifiant qu’il ne lui arrivera rein qu’il n’aura voulu.

Il accepte et je téléphone aussitôt à Marc pour lui annoncer la nouvelle. Il n’est pas encore renté mais me dit que c’est Ok qu’il n’a qu’Eric à décommander car il devait passer le dimanche, car il ne faut pas effrayer notre petit poisson trop vite !

Je raccroche et confirme l’invitation à Seb. Je l’aide à faire son sac, lui précisant d’emporter des fringues et chaussures de sport.
Il me suit en voiture jusqu’à la maison.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.