Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 25

En arrivant à la maison, je lui fais signe de garer sa voiture et part ranger la moto avec les autres. Il me rejoint dans le garage et me demande à qui est le VFR. Je lui dis que les deux motos sont à Marc car je ne me suis pas encore décidé de ce que je vais acheter.
Il prend son sac et nous entrons. Il admire la baraque. Je me défait de ma combinaison et me retrouve en shorty et Tshirt.

Marc n’est pas encore rentré. Je l’emmène à l’étage, l’installe dans une chambre d’ami et lui dis de se mettre à l’aise.
Je pousse jusqu’à notre chambre pour me changer et enfiler ma tenue habituelle (jock, short fendu, marcel).

Je le rejoins, il est en jeans et polo. Nous descendons et comme Marc se fait attendre, je lui fais visiter la maison. Il hallucine devant la salle de muscu et ses sanitaires. Il me dit mieux comprendre ma musculature après avoir vu ça. Je lui précise quand même qu’elle sert aussi à plein d’autres choses que le développement musculaire ! il rit ayant compris le sous entendu.
Nous remontons quand Marc arrive enfin.
Je vais l’accueillir laissant Seb au salon. Je lui saute au cou, lui roule un palot bien senti pendant que je sens sa main gauche s’égarer vers mon anus, profitant de la modification des coutures à cet endroit là, la droite réussissant à conserver les pizzas à l’horizontal

Par la double porte s’ouvrant de l’entrée vers le salon, Seb n’a pu manquer ces retrouvailles !
Je me décolle et présente Seb à Marc. Marc, le samedi, travaille en tenue décontractée, jeans, pull assez moulants.
Je lui dis que nous venions juste de remonter du sous sol, il se tourne alors vers Seb pour lui demander comment il a trouvé l’aménagement ?
Nous immigrons vers la cuisine et comme il est 14h passé, nous attaquons direct les pizzas prédécoupées encore chaudes. Je débouche un rosé et nous déjeunons debout tout en discutant.
Marc a le don pour mettre les gens à l’aise et rapidement Seb se comporte comme un ami de longue date.

Nous continuons à parler autour d’un café devant la cheminé où j’entretiens un bon feu qui maintient facilement un bon 25°C dans la pièce.
Deux heures passent et Marc se sent prêt pour une séance de gym !
Nous descendons tous les trois à la salle et je quitte mes rares vêtements pour ne rester qu’en jock. Marc se dévêt et passe un jock en précisant que c’est la seule tenue autorisée dans cette salle. Seb nous dit ne pas avoir prévu cela et qu’en plus il n’en a pas. Pas de problème, je lui ouvre un placard ou 4 étagères sont remplis de jock strap de diverses tailles, marques et modèles et lui dis de choisir ce qui lui plait.

Un peu gêné par la situation (nous sommes tous les deux en train de le regarder), il en choisit un au hasard et s’aperçoit après que c’est un truc à lacets sur la poche. Il me regarde d’un air désemparé. Je lui dit de le mettre et que je l’ajusterais sur lui. Il se met nu tout en nous tournant le dos, sans remarquer les grandes glaces qui nous dévoilent la face cachée puis enfile rapidement le jock. Quand il se tourne, il bande un peu et son paquet écarte bien les lacets. Je m’agenouille et en tirant un peu sur les lacets, moule de façon suggestive son beau service trois pièces.
Nous nous répartissons sur les appareils et j’assure Marc au développé couché quand Seb travaille ses dorsaux au tirage nuque.
Une bonne heure et quelques étirements plus tard, nous allons nous doucher histoire d’éliminer la sueur et surtout attirer Seb dans nos filets !
Sous les douches communes, nous nous savonnons seuls puis réciproquement, il y a toujours un morceau de peau qui résiste à une auto-application du gel douche !
Le savonnage se mue en caresses, les bites se dressent et alors que me collant à Seb, je me mets à l’embrasser, Marc se plaque contre son dos, la bite bien collée au sillon de ses fesses. Lui mordillant le cou et glissant ses mains entre nous deux, il lui pince les tétons.
Seb gémis de plaisir sous ce double traitement. L’eau qui coule nous ayant totalement rincés, je glisse doucement sur mes genoux et arrivé devant son sexe, commence une fellation destinée à lui faire perdre la tête.

Sa bite est raide comme jamais ! je repousse doucement son prépuce de mes lèvres et attaque le gland, je me limite à lui dans un premier temps, faisant tourner ma langue autour, la glissant sous la couronne, agaçant le frein et essayant de pénétrer le méat. Mes mains posées sur ses fesses écartent doucement les deux globes, permettant ainsi à la bite de Marc de venir coller l’anus ainsi dévoilé.
Je concentre l’attention de Seb sur sa queue en approfondissant ma pipe. Tout à l’écoute des sensations procurées par son organe, il ne se rend pas compte que Marc enfile une Kpote et l’enduit de gel.
Comme je l’avale en entier, massant son gland dans ma gorge par de rapides déglutitions, Marc investi son anus en une seule et puissante poussée. Seb se laisse aller à gueuler un coup et j’ai juste le temps de bloquer sa jouissance en appuyant très fort sur le périnée !
Nous nous immobilisons tous les trois pour faire retomber la pression.
Quand je sens que Seb est prêt, je recommence ma pipe tout doucement aidé par Marc qui lime lentement le petit trou de Seb.

Le plaisir remonte en Seb. Si les premiers va et vient lui ont arraché quelques grimaces, la bite de Marc étant plus imposante que la mienne, surtout à la base (un bon 6cm), la suite lui donne du plaisir et Marc peut accélérer le rythme. Légèrement penché en avant, Seb, d’une main, se tient au mur pour supporter les assauts de Marc alors qu’avec l’autre posée sur mon crane, il me pousse sur sa tige (comme si j’avais besoin d’encouragements !!).
L’excitation atteint son paroxysme et brutalement, Seb explose dans ma gorge. Surpris je manque de m’étouffer avant d’avaler son jus. Marc la bite compressée par l’orgasme de Seb continu ses coups de reins. Je me redresse et embrasse Seb pour lui refiler une part de sa semence puis le dos collé à la faïence, je le penche, afin qu’il me rende la pareille avant que son excitation soit totalement retombée.

Il met tout son cœur à l’ouvrage et il ne me faut pas longtemps pour que je lui envoi ma sauce alors que Marc remplit sa Kpote.
Les jambes un peu coupées, nous nous asseyons laissant l’eau évacuer le sperme généreusement distribué.

Marc félicite Seb. Ce dernier lui demande alors si c’est une chose que nous faisions souvent, le sexe à trois ? Marc éclate de rire et lui dit que c’est assez souvent que nous baisons à beaucoup plus ! que l’on est une bande d’amis qui aime le sexe et que nous nous retrouvons souvent le WE et que si cela l’intéresse (ce dont on ne peut plus douter) il pourrait intégrer le groupe.

Alors que nous regagnons le rez de chaussée, Marc nous laisse seuls. Seb est encore un peu gêné de se promener les fesses à l’air, nous passons alors à l’étage et je lui prête un de mes shorts en jeans fendu. Nous faisons tous les deux un 38. Avant de redescendre, je pousse la porte du baisodrome et il happé par les miroirs. Je le pousse sur un des grands lits et sur le dos, il voit que nous avons aussi équipé le plafond ! il me presse de questions ? il veut tout savoir !

Je lui explique alors en détail que nous sommes tous les deux (Marc et moi) de furieux jouisseurs et que notre activité principale après le travail c’est le sexe.  Il veut savoir qui compose la bande. Je lui décris alors notre petit groupe et les caractéristiques de chacun, Eric et la bate de baise ball qu’il a entre les cuisses, Jean et sa capacité à prendre tout les calibres des deux cotés, Phil et Luc, les deux étudiants, motards et recto/verso puis les deux jeunes Pierre et Richard plutôt très obéissants !
A chaque nom ajouté à ma petite liste, je le voyais kiffer. A la fin il me demanda si je croyais possible qu’il soit actif avec un mec, car il avait bien compris que pour Marc et moi c’était plutôt son cul qui nous intéressait.

Je le rassurais et lui affirmais que sans problèmes, Phil, Luc, Jean, Pierre et Richard seraient tous intéressés par ses 19cm dans leur cul et que moi aussi le cas échéant.
Tout ses propos l’ont remis en forme et nje devine sous le jeans sa belle bite qui se dresse emprisonnée par les tissus. Je me couche à coté de lui à l’envers et nous entamons un 69. après avoir défait avec difficulté les boutons de la braguette tant la pression exercée pare en dessous était forte, nous nous goinfrons respectivement de nos sexes bandés ! c’est à qui en avalera le plus et le plus vite ! je glisse vers son cul, il fait de même et nous nous bouffons l’anus à grand coup de langue. la salive coule et imbibe les bord du jeans. Seb me demande si il peut m’enculer, excité par l’idée de recevoir ses 19cm bien droits, j’accepte et tire de dessous du lit une caisse plate à roulette contenant tout ce qu ‘il faut pour cela. Gel, Kpote et même plugs, godes…

Je lui mets la Kpote alors qu’il me masse la rondelle avec du gel, réussissant à y mettre deux puis trois doigts.
Je me mets en levrette età genoux entre mes cuisses, il vient enfiler sa bite dans mon cul. Il prend tout son temps, bloquant mon impatience et me tenant bien aux hanches. Il savoure le moment où pour la première fois on pénètre un cul. Centimètre par centimètre, il progresse, envahissant mon antre. Je sens bien passer le gland sur ma prostate ce qui me fait bander encore plus.

Bien calé au fond, il stoppe, je sens ses couilles contre les miennes. Il commence alors un lent retrait. Je l’arrête avant qu’il ne sorte totalement. Il replonge dans mon intérieur, puis se met à me limer régulièrement. Il me dit que c’est génial, 10 fois meilleur qu’une chatte toujours trop large. Il apprécie la sensation d’anneau qui lui serre la bite tout au long de la progression.
Alors qu’il augmente le rythme, la porte s’ouvre sur Marc qui nous cherchait.
A la vue du tableau, il vient se poster devant moi, je m’empresse de lui sortir le sexe et de le faire gonfler sous mes coups de langue et les aspirations de ma gorge.
Bien raide, il passe derrière Seb et juste Kpoté, lui remet ses 22cm dans le cul. Je ressens dans mon propre intérieur la pénétration de Marc. Seb s’enfonce plus profond et je sens son dard gonfler plus encore. Marc se positionne à la bonne distance et plaçant ses mains sur la taille de Seb imprime les mouvements qui le font coulisser sur sa bite et par la même dans mon cul.

J’admire le tableau dans les glaces situées en face du lit. Je me couche, sortant Seb de mon cul, je me retourne et relevant les jambes lui représente mon anus. Il n’hésite pas et replonge sa bite bien au chaud. Ses épaules pèsent sur mes chevilles et comme je l’attire par le cou, il se penche pour me rouler une pelle. Dans les glaces du plafond, je vois bien la queue de Marc faire ses va et vient dans le trou de Seb.
Cette position, m’excite bien, je ne suis pas le seul, les halètements de chacun traduisent bien notre montée vers la jouissance. Alors que Seb se bloque au fond de mon boyau pour juter dans sa Kpote, j’explose, mon sperme éclaboussant mon visage et celui de Seb. Marc ne tient pas plus longtemps et sort vite pour juter sur le dos de Seb.

Marc récupère allongé à coté de nous pendant que nous nous lavons nos faces de mon sperme à coup de langue, le partageant avec une bataille de langue qui nous fait exploser de rire.
Marc remonte son pantalon qui pendant l’action avait glissé sur ses chevilles et avec Seb, nous nous changeons pour descendre dîner, les short en jeans n’étant plus très présentables et surtout un peu graisseux de gel et autres fluides lubrifiants !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.