Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 43

Dimanche

Je me réveille seul dans notre grand lit. Il est midi !
J’enfile un jock et descend. Marc est dans la cuisine en train de faire une salade composée. Je lui roule une pelle et vérifie de la main si elle lui fait de l’effet.
Sous mes doigts gonfle l’objet de mon désir. Je m’agenouille et tète mon petit déjeuner à la source. Marc abandonne l’épluchage et ses deux mains sur mon crane, pousse pour m’en faire avaler le plus possible. Dans cette position, impossible de tout prendre. Je me relève me couche sur le dos entre les saladiers, les légumes et les épluchures et bascule ma tête en dehors du plateau.

Marc vient se repositionner dans ma bouche et me plante son gland dans la gorge. Ses couilles viennent me boucher les narines. Il me lime la gorge un bon moment et quand je sens son gland prendre encore plus de largeur, je sais qu’il va me nourrir. Ça ne manque pas et j’avale une bonne demi douzaine de giclée épaisses et volumineuses. Je suce le gland quand il le retire afin de ne pas en laisser tomber une goutte. Trop bon !
Je file me doucher au sous sol. J’en profite pour me faire un lavement, j’espère bien recevoir la bite de mon mec dans le cul avant ce soir.

Quand je remonte, je trouve Seb avec Marc. Comme je m’en étonne, Il me dit être venu nous faire le rapport de sa partouze de la veille.
Pendant que nous déjeunons, il nous raconte sa soirée par le menu.

Il avait rejoint ses deux potes chez l’un deux. Une femme (40aine) était déjà là, un peu vulgaire. Un apéro tassé et elle se déshabille en les allumant l’un après l’autre. Elle plonge entre leurs cuisses et leur administre une pipe honorable pour une meuf. Bientôt ils sont tous à poil. Tous les trois bandant ferme. Elle continu à faire sa salope et réclame qu’on s’occupe d’elle.
Un de ses potes la met debout et à genoux vient lui bouffer la chatte. Seb, lui se charge de la porte arrière et le troisième lui bouffe les tétons.

La fille halète et réclame de la bite. Elle se couche sur le dos, lève les jambes et les écarte, faisant apparaître une chatte rasée dégoulinante de désir.
Ils passeront l’un après l’autre dans ce four. Seb, est le premier à l’enculer. Sans autre lubrifiant que le jus de sa chatte, elle gueule. Pour la faire taire, l’un de ses potes lui enfonce son gland dans la bouche. Le troisième tourne autour d’eux, ne sachant où se placer. Habituellement, comme ils ne sont que deux, l’un occupe la chatte de la meuf quand l’autre lui bourre la gueule. Seb prend alors les choses en main. Il se retire. Il se couche sur le dos et dit à la meuf de l’enjamber et de s’enfiler sa bite dans la chatte. Une fois en position, il l’a tire sur son torse et demande à l’un de ses potes de l’enculer. Pour son pote, c’est la première fois qu’il expérimente la double prise. Il trouve ça trop fun d’être aussi serré par l’anus et de sentir la bite de Seb contre la sienne. Quand au dernier, il lui dit de se mettre à genoux à leurs tête et ordonne à la meuf de lui tailler une pipe.

Là remplie par tous les trous, elle profite un max.
Comme les couilles de son potes pendent au dessus de sa bouche, Seb les gobes l’une après l’autre. Pas de réaction, pourtant ce dernier doit bien sentir que deux bouches s’occupent de lui !

Emportée par les stimulations vaginales et anales, la fille délaissait de temps en temps sa pipe. A l’occasion, caché sous la chevelure pendante de la meuf, Seb s’est emparé du gland de son pote et par aspirations successives lui a bouffé la bite jusqu’aux couilles (soit beaucoup plus profond que la meuf).

Là, il a entendu son pote jurer qu’on ne lui avait jamais fait une pipe aussi bonne. D’un regard, Seb avait intimé le silence à la meuf. Comme son pote continuait à féliciter et à encourager la meuf pour qu’elle continue cette pipe divine, elle s’est redressée et les deux potes ont pu voir qui en était le véritable auteur.
Comme ils étaient à un niveau d’excitation jusque là inconnu pour eux, c’est bien passé. Le pote pipé assurant au second que jamais de sa vie il n’avait été sucé aussi bien. Le premier à juter a été celui qui faisait le cul de la meuf. En gueulant, il déchargea remplissant la kpote. Le second à juste eu le temps de sortir de la bouche de Seb et à couvert le visage de la meuf de sa purée. Seb suivit le mouvement.

La meuf, comblée par tous les trous fut remerciée et éjecté vite fait de l’appart.
Une fois entre mecs, les deux potes ont demandé à Seb des explications.
Ce dernier, leur monta un bateau comme quoi avec sa dernière meuf, ils avaient testé des situations sexuelles innovantes et que, bien fait, la baise avec un mec pouvait être aussi bonne sinon meilleure qu’avec certaine meuf !
Celui qui avait bénéficié de la pipe de Seb confirma et Seb de dire que de toute manière seul un mec savait faire les pipes, rapport à ce qu’on aimerai subir !

De nouveau excité, les trois pines étaient redevenues bien raides. Le premier celui qui avait goûté à la sodomie demanda timidement à Seb si il pouvait tester lui aussi.
Seb s’y mit et le pote confirma que c’était bien vrai. L’autre, intrigué se demandant le plaisir que Seb pouvait en retirer, s’est placé entre ses cuisses et, doucement, commença à s’occuper du gland de Seb. 5mn plus tard, il pompait vigoureusement la tige jusqu’au fond de sa bouche, prenant l’initiative de jouer de la langue sur le frein.
Seb bascula tout le monde sur le tapis, et en triangle chacun put s’occuper de la bite d’un autre. Les ex hétéros s’améliorant de minutes en minutes, et l’excitation due à la situation plus qu’inattendue, il ne leur fallu pas longtemps pour se juter dessus.

Assis par terre, le dos soutenu par le canapé et une bière à la mains, ses deux potes convinrent qu’effectivement, ça pouvait être bon ! et le pote qui avait tâté du cul de meuf surenchérit qu’ un cul bien serré valait tous les jours une chatte molle !
Au moment du départ, ils ont remercié Seb et lui promirent qu’il serait invité à leur prochaine meuf.

Marc commenta que c’était un bon début, qu’ils avaient l’air suffisamment chauds pour que la prochaine fois il tente de les amener à la sodomie entre mec. Seb a eu l’air de trouver ça rapide mais Marc lui assura que son expérience lui disait qu’avec ses deux potes, aussi prompt à sauter sur l’occasion d’apprendre à sucer, ça devrait le faire et qu’il aura qu’à commencer par leur bouffer l’oignon !

Le récit de Seb nous avait bien chauffé et nous aussi bandions comme des malades.
Le premier je glissais aux pieds de Marc et après lui avoir dégagé la bite, me mit à le pomper goulûment. Seb vient me rejoindre et nous avons entamé une pipe à deux bouches. Les 22cm de Marc se prêtent facile à ce genre d’exercice. En parallèle, nous montions et descendions le long de la hampe, nous roulant une pelle avec le gland de Marc comme une troisième langue dans nos bouches.

Marc nous envoya à la salle de muscu. Nous avons dévalés l’escalier et j’ai poussé Seb sous les douches. Nous nous sommes savonnés et je lui ai administré un lavement rapide, les pas de Marc résonnant dans l’escalier.
Encore mouillés, je pousse Seb sur le Sling installé à demeure dans la cage de squat et j’ai juste le temps de passer ses chevilles dans les lanières que Marc apparaît dans la porte, nu, la bite bandée au maxi. Je me penche et bouffe le cul de Seb salivant un max pour le lubrifier.
Marc enfile un kpote et me poussant sur le coté, plante Seb. Bien au fond, il savoure l’étroitesse de ce cul. De mon coté, je me place à la tête de Seb et alterne roulage de pelle et limage de gorge. Seb n’est pas encore un pros de la gorge profonde et a encore besoin de l’entraînement que lui procure le passage de mes 20cm. Entre deux limages, il me dit que ses potes sont aussi long que moi mais un peu moins large. Je lui dis qu’il n’a pas encore testé l’écartement de son larynx par Eric, que ça c’était vraiment du « sport » !
Marc s’est mis à balancer le sling, et Seb gémis sous les multiples va et vient de la queue de Marc.
J’ai envie d’une bite dans le cul, je propose à Marc de m’enculer pendant que je sodomiserais Seb.

Aussitôt dit, aussitôt fait, je me kpote et pénètre facilement Seb avant que son anus se resserre à mon diamètre. En place, je n’attend pas longtemps avant de me sentir à mon tour investi. Je savoure chaque cm de la pine nue de mon mec. Il s’accroche à mes épaules et donne le rythme. Chaque coup de butoir m’envoi au fond du cul de Seb, lançant le sling en avant. L’effet de balancier nous fait ressortir sans efforts.
Je me couche sur Seb pour pouvoir lui rouler une pelle. J’ai toujours trouver que le mélange de salive augmente encore l’excitation !
Marc m’agrippe maintenant par les hanches et ma nouvelle position limite mes va et vient au fond du cul de Seb.

Seb est le premier à jouir, maculant nos abdos de sperme. Ses contractions anales me font remplir la kpote et les miennes déclenchent mon dosage en règle. Je ressens au moins 5 à 6 traits de purée dans le fond de mon cul.
Je reste encore quelques instants couché sur Seb avant que nous repassions tous les trois par les douches.

Seb nous quitte en début  de soirée.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.