Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 45

Le mercredi, alors que j’emmène Jean au client n°3, il me dit, à propos de black, qu’il avait proposé à celui de terminale de sodomiser sa mère et que ce dernier, quand il lui a dit que par là il pourrait sûrement entrer sa bite entière dans le cul, avait accepté avec enthousiasme malgré l’augmentation de tarif pour le samedi matin suivant.
A notre retour, je lui dit que j’arriverais en tout début d’après midi pour mater l’enregistrement avant de jardiner.

Le samedi :
Après la séance de « sport » du père de Jean, sans arrêt au poste de gardiennage (mon jeune pote n’y était pas de garde), je déjeune vite fait avec Marc avant d’enfourcher mon monster et d’aller chez Jean.
Dès la porte passée, sa mère me dit bonjour, la mains sur mon paquet à le masser pour me faire bander. Résultat, je bande !
Je lui demande si elle a fait ce que je lui avait demandé avec le jeune black. Elle me dit que oui mais qu’elle l’avait senti entrer jusqu'à son estomac ! et que comme elle avait bien obéie, je devais la récompenser.
Je la repoussait et lui dis que j’allais déjà voir ce que cela avait donné.
Je rejoignais Jean dans sa chambre. Il avait préparé le PC. Il me dit que ce matin là il avait réservé sa mère uniquement pour le black à longue queue.

Sur l’enregistrement, on a pu voir ce dernier arriver, se dévêtir, et une fois nu s’approcher de sa mère qui l’attendait à poil couchée sur les matelas de la piscine.
C’est amusant de voir un engin de 30cm x 5 se gonfler (car malgré l’excitation, il n’arrive pas à plaquer sa bite sur ses abdos quand il est debout).
Il lui demande de se mettre à 4 pattes et commence doucement par lui mettre sa bite dans la bouche en lui ordonnant de jouer de la langue sur son gland.
Puis, il la pousse sur le dos et, la chevauchant, il glisse ses 30cm entre ses seins et lui demande se les serrer avec ses mains contre son sexe. Il tend ses bras et relève la tête de la mère pour enfiler le bout de son sexe dans sa bouche. vu la longueur, il arrive à lui en mettre au moins 5cm dans la gueule.

Après un bon ¼ d’heure, il lui demande de se remettre à 4 pattes et se plaçant entre ses cuisses, il s’enkpote (sur environ 25cm, le latex colle bien, faisant même un serrement à sa base) et s’enfonce dans la chatte. La camera placée judicieusement sur leur profil montre bien qu’à environ 23cm ça bloque. Il a beau insister, il lui en reste toujours 6 à 7 cm dehors.
15mn à essayer et il se décide à changer de trou. La mère, ne sachant pas si il allait la préparer, s’était auparavant godé le cul et avait enfiler un bon demi tube de lubrifiant ! elle avait bien fait car, sans même penser qu’un cul n’était pas lubrifié naturellement comme une chatte, on le vit placer son gland sur l’anus et pousser comme dans une chatte ! heureusement que la kpote était lubrifié de la mouille de ses précédentes pénétrations.
Malgré tout cela, nous avons vu sur le visage de la mère, les centimètres entrer les uns après les autres.

Sans violence et sans se précipiter, le jeune black enfilait sa longue bite dans le boyau de la meuf. Il était concentré, et regardait son sexe disparaître entre les fesses.
Quand il dépassa le bord de la kpote, son visage s’éclaira. Alors que la meuf soufflait comme un phoque, il finit la pénétration et les mains sur ses hanches il se bloqua au fond de son cul.
J’ai compté, il resta bien 5mn immobile ! Puis lentement il recula sortant son sexe jusqu’à ne laisser que son gland à l’intérieur. La deuxième pénétration fut plus aisée. Non avons entendu ses commentaires : « trop fun ton cul », « t’es vraiment une bonne salope »,  « tu les voulais hein ! tous mes centimètres », « enfin j’arrive à tout entrer »…
La nouveauté et le fait qu’il puisse y mettre toute sa bite a fait qu’il n’a plus quitté le trou du cul de la meuf jusqu’à ce qu’il jouisse.
Ce qui fut fait ½ heure plus tard. Chaque giclée a été ponctuée d’un grand coup de rein qui le propulsait au fond et arrachait une grimace a sa monture.
Après une bonne dizaine de giclée, il s’écroula sur la mère la bite encore emprisonnée dans ses reins. Elle même, sous le poids, se coucha sur les matelas.
5 bonnes minutes de récupération et il se redressa. Comme il se retirait, nous avons pu voir qu’il bandait toujours et que son gland violet disparaissait dans une boule de sperme blanc. Vive le latex et se grandes capacité élastique ! quand il eu retiré la kpote, j’ai eu l’impression qu’il y avait eu deux mec pour la remplir !

Laissant la meuf couché, il est parti se doucher. La webcam toujours branchée, nous l’avons vu revenir se séchant avec un grand drap de bain, la bite toujours raide !
Il dit « putain, c’est la première fois que je débande pas ! », « vient me la téter ». Nous avons vu la mère de Jean s’asseoir par terre et prendre, sans conviction, le gland violet dans sa bouche. Les grandes mains noires sont venu enserrer sa tête et la forcer à y mettre plus d’entrain. Il ponctuait chaque coup de rein d’un « bouffe ton réglisse ». 10mn et il lui couvrait le visage d’une épaisse couche de sperme blanc.

J’enregistrais la vidéo sur ma clé et descendit tondre la pelouse. La mère au passage avait bien essayé de savoir si ça m’avait plut mais j’avais filé direct ne voulant pas perdre de temps.
Elle me retrouva sous la douche comme d’habitude. J’étais encore en train de me savonner qu’elle me bouffait la teub !

Je finissais de me laver, la bite raide et couverte par sa bouche. Rincé, je la poussais hors du bac à douche et la relevais pour mieux la plier sur le lavabo. D’un pied je lui écartais les jambes et d’une main posée sur sa nuque l’empêchais de se relever.
J’approchais ma bite enkpoté et d’un coup de rein lui investi le cul. L’exercice matinal ne l’avait pas déformé question largeur. Quand à la profondeur mes 20cm se plaçaient sans complexes dans le boyau nouvellement formaté à 30cm !

Comme Jean nous rejoignait, nous avons changé de position pour lui faire une petite « place ». Couché sur le dos, sa bite prit la chatte de sa mère venue se placer au dessus de lui. Moi je la reprenais par le cul. C’est vraiment fun de sentir une autre bite se frotter à la sienne dans un même corps ! de plus dans cette position, Jean peut, en même temps, téter sa mère, ce qu’il adore faire quand il l’a baise.

A mon retour, je montrais à Marc les exploits du jeune black. Encore une fois il a été épaté du monstre que le gamin avait entre ses jambes. De le voir disparaître entièrement dans le cul de la meuf, l’a moins surpris. Il est vrai que certain mecs se font fister jusqu’au coude, ce qui fait plus de 30cm !
Il m’a demandé si les jumeaux le connaissaient. Je pense que oui cars ils sont tous terminales dans le même lycée. J’ai vite compris que le jeune mec l’intéressait, je lui ai dit que je mènerai mon enquête.

La saison avançant, je profitais de la soirée pour faire un bon nettoyage de la piscine et de lancer son chauffage (l’hiver nous ne faisons tourner que la filtration pour éviter qu’elle verdisse).
Petite soirée calme dans les bras de mon chéri, rare pour un samedi soir !
Ce qui n’empêcha pas un câlin cool, sensuel et langoureux.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.