Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 55

Je me levais tôt le dimanche matin (je n’ai pas besoin de beaucoup de sommeil, ça me fait gagner du temps) et descendais prendre un café.
Il me fallut quelques instants, que j ‘émerge vraiment du sommeil, pour réaliser que quelqu’un s’excitait sur les machines de muscu.

Je descendis l’escalier m’attendant à voir Seb et c’est Nicolas que je trouvais en slip, suant sur le banc à développé couché.
Alors que j’échangeais mon shorty pour un Jock, je lui dis bonjour et le prévenais qu’il n’était pas dans l’équipement adéquat. Il s’excusa et me dit que n’ayant pas prévu de passer un WE entier chez nous, il n’avait pas de change.
Je pris un autre Jock dans l’armoire et le lui jetais sur le ventre en précisant que c’était le seul vêtement autorisé dans cette salle.
Il reposa la barre chargée à 60 Kg et se leva pour me dire bonjour et se changer.
En discutant de sport, je me suis échauffé et nous avons alterné sur le poste . j’appris qu’il avait fait pas mal d’aviron plus jeune mais que depuis qu’il bossait, c’était devenu plus dur de continuer et qu’il se contentait des WE sport avec ses amis et de baiser régulièrement (pour la souplesse !).
Je le félicitais ironiquement sur ses beaux restes à son age (il a quand même 5 ans de plus que moi) ce qui me valu une belle bourrade à l’épaule à la rotation suivante.
 ¾ heure plus tard, nous ôtions la sueur par une bonne douche. Comme Nicolas s’apprêtait à remettre son slip de la veille, je lui dis de prendre plutôt un maillot parmi ceux disponible sur l’étagère à coté des jocks (moi, perso, j’aime pas remettre un slip deux jours de suite !).
après deux essais, il se fixa sur un speedo bleu qui lui moulait le paquet comme il faut.
Nous sommes remontés à la cuisine et avons discuté tout en buvant un café.
Je lui demandais comment il trouvait ça la baise entre mec. Il me dit que c’était encore meilleur que les souvenirs qu’il avait de sa période adolescente, même si, depuis, il avait bien pris son pieds à baiser les meufs.
Je lui disais que je préférais les mecs car on sait mieux que la plus pro des meufs ce qui nous fait triquer et triper un max. Je lui dis que ce qu’on avait fait la veille n’était qu’un pâle échantillon de baise entre mecs et que sans sombrer dans des pratiques extrêmes, y’avait encore plus excitant.
Il me dit que si c’est le cas, il faudra qu’il essaye !

Marc nous a rejoint vers 9h mais ce n’est qu’à 10h que Seb s’est levé. Entre temps nous avons appris de notre invité quelques uns de ses goûts, surtout sur son approche du sexe. Comme tout bon épicurien, la recherche du plaisir et son obtention ouvre les portes aux expériences insolites. Avec les meufs, il nous a dit en avoir baisé dans le train (et pas couchette), dans un ascenseur et même sur le capot de sa voiture dans son parking souterrain avec le risque de se faire surprendre. Mais il appréciait surtout d’être avec un pote sur la même meuf, ça l’excitait plus encore.
Marc lui a fait remarquer que si la présence de mec le faisait bander plus fort quand il baisait une meuf c’est qu’au pire il était bi, au mieux un homo refoulé.
Il nous avoue qu’ado il s’était fait quelques branlettes avec des copains devant des film porno et qu’il les matait des que leurs queues étaient bien raide. Une ou deux fois ils s’étaient échangés leurs mains et que ça les avait fait jouir plus fort encore.

Seb nous dit alors que nous pourrions l’initier aux pratiques du donjon. Devant les yeux interrogateurs de Nicolas, Marc dit Ok pour cet après midi et nous envoya nager car il avait quelques dossiers à étudier.
Nous avons passés la fin de matinée dans l’eau à nager, jouer et surtout Seb et moi à refuser de dire à Nicolas ce qui se cachait sous le mot « donjon ».

Brusquement une « bombe » nous est tombée dessus provoquant un tsunami de piscine. Arnaud venait de se joindre à nous !
Alors qu’il tentait de se faufiler entre nous, je l’attrapais par une jambe et le tirais à moi. Sans résistance, il mit ses bras autour de mon cou pour me rouler un patin vorace. Il en veut dès le matin le petit ! je notais qu’il était de moins en moins farouche, s’arrachant de mes bras pour nager vers Seb puis Nicolas et leur dire bonjour pareillement !

Vers midi, Bruno nous a rejoint et nous avons organiser un brunch sur la terrasse.
Les conversations dérivaient sur les vacances de chacun, Bruno et Arnaud allant passer 3 semaines en août sur la cote d’azur, Seb, Nicolas et leur groupe d’amis louant 15 jours une villa avec piscine en Espagne sur les hauteurs de Calpé (sur la méditerranée).

Après le café, Marc me dit d’aller préparer Nicolas au sous sol pendant qu’ils se mettraient en scène au donjon.
Je fis signe à Nicolas de me suivre et nous sommes aller à la salle de douche. En chemin, je lui expliquais que pour avoir droit d’entrer au donjon, il y avait quelques formalités : lavement, il connaissait de nom mais pas en pratique, toilettage pileux (pas de grands poils sur le torse mais, taillés à 1cm).
Il accepta trop intrigué par ce qu’il allait découvrir.
Il me fallut bien 20mn pour nous préparer (surtout lui). Le torse taillé, il admit que c’était plus sexy, les couilles rasées de près et le cul propre (il a bien aimé les sensations provoquées par le remplissage de son cul) en tong et Jock, nous avons rejoint les autres.

Je le fais entrer dans le sas. Il y fait noir dès que la porte se referme. J’ouvre le rideau et sous nos yeux, un spot éclaire Bruno en train d’enculer Arnaud menotté en croix contre le mur, un autre dévoile Marc qui se fait sucer par Seb installé sur un sling et un troisième attire le regard sur la selle aménagée d’un gode.
Nicolas reste muet le temps d’assimiler ce qu’il voit. Puis, il se tourne vers moi. Je lui propose alors soit de se placer comme Seb ou comme Arnaud à moins qu’il préfère que ce soit moi.

La sodomie active le tentait et je me retrouvais au coté de Seb à téter le nœud de son pote. Il prit vite l’habitude de m’envoyer son gland flirter avec mes amygdales.

Du coté des voisins, Arnaud avait décidé de tester la « selle ». après que Bruno l’ai détaché, il vérifia que le gode mis en place ne dépassait pas ses capacités et sous nos yeux, s’assit doucement dessus. Bien lubrifié par les va et vient de Bruno, il s’est retrouvé rapidement les fesses sur le cuir.
Nous 4 avions cessé et avec Bruno, nous l’entourions tous. Il se mit en mouvement, prenant appui sur les étriers, il s’est mis à trotter puis galoper. Nous avions les yeux rivés sur sa rondelle dilatée. Les cuisses brûlantes, il se posa un instant le gode bien carré au fond de son cul. Bruno le souleva et le remis debout.
Arnaud, Seb et moi sommes retournés nous installer sur les 3 slings parallèles. Les pieds bien calés dans les lanières et les mains accrochées aux suspentes, nous avons attendu nos enculeurs.
Marc montra à Nicolas comment préparer un cul et enkapotés, Marc encula Seb, Nicolas se faisait le cul déjà assouplit d’Arnaud placé au milieu et Bruno venait me perforer l’anus.

De 3 enculeurs, c’était à celui qui la rentrerait le plus profond. Quand aux 3 enculés, les gémissements de plaisirs allaient bon train.

Marc délaissa Seb. Après avoir changé de kpote  il se plaça derrière Nicolas et le pliant sur Arnaud, lui enfila sa bite dans le cul. Surpris Nicolas laissa échapper un petit cri mais se laissa pénétrer. Seb, libre, vint se placer à leurs têtes et après quelques passage d’une bouche à l’autre, trouva sa place dans la bouche de Nicolas, les couilles au chaud  dans celle d’Arnaud.

Je les aurais bien rejoint mais ne voyant pas de place où me glisser, je suis resté avec Bruno. Nous sommes allés sur les tatamis et je me suis mis à 4 pattes le torse collé au tapis et le cul bien relevé. Bruno s’est accroupit t me la remise bien profonde. Accroché à mes hanches, il s’est achevé, provoquant ma propre éjaculation.
Calmés mais pas rassasiés, nous avons rejoint le quatuor qui n’en finissait pas de niquer.
Je me collais au dos de Marc et le pris dans mes bras, mes doigts jouant avec ses tétons et ma bouche lui embrassant le cou.
Bruno dans le dos de Seb lui enfilait peut être 2 ou 3 doigts. Ça a eu pour effet de le faire jouir, éclaboussant le visage de son pote Nicolas de son sperme.
J’ai senti que Nicolas se vidait dans Arnaud et Marc, avec un dernier coup de rein dans le sien.
Quand ils se sont redressés, les ventres de Nicolas et Arnaud étaient collant du sperme d’Arnaud.
Tout le monde avait pris son plaisir et déversé son trop plein de sperme !
 
Nicolas apprécia les installations sanitaires du donjon. C’est tout propres que nous avons pu aller nous délasser dans la piscine.

Quand il est parti avec Seb, il dit à Marc que c’était quand on voulait qu’il reviendrait.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.