Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 58

Le samedi matin, je bâcle vite mon cours de sport avec le père de Jean, ce qui me vaut quelques remarques acides que je lui fais vite oublier par une sodo dans les règles sous le regard intéressé de la caméra de surveillance. 
Je passe chez le gardien veiller à ce qu’il efface bien l’enregistrement, il me dit  s’être trouvé une meuf pour la baise et son ex (à la meuf) avec qui il baise aussi. Il m’a raconté c’est assez amusant comment ils en sont arrivés là.

Je rentre vite, je n’ai qu’une hâte c’est que JB (pour Jean Black) arrive.
Avec Marc on a décidé d’un scénario. Il vient à la maison, je l’emmène baiser au sous sol dans la salle de muscu (entre la salle et les sanitaires, ça impressionne) puis Marc nous surprend et nous finissons à 3 si tout va bien.
Simple mais ce devrait être efficace.

Il arrive vers 15h je descend l’accueillir dans la cour quand il descend de scooter.
Je l’emmène au salon puis à la cuisine boire un verre. Au travers des portes vitrées il voit la piscine. Il me dit que quand il réside à l’ambassade, lui aussi peut profiter d’une piscine (c’est terrible les gosses de riches !!).
Je le pousse vers l’escalier et nous atteignons la salle de muscu. J’éclaire et là quand même ça le scotche sur le pas de la porte. je me colle à lui et passe un bras pour lui soupeser le paquet. Je le sens se dérouler sous mes doigts et gonfler son short de skate.
Je lui dis que le vêtement le plus couvrant autorisé dans cette salle est le jock. Nous nous mettons alors à poil. Sa bite est déjà bien allongée et pend à mi cuisse.
Je le pousse sur le tatami central et nous commençons par un 69. j’essaye de lui bouffer le max de bite mais en laisse quand même un bon paquet dehors. Lui de son coté me suce bien (pas trop de dents et j’arrive de temps en temps à passer la glotte).
Je lui bouffe ses grosses couilles une par une en lui faisant la remarque que rasées elles seraient plus agréables. 
Il me dit qu’il veux pas, que ses équipiers le verrait sous les douches (basket).
Je lui dit qu’il a qu’à vérifier mais que ce serait étonnant si il y en avait pas déjà un ou deux qui avait les couilles rasée.
Je me pousse vers son cul et lui bouffe la rondelle. Elle est bien propre et sent un peu le savon. Je préfère, j’aime pas les odeurs « fortes » !
Une fois bien détendu, je le mets sur le dos et plaçant le plis de ses genoux sur mes épaules (il est très grand et ses 20 cm de plus que mois sont principalement dans les jambes) j’approche mon gland de son anus. Les yeux dans les yeux, je commence à le pénétrer. Il se concentre sur les sensation qu’il ressent. Je continu lentement sans m’arrêter. Quand je butte sur ses fesses, il me fait un grand sourire qui illumine son visage. La sodo ne l’a pas fait débander et en me penchant un peu, je peux lui sucer le gland. Quand je commence à bouger, il gémis de plaisir, c’est la première fois qu’on le pipe pendant une sodo, mais c’est aussi que la deuxième fois qu’il baise avec un mec !!.
Je me retiens de jouir car j’ai bien envie de me prendre sa queue dans le cul.
Après bien 20mn passées dans son cul, je ressort et me place sur le dos en lui disant que c’était son tour.  Il ne le se fait pas dire deux fois et se place entre mes cuisses.
Comme son diamètre de bite est inférieur à celui de Marc, l’entrée ne devrait pas poser de problème. Pour la longueur on va voir. Je m’étais bien vidé de tout risque de gène par un lavement en profondeur avant son arrivée.
Je le kpotais et enduisais bien sa teub de gel. Je lui dis d’y aller doucement et me détendais un maximum.
Il posa mes chevilles sur ses épaules et plaçait son gland sur ma rondelle. Il poussa et entra facile les 22/23 premiers cm. Je retenais un cri de douleur mêlé de plaisir.
Je lui dis de continuer et cm par cm, aidé d’un peu de poppers j’ai réussit à le prendre en entier.
Là, je lui dis de ne plus bouger et mettant mes jambes autour de sa taille, j’ai  moi même contrôlé la sodo.
Heureusement qu’elle ne faisait que 5cm de diamètre car plus ça serait pas été aussi bon.
Comme prévu, c’est ce moment là que choisit Marc pour arriver juste vêtu d’un short flottant. Stupéfait (mais sans débander aucunement), JB s’est entendu dire que le cul qu’il se faisait était réservé à son usage et que la moindre des choses était de demander la permission avant de s’en servir. Je maintenais JB entre mes jambes l’empêchant de se sauver.
Marc continuait et lui dit que puisqu’il s‘était servi sans demander, il fallait payer. Il tomba le short dévoilant ses 22 x 6 bien gonflés de sang et m’enjambant lui présenta son gland.
Je dis à JB qu’il n’avait plus que le sucer. Dès que ses lèvres se sont posée sur le gland de Marc et que sa mâchoire s’est desserrée, Marc la mains posée sur sa nuque alla butter sur sa glotte.
Inconsciemment, JB a calqué sa vitesse d’enculage à celle que Marc imposait à sa pipe. Ce que je sentais surtout c’est que c’est à peine si sa bite au fond de mon cul avait fléchi quand Marc était arrivé !

Puis Marc s’est retiré et nous à contourné. Je prenais JB dans mes bras et roulant sur le dos lui mis le cul à disposition de Marc.
Alors que je relâchais mon effort, j’ai pu voir dans les yeux de JB toute la progression de la bite de Marc. Le cm en plus de diamètre par rapport à mon propre sexe avait l’air de le surprendre et alors qu’il allait dire quelque chose, j’ai pris sa tête entre mes mains et l’ai attirée vers la mienne jusqu’à embrasser ses grosses lèvres pulpeuses puis lui rouler un patin. Timide au départ, sa langue vint vite au contact de la mienne. Marc put ainsi l’enfiler entièrement sans une protestation.
Je délaçais mes jambes et les remis sur ses épaules. Marc menait la danse et son rythme s’imposait jusque dans mon cul. Trop bon !!!!
JB ne tint pas très longtemps sous un tel régime et j’ai senti tout au fond de moi la Kpote gonfler de son sperme. Je glissais entre ses bras et à genoux devant lui, lui présentais ma bite à sucer.
Nous l’avons achevé ainsi, moi larguant ma purée sur son visage et Marc déculant au dernier moment en grandes giclées blanches sur son dos.
 
Ecroulés les uns à coté des autres j’ai laissé le silence s’installer.
Après un bon ¼ heure je me suis mis sur le coude et regardant fixement JB jusqu'à ce qu’il me regarde aussi, je lui demandais en souriant de m’excuser pour le plan que je lui avait fait mais que comme il m’avait dit au téléphone qu’il était près à aller plus loin…
Il rumina un peu mes paroles puis me dit en riant qu’il avait adoré ça enculer tout en étant lui même enculé.

Après la douche, alors qu’il allait nous quitter, JB demanda à Marc quand est ce qu’il pourrait revenir ?
Marc que toute nouveauté intéresse et le sachant en vacances lui demanda si il pourrait rester tout un WE.
Comme JB répondait positivement, il lui dit de venir passer le WE prochain dès le vendredi soir. Il y aurait des amis en plus.

Quand il fut parti, Marc me dit que nous allions prévenir tout le groupe pour une touze de 2 jours.

Le dimanche entre récupération, bronzage et coups de téléphone, m’a permis de me reposer un peu.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.