Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 70

Super partouze de rentrée.

Vendredi

Le soir sont arrivés les premiers participants. Phil et Luc ainsi que Pierre et Olivier. Marc avait proposé à Olivier de venir plus tôt car c’est plus facile pour un nouveau d’appréhender un groupe au fur et à mesure de l’arrivée des gens plutôt que d’arriver en dernier dans un groupe déjà constitué.

Malgré le fait que les soirées se rafraîchissent, la température de l’eau de la piscine reste encore à 28° sans chauffage et nous avons tous barboté avant de dîner.

Nous avons profité de cette calme soirée pour échanger sur nos vacances.
Phil et Luc, cette année, ont passé leur vacances avec leurs « employeurs ». les deux frères les voulaient  à disposition pendant 1,5 mois dont 1 mois dans leur villa du sud de la France.
A les voir encore tout bronzés un mois après, nous ne les avons pas plaint.  Ils nous ont confié que ça avait été des vacances reposantes car à dispo de leurs « clients », ils n’ont finalement pas baisé plus que ça. Si les premiers jours ont ressemblé un peu à une orgie, ça c’est très vite calmé et ils n’ont plus baisé qu’une fois par jour en moyenne. Du coup ils avaient tout leur temps pour bronzer, nager dans la piscine et faire du sport. Ils ont même profité de joggings hors de la propriété pour se faire quelques coups en douce avec des jeunes du coin. Surtout ça leur a évité d’avoir à travailler en usine pour financer leur année d’étude.

Pierre et Olivier passent tout leurs WE ensemble depuis le retour de La Palmyre.
Je pense que nous avons « perdu » notre petit Pierre !! sauf pour les touzes.
Pierre nous dit qu’il n’a pas gagné sur tous les tableaux car Olivier le fait bosser afin qu’il obtienne en fin d’année et son BAC et son entrée en école d’architecte avec une bon niveau. C’est sûr, lui qui envisageait la vie en dilettante, ça le change ! mais le reste compense. Autour de la table on imagine bien ce que recouvre le « reste ».

Au dodo chacun de son coté, il faut garder les forces pour demain.

Samedi

Après le petit déjeuner, je me fais aider des jeunes pour préparer les « terrains de jeux », il ne s’agit pas de manquer de Kpote ou de gel quelque part. Nous remplissons les tiroirs des tables de jardin de la terrasse autour de la piscine, il fait gris mais pas froid et nous irons sûrement tous y faire un tour. Nous préparons le sous sol, salle de muscu et les sanitaires puis nous finissons par le « donjon » rez de chaussée et étage. les canules de lavement sont identifiées afin de limiter les risques « d’échange » involontaires entre utilisateurs.

Lorsque nous retrouvons Marc et Olivier, ils finissent le tour de la maison et L’architecte nous donne quelques conseils pour les derniers endroits à aménager. Il n’a pas encore vu le donjon, ce sera une surprise !
Je m’équipe en cuir et passe chercher Ric chez son père. Nous sommes de retour pour déjeuner.

Vers 14h vrombissements de moto, Eric arrive. Il est suivit d’Igor avec ses jumeaux  et les deux Jean (la salope et le black) qu’ils sont passés chercher.

Nos retrouvailles sont bruyantes, chahut, bousculades et embrassades. Nous sommes tous content de nous retrouver tous ensembles.

Arnaud et Bruno arrivent juste du fond du jardin que les derniers entrent dans la cour. Seb et Nicolas sortent tout bronzés de l’Audi A3 de Seb.
 
Olivier est présenté à tout le monde par Pierre comme son mec à lui. Ç’a le mérite d’être clair !

Avec mes « aides », je sors sur la terrasse de quoi nous rafraîchir tous (avec et sans alcool).
Il va falloir que j’en parle à Marc mais ce serait sympathique que nous trouvions du personnel pour faire le service lors de nos touzes (service + nettoyage). Là, malgré tout, Marc et moi restons vigilants que rien ne manque, ni boissons, ni Kpote, que le coup d’éponge est bien passé après les « débordements » etc.
De plus sur certains sites Internet, ce n’est pas les volontaires à ce type de trip qui manquent et parfois même de beaux petits mecs. 

Malgré un soleil timide, nous nous retrouvons tous à poil dans la piscine. Quelques culs blanc et bien sur Ric attirent les regards. C’est finalement plus sexy les marques de maillot.

Courses poursuites, luttes, la partie est lancée. Les corps se frottent s’échauffent et les bites se dressent. Il ne faut pas longtemps avant que certaines bouches voraces se mettent à pomper. Bientôt toutes les bites ont trouvé une bouche accueillante.
Les bouches changent de bites et réciproquement. Tous les passifs et les A/P se sont régalés. Les plus aguerris prenant les glands dans leurs gorges à s’en étouffer. L’esprit de compétition domine par moment le plateau et c’est à qui s’en prendra le plus et le plus profond. A ce jeu là, il y a deux gagnant, Ric et Jean ! il sont les seuls à arriver à avaler et Eric monté 26x7 et Jean Black avec ses 30x5 (ce dernier avec beaucoup d’essoufflement quand même et quelques étranglements !).

 Un petit vent frais nous fait regagner le couvert. J’entraîne ceux qui veulent se faire un lavement au sous sol et distribue les canules inox numérotées.
Nous finissons nos ablutions alors que le reste du groupe nous rejoint. Douches et séchages relancent l’excitation.
Couples, trios, quatuors se font et se défont qui sur les bancs de muscu, qui sur et autour du sling. chaque appareil trouve son utilité en tant que support de fornication.
Ric pendu par les bras à une barre d’étirement se pompe le cul sur la longue bite black de Jean en exerçant des tractions.
Je rejoint les jumeaux et j’encule Tac lui même au fond de Tic. Bientôt nous sommes rejoint par leur père qui me penche un peu en avant et m’encule à son tour. C’est trop bon !
Je jette un coup d’œil alentour pour voir Ric maintenant se faire enculer par Eric et Marc alors qu’il tète Jean Black. Seb et Nicolas se font Jean et Arnaud cote à cote et Bruno se fait Pierre pendant qu’Olivier est aux mains de Phil et Luc, ce qu’il a l’air d’apprécier hautement. Il encule Phil alors que Luc en 69 dessous lui a gobé les couilles.

Moi, je sens bien la bite d’Igor me ramoner le cul, il bouge son bassin pour la faire tourner et me vriller l’anus. C’est son coup de rein qui par ricochets active les autres sodomies pour s’achever au fond du trou de Tic. A l’occasion d’une pause, Tic s’est retourné pour faire face à son frère. C’est troublant à voir, mais très excitant ! surtout de les voir se rouler des pelles alors que soudé par la bite de Tac dans le cul de Tic.
Je reprend ma place avec Igor toujours au fond de moi. Il m’attrape la tête et la tourne vers lui pour me bouffer la langue.

Occupé à ma propre jouissance sous les effets du ramonage en règle de mon cul par Igor, je ne vois plus les autres groupe et mon univers se réduit à mes trois partenaires. Le premier à jouir est Tic entraînant la réaction en chaîne. Son frère se vide en lui, ses contractions anales tirent mon propre jus quand mes propres spasmes compressent la queue d’Igor qui ne peut se retenir et dans un coup de rein qui me désolidarise de ses fils, il gicle dans sa Kpote planté tout au fond de mon trou.
Notre « château de cartes » s’écroule. Nous gisons allongés su le sol.

Quand je reprend mes esprits, je m’aperçois que nous avons tous conclu et que le calme plane. Il faudra un bon ¼ heure avant que le plus courageux se décide à migrer vers les douches. Après les choses vont vite, de l’intérêt de ne pas avoir séparé les douches, nous sommes plus nombreux que les pommes à pouvoir se laver en même temps.

Il nous faut quand même bien trois quarts d’heures avant que tous nous soyons propres et secs.

L’exercice a donné faim à tout le monde et nous nous retrouvons tous dans la cuisine (heureusement grande dans ces vieilles maisons !) pour préparer le buffet et entamer l’apéro.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.