Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 75

Petit Week End calme.

Dimanche matin,

Comme nous nous sommes couchés tôt la veille, nous sommes debout de bonne heure. Il ne fait pas chaud mais nous partons faire notre jogging en short.

Alors que nous arrivons à la bifurcation qui nous fait passer par les ruines, nous retrouvons Arnaud et Bruno dans le même équipement que nous.
Après les bises , nous nous remettons à courir. Nous sommes bien chauds en arrivant sur le lieu de notre première rencontre.
Un arrêt s’impose et pour éviter de refroidir, je me colle à Marc et Arnaud à son Bruno.

Très vite je sens son beau sexe se développer derrière les tissus. De ma main je frotte sur le nylon augmentant la température intérieure. De son coté Arnaud fait de même sur la bite de Bruno.
Dans un même mouvement avec Arnaud, je glisse à genoux dans les feuilles mortes et le visage à la bonne hauteur, je mange la bite de Marc. Il la sort vite du short pour éviter que je le lui détrempe de salive et me l’enfourne direct dans la gorge. Surpris je tousse un peu puis prend le rythme. A nos cotés, Bruno fait de même avec Arnaud.
Pendant un moment les seuls bruits qui perturbe le silence de la forêt son ceux de deux bouches avides pompant deux beaux dards.

Je me redresse, baisse mon short et tourne le dos à Marc en me penchant. Arnaud collé contre mon épaule prend la même position. Nos deux culs ne restent pas longtemps à l’air et bientôt nous nous faisons enculer par nos mecs respectifs.
J’attire la tête d’Arnaud vers moi et nous nous roulons une pelle bien que secoués par les va et vient dans nos culs. Je bande mais ne peux me branler mes mains stabilisant ma position.
J’avise une grosse pierre plate un peu plus loin. Je propose de m’y mettre en 69 avec Arnaud pendant qu’ils continueraient à nous saillir.
Alternative acceptée, je fait coucher Arnaud sur le dos, vient le couvrir en 69, puis nos mâles reprennent leurs places.
Arnaud et moi pouvons maintenant nous sucer la bite et avec une grosse queue dans le cul, ça devient franchement trop bon.
Nous atteignons bientôt le point de non retour et lors qu’on nous dose le trou, nous nous jouissons dessus.

5mn de repos puis nous reprenons notre course. Nous nous séparons à la sortie du bois. Arnaud ayant du travail a finir, ils ne peuvent finir le WE avec nous.
Dommage, Igor et les jumeaux doivent nous rejoindre pour déjeuner !!

Arnaud dès qu’il le sait aurait bien fait l’impasse sur ses devoirs mais Bruno est inflexible et lui rappelle qu’il avait tout le temps de les faire la veille !

Dimanche midi,

Vers 13h, Igor arrive avec Tic et Tac. Embrassades, bisous sur les bouches et j’accapare nos jeunes amis pendant que Marc offre l’apéro à Igor.
Nous nous racontons nos dernières aventures.
Ils me racontent que leur père à trouvé dernièrement une meuf hyper chaude que l’idée de se faire baiser par toute la famille ne rebute pas et même excite un maximum.
Ils la prennent aussi bien à deux qu’à trois et quand ils s’enculent devant elle, elle ne joue pas les prudes outrées de telles pratiques. Ils me précisent qu’elle n’a que 35 ans et qu’elle est assez canon niveau seins et cul.
Comme elle est plutôt du genre insatiable, ils ont testé pas mal de combinaisons et sont déjà passés à deux dans ses trois trous.
Tic me dit que quand il a sa bite collée à celle de son père, il bande encore plus dur. Tac me confirme.

Tous ces récits nous ont échauffé la tête. Quand nous rejoignons Marc et Igor, nos yeux brillants les amusent.
Il ne faut pas longtemps avant que nous jetions sur eux, les dévorant de bisous. Nous nous retrouvons tous les 5 à poils au milieu du salon et sans leur laisser le temps de réfléchir nous entamons direct pipes et pelles. Il faut dire qu’encore en shorty, ils bandaient déjà !

Tic, Tac et moi, suçons aussi bien une bite que l’autre. Comme elles se ressemblent tellement qu’on dirait des jumelles, nous n’avons aucun mal à les avaler totalement.
Les « mâles » bien excités, nous retournent pour nous fourrer. Je me fait prendre par Igor quand Tac se prend les 22 de Marc dans le cul.

Si les deux bites se ressemblent, leurs façons de bouger sont totalement différentes et il n’est plus question de se tromper de propriétaire !
Tic en reste, se met à genoux et nous suce l’un après l’autre. Tac et moi même n’avions pas besoin de ça pour bander mais c’est toujours agréable de sentir la moiteur d’une bouche couvrir son sexe pendant un ramonage en règle.

Tic me Kpote et vient se faire enculer en premier par moi. Sans difficultés, je rentre dans son cul poussé par les assauts de son père. Je le défonce 5mn avant qu’il n’aille tester la queue de son frère.

Nous modifions nos positions pour me retrouver face à face avec Tac, la table basse entre nous. Puis avec un peu d’acrobatie, Tic sur le dos sur la table se fait enculer par l’un tout en pipant la bite de l’autre et inversement.
Sa tête bien basculée en arrière, je m’enfonce jusqu’aux amygdales, lui bloquant la respiration.
Nos deux enculeurs sont bien excité et je sens les coups de reins augmenter de cadence, ça chauffe le cul ! mon collègue subit les même assauts et nous commençons à avoir du mal à nous retenir.

Bientôt les grandes mains d’Igor me bloquant, sa bite enfoncé au plus loin dans mon cul, je ressens intérieurement sa kpote se remplir de jus. Au même moment Marc se vide en Tac.
J’ai juste le temps de sortir de la bouche de Tic pour le couvrir de jus mais son frère, lui, reste au chaud et se vide direct au fond de ses boyaux (pas de Kpote en famille !).

Nous nous désemboîtons les uns des autres et reprenons nos souffles en finissant l’apéritif. Puis nous allons vite nous doucher au sous sol avant de déjeuner en slip.

Pendant le café, Igor raconte à Marc sa trouvaille féminine et lui dit qu’elle est aussi un support de « jeux » pour les garçons.
Pendant ce temps là, les jumeaux me questionnent sur les copains, Jean, Ric , Pierre et les autres.

Je leur dit que Pierre file le parfait amour avec son Olivier et qu’il a même réussit l’exploit de persuader ses parents de le changer de lycée pour qu’il puisse vivre avec lui. Je leur précise que j’ai du pas mal argumenter auprès de ses vieux, allant jusqu’à leur montrer l’enquête de police pour les rassurer. De plus Pierre s’est engagé à maintenir une moyenne générale de 15 minimum.
Ils sifflent devant un tel engagement car, pour eux, c’est plutôt le minimum syndical et ils se contentent de 12 soumis aux ires de leurs professeurs persuadés qu’ils peuvent faire mieux si ils se décidaient à travailler.

Ils me questionnent aussi sur Ric dont ils admirent la musculature et ses aptitudes sexuelles hors normes.
Je leur confie qu’il prend toujours son pied à se faire enculer par la mégabite de son père et qu’il est toujours en demande de plans comme ceux de l’autre WE où nous étions tous réunis. Je ne leur dis pas que je lui organise des gang bang, c’est plutôt perso comme info !

Comme ils demande à Marc quand aura lieu la prochaine touze, il leur répond qu’il ont failli en avoir une mini aujourd’hui si Arnaud avait fini ses devoirs pour lundi.

Ils grognent que la prochaine fois qu’ils vont le voir, il y aurait droit !

Les « males » bandant de nouveau, nous les avons soulagé en mettant tout notre savoir faire dans une succession de pipes simples ou à deux.
Puis tous les trois (Tic, Tac et moi) nous nous sommes amusés ensemble au sous sol. Les douches comme les bancs de muscu et pour finir le sling nous ont servi de lieux de débauche. Pour finir j’enculais Tic pendant que son frère lui fourrait la gorge de son gland. Quand Tic à recouvert ses abdos de sperme, j’ai contribué à l’élargissement de la mare en lui jutant dessus pendant que Tac le gavait. Le voir avaler avec autant de plaisir le jus de son frère c’était très jouissif !
Ils ont fini par une pelle ou les langues se sont battues pour trouver les dernières trace de sperme.

Quand nous sommes remontés enfin propre, nous avons eu des remarques sur le temps que nous avions mis à nous laver.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.