Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 80

J’ai très envie d’une voiture rapide et mes goûts me portent sur des modèles très onéreux, style Aston Martin, Bentley au pire Audi R8 !

Depuis que j’en ai fait part à mon entourage, Marc et quelques amis, je me suis heurté à l’image que cela renverrait de moi : au mieux fils à papa, au pire pute de luxe (ce qui est plus près de la réalité des choses je crois !).  Ça m’énerve, c’est juste que ces voitures là sont quand même beaucoup plus belles qu’une vulgaire Renault !

Bon tout cela pour dire qu’il faut que j’engrange un peu plus de sous pour y arriver.

J’avais déjà dans l’idée de mettre Jean aux Gang Bang, projet qui l’avait séduit lui même depuis que je lui avais révélé que j’en avais organisé pour Ric. Peut être un peu de jalousie de sa part.

J’ai donc repris les listes d’amateurs que m’avais donné Eric et ai organisé pour les premiers participants une nouvelle soirée.
Ils ont tous étés partants dès que j’ai annoncé que ce serait avec un nouveau jouet, plus fluet, typé plus ado que Ric (bien que majeur).

J’ai donc pu organiser une nouvelle série et planifier les vendredis soir de 15 jours  en 15 jours. Comme ça cela me laisse le WE libre même si je vais avoir un peu de mal à assurer avec son père le coaching du lendemain matin.

Je me suis assuré d’un tarif de location du gîte défiant toute concurrence, période hivernale creuse et engagement sur 12 vendredis. Le proprio voit aussi que les vendredi ça ne l’empêche pas de louer le WE qui suit.

La moto c’est bien mais pour emporter tout ce qu’il me faut, j’emprunte la voiture de Marc (qui lui du coup est obligé d’aller à son taf en moto).
Le premier vendredi, je suis sorti pas trop tard du boulot et j’ai été chercher Jean qui rentrait juste de ses cours.
Je suis tombé sur sa mère à qui nous avons monté un bateau pour avoir la paix. Je m’en suis sorti avec juste une pipe ! difficile de faire moins.

En rentrant à la maison, nous sommes passer chez le traiteur prendre la commande de l’apéritif dînatoire pour nos 10 clients.
Pendant un bonne heure j’ai préparé Jean. Epilation, rasage, lavement et massage de son corps avec une huile pour adoucir encore plus sa peau, préparation de son anus à un pilonnage intense.

Nous sommes arrivés vers 20h au gîte. Jean m’a aidé à tout mettre en place pendant que je lui expliquait en quelques mots ce qui allait se passer, le type de mec qui allait venir, et le comportement qu’il devrait avoir (soumis, obéissant, muet à par quelques gémissements autorisés…).
Il était déjà tout excité et sa petite bite glabre bandait raide.
Une fois le décorum prêt, je l’envoyais à la salle de bain se mettre nu et je suis allé le retrouver pour finaliser la préparation de son trou.
Nouveau lavement (un seul suffit, c’était juste une précaution), graissage et reprise de la dilatation commencée plus tôt puis les 21h approchant, je lui mis un bon demi tube de gel directement au fond de ses boyaux. Des « invités », pas un ne fait moins de 24cm x6 !!

Je venais juste de l’installer à 4 pattes sur la table basse centrée dans la pièce principale que les premières voitures sont arrivées. En 5mn  tous étaient là.

Je n’avais pas fini de servir les apéritifs que les plus impatients s’attaquaient à la proie du jour. Ausculté sous tous les angles, Jean a été tâté, palpé, pincé et pour les plus vicieux doigté. Le mieux monté de la soirée, s’est préoccupé de ses capacités et j’ai vu qu’il enfonçait trois doigts de sa mains droite dans la bouche de Jean, poussant pour atteindre le fond de gorge et voir si il allait vomir. Comme Jean subissait sans se plaindre et sans haut le cœur, il a fait de même à l’autre extrémité de son tube digestif. Ce fut encore plus facile vu la préparation que j’avais faite.

¾ heure après leurs arrivés, tous les mecs étaient à poil et je faisais une première distribution de Kpote.
Pendant 2h, ça a été sa « fête » j’ai compté, il n’y a pas eu 5mn ou un de ses deux trou n’ait été bouché.
Mes « invités » se sont succédés qui dans la bouche (plutôt la gorge), qui au fond de son cul.
Je surveillais que tout se fasse sans violence et les sodos sous Kpote.

De sa position à 4 pattes, il s’est retrouvé sur le dos, puis plié sur un dossier de fauteuil, assis sur un mec, suçant un autre avec une bite dans chaque main…
J’ai juste stoppé le plus excité de la bande qui voulait lui faire subir des doubles sodo. Avec des tailles de bite pareilles, ils me l’auraient définitivement cassé !!

Je me suis aperçu aussi que le plus membré de la bande était plus sensible que les autres aux charmes de la finesse du corps de Jean.  Quand c’était son tour, une certaine sensualité / douceur prenait la place de l’assouvissement bestial des autres participants. Ce n’est pas pour autant qu’il ne se faisait pas enfiler jusqu’aux couilles de ce monsieur qui les avaient (les couilles) assez grosse. Je dirais proportionnées à ses 26 x 7,5 !
D’ailleurs les autres s’en étaient inconsciemment aperçu car à ces moments là, ils ne touchaient plus à Jean se contentant de se branler en cercle autour d’eux.

Il a fini aspergé de sperme les dix mecs étant arrivés à se retenir jusqu’au bout, l’on recouvert de la bite jusqu’à la tête que j’ai juste eu le temps de protéger d’une serviette éponge.

Alors que tous les autres étaient déjà partis, le mec (26x 7,5) est revenu me voir. J’envoyais Jean se laver pour rester seul avec lui.

Il voulait savoir combien lui coûterait une exclusivité sur Jean.
Sa question m’a surpris, je ne m’attendais pas à cela.

Je lui ai expliqué que c’était son premier Gang Bang et qu’il en avait une bonne demi douzaine de plus à assurer, qu’à part cela, il avait quelques « amis » aussi bien montés que lui qui avaient besoin de ses services.

Je l’ai vu un peu déçu. Il a réfléchi quelques instant avant de me demander quand Jean pourrait être libre pour lui.
Dans un premier temps, avant d’en savoir plus sur ce type, je lui ai proposé de l’inclure dans la liste des mercredi après midi (comme j’avais perdu les deux frères au profit de Luc et Phil, que le père de Ric avait assez à s’occuper avec son fils et que celui de Pierre faisait moins appel à nous depuis qu’il avait retrouvé une sexualité avec sa femme,  il ferait un nouveau 5ème).

Il me dit Ok pour le moment et qu’il allait réfléchir à une meilleur solution.

Enfin parti, je me suis occupé de mon petit Jean. Il avait pris une douche pour éliminer le sperme collé. Je lui ai fait prendre un bain. A genoux à ses coté, armé qu’un gant de toilette je le massais doucement. Je lui demandais comment il avait trouvé cela lui qui était si impatient.
Il me dit qu’il avait pris un super pied et qu’il avait jouit plus de trois fois sans se toucher.
Quand je lui demandais (pour la forme) si il était prêt à remettre ça dans 15 jours, il me dit oui.
Je lui demandais ce qu’il avait pensé de la plus grosse bite de la soirée. Il me dit avoir apprécié sa sensualité. Ça lui avait fait des petites pauses entre les autres mecs avides de son corps.
Je lui dis alors que ce serait un nouveau régulier du mercredi car il était mordu de son corps. Ça l’a fait sourire.

Je le séchais puis avant qu’il ne se rhabille je lui enfilais un plug de travail pour qu’il resserre son anneau dessus. Il doit être capable de prendre large mais je veux qu’il garde une capacité à pouvoir serrer des bites normales.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.