Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 84

Dimanche PM.

Pour organiser la touze de fin d’année, Marc a fait venir Eric, Igor et Bruno. Bien sur, Arnaud et les jumeaux les ont accompagnés.
 
Pendant que nos aînés discutent des contingences matérielles, notamment le couchage où Bruno propose quelques chambres au besoin (rappel : ils habitent de l’autre coté du mur du fond du parc), je me fais questionner par les plus jeunes. Au courant par ricochet du rififi qui s’était passé 15 jours plus tôt, ils voulaient tout savoir.
Je leur ai servi une explication édulcorée et ils ont voulu voir l’objet du « litige ». Dans le garage, Le Z8 ne déparait pas le tableau. Entre les motos, et la voiture de Marc, il semblait naturellement à sa place.
Après une inspection détaillée, ils admirent que c’était une belle bête !

Retour à la maison. Les arrangements pour le WE du 1er ont l’air calés, nous retrouvons Marc Igor et Bruno en train de boire une bière. J’en propose autant à mes acolytes et nous voilà tous les 7 installés devant la cheminée.

Je ne sais plus qui a commencé, d’Arnaud, des jumeaux ou de moi mais nous nous sommes retrouvés tous les 4 à genoux sur le tapis à pomper nos hommes.
Pendant que je suçais Bruno, Arnaud s’occupait d’Igor et Marc et Eric testaient les Jumeaux essayant de savoir lequel des deux pompait le mieux. S’ils sont indiscernables physiquement Tic est plus passif que son frère et cela se ressent dans son comportement. Et il remporte finalement la palme. Quand Igor demande à Marc comment il a fait la différence, ce dernier lui répond qu’il passe plus facilement dans la gorge de Tic, même si Tac arrive aussi à prendre entièrement ses 22cm même remarque d’Eric avec ses 26cm.

Marc baisse la vitre de l’insert et augmente la ventilation. Il ne faut pas longtemps avant que la pièce ressemble à un four !
Nous sommes tous à poil rapidement.
Igor nous fait nous aligner à genoux. Les quatre hommes passent ainsi de l’un à l’autre nous enfoncer leurs bites au fond de nos gorges.
Le petit jeu dure, à chaque changement de bouche, ils se prennent un instant de décompression !
Coup d’œil à ma droite et à ma gauche, hochement de tête de mes homologues et nous passons tous les 4 à la position 4 pattes, reins cambrés, culs relevés.

En plus des bites qui pénètrent nos gorges, ce sont bientôt un, deux puis trois doigts pleins de salive qui sondent nos anus.

Nos culs se tortillent sous la stimulation. Nos pipes s’approfondissent encore quand c’est possible.
Marc prend les kpotes dans le tiroir de la table basse (il y en a partout dans la maison au cas ou). Et nous fait la distribution.
Chaque futur enculé kpote la bite qu’il avait 1mn plus tôt dans sa gorge. Puis ensemble, nous nous retournons pour présenter nos postérieurs.

Nos hommes ont la délicatesse de mettre un peu de gel sur nos anneaux avant de les dilater de leur bites conquérantes.
Je me prends Eric dans le cul quand Tic et Tac se font respectivement défoncer par Bruno et Marc et qu’Igor enfonce sa queue dans le cul blanc et imberbe d’Arnaud.

C’est amusant de constater que le fait d’être cote à cote, les rythmes s’harmonisent. Quand un des enculeurs accélère, dans les 30 secondes, involontairement, les autres suivent et augmentent la cadence. Idem en cas de ralentissement.
Eric me fait bien sentir chacun de ses 26cm et ses pénétrations sont puissantes et régulières. Quand il est au fond de moi, je suis physiquement plein ! Comme avec Xavier (c’est l’effet TTTBM).
1ère rotation. Après changement de kpote, j’hérite d’Igor. Rapidement je resserre mon anus qu’il en sente bien les bords (merci aux heures passées à muscler mon anneau sur mes plugs spéciaux).  C’est Tic qui se fait à son tour défoncer par Eric. Comme il est juste à ma droite, je le vois distinctement grimacer à la première pénétration. Je me penche vers lui et nous nous roulons un patin.

Cela donne une idée à Marc qui nous demande de nous installer en 69 couchés en travers de la table basse.
Tac se couche sous moi et à nos cotés Arnaud prend la même position. Je me place au dessus de lui, et j’embouche sa bite quand je sens sa langue glisser le long de la mienne.

Une fois les deux 69 calés, nos mâles reviennent à la charge.
Nos cul réabsorbent les bites et nous avons maintenant sous nos yeux, le spectacle des queues coulissant dans l’anus de nos partenaires. Trop beau !
Quand, nous au dessus, nous fatiguons, nous échangeons nos place avec celui de dessous et les enculades reprennent de plus belle.

Ce n’est que quand ils ont tous goûté à tous nos culs qu’il y a emballement. Et c’est sous les coups de bite de Bruno que je jouis inondant les abdos de Tac. il mélange son sperme au miens dans les secondes qui ont suivi  excité par les va et vient d’Eric et surtout son pilonnage final.

A nos cotés l’autre quatuor et dans le même état que nous, gluant de sperme et assommé par le plaisir.

Un peu de Sopalin pour éviter les taches sur le sol et nous gagnons les sanitaires de notre salle de sport.
Douches, savonnages mutuels, re douche, puis bouchonnage (plus qu’essuyage) et nous sommes redevenus présentables, nus mais propres !

Nous remontons en peignoirs. Je propose un café accepté par tous.
Quand je le sers, j’ajoute des gâteaux. La baise ça a tendance à creuser l’estomac. Faut dire aussi que les bites qui nous quittées ont laissé un vide en nous, et la nature ayant horreur du vide…

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.