Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 89

Nouvel an (suite et fin)

Nous passons les grands manteaux sur les peignoirs ou directement sur la peau et traversons rapidement la cour (il fait pas chaud !) pour aller au donjon.

Là, les thermostats à fond, nous entrons dans une bulle tropicale.
J’étais à coté de Xavier. Notre installation l’a fait encore plus halluciner que notre salle de muscu. Il n’avait jamais pensé que des particuliers pouvaient avoir ce genre d’installation, que c’était réservé aux décors de porno ou de boite de nuit « spéciale ».

Eric me l’enlève au prétexte que leur similitude niveau appareil sexuel le rend plus apte que moi à lui faire découvrir les tenants et les aboutissants de chaque poste et entraves.

Alors que certains se douchent (spécialement la face interne de leur trou) d’autres sont déjà en position.
Ce coup ci c’est Manu et Jérôme qui se retrouvent en croix attachés contre le mur, Bruno et Jean Black dans leur dos.
Jean et Ric se battent pour l’utilisation de la selle à gode. Chacun voulant assouplir son trou pour les futures doubles sodos.
Je m’approche d’eux et je décide que Ric irait en premier s’asseoir sur le « pal » pendant que je goderais de plus en plus gros le trou de Jean.

Les autres se dispersent entre les deux niveaux. Tic, Tac, Théo se font suivre à l’étage par Olivier, Frédéric et Nicolas. Eric et Xavier entreprennent de s’occuper des cul de Phil et Luc pliés cote à cote en travers de deux selles. Comme ils ne sont pas loin de moi, je les préviens que je leur prépare deux culs pour double sodo.

Marc entreprend Pierre et Igor, Arnaud pendant que Kev se fait préparer à la sodo par Frédéric le copain de Jérôme. Pour un pur actif, son passage entre les cuisses d’Eric, et surtout l’élargissement de son petit trou vierge par sa bite lui ont fait découvrir de nouveaux horizons !!

Nos deux beurs, Samir et Ammed, font le service. Ils nous approvisionnent en Kpotes, gels et même poppers pour moi. Je compte bien l’utiliser pour pouvoir élargire encore plus les trous déjà accueillants de mes deux poulains.
Je note au passage qu’ils bandent encore comme des ânes, leurs shortys cuir paraissant trop petits.

Avant de goder mon petit Jean, je l’encule (après il sera trop « large » pour moi tout seul !). j’ai plaisir à retrouver ce trou que j’ai rodé, formaté (et qui me rapporte tant). Je m’arrête avant de jouir, c’est trop tôt !!

Je décide qu’en 4 godes il sera prêt à monter la selle. Gel plus un peu de poppers (pour aller plus vite), je lui élargi le trou. Il gémit comme la bonne salope qu’il est. De plus de voir sous son nez Ric s’enfiler sans souci le plus gros engin de notre collection, le motive.
Quand il est prêt, je fais descendre Ric. Pour le faire patienter, je le plug gros puis j’installe Jean et lui demande de s’asseoir. Les pieds calés sur les étriers, les cuisses en tension, il descend tout doucement. Il veut profiter des sensations provoquées par l’intromission de chaque cm de plastique (et il y en à 28 !!).

Avec Ric à mes cotés, nous voyons tout le travail de Jean (surtout de sa rondelle) à absorber le plastique. Vers les 24cm il peine un peu à cause du diamètre. Je lui fait sniffer du poppers à chaque narine et il reprend sa descente.
Je n’ai pas besoin d’en remettre avant que ses fesses touchent le cuir de la selle.
Il se relève doucement. Je remets une couche de gel avant qu’il ne se l’enfonce de nouveau. Nouvelle pause au contact avec la selle. Je pose mes mains sur son épaule droite et demande à Ric de faire de même sur celle de gauche. A mon signal, nous appuyons. Les fesses de Jean s’écartent et c’est alors son trou qui touche le cuir. Ce dernier effort le fait gémir !
Pour les autres va et vient, Jean s’écarte tout seul les fesses de ses mains , comme quoi !

Mes deux jeunes sont prêts. Je rameute tout le monde que les doubles sodo vont commencer.
Avec Marc, j’organise les montées en puissance dans chaque cul. A part Pierre et Arnaud, tous veulent essayer ! Nous accouplons les bites et décidons de l’ordre de passage, de l’ensemble le moins gros jusqu’à celui fait par Eric et Xavier (un monstre de 26cm de long mais surtout 10cm de diamètre !!).

Une seule position : le mec avec la bite la plus longue couché sur le tatami, l’enculé à cheval sur lui et le second à genoux derrière.

Les duos se succèdent dans les deux culs, chacun voulant tester les deux trous !
Si les premiers se passent bien vu la préparation que je leur ai faite, ça ne tarde pas à se corser et je rouvre le flacon de poppers pour les aider.

Nos deux salopes prennent un plaisir fou. Quand une légère fatigue prend les enculeurs, c’est d’eux même qu’ils bougent pour pomper les queues avec leur cul ! Même si chaque changement de couple leur demande un petit effort supplémentaire.

Avant l’apothéose, leur dernière double est faite d’une part d’Eric + Marc et d’autre part de Xavier et Igor.
Nous sommes tous autour à bander comme des malades et à branler la bite voisine.

Le silence n’est brisé que par les halètements des protagonistes au taf et les gémissements enculés.

Jean est le premier à se prendre la méga double sodo. Pendant ce temps là Ric patiente avec Marc et Igor pour éviter un resserrement trop rapide de sa rondelle.
Malgré les précédentes, je dois le re doser en poppers. La pénétration est lente et longue. Les plus jeunes debout, autour grimacent de compassion avec Jean.
La sueur coule du front de Jean et l’inexorable envahissement lui tire quelques larmes d’effort !
Il lui faut plus de 10mn pour réussir à tout prendre. Il est beau dans l’effort et les autres jeunes l’admirent et l’encouragent. Ric ne perd pas une miette de l’exploit !
Dès qu’ils ressortent, j’applique une nouvelle couche de gel sur les queues. Ça glisse mieux et Jean s’ouvre bien.
Ric et Xavier nous confient être bien serrés et que les sensations sont sans commune mesure avec une sodo simple.
Jean jette l’éponge au bout d’un bon ¼ d’heure. Je fais un signe et Samir aidé d’Ammed vient l’aider à se sortir de sa situation. Ils le couchent sur le dos au coté de ses « envahisseurs ».
Ric très excité ne perd pas de temps il attend juste que Samir et Ammed aient changé et graissé les Kpotes pour venir s’asseoir à son tour sur le « pal » de chair.
Il met moins de temps pour les prendre entièrement. Sans aide, il monte et descend les 26cm. C’est très beau à voir. Ses muscles gonflés, la peau imberbe, il bande encore malgré ce qu’il a dans le cul ! Son plaisir se voit sur son visage, il jouit vraiment de la situation. Il alterne les descentes complètes avec des massages de gland par sa rondelle. Mais la plus part du temps il profite de toute la longueur de l’ensemble exceptionnel qui le perfore.
Xavier et Eric ont de plus en plus de mal à se retenir ! D’un commun accord, ils relèvent Ric et le couche à coté de Jean.
Une fois debout, ils rejoignent le cercle de branle que nous faisions autour d’eux.
Ils sont les deux premiers à juter, envoyant leur sperme sur les deux héros de la soirée. Nous les suivons tous en cascade. La quantité de sperme est telle qu’il coule des corps de Jean et Ric sur les tatamis. Samir et Ammed derrière nous ont juté dans leurs shortys car les bosses que faisaient leurs bites ont disparue.

Nous laissons le premier tour de douches aux « vieux ». Pendant se temps là, je m’occupe avec les autres jeunes de Jean et Ric. Ganté, je vérifie l’état des « dégats ». L’anus de Ric est déjà bien refermé, celui de Jean un peu moins. Quand je lui demande s’il continue toujours à bien faire ses exercices de musculation de son anneau, j’ai droit à une grimace explicite. Je l’engueule un peu pour la forme mais insiste sur l’importance de la chose s’il ne veut pas finir avec une « chatte baveuse » !
Il me promet de s’y remettre sérieusement.

Après une douche qui ferait lever les cheveux sur la tête des écolos (vu le temps qu’on a passé sous l’eau chaude !),

Nous nous sommes retrouvés, calmés à la maison. Là, chacun a fait ce qu’il voulait. Champagne, whisky, canapés et petits fours, nous avons repris des forces.

Le dimanche, tout le monde est parti, les « couples » les premiers, Kev pris en charge par Eric….. !!! (je saurais ce qui c’est passé), Jean ramené chez lui par Igor, il ne m’est resté que Ric à rendre à son père.
Chose faite en milieu d’après midi pour le plus grand plaisir de son géniteur qui l’attendait avec une telle impatience (3 jour sans le baiser) qu’à peine la porte fermée, il lui faisait téter sa queue. Je les laissais à leurs retrouvailles familiales et rentrais.

Impressionnant le silence ! Après 3 jours et demi à 25.
Marc me dit que nos deux beurs sont au donjon à tout nettoyer. Je m’affale à ses cotés dans le canapé, tué par ce nouvel an ! Il me prend dans se bras et nous nous faisons un grand câlin.
Vers 19h nos deux beurs sont venus nous dire qu’ils repartaient chez eux.
Je donnais à chacun son enveloppe avec dedans 1000€, c’est pas tous les jours le nouvel an !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.