Best Of Cyrillo

Page précédente

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission / Domination 91

Gang Bang de Jean

Les semaines se suivent et se ressemblent, coté Taf, pas mal de travail en prévision du printemps, coté sexe, les mercredi avec Jean, les jeudi après midi avec Emma et les fins de semaine avec les amis.
Le petit Pierre n’a jamais eu d’aussi bonnes notes que depuis qu’il a emménagé avec Olivier. Il faut dire que ce dernier le tient au chantage. Mauvaise note = pas de sexe !! mais du coup nous le voyons beaucoup moins qu’avant !
J’ai calmé le jeu sur les gang bang avec Jean, premièrement je n’ai plus un besoin aussi urgent d’argent puisque j’ai une voiture et deuxièmement ça me prend pas mal de temps à organiser.
Il n’empêche que les amateurs attendent chaque avec impatience.

Fin janvier, un vendredi soir, devant l’insistance de certains (c’est sur qu’avec la taille de leurs bites, il ne baisent pas tous les jours, à la maison maman dit pas toujours oui !) et leurs propositions financières (rien ne vaut un ralentissement de l’offre pour faire monter les prix), j’en ai organisé un avec Jean.

Si Ric leur avait plu la première fois, là, le fait que Jean soit un petit format longiligne et pâle, tranchait encore plus avec la bande de mâles blacks, un peu fort pour certains qui se pressait autour de lui.
L’effet de leurs grosses bites noires défonçant le petit cul blanc était encore plus impressionnant que dans celui beaucoup plus musclé de Ric.

Jean s’est parfaitement comporté. En bonne salope, il s’est défoncé la gorge à avaler le plus profondément possible les queues hors normes qui le cernaient . Malgré toute sa bonne volonté, certain n’ont pu en rentrer plus de la moitié !

Ils ont joué avec son corps, l’enculant tous au moins deux fois chacun. Je veillais à ce que chaque sodo soit bien faite avec préservatif (j’y tiens à mon petit Jean !) et que le gel soit utilisé avec abondance.

Quand deux des mieux montés ont voulu lui faire subir une double sodo, je suis intervenu pour refuser. Déjà, ce genre de plan demande plus de temps que ses mercredi habituels pour s’en remettre, et surtout, je tiens à ce que son anus soit encore élastique, ce dont je ne suis pas sûr si deux bites de plus de 26cm x 8 le défonce !!

Vers minuit, (le gang bang a duré 3 heures environ) j’ai appelé à la maison pour faire venir Samir et Ammed pour tout ranger. Pendant que je m’occupais de Jean (douchage, massage de l’anus, séchages et mise en place du plug pour qu’il fasse  dessus ses contractions anales destinées à lui refermer le cul), mes deux beurs ont remis le gîte comme neuf. Meubles remis en place, sol débarrassé du sperme (et il y en avait une bonne quantité par terre) à grand coup de lavette, cuisine rangée et poubelles fermées, nous sommes retournés à la maison où Marc nous attendait.

Une bonne nuit de sommeil. Je me levais tard, seul dans notre grand lit. Douche vite fait et je descends à la cuisine.
Je m’aperçois que je suis le dernier levé. Marc prend son bol de café debout pendant que Jean agenouillé entre ses pieds lui bouffe la tige. Je l’ai vraiment bien dressé ce petit ! Un véritable accro à la bite.
Je me colle à Marc pour lui faire un bisou avec la langue et aussitôt je sens la bouche de Jean se refermer sur mon gland. Je bandouillais avant mais là, le simple contact avec sa langue et ma queue se dresse immédiatement !
Marc plus excité que moi pour s’être fait piper plus longtemps, s’écarte, prend Jean sous les bras et le couche sur la table de la cuisine. Il se kpote (dans la maison il y en a partout des réserves à kpotes) et après lui avoir retiré le plug, s’enfonce dans son trou.
Je lui demande dans quel état il est (le trou). Il me dit que pour un lendemain de gang bang, faut pas se plaindre, il sent bien les parois qui collent à sa bite. L’anneau n’est pas encore des plus « nerveux » mais c’est déjà pas mal. Je me mets en face de lui et enfile ma queue dans la gorge de Jean qui ne demandait que cela. Trop bon de le défoncer dès le matin. En plus il en demande, sa bouche loin d’être passive aspire ma bite, quand je me retire, sa langue vient tourner autour de mon gland rendant l’exercice si excitant que je me ré enfonce dans sa gorge pour calmer mes terminaisons nerveuses ! Quand Marc semble ralentir le rythme, il lance son cul au devant pour happer quelques cm de plus dans son trou !!

Nous sommes un moment dérangés par Samir et Ammed venu nous demander l’autorisation d’utiliser la salle de muscu.
Ils ont admiré la capacité de Jean à servir dès le lendemain matin d’un gang bang.
Quand je leur ai demandé s’ils avaient passé une bonne nuit, j’ai eu droit à un clin d’œil de Samir et un léger rosissement des joues d’Ammed.

Nous avons fini Jean ou plutôt nous nous sommes fini dans Jean puis sommes descendu tous les trois à la salle de muscu rejoindre nos deux beurs.

Pendant que Jean transforme la zone des douches en hammam (eau chaude à fond) et disparaît dans la buée, Marc et moi considérant notre activité précédente comme nous ayant suffisamment échauffés, sommes allé directement soulever des poids.

Je donnais par ci par là quelques conseils de positionnement à Ammed et Samir quand ce dernier m’a demandé quels types d’exercices et quels poids il doit mettre pour prendre du volume. Il me dit qu’il aimerait bien avoir mon physique, ça s’est trop gentil !!
Rapidement je lui fais un programme. Ses jambes sont Ok par le foot fait plus jeune, très belles cuisses (ses quadriceps sont parfaits tout comme ses ischios) et mollets corrects. J’oriente donc le travail sur les pecs, le dos et les bras. La base est bonne sinon très bonne, il devrait prendre rapidement. Ammed, lui me demande plutôt des conseils pour s’assouplir, il se trouve un peu raide, il me dit parfois peiner dans certaines positions. Sans être devin, j’imagine bien dans quel type de gymnastique il a besoin de souplesse !

La chaleur, l’ambiance, les sous entendus, le souvenir frais de notre baise avec Jean, tout ça fait que nous bandons tous comme des malades dans nos jocks.

C’est de Samir que vient la proposition de baiser ensemble. Dans un but très pédagogique, bien sur, il veut me montrer les manques de souplesse d’Ammed !!! Pour que mes conseils soient plus pertinents.

Il me montre en demandant à Ammed debout d’aller toucher avec ses mains le sol entre ses pieds. Ce dernier n’y arrive pas. Il a même de la peine à toucher ses chevilles. Je lui demande encore quelques positions qui me montrent son état.
Samir me glisse à l’oreille que quand il le prend en chandelle il aimerait le voir se faire une auto fellation mais bien que correctement monté (19.2cm de long) son gland reste quand même à au moins 2cm de ses lèvres.
Je lui dis que comme nous sommes entre nous le plus simple ce serait de me montrer.
Samir attrape Ammed et ils commencent à se rouler un patin. Les queues se tendent encore plus. Marc et Jean m’ont rejoint et nous les matons ensemble.
Samir pince les tétons d’Ammed qui sont assez développés, il lui appui soudain sur la tête et tout naturellement Ammed embouche la brosse bite de Samir. Ils sont debout devant nous.
Marc assis à coté de moi bande raide. Il demande à Jean de faire quelque chose. Ce dernier se met à genoux devant nous et nous suce alternativement.
Ammed met du cœur à l’ouvrage. Il avale jusqu’aux couilles la bite de son pote. On peut voir son larynx se soulever au passage du gland de Samir.
Je vais chercher gel et kpote. Samir me tend sa main droite pour que j’y étale le gel. Aussitôt après il se penche au dessus d’Ammed pour lui mettre un puis deux et enfin trois doigts.
Les trois doigts bien ancrés, il se redresse, tirant vers le haut le cul d’Ammed qui se retrouve à 4 pattes.
Il demande à Ammed de se positionner en chandelle pendant qu’il enfile une kpote. Equipé, il encule son pote sans délicatesses particulière. Ce dernier encaisse bien, c’est bien lui le passif des deux.
A chaque fois qu’il est au fond du cul d’Ammed, il appui fort pour que ce dernier se plie. Il nous demande en même temps de vérifier et nous voyons bien qu’il manque plus d‘un cm pour qu’il puisse s’auto sucer.

Comme je suis plus lourd que lui il me demande d’essayer à mon tour. Je quitte la bouche de Jean et me kpote. Je le remplace et m’enfonce avec délice dans le cul d’Ammed que je connais peu. Il s’ouvre bien sous ma poussée et prend sans problème mes 20cm. Je ne peux me retenir de pilonner un peu avant de faire ce  pourquoi je suis en place. Je m’enfonce à fond et pousse encore après que mes couilles se soient posées sur ses fesses. Il gagne presque un cm d’un coup et arrive à se lécher le gland. Je lui dis de rentrer le ventre et il arrive alors à prendre son gland entre ses lèvres. Marc qui nous observe lui demande soudain si il vient d’aller aux toilettes. Il pense qu’il fait que sa cavité abdominale soit la plus vide possible pour se plier plus facilement.
A sa réponse négative, je décule et avec Samir, je l’emmène à coté pour lui faire un lavement.
Comme nous venons de l’enculer profond, il faut pas mal d’eau et de fois pour lui vider les intestins.
Nous voyons Marc patienté en ce faisant doucement sucer par Jean.
Quand nous les rejoignons, Ammed a bien perdu 1 Kg ! il reprend la position. Samir lui graisse un peu le trou et kpoté je reprends ma position.
Là, effectivement, il se plie plus facilement et quand je pousse alors que je suis a fond, il arrive direct à se bouffer la moitié de sa tige. Sami est ravi, il trouve ça hyper bandant et surtout il anticipe le fait qu’Ammed se jute dans la bouche quand il lui remplira le cul.

Marc se lève et demande que je lui cède la place.  Il s’enfonce à son tour dans Ammed. Ses 22cm pousse encore plus notre « chandelle » qui tète consciencieusement son bout.
Il se retire après quelques instant et dit à Samir de reprendre sa place.
Samir qui ne débandait pas s’est engouffré direct au fond du cul de son copain.
Marc l’a soudain poussé en avant et sans autre préparation qu’une nouvelle kpote bien lubrifiée, l’a enculé virilement.
Samir encore en train de chercher son équilibre au dessus d’Ammed n’a pu s’en défendre !
Son trou moins aguerri que celui d’Ammed, s’est quand même ouvert sous la pression du gland de Marc (je la connais sa bite, elle arrive à entrer ou elle veut !).
Il a juste émis un cri rauque. Avec Jean, nous avons rejoint le trio.
Je me suis placé sur le dos de façon à pouvoir rouler des pelles à Samir et µJean est venu s’assoir sur ma queue.
Samir, la bite dans le fond d’Ammed, son trou envahi par Marc et sa langue se battant avec la mienne, a commencé à bien tripper.

Ses lèvres se sont décollées des miennes pour expulsé un cri de délivrance au moment où il a joui.

Tout son corps s’est contracté, superbe à voir, il a rempli sa kpote. Marc, avec difficulté, a continué quelques va et vient dans son cul le faisant décoller une nouvelle fois puis, après être sorti s’est lâché sur son dos, le couvrant de grand traits blancs de sperme.
Ammed s’est juté une première fois dans sa propre bouche, lèvres serrées autour de son gland puis il a ouvert grand la bouche pour qu’on le voie se juter dedans. 5 à 6 giclées sont venues la lui remplir !

De les voir tous les trois m’a amené à remplir ma kpote mes mains sur les hanches de Jean le maintenant assis sur ma bite. Le petit salaud en a profité pour maculer mes abdos se sa semence.

Déboités les uns des autres, couchés emmêles sur les tatamis, nous n’avons émergé de la stupeur post coïtale qu’un bon ¼ heure plus tard.

Nouveau passage sous les douches, Samir massant son petit trou peu habitué au passage des bites a avoué avoir pris un plaisir terrible.

Comme nous étions tous les 5 à la cuisine pour reprendre des forces en pillant le frigo, Samir a demandé à Marc si ils pouvaient rester tout le WE Même si il n’y avait pas de travail.
Sans demandé d’explication Marc a bien sur accepté.
Samir nous a dit qu’avec Ammed de retours dans leurs cités, c’était plus possible de se voir (façon sexuelle), et que déjà ils se voyaient pas la semaine alors …

Marc leur a dit que cela ne posait vraiment pas de problème s’ils voulaient emménager tous les WE. La position de l’appart en tête du bâtiment annexe l’éloignait assez de la maison principale pour qu’ils y soient indépendants.
Je n’aurais qu’à y retirer les quelques bibelots et surtout ma collection de BD pour qu’ils y soient chez eux.

De plus cet arrangement sécurisera la maison plus sûrement qu’un système d’alarme.

Quand Samir évoqua de déduire le loyer de ce que nous leur payons, Marc a refusé, l’appart est un cadeau.
Samir en lui donnant l’accolade pour le remercier lui a dit alors que nous pouvions alors disposer d’eux comme nous le voulions. Sans ambigüité cela se rapportait au sexe !

Je reconduis vite Jean chez lui où ses potes du lycée doivent l’attendre pour baiser sa mère. Je fonce et nous arrivons juste en même temps qu’eux.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.