Best Of Cyrillo

Page précédente

Sous-bois

Putain, je savais pas quoi foutre et j'me faisais chier dans ce village de mon cul, où y'avait que des gens qui me regardaient de travers,. Qu'est ce qu'il fait ici ce gars là?

J'étais en stop atterri là par hasard, j'arrivais plus à décoller, j'avais pas d' tune et j'voyais le coup que j'allais dormir dans les champs, à me cailler. J'avais pas bouffé, mais j'bandais . J'savais pas pourquoi parce que ce bled n'avait rien d'excitant, mais bon c'etait peut être une façon de ne pas désespérer. J'me dis tiens j'vais me branler au grand air, ça va me changer de l'odeur des backrooms. J'sors quand même du village pour chercher un coin chouette avec une belle vue sur la campagne.

Après cinq minute de marche, j'trouve un coin sympa: un petit sous-bois tranquille avec quand même entre les arbres une vue sur les prairies. J'ouvre mon fute, et puis direct je sors ma queue avec les couilles et j'commence à me fouiller le cul d'un doigt. J'm'accroupie en pensant qu'y'avait au moins un truc à faire ici. Ma queue était dressée déjà à fond, et j'me branlais tranquille en me crachant sur le gland pour glisser dessus. C'etait le pied, je branlais, je branlais en regardant les prairies. J'avais maintenant trois doigts qui tournaient dans mon cul. Bon,j'me sentais seul, mais j'm' amusait un peu. Y'avait des oiseaux qui me mataient, sur une branche, ils étaient au porno, sauf que c'etait gratuit. J'me branlais devant eux, de face, et de temps en temps par derrière entre les jambes en leur offrant la vue de mon cul ouvert. Et ils me chantaient surement des trucs de cul, mais j' comprenais pas.

Soudain les voilà qui s'envolent, j'me dis merde me voilà vraiment tout seul, j'me sens triste et puis non, j'sens une main qui m'attrape la tête, que j'tourne et j'me retrouve avec aux lèvres une queue qui bandait bien elle aussi. J'commence  à lécher le gland,  j'lèche toute la queue, j'lèche les couilles, j'lèche tout c'qu'on m'fout à la gueule, y'avais au moins quelqu'un de sympa dans ce bled, c'etait un jeune type qui se marrait. J'crois qu'il etait super content aussi de me voir. Et en effet il avait l'air d'en vouloir.

Je l'pompe bien, il continue à se marrer. J'm'arrête deux minutes et on s'emballe comme des tarés, en se touchant le cul, chacun deux doigts, il a la rondelle bien ecartée, j'lui lèche aussi, et puis je le r'emballe histoire qu'il puisse gouter son cul, et puis j'retoune aux couilles, j'lui bouffe, il a des bonnes couilles, lui il me branle comme un champion, en me disant qu'on pourrait s'enculer. Il se fout à quatre pattes, complètement à poil, le cul  vers moi, il a un trou terrible, j' le lèche profond en le branlant par en dessous, ça dure un moment, son cul sent super bon le cul et ses couilles qui ne sont pas loin ont aussi une chouette odeur de jeunes couilles.

Ce bled est génial finalement, alors je me fout à genoux et j'lui rentre ma bite, ça rentre super vite dans son cul et j'commence à le baiser. A le baiser bien, c'est ce qu'il donne l'impression de penser. Au bout d'un petit moment j'm'arrête quand même deux seconde de l'enfiler pour lui donner à sucer, et il lèche bien ma queue droit sortie de son cul.

On s'fait un 69, histoire que moi aussi j'en ai plein la gueule. Il se met à me baiser les lèvres, j'lui baise aussi les siennes, on doit être chouette à regarder dans les feuilles, à bouger nos deux culs sur la gueule de l'autre, mais on s'arrête quand même pour se branler un peu, on s'met face à face, penchés en arrière pour se montrer la rondelle, ça lui donne envie, il vient s'allonger la tête sous moi pour me la bouffer et rentre deux doigts. On tient plus, on déve!
 rse chac
un des quantités de foutre.

Le mien coule sur sa tronche vu qu'il termine de bouffer le trou, le sien me recouvre un peu partout. On se lèche et on s'emballe.

Lookfor

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.