Page précédente

Épisode 1 ici

Stage au Maroc 2

Comme je vous l’ai dit, j’ai ouvert la porte fenêtre de mon balcon en restant à poil, mon voisin est rentré et quand j’ai voulu mettre mon pantacourt il m’a dit non reste comme ça je sais que t’es un pd, je t’ai entendu cet après midi au téléphone.

Je lui ai dit tu le diras pas ok car je ne veux pas avoir d’ennui pendant mon stage, il me répondit aussi franchement non si je peux te baiser comme je veux et quand je veux. Je lui souris et lui dit pas problème et que je m’appelais romain, lui s’appelait Farid et il travaillait à la blanchisserie. Puis il ferma les rideaux et se mit à poil et me dit suce moi. Il avait une bite très brune entourée de poils frisés. Je me suis assis sur le bord du lit et il c’est approché et me la mise en gueule puis et commença un va et vient. En me disant que je suçais bien. Puis sa bite devint dure et grosse, il me tenait la tête et allait profond à me faire étouffer. Il me dit t’aime ça hein salope, t’aimes ça la bite d’arabe je fis oui de la tête et il continua en me caressant les fesses et le trou du cul. Comme il était encore humide du fait que j’avais encore le jus des autres dedans il me dit hé t’a déjà été enculé aujourd’hui on dirait j’ai dit oui de la tête tout en continuant à le sucer. Il me jeta sur le lit et s’allongea sur moi en me roulant une pelle d’enfer et souleva mes jambes pour les mettre sur ses épaules et présenta sa bite devant mon trou en poussant puis s’y enfonça direct car le jus graissait mon cul en disant putain c’est bon ça, puis il me lima le trou comme un ouf en ressortant en entier et en se rentrant d’un coup le plus profond qu’il pouvait. J’étais aux anges et je gémissais comme un ouf tellement il me faisait jouir. Il décula et me la redonna sa bite couverte du jus des autres à sucer, je la pris en bouche et l’astiquais comme une salope, il me traitait de salope de bon pd qui aimait la bite puis il me rencula et accéléra pour jouir dans mon cul en me disant putain je te dose aussi j’adore ça. Puis il se laissa tomber sur moi en me roulant une pelle.

Après nous nous sommes endormis dans mon lit. Dans la nuit je fus réveillé par Farid qui me rencula, il est rentré facile car j’avais le cul juteux de la veille puis il me limait doucement en me disant ce sera comme ça toute les nuits salope, je ne répondis pas puis le laissais faire, au bout de 10 mn il me juta à nouveau dans le cul en poussant des gémissements puis on se rendormit avec sa bite dans le cul.

Vers 5 h du matin il se leva et me réveilla et me dit qu’il allait au travail, mais qu’il voulait remettre ça pour que je garde un souvenir de lui toute la journée. Comme il était debout en face de moi je pris sa bite en bouche et la suça, elle avait un goût de jute de la veille mais j’adorais cette odeur puis il me retourna et m’encula pour me juter dans le cul avant de sortir par le balcon en me disant à plus tard salope.

Je me suis rendormis et vers 8 h je me suis préparé pour allez prendre mon service. A 9h j’ai rejoins Karim, mon maître de stage dans les bureaux administratifs. Après m’avoir indiqué le travail de la journée, il m’a proposé de me montrer les locaux techniques. Au cours de notre visite, nous sommes arrivés à la blanchisserie, en rentrant Karim me présenta comme stagiaire français auprès de la direction. Dans la salle il y avait plusieurs jeunes tous torses nus vu la chaleur de la blanchisserie, mon regard croisa un moment celui de Farid, mon voisin de chambrée qui m’a fait un clin d’œil. Après nous sommes allez vers les jardins et les cuisines.

La journée se passa bien, mais je devais m’assurer que la salle à manger soit prête pour le repas du soir, en y allant, je vis Farid qui m’a fait signe de la main de venir. Je me suis approcher de lui et il m’a dit viens on va a la blanchisserie à cette heure y a plus personne, je ne voulais pas car j’avais du travail, mais comme il a insisté je lui ai dit que j’y passerai dans un quart d’heure. Après avoir vérifié la salle à manger, je me suis donc rendu à la blanchisserie au sous sol, effectivement il n’y avait plus personne et Farid était la. Je luis ai demandé tu veux quoi j’ai encore à faire, et direct il m’a dit en sortant sa queue, viens ici et suce moi.

Comme j’en avais envie, je l’ai sucé puis il a voulu m’enculer, je lui ai dit vite fait car je devais retourner au bureau. Après m’avoir ramoné rapidement et juté dans le fion je suis reparti au bureau ou Karim m’a dit que j’avais mis le temps. J’ai rien dit et me suis remis au travail le cul plein de jus.

Mon service a pris fin avec la fin du repas. Je suis retourné à ma chambre j’ai pris une douche et suis allez en ville car j’avais encore envie de revoir les jeunes qui étaient devant les souks.

A peine arrivée, le jeune guide du premier jour est venu me voir en me demandant si j’en voulais encore, je lui ai dit oui et il m’a dit d’allez à nouveau dans l’immeuble en construction de l’autre soir qu’il arrivait dans 5 mn. Il est venu, mais pas seul, mais cela est une autre histoire.

Tess

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.