Best Of Cyrillo

Page précédente



Stagiaire / Première fois

Je suis lycéen, et j'étudie le commerce pendant ma formation je dois faire un stage en entreprise pour mettre en pratique ce qu'on m'a appris à l'école.
Je me présente je m'appelle Arnold j'ai 19ans, je suis roux et bisexuel.
Je suis en stage dans une société de vente par correspondance et pour démarcher de nouveau client, on part par binôme à travers la France afin de signer de nouveau contrat.
Moi comme je suis nouveau et sans expérience pro je dois accompagner le plus ancien de la boîte afin d'acquérir un certain professionnalisme. Il s'appelle Clément il a 45ans, et c'est le meilleur vendeur de la société, d'habitude il travaille seul mais vu mes résultats scolaires satisfaisant selon lui je suis à la hauteur pour devenir un très bon vendeur.

On part pour notre première tournée dans la Savoie en plein hiver, la route est mauvaise, et la conduite est difficile, cela n'empêchait pas Clément de me parler travail et me donner des conseils afin d'être prêt le plus rapidement possible. Puis la conversation tourna sur les sujets un peu plus privé, il me demanda si j'avais une copine, ou si j'en avais une en vue ensuite il se mit à me parler un peu plus de sexe en me racontant ses histoires avec des clientes. Il faut dire que Clément à beaucoup de classe dans son costume.

Arrivé à l'hôtel, le réceptionniste nous annonce qu'il y a eu une erreur dans les réservations et que l'on doit partager une chambre avec un grand lit. Cela ne me dérange pas, je n'y vois aucun inconvénient.
Arrivé dans la chambre Clément me prévient tout de suite qu'il prendra la partie gauche du lit, et il ajouta:
- Je vais prendre une douche, tu viens avec moi.
Je ne savais quoi dire. J'étais bouche bée. Puis il repris:
-Je rigole Arnold, il faut de l'humour pour être un bon vendeur.

J'étais maintenant inquiet, Clément me draguait, bien qu'étant bi enfin c'est ce que je pensais car je matte régulièrement les culs des mecs de mon lycée ou dans le métro mais de là à passer à l'acte je trouvais le pas un peu grand.
Clément sortit de la salle de bain avec une serviette autour de la taille et moi je suis allé prendre une douche, quand soudain une violente tempête de neige retentit à l'extérieur.
Le souffle du vent donnait une impression de vieille maison à l'hôtel. Sous la douche je pensais à ce que m'a dit Clément alors j'ai commencer par me laver correctement car je sais qu'il va me faire du rentre dedans bien que l'idée de me faire pénétrer ne m'attire pas tellement, je préfèrerai le sucer. Soudain ce fût la coupure d'électricité, j'étais sous la douche recouvert de mousse et surtout dans le noir. Clément frappa à ma porte et me dit:
- ça va tu as besoin d'aide, si tu veux j'ai une lampe torche pour t'éclairer.

Je commence à trouver la situation existante et j'y prend goût alors je lui ouvre la porte située non loin de la douche, il entre éclaire la douche et pose la lampe sur le lavabo et mêla le geste à la parole:

-Excuse d'insister mais j'ai oublié de me laver les cheveux, alors je préfère les laver maintenant avant qu'il n'y ait plus d'eau chaude. Il entra sous la douche nos corps se caressèrent mutuellement, puis je sentis l'érection de Clément qui m'attrapa par la taille pour me serrer à lui. Nos sexes en érection se frottaient et il me dit:

-Toutes les histoires que je t'ai raconter tout à l'heure ce n'est pas avec des filles mais avec des mecs. Sa bouche se rapprocha de la mienne et m'embrassa furtivement puis quand il voulut recommencer je lui ai poser un doigt sur ses lèvres:
-Clément c'est la première pour moi, même pour embrasser je n'ai jamais embrasser de filles de ma vie.
-Ne te fais pas de soucis.

Il m'embrassa de nouveau mais ce coup si il força le passage de mes lèvres avec sa langue pour me rouler une pelle exquise maintenant je me lâche complètement le moment que je vis est unique et mon dépucelage doit être parfait. On s'embrassait sous la flotte et nos mains se baladaient sur nos corps. Clément s'attardait sur ma rosette et mes couilles finalement il se mis à genoux et commença à me pomper, et je déchargea rapidement dans sa bouche et mes paroles furent:
-Excuse je ne t'ai pas prévenu...
Il se redressa et me dit:
-Ne t'excuse pas c'est normal et puis de la semence c'est toujours bon à prendre.

Puis il m'embrassa de nouveau je goûtais à ma semence que je trouvais exquise et ma main droite empoigna son chibre que je trouvais gros. Il me sortit de la douche me sécha rapidement ainsi que lui même en me chatouillant l'anus ce qui eu pour effet de me rendre une bite bien dure. Nos langues étaient toujours entremêlées, puis il m'attira vers le lit qu'il avait prit soin d'éclairer par des bougies placées sur les tables de chevés. Il se tenait à cheval sur moi et moi couché sur le dos au milieu du lit. Nos bouches ne se séparaient que pour reprendre notre souffle puis dans un long soupir il me demanda de le sucer, c'est alors qu'il roula sur le côté son sexe dressé comme une tour.

Je me mis à 4 pattes je saisis son dard le branla, approcha ma bouche, son odeur enivrante me donna un frisson me demandant si j'allais être à la hauteur pour cet homme d'expérience, Alors je goba son gland et tourna ma langue autour, je le suçais et le branlais à la fois ce qui le faisais gémir. Il agrippait les draps en les serrant très fort et poussait des cris de jouissance. Il saisit ma tête pour diriger son regard vers le mien et me demanda:
-Ce n'est pas possible c'est pas la première fois que tu tailles une pipe ?
Je répondis que oui en hochant la tête et me demanda de continuer soudain je sentis un spasme dans tout son corps et s'écria "JE VIENS OH OUIIII", il déchargea dans ma bouche je pris un malin plaisir à avaler sa semence et pour faire la salope j'ai laisser couler du sperme sur mon menton puis je suis aller embrasser de nouveau Clément qui lécha les gouttes de sperme qui coulait sur mes lèvres.

Et il dit
-Maintenant c'est moi qui veut te faire plaisir, Il continua de me fixer du regard et ajouta je t'aime Arnold j'ai eu le coup de foudre depuis la première fois que je t'ai vu.
Toute sa vigueur revenait dans ma main qui branlait se sexe mou qui redevenait dure à force de mes va et viens. Il me coucha sur le dos écarta mes cuisses, lécha mes couilles en me branlant, passa sa tête entre mes cuisses afin d'entamer un anilingus d'enfer et ce coup ci c'est moi qui gémissait et serrait les draps. Il introduit un doigt, puis une main partit à l'aveuglette sous l'oreiller afin d'en sortir un tube de gel lubrifiant et une capote, curieusement maintenant l'idée de me faire prendre m'existe beaucoup et j'ai envie de son gros sexe bien dur en moi. Il introduit un doigt puis deux dans mon petit cul étroit. Il se redressa saisit sa queue de sa main droite l'appuya contre mon anus puis il commença à me pénétrer lentement, tandis qu'en moi plaisir et douleur se mêlaient ma bouche laissait sortir de petit gémissement jouissif. Soudain il entra en moi dans un spasme incontrôlable. Puis il re sortit et re rentra aussitôt et entama des coups de boutoir de plus en plus rapide en moi je jouissait très fort entre les baisers de Clément il maîtrisait la situation en me pilonnant et me roulant des pelles toujours aussi exquise.

Il me fit mettre en levrette pour titiller mes tétons qui réagissait très sensiblement à ses caresses ce sui me faisait une excitation supplémentaire. Il me prit dans divers position, maintenant était ouvert et quand il ressortait de temps à autres je poussait un râle pour lui faire comprendre je le veux en moi. Soudain comme dans un film porno il mit son sexe à ma hauteur de bouche, retira sa capote, se branla et éjacula en plaine bouche, pendant que j'avalais son sperme il me fit une fellation afin de me faire jouir à mon tour.
On se coucha en se serrant l'un contre l'autre, on discuta un moment et me dit que je suis très doué. D'ailleurs il me demanda de lui refaire une pipe et je ne me fus pas prier bien au contraire.

Le reste du séjour, je l'ai passer à sucer les clients homo que Clément avait l'habitude de rendre visite alors ma réputation d'excellent suceur me donna le titre de « SUCEUSE », et tous les soirs il m'éduquait sexuellement ma connaissance pro accroissait à la vitesse de mon apprentissage sexuel c'est à dire très très rapidement à la sortie de stage on me félicita pour mon boulot.

Ceci n'est qu'un fantasme. J’espère que l'histoire vous a plu. je cherche des correspondants par mail ou autres pour discuter, car je viens juste de découvrir ma bisexualité et je me pose pas mal de question sur les relations entre hommes, alors si quelqu'un veut bien en parler avec moi on pourra peut être organiser une rencontre par la suite.

La suceuse

jurgen69.katze@laposte.net

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo