Best Of Cyrillo

Page précédente

"Cherchent suceuse devant le match"

Le titre de l'annonce était clair. J'y réponds. Le mec m'explique qu'ils sont 3 potes qu'ils vont mater le match, qu'ils cherchaient une meuf mais qu'ils ne trouvent et qu'une bonne bouche ferait l'affaire. je lui dis que j'ai une bonne gueule de pute que je suis endurant docile et vicieux. il me demande si j'avale le jus et si je suis discret. Bien sûr que j'avale jusqu'à la dernière goutte et que je suis sans prise de tête. Après une description rapide dont il me dit qu'il se fou car ils ne me regarderont même pas. Il me file rendez-vous à un arrêt de bus proche d'Orly.

Je me prépare en me rasant la gueule de près pour ne pas piquer. Je pars avec une d'avance, bien sûr je me perds. Mais j'arrive quand même avec quinze minutes d'avance.
je m'assoie sous l'abri bus comme prévu et je m'allume une clope. Je regarde autour de moi, je suis dans un coin où toutes les maisons se ressemblent. Un bus arrive une dame bcbg et un lascar en descendent, le chauffeur me mate, si j'avais pas rendez-vous, j'en aurai bien fait mon quatre heure, je lui fais signe que je ne monte pas il me réponds avec un clin d'oeil et un grand sourire. Les portes se ferment. Le bus s'en va emportant avec lui mes regrets.
J'attends, déjà 10 minutes de retard. Je me rallume une clope. Un mec arrive en survet bleu et lunettes de soleil. Il me salut et me dit qu'il s'appelle Marc.

"Tu me suis." Et il part. Je le suis, je suis venu pour ça. Je mate son petit cul. Il est grand, brun... ça y est je kiffe.
Il ouvre une porte de garage, on y entre et la referme. Il me prend par l'épaule et me dit :
"Fais moi voir déjà ce que tu sais faire." Je m'agenouille sous la pression. Je frotte ma bouche sur sa bosse. Il ne bande pas mais ça me semble bien rempli. Il me prend la tête et cogne sa bosse sur ma bouche que j'ouvre pour deviner la bite. Je l'ai, elle est sur la droite, je la serre, je la sens se durcir un peu. Il soupire. J'adore. Mes mains malaxe ses fesses.
Il s'écarte et descend son survet, il n'a pas de slip, une bite à moitié molle me saute au nez, je la gobe illico, la décalottant avec ma bouche, j'enfonce mon nez dans ses poils fournis et je commence mes va et vient, mes mains toujours sur ses fesses. Il durcit vite. Il est sucré, j'adore.
Il me reprend la tête et me lime comme un fou.
"Vas-y ma salope, bouffe ma queue, tu vas bien la sentir, vas y boufe, bouffe la bien, bien à fond... Hum"

Je ne maitrise rien, il s'excite tout seul me donnant des hauts le coeur dont il se fou. Le message est clair. J'suis son vide couilles. Il s'enfonce une dernière fois et ressort.
"c'est bien, ça suffit. On nous attend."
Il remonte son fut, avance dans dans le garage et ouvre une porte. Je le suis. On arrive dans une entrée, on entend la télé dans une pièce à côté.
"Alors ? Tu fais quoi? Elle n'est pas venu ?" dit une voix "Si j'viens de l'essayer, bah entre" dit Marc Je rentre dans un salon où deux mecs sont installés dans un canapé, des pacs de bières sont sur la table basse ainsi que que quelques cadavres sur le sol.
"allez fais pas le timide, viens me faire durcir le paquet" me dit un mec sur le canapé. Sans me faire prier, je me fous entre ses jambes et j'enfouis ma tête sur son jean. Je lèche, mouille le tissu, je sens que ça bouge.

"hum, va me lécher les skets salope" je descends à ses pieds et lèche le cuir avec minutie, je le regarde, il se touche le paquet avec un regard pervers. "lèche la semelle sac à merde. On va voir si t'es si docile que ça" il regarde ses potes avec un sourire narquois. Je me sens rougir mais sans me démonter j'humidifie ma langue et lèche la semelle de tout son long, je récupère des petits cailloux et de la poussière que je retire avec ma main et continue mon travail. Il sirote sa bière, Marc vient derrière moi, je sens sa bite sur mon cul.
"Tends ta jambe Philippe" dis Marc
Il tends sa jambe et Marc m'appuie sur la nuque Philippe frotte le dessous de sa sket baveuse sur ma gueule. Je me sens humilier, ça doit se voir. Je vois l'autre qui regarde le spectacle bouche bée.

"Déchausse moi et lèches mes pinglots" je délasse ses lacets, retire les chaussures il n'a pas de chaussettes. Les pieds sont humides, je me mets à quatre pattes, poussant Marc et je passe ma langue entre les doigts de pieds, tétant chaque doigts puis je lèche tout le pied. Marc Se frotte sur mon cul. Il est apparement très excité.
"Viens me bouffer les couilles" je remonte. Il ouvre sa braguette et baisse son fut et son slip. Il se branle la queue. Je me jette sur ses couilles poilues que je lèche, gobe.
"putain la salope, tu l'as où? hum vas-y bouffe"
"ouais bah laisses en aux autres. Thierry tu veux pas essayer ?"
"Non. le match commence. Et moi vos conneries..."
"On était d'accord  pourtant" dit Marc "Ne me dis pas que tu bandes pas ?
"continue à bouffer toi, t'occupe pas d'eux, retires-moi mon jean" dit Philippe. Je lâchais ses couilles pour lui retirer son froc, Marc en profita pour m'enfoncer sa queue qui mouillait à mort.

Je léchai cette mouille avant de faire une gorge profonde, il maintenu ma tête me pilonnant un peu plus jusqu'à l'étouffement. Marc lachat la pression et s'assit à son tour dans le canapé avec les autres pour mater le match de rugby qui commençait. Ils s'ouvrirent une bière en même temps.

Philippe m'appelât "ouvre ta gueule" il prit une gorgé de bière qu'il me crachat dans la gueule "bouffe moi encore les couilles, elles ont besoin d'être rafraichit." Je les léchât avec ce gout de bière. Il glissait sur le canapé en me poussant la tête vers sa raie du cul, j'y introduit ma langue.
"ha ouais vas-y c'est bon ça." dégageant les poils avec ma langue je lui bouffais le cul osant introduire ma langue dans son trou. Il soufflait fort. Les deux autres regardaient ahuris le spectacle. Ils se tripotaient tout en buvant leur bière.
"Mais quelle salope vas-y bien à fond"
"Viens me bouffer le cul, on m'a jamais fait ça" dit Thierry qui virait son pantalon.
"ha enfin" dit Marc

Contre toute attente Thierry se mis à quatre pattes sur le dossier du canapé m'offrant ainsi son cul poilu blond, j'écartai ces fesses et passait ma langue sur toute la longueur de sa raie. recommençant plusieurs fois, il soupirait, je m'attardait alors sur son trou et c'est lui qui à présent écartait ses fesses pour que je m'enfonce plus, Marc me maintenait la tête. Philippe se leva et m'enleva mon survet.
"Wharf quel cul, il doit se faire mettre aussi ?" dit-il en tapant sa queue sur mes fesses. il fit couler un filet de bière dans mon trou "Qu'est-ce que j'aimerai y mettre ma queue... T'as des capotes Marc ?"
"Non sinon j'serai déjà dedans" répondit-il. Marc me prit la tête pour me la mettre sur la queue puis la reposa sur les fesses de Thierry. Je faisais ainsi des allers et retours entre un cul et une queue.
"Enfonce lui sa gueule dans mon cul et tiens la" Marc s'exécuta m'enfonçant la gueule dans le cul de thierry "vas y bouffe, enfonce ta langue" et là il lâchât un pet énorme Marc éclata de rire me maintenant la tête.
Philippe en profita pour m'enfiler le goulot d'une bouteille dans mon cul. Il la tournait dedans y déversant quelques gouttes de bières dedans. C'était pas agréable. Il la retira.
"Viens goûter ton cul." et il me donna la bouteille pour que je léche le goulot avant d'en boire son continu.
"Whaou tu m'excites trop. Viens avec moi" il me prit par le bras et m'emmena dans la salle de bain. Il me fit rentrer dans la baignoire.
"Agenouilles-toi. Tu vas me boire. Ouvre ta gueule" il dirigea sa bite encore bandante et un jet puissant atterrit dans mon gosier. Il approcha sa queue que je pris en bouche pour boire à la source. Il stoppa son jet après une bonne dose.
"Retournes toi" il colla son gland contre mon anus y pénétrant légèrement et me pissa dedans. J'étais aux anges. Une fois terminé il fit quelques va et vient dans mon cul car il n'avait pas débandé. Il se retira.
"Viens me sucer, viens te gouter." Je pris sa queue et la suça avec tendresse.
"Ha putain si seulement ma femme me faisait ça" soupira-t-il.
"allez douche toi et reviens avec nous"
Je pris ma douche encore tout abasourdi de ce que je vivais. Trois beaux mecs bi vicieux et sans prise de tête pour moi, rien que pour moi.
Quand je revins dans le salon, ils avaient retrouvé leur place mais étaient tous à poils sirotant leur bière et regardant le match, je me dirige vers mes affaires pour prendre une clope.
"Hey ! Tu fais quoi ? C'est pas fini salope" me dit Marc "On s'est pas vidé encore"
"Non je fume juste une clope" dis-je timidement "Laisse le souffler" dit Thierry "Ok va dans la cuisine et ouvre la fenêtre"

Dans la cuisine, il y avait de la vaisselle plein l'évier, des photos et des dessins d'enfant sur le frigo. Je fumais rapidement. Pris un verre d'eau et revint vers eux aux salons.
Je me mis direct dans les pattes de Marc pour lui sucer la queue doucement. Il me caressait la tête soupirant de plaisir. Puis celle de Philippe que j'affectionnai particulièrement. il me forçait à aller toujours plus loin. Marc étant au milieu j'y retournai un peu avant d'aller voir celle de Thierry que je n'avais pas encore eu. Mais là Thierry me dit : "Tu ne me suces pas. Bouffes moi les couilles." Un peu déçu je gobais les deux testicules, les faisant rouler dans ma bouche pendant que lui se branlait.
"hey salope" dit philippe "tu vas me faire un trip, tu vas bouffer ton jus, branle toi."
"Ouais bonne idée tu vas jouir sur mon cul et le bouffer après vas-y branle toi" dit Thierry qui se mit immédiatement à quatre pattes sur le sol. Je m'exécutais me branlant sur ses fesses, Marc se leva et me pilonna la bouche que claquant sa queue qui mouillait sur la gueule. J'accelerai mes mouvements sentant ma jouissance venir.
"Vas-y jouit salope" dit Marc. Philippe regardait en se malaxant le paquet. J'éjaculai sur les fesses que Thierry s'écartait et sur son dos. Marc m'enfonça immédiatement ma gueule dans le cul de Thierry qui cria de plaisir "Lèche, bouffe ton jus salope" gueulait Philippe. Je récoltait mon jus avec dégout Marc m'y pressant. Une fois tout avalé il me mis sa queue dans la bouche. Thierry se le va et en trois coups de poignets éjacula sur la queue de Marc que je suçai et sur ma gueule.
"Mais t'es dégueulasse" dit Marc et s'adressant à moi "Nettoie moi ça toi"
J'aspirais les filets de sperme.
"Excellent" répétait Philippe en frappant dans ses mains. Marc accéléra la cadence "A mon tour de t'envoyer la dose" Il me pris la tête comme dans le garage et se branla dans ma bouche la bloquant pour jouir et m'obliger à tout avaler dans un cri.

Il resta un petit moment le temps que sa bite débande.
"Hé ben ! Quel spectacle. J'espère que t'es pas fatigué parce qu'il reste moi." dit Philippe avec son sourire vicieux. "Viens là. Rebouffe moi les pieds." Les deux autres se posèrent sur le canapé. Je léchais les pieds de Philippe un bon moment. Il jouait à m'enfoncer son pied bien à fond pour que ces 5 orteils rentrent dans ma bouche. C'est comme si il voulait m'écarter la gueule au maximum.

"Viens me lécher le cul, doucement, voilà comme ça, oui continue... Putain t'es jamais fatigué ! Remonte aux couilles. Oui comme ça. Viens chercher la queue. Hum tu la veux. Hein, tu la veux ? Tu veux son jus. J'vais te donner ça. Agenouille toi."
Il se lève et enfonce sa queue doucement et fait des va et vient à une cadence régulière. Il avance et recul, pilonnant mon gosier sans forcer. Il me demande de le regarder dans les yeux en ouvrant la bouche.
"j'veux voir mon jus sortir de ma bite, sors ta langue, oui comme ça ma puce" le mot m'étonne, je regarde les autres ils sont vidés mais regarde le spectacle médusés.

"Fais ta langue dur ça va venir oui je le sens..." Et dans un cri il me balance un premier jet qui me surprend tant il est puissant qu'il vient direct dans mon gosier, les suivants arrosent allègrement toute ma bouche. C'est un gros jouisseur, ça n'en fini pas et il regarde ma bouche se remplir "Voilà c'est bien ma puce ferme la bouche et suce moi" il continue ses va et vient dans ma bouche, dans son jus. Il kiffe je kiffe. Il n'y a plus que nous. Il débande dans ma bouche. Il sort sa queue, javale sa semence et reprends sa queue pour bien la nettoyer il apprécie.
"Tu veux une bière ?" Dit Marc, me sortant ainsi de mon trip.
"Non un verre d'eau s'il te plaît".
"Bah va te servir tu sais où c'est !"

J'allai boire mon verre d'eau en profitant pour me passer de l'eau sur mon visage souillé. Je revins et commença à m'habiller. Les trois regardaient les pubs qui passaient à la télé.
Philippe dit à Marc : "T'as ses coordonnées ? Faut pas perdre un tel coup."
Marc répondit : "T'inquiètes je les ai"
Philippe : A très vite alors"
"Oui à bientôt" dis-je. Marc me raccompagna jusqu'à l'abri bus. Il me serra la main et me dit "salut salope"

Ppeurdcil

ppeurdcil@gmail.com

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.