Page précédente

Épisode précédent

Super marché -3

Mon cul me faisait mal, mais ces ordures connaissaient la situation.

Mon cul dégoulinait de sperme, j'étais par terre

je fut trainé dans les chiottes du parking, le polonais m'attacha le cou avec une ceinture en cuir contre l'urinoir

"Maintenant tu connais ton travail" et il eu un rictus

Deux mecs suggirent, bref échange : "Il est déja lubrifié, passe l'argent"

L'un se déboutonna en dressant une queue monstrueuse "suce salope, j'ai payé pour çà"

J'avalais tout, j'avais envie de vomir, il sortit de ma bouche

"Pas grave" il me cracha dans le cul et je sentis qu'il s'introduisait

Je ne pouvais pas résister,

Pour ne pas me faire mal, j'écartais les cuisses et mon sphincter, il me pris et commença de me limer, en fumant une cigarette.

L'autre m'avait enfourné sa bite dans la bouche.

J'étais pris entre les deux, la tête contre les chiottes, çà puait l'urine.

Bientôt, je sentis un liquide chaud me remplir les entrailles, il sortit sans ménagement et je gueulais de rage et de douleur

Je suçais toujours l'autre, il n'arrivait à rien (je devenais pute dans ma tête),

Il sorti sa queue de ma bouche et me pris les cheveux pour me mettre la tête en arrière

Je sentis un liquide chaud me parcourir, il me pissait dessus méthodiquement

Ok dit l'un combien ta pute ? Et je pris une baffe dans la gueule

Elle est bonne, mais il faut encore la dresser

Mais ceci est une autre histoire

Corsica

pier231@orange.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.