Best Of Cyrillo

Page précédente

Super marché

Je l'ai tout de suite repéré, des yeux et des cils presque féminins, une longue chevelure brune dépassant d'une casquette à l'envers.
Il se déplaçait sans faire attention à rien, mais il a bien vite compris que je le matais. Sourire...
Je me suis approché, viens me dit-il : Je travaille ici Sans rien comprendre je me suis retrouvé dans l'entrepot.
Aussitôt, il m'a tendu sa bite et m'a pris la tête pour me mettre à genoux.
J'ai pris son chibre et j'ai commencé à sucer à fond, je bandais comme un turc.
"T'aime çà lope Attend on va t'en donner encore plus".
Pas le temps de réfléchir, on arrache mon futal et je prends trois doigts dans le cul. Je hurle de douleur. "Ta gueule" et je me prend une baffe

T'es qu'une pute tu croyais quoi ? Maintenant il va te baiser devant moi Cà n'a pas tardé, il crache dans mon cul qu'il avait dilaté et me pris comme une femelle, pendant que je continue de sucer.
"Suce ma pute, continue" et il finit par m'inonder d'un foutre chaud et sirupeux que je bois dans un dernier mouvement de langue.

L'autre après quelques mouvements saccadés inonde ma chatte bien ouverte.
"Tu es bien lubrifié maintenant," je n'avais pas vu deux autres mecs qui assistaient au spectacle L'un me pris par la bouche, l'autre par le cul, ils allaient et venaient "Elle est bonne ta lope on va lui faire sa fête ce soir" Il avaient terminer de me burner. Ils burent des bières et me pissèrent dessus en rigolant

L'un d'eux me fit rentrer dans sa voiture

J'arrivais dans une banlieue sordide
"J'ai trouvé une bonne pute, elle est à vous" Pas question de résister, quelques claques et je baissais mon froc sur un matelas taché.
Trois mecs dont un noir se présentèrent, queue en avant.
Ils sentaient la sueur mais çà me faisait mouiller Je pris leur bite dans ma bouche, l'une après l'autre, il faisait sombre et mon petit cul s'élargissait de plus en plus.

N'y tenant plus le noir me mis sa pine dans le cul et me baisa, les autres regardaient Ils riaient, je compris pourquoi. L'un d'eux me mis un soutien gorge et les autres un string Le lendemain maquillé de force je les attendais tous dans une cabane de chantier

Je m'en suis sorti grace à un routier, je vous dirai çà un autre jour.

Corsica

pier231@orange.fr

SUITE ICI

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.