Page précédente

CAR J'ETAIS SUR LA ROUTE...

Je fus à une époque souvent sur les routes et prenais de temps en temps des auto-stoppeurs ayant moi aussi pratiqué ce genre de transport.

Un jour où j'étais sur la route en direction de Bordeaux  je fis donc profiter à un jeune gars de mon véhicule. Il faut dire que j'empruntais souvent les nationale, nous étions en début d'après midi et j'avais prévu de faire une halte dans un hôtel des que je sentirais la fatigue m'envahir n'ayant rendez-vous que le lendemain a midi.

Donc mon hôte et moi roulions tranquillement sur les routes de France la discussion s'engagea. Nous parlions de tout et de rien c'était un jeune mec bien dans ses baskets et plutôt mignon il se rendait lui aussi dans la région de Bordeaux  donc tout allais pour le mieux.
Je compris a travers notre discussion qu'il n'avait pas trop d'argent mais que la ou je le déposerais cela conviendrais. Donc une idée fit son chemin dans mon esprit…

Bien que  ne sachant pas trop ou je mettais les pieds  je lui dit « si tu veux tu profite de ma chambre d'hôtel et puis demain on repart ». Il me dit être gêner mais qu'il acceptait.

Je gare la voiture sur le parking et puis réserve ma chambre. ensuite nous montons nous installer j'avais fait en sorte de prendre une chambre un lit . Après avoir pris possession de notre chambre, je lui proposais d'aller dîner à mes frais bien sur. Le dîner terminé et moi de plus en plus pressé de me retrouver avec mon invité, nous regagnions la chambre…

La je lui fis le coup du « un lit pour deux ne te dérange pas » il me répondit que non il me dit « je vais prendre une douche je passe avant toi ? »
Je lui répondis « pas de problèmes pendant ce temps je me raserais si tu le permets »
Il se mit en caleçon et ce que je vis me mis dans tous mes états !
Son corps était parfait, il se dirigea vers la douche et l'eau se mit à couler. Je me mettais en caleçon aussi et me dirigeais vers le lavabo il se tenait la nu debout passant la pomme de douche sur son corps ne me laissant voir que son séant.
A ma grande surprise je pu observer dans la glace que pendant que je me rasais il s'était retourné et me détaillais des pieds a la tête.
Je cru voir qu'il s'était rasé entièrement le sexe ce qui lui donnait un aspect encore plus juvénile.

Il me dit « j'ai un point qui me fait mal dans le dos tu peux regarder ? »
Je lui répondit par l'affirmative il me tournait le dos et je feignais de l'ausculter. Je lui dit je ne voyais rien et a ma grande surprise il se retourna et me dit je crois que c'est plus bas que j'ai mal effectivement…

Son sexe était bandé au maximum !
Je dirigeais ma bouche vers sa queue tendue en lui disant « je vais te soigner… »
J’enfournais sa tige au fond de ma gorge la léchant la mordillant en de multiples va et vient. Son sexe était entièrement rasé et j'aimais… Mes mains se perdaient sur son corps. Je le rejoins dans la baignoire et là nos deux corps mêlés ne firent qu'un. Nos lèvres se trouvèrent, nos langues comme soudées dansaient la sarabande, nos sexe gonfles se lovait l'un contre l'autre.
Il s'agenouilla et pris ma queue en bouche et me fit part de toute sa dextérité. Expert le petit ! Il me suçait tout en malaxant mes fesses et je posais mes mains sur sa tête. Moment d'extase ses doigts se perdirent autour de ma rondelle et ne tardèrent pas a en forcer l'accès.

Je le redressais et lui dit que le lit était plus confortable…
Je le précédais, il me rejoins étendus tout les deux sur notre couche nous nous laissions aller dans un soixante neuf du feu de dieu. Sa langue explora mon anus m'insistant a en faire de même il se redressa me pressentant son arrière train bombé imberbe neuf. Il se lova contre moi mon sexe contre ses fesses et me saisi les fesses. Ma queue ne mit pas longtemps à trouver le chemin de ses entrailles.

Il retomba en avant me facilitant le travail je le saisi par les hanches et dans un terrible va et vient explosa en lui. Je me retirais vaincu il s'appliqua a me nettoyer jusqu'a la dernière goutte de sperme puis me présenta sa verge en me disant suce moi je veux exploser dans ta bouche. Je saisi son membre et fit durer le plaisir je léchais tout d'abord son gland sanguin et brillant puis m'appliquais a entrer ce pic dans ma bouche tout en malaxant ses superbes couilles.
Il ne mit pas longtemps a m'inonder la gorge dans un râle superbe et retomba sur le lit nous nous endormions ainsi fatigue.

Je me réveillais le lendemain matin le premier il dormais sur le dos les draps avaient glisses laissant un spectacle superbe. Ma main s'égara sur son sexe qui réagit tout de suite je me mis a califourchon sur lui et introduit sa verge dans mon intimité.
Ses yeux s'ouvrirent ses mains saisirent mes cuisses et je m'agitais ainsi empalé sur son pieu.
Il ne mit pas longtemps à éjaculer et je sentais son sperme chaud tapisser mes entrailles.
Je lui dit il me manquait quelque chose hier soir. Je restais la assis sur sa queue et d'une main me branlais, lui caressais mes cuisses.

Je répandis sur son torse plusieurs jets de sève chaude qu'il porta a sa bouche après avoir déposer un baiser sur ses lèvres.
Je me douchais et une heure après nous prenions a nouveau la route sa main sur le chemin s'égarait de temps a autre sur mon pantalon et nous dûmes nous arrêter dans un coin tranquille pour assouvir un nouvel élan de désir.

Enfin Bordeaux  nous nous quittions comme nous nous étions trouvés sur le bord d'une route.
Il pris mon téléphone et  promis de m'appeler depuis il a tenu promesse et nous nous sommes revus plusieurs fois mais toujours un hotel de la chaine. 

Bibou

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.