Page précédente

TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE

Vendredi soir je m'ennuie, j'ai passé un temps fou sur un site gay pour trouver un mec à recevoir et puis j'ai fait chou blanc mais bon partie remise je vais sortir cela me fera du bien et qui sait

La sonnette de la porte retentie c'est mon voisin il me dit qu'il a un souci chez lui et que comme il sait que je bricole bien il a pensé a moi pour le dépanner

Je lui rends donc ce petit service rien de bien compliqué un siphon bouché qui vous rend la vie humide, je rectifie donc le tir et pour me remercier il m'invite à prendre un verre, j'accepte

Me voilà assis sur son sofa sirotant un cocktail de sa composition assez alcoolisé, je dois dire, je n'avais pas bien fait attention à mon hôte, mais il n'est pas mal du tout
La trentaine des traits fins et plutôt bien gaulé

Nous parlions de tout et de rien et puis après plusieurs cocktails l'alcool aidant des idées venaient me perturber l'esprit mais je gardais mon self-control il me proposa de me déposer en ville car il allait rejoindre des potes dans un bar et comme je ne suis pas véhiculé cela m'arrangeait il me laissa près d'un pub où j'avais mes habitudes et puis disparu rejoindre ses potes

Après une bonne heure je décidais de rentrer la soirée n'étant pas terrible, je remontais donc du centre-ville à chez moi a pied et le temps gris d e la journée déversait toute sa pluie sur moi j'étais à environ deux kilomètres de mon salut quand une voiture stoppa et je reconnu mon voisin qui m'invita à monter

Tu remontes sous ce temps
Pas le choix je lui réponds avec un grand merci aussi il me dit que sa soirée était pourrie et qu'il rentrait se faire un dvd chez lui

Je lui répondis que la mienne n'avait été guère mieux il me demanda si la soirée devant un film me branchait
Je lui répondis que oui
Arrivés devant chez nous je m'aperçus que j'avais égaré mes clefs d'appart
Il me dit ce n’est pas grave viens te sécher chez moi et puis on ira les récupérer ensuite elles doivent êtres au pub

Il me précéda et me montra sa salle de bain me passa une serviette et puis me laissa
Il me dit dans le placard tu as des tee shirts sert toi
Je revenais donc dans le salon en boxer et tee shirt
Il s'était de son cote mis a l'aise lui aussi était en short et torse nu

Nous nous installions sur le divan et après avoir bu un café il baissa la lumière et nous mis un dvd nous étions l'un à cote de l'autre et je commençais à sentir monte une envie que je connaissais bien
Ma queue commençait à devenir dure et a rendre du volume j'avais de plus en plus de mal a la dissimuler puis tout a coup il posa sa main sur ma cuisse et me dit alors pas trop fatigué ?
Je lui répondis que non et voyant que je ne repoussais pas sa main il la laissa ainsi devant mon silence et mon immobilité il fit jouer ses doigts et remonta doucement sa main plus haut

Je posais ma main sur la sienne il me dit cela te gène et comme réponse je lui fis un baiser sur la joue sa main alla directement sur ma queue et a travers le boxer

Elle se fit plus pressente a mon tour j'allais me poser sur lui a califourchon il me serra et bientôt nous nous retrouvions nus comme des vers sur sa moquette nos mains exploraient ces corps frissonnants je lui saisi sa belle queue et posa un baiser dessus et puis lui offris ma bouche comme écrin

Ce doux va et vient lui extirpait des râles de plaisir il me redressa et puis en un merveilleux 69 nos corps ne firent qu'un ses doigts exploraient mon anus et je lui rendais la pareille sa langue experte se perdait dans le plus profond de mes fesses
Je me mis a quatre pattes et lui demandais de me prendre sans plus de douceur la comme ca comme une bête
Il se présenta devant ma rosette et força le passage brusquement et a grand coup de reins il me laboura sous ses coups de boutoir

Je cédais mes bras ne me portaient plus je me retrouvais la tête contre la moquette la croupe en l'air il se vida dans un grand râle et déchargea dans mes entrailles
Je restais ainsi le cul en l'air anéantie mais heureux il me retourna et entrepris de venir s'empaler lui aussi sur mon pieux

Il guida le mouvement effectuant des va et vient sur mon sexe prêt a exploser et au moment ou j'allais venir il se retira puis saisi ma queue bandée dans sa bouche et j'explosais en longs jets et lui se délectait de ce bon nectar

Il vint alors poser une baiser sur mes lèvres et je lui rendais un baiser fougueux au gout de sperme nous restions la et puis une question me taraudait il faillait que je lui demande car aux vues de ce qu'il m'avait fait vivre cela ne pouvait pas être la première fois alors je me lançais et

Il me répondit le plus naturellement du monde qu'il était bi et qu'il pensait a moi souvent en se masturbant et que la panne de tout a l'heure était préméditée qu'il avait envie déjà avant de me conduire en ville de me sauter dessus et il me sorti naturellement les clefs de mon appart que j'avais oublié à l'aller dans sa voiture

Il m'avoua aussi qu'il n'était pas resté longtemps dans ce bar avec ses amis et m'avais épié en espérant que je ne tarde pas à sortir puis avait attendu quelques instants avant de me prendre en voiture ainsi je m'étais fait rouler depuis le début pour toute réponse je lui mis une claque sur son joli cul

Depuis nous avons chacun les clefs de l'autres et puis nous nous rendons visites fréquemment.

Jype

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.