Page précédente

Tom

Tom lève les rideaux ocres et entre dans la pièce.
L’ambiance est feutrée, assez classe et reposante.
Des fauteuils de cuir au design modernes sont alignés devant un grand écran plasma passant le spot de l'agence en continu.
Tom effleure le miroir de la main et se fige quelques instants.
Un mètre 80, brun, métissé, yeux noir et petite barbe de 3 jours.
C’est vrai qu’il est beau gosse.
Toutes les nanas de l’université lui cours après.
Ce n’est pas prétentieux de s’en rendre compte.
Il ne faut juste pas trop en jouer.
De toute façon, dans sa situation il avait plutôt tendance à en jouer davantage que de réalité.
Et merde. Je suis venu, je reste.
On verra bien ce qui se passera.

Tom se sert un verre d'eau fraîche et s’installe dans l'un des fauteuils en cuir.
Il pose le verre sur la table et place devant lui le clavier noir.
Les couleurs de l’écran virent puis le plasma affiche une première sélection : garçon ou fille.
Tom sent un frisson lui parcourir le corps.
L'excitation.
Elle est là.
Elle s'infiltre depuis sa tête jusqu'au bas ventre.
Il peut braver l'interdit.
Ici il n’y a personne.
Il n’y a que lui et  ses fantasmes.
Ne rien devoir à personne.
Se sentir bien.
Tom prend une respiration, penche son visage et souffle d’un coup.
Il lève de nouveau les yeux vers l’écran, mordille légèrement le bas des lèvres  et  clique sur la sélection "garçon".

S'affiche alors un menu de recherche.
D'abord les aspects physiques : couleur de cheveux, pilosité, couleur de peau, musculature… Puis les sensibilités : actif, passif, bi, hard, soft.
Tom se rappelle ses  dernières vacances passées sur les plages espagnoles.
 

Il revoit ce surfer aux cheveux blonds ébouriffés et au sourire coquin d’un gamin de 20 ans.
Les boucles blondes tombant sur les épaules musclées.
Le ventre plat plongeant dans un short trop long.
La courbe de ses hanches, les mouvements du dos accrochant le sable blanc.
L’odeur de sa peau.
Il l’avait imaginée cette chaude odeur de sueur sablonneuse, de soleil et de mer.
Il se voyait glisser ses lèvres sur les poils blonds, la langue effleurant la peau bronzée.
L'excitation monte, le jean se tend.
Pourvu qu'il soit là.
Il se revoit sur la plage, impossible de quitter son regard  du garçon.
Chaque image gravée dans son esprit.
La fine barbe blonde courant depuis le visage jusqu’ en haut du cou.
La forme de la gorge invitant le regard à embrasser les pectoraux dessinés.
Le ventre lisse et doux jusqu'au nombril creusé comme un puit de sueur.
Les fesses bombées et fermes que le short en mouvement laisse imaginer.
Il l'avait tellement voulu.
Glisser sa main dans les cheveux fous pendant que les lèvres rosées du sportif engloutissait son sexe.
Agripper le bas du ventre en glissant sa bite au fond du garçon cambré.
Prendre sa langue à pleine bouche, glisser sa main vers la poitrine, s'enfoncer davantage jusqu'à ce que le jeune hétéro, parce qu'il est hétéro c'est sûre, lâche un premier râle de plaisir.
Se retirer, le délivrer, puis s'enfoncer encore entraînant un nouveau gémissement.
Et exploser dans son sourire, se noyer dans ses yeux doux.
Pourvu qu'il soit là.
 

Tom caresse son jean, glisse sa main sous son shorty.
Stop, plus tard.
Se concentrer sur l'écran.
Couleur de cheveux : blond cendré et brun aussi d'ailleurs, pilosité : peu mais pas imberbe non plus, couleur de peau : tannée, musculature : sportif.
Age : entre 20 et 25 ans.
Actif, passif : peu importe.
Bi : ok pourquoi pas.
Sélectionnez.

S'affichent alors une vingtaine de profils de garçons.
Certains trop minets, d'autre trop carrés mais plusieurs particulièrement à son goût.
La présentation est suggestive : les garçons posent en jean, torse nue ou chemise ouverte, lumière douce et fond de plantes ou de pierre.
L'ensemble créé un univers simple, détendu, confiant.
 

De beaux jeunes hommes, canons même, hyper sensuels et très normaux en fait.
Sauf qu'ils sont tous là, à ta disposition Tom.
Mieux que dans tes rêves.
Un concentré des plus beaux canons jamais rencontrés, soucieux de t'épuiser de baise.
Tu  peux choisir et tu peux les avoir dans quelques minutes, quelques secondes si tu veux.
Alors que l'aiguille de ta montre n'a pas encore passé 22H00, tu peux être dans un lit couché parmi tous ces mecs.
Les cheveux longs de l'un remontant sur ton ventre, ses yeux plongés dans les tiens alors qu'il se fait défoncer  par le jeune brézilien au tatouage de dragon.
Un autre au cul sublimement ferme engloutissant son sexe dans ta gorge tout en suçant une bite trop énorme pour tenir toute une bouche.
Et l'autre qui gémit, étouffant son plaisir sur ta bite, la tête balancée d'en avant en arrière au rythme du bulldozer sexuel qui lui explose l'anus.
 
Pour toi Tom, rien que pour toi.
Maintenant si tu veux.
Plus tard si tu peux encore tenir ton excitation.
Des picotements dans les pieds, le gland qui demande à être calmé, se retenir.
 

Tom passe les photos.
Il les voudrait tous.
Devenir le sultan adoré d'un harem de mecs en rute, excités toute la journée entre eux à attendre l'arrivée du maître à satisfaire.

Il imagine les colonnes de pierre, les vasques d'eaux, les garçons en serviette passant des bains aux douches, du hammam au sauna.
Les mains glissant entre les tissus, les visages renversés contre les murs en céramiques.
Les ventres tièdes, les gorges bronzées, les regards appelant, les coups de langues échappées.
La porte s'ouvre, le bois grince.
Tom le maître des lieux pousse les battants et le harem s'excite.
 Ils sont dix, quinze, vingt peut être.
 Ils l'entourent, glissent vers lui et lui chuchotent leurs exigences.
 "moi, prends moi, je suis à toi, viens, goûte moi, lêche moi, oui, donne moi".
Les mains s'envolent vers les corps, prennent les membres, maintiennent les sexes dures.
Les doigts glissent au creux des reins, entre les fesses fermes, effleurent l'anus, pénètrent doucement, langoureusement, violemment.
Des râles s'échappent, des gémissements montent, des bouches salivent, les sexes se dressent, avalés par des lèvres, enfilés dans des culs.
Les positions deviennent incensées, perverses, renversées.
Des bras tannés effleurent des cuisses suintantes.
La buée enveloppe les visages en sueur.
Certains pénètrent et se font pénétrer, hurlant leur plaisir et s'engouffrant plus encore.
D'autres enfouissent leur visage dans les culs, reprennent leur souffle et embrassent les lèvres suintantes.
Les langues rosées effleurent les bites gonflées de plaisir, râpent délicatement le haut des glands et enveloppent les premières goulées de foutre que la bouche vient couvrir.
Les gorges avalent.
Les bouches se touchent, s'échangent leur blanc butin.
Le foutre abonde, glissant sur les dos musclés, mélangé à la sueur des corps, à l'humidité des poils.
 Une odeur envahie l'harem, une dernière excitation suprême.
 Tom se retire des sexes laboureurs, se dresse au dessus des corps et se masturbe pour tous.
 Il sent l'intensité du plaisir passer dans l'antre jambe, monter vers ses couilles prises entre les lèvres de ses jeunes soldats de baise.
L'un deux glisse un doigt au fond de Tom.
Le doigt se cambre au fond de lui comme un crochet sensuel.
Tom explose parmi des milliers de bouches.
Le sperme coule sur les visages et les lèvres se chevauchent sur son gland.
Un dernier supplice, Tom se cambre, l'autre le pénètre au plus profond.
Tom cri son plaisir dans le vieux temple de bains.
Les mains le caressent, le posent parmi les coussins.
Les éphèbes épuisés se couchent autour de lui.
Le soleil passe les persiennes.
Chacun s'endort.

L'écran.
Les photos.
Le choix.
Il faut choisir.
Tom sélectionne 3 garçons.
Musclés, chaleureux, souriant.
Ils lui paraissent coquins, malicieux, imaginatifs.
Sélectionnez.
Ca y'est fait.
Dans quelques secondes, le rideau va se lever et ils vont apparaître.
Quels habits ? Quelle attitude ? Vont-ils le suivre dans ses fantasmes ? L'aiguille n'a pas encore atteint 22H00.
Un bras tatoué passe le rideau.
Un visage souriant apparaît.
C'est le premier des trois.
Peut être le plus beau.
Tom s'enfonce au fond du fauteuil.
Après cela, il en est certain, il va devenir accroc.

huwsyde

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.