Page précédente

Tournante épisode n°1 >

La tournante 2

Je lèche le gland de Joe et son pénis de haut en bas.

"Salope, va jusqu'à mes boules. Je m'exécute et je suce ses boules , passant ma langue entre elles et sa cuisse je le sens frémir, son sexe devient très dur. Il me force  la bouche et me tenant par les cheveux. Il commence à limer s'enfonçant jusqu'au fond de ma gorge. J'ai envie de vomir chaque fois qu'il touche ma glotte. je sens son sexe grossir et d'un seul coup il re-joui en gémissant de plaisir. Sa semence est acre, salée, épaisse. J'en est plein la bouche et je me reprends à 2 fois pour l'avaler. Il rie et me dit  « et bien, ma salope tu t'es régalé ! Allez-y les gars, il le fait mieux que ma dernière meuf ! »

Je vois Karim qui se désape. Il me dit  « Je vais prendre ta rondelle. avec douceur puisque tu participe à nos envies, comme promis. Allez les gars préparez-le »
Des mains écartes mes fesses, malaxe mon anus, des doigts s'enfoncent dans mon intimité, on y crache dessus. Karim se met entre mes jambes ; me mordille la nuque tout en me disant « décontracte toi, tu vas aimer » Je lui dit  «  vas-y doucement ! » « Sur ! Ta rondelle va aimer ».Son gland appuis sur elle de plus en plus fort. Elle cède, il s'arrête pour laisser passer la douleur. Je le sens juste dans ma rondelle qu'il dilate puis d'un seul coup il s'enfonce en moi. Je me tends, je m'accroche au bord du lit, je gigote, mais tenu par les jambes, je sens ce membres dur et conquérant me défoncer ! Je suffoque et j'ai comme un coup de poignard qui remonte de mes entrailles. Karim s'immobilise pour laisser passer la douleur «  décontracte-toi me dit-il, relâches tes muscles, cambre tes reins, cool mon frère. cool ! »

Il m'attrape par les hanches, me soulève le Q pour me faire cambrer les reins. J'ai l'impression qu'un pieu enflammé remonte dans mes tripes ! Cette sensation est douloureuse et très excitante. Karim se met à limer lentement puis il accélère le mouvement sans tenir compte de mes crispations. Je voudrais qu'il s'arrête, et j'ai envie qu'il continu. Mon sexe grossi et se met à bander à mort .. Je gémis, et je ne sais plus si c'est sous l'effet de la douleur ou du plaisir. Dans mon Q son penis enfle, je sens qu'il va  jouir . moi aussi ! Un flot de sperme rempli mes entrailles provoquant ma jouissance..  Je lache tout dans le matelas. Il sort, s'effondre à côté de moi haletant.

Pierre m'attrape,  me retourne, écarte mes jambes en mes les relevants. il se positionne pour me pénétrer en me disant : « Salope, écartes bien . j'arrive » ! Finissant sa phrase, d'un coup sec, il me pénètre violemment ! Son sexe, ( 27 de long et  7 de large avec un gland rose et pointu) dilate encore plus mon anus. Il s'enfonce au plus profond sans douceur. Comme un bourrin il lime avec des petits cries de joie,  entrant et sortant de mon intimité,  mettant le feu à mes entrailles. Son sexe enfle, se durci. J'ai l'impression que tout va se déchirer ! J'ai mal. Des jets puissants, brûlants, remplissent non Q, recoulent entre mes jambes. « Quel pied,  me dit pierre, je reviendrais ! »

Paco, dit l'indien, s'approche du lit en se masturbant. Son sexe est fin, long, très recourbé vers le haut. Il me regarde, m'attrape par les cheveux, m'oblige à me mettre à 4 pattes, mon Q tourné vers lui,  met son sexe à l'entrée de mon anus. Doucement, avec des gestes lents, il lime sans me pénétrer profondément, juste son gland qui rentre et sort.  Il glisse facilement grâce au sperme qui continue à couler. Je le sens se raidir, prêt à jouir. Il sort son pénis et le fait glisser le long de ma raie, entre mes fesses. Ses boules cognent contre les miennes. D'une main il pince ma fesse gauche et de l'autre il se branle. Mon dos  est aspergé par un liquide crémeux, chaud .
Pause dans mon calvaire qui ne me paraît pas si terrible. Je regarde Karim ; il zyeute mon sexe avec un sourire vicieux et me dit :
  -« tu apprécies notre partouze. Tu en as même joui ! »
  -Ouais ! Tu as vu ! Avant, il faisait des manières, après il en redemandait ; marmonne  Pierre,
  -tu mériterais que toute la cité te passe dessus ! Rétorque Joe,
  -Ton Q de bourge  appelle nos chibres, fini par dire l'indien!

Ils s'en vont en refermant la cave, me laissant dans le noir plein de sperme dans le Q, sur le visage et le dos, avec son goût dans la bouche.

Pour une première fois, j'ai été gâté. J'ai honte d'avoir pris mon pied avec Karim.
Plus tard dans la nuit, la porte s'ouvre, la tête de José pointe. Il me regarde et me sourit
- Toi aussi, tu as envie de me prendre. Je te croyais mon ami ! lui dis-je.
- Non me répond-il ! Je viens te chercher pour te ramener chez toi.

Marcel

sastre.yves@wanadoo.fr

SUITE ICi

 

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.