Page précédente

Une première fois

Ce n est pas facile quand on n a aucune expérience, pour trouver un homme qui veut bien prendre le temps de «nous » apprendre. Surtout quand comme moi on est plus près des 50 ans que des 20.
J’ai essayé plusieurs fois en achetant des revues d’annonces. J’ai écrit à certaines d’entres elles. Mais j’ai reçu très peu de réponses.

Il faut à ce moment du récit que je précise quelque chose. En effet, mes pulsions homos sont comme des crises qui se produisent à  certain moment.  Hors de ces « crises » je suis attiré par les femmes et je les aime.  C’est pour cela que par moment j’aimerais en être une.
Donc sans expérience, pas de rencontres ; un peu comme le boulot, pas d expériences, pas de boulot et ainsi de suite.
Quand j’ai eu internet, je suis allé voir des sites gays et je me suis inscrit sur certains d entre eux. Mais là encore, pas de réponse ou celles que j eues étaient farfelues.

J’ai trouvé un site d’annonces en tout genre. C’était pour autre chose. Mais dans ce site, il y a une rubrique  « rencontres ». J’ai regardé les annonces homos de ma région. Certaines étaient très explicites et je sentais une  excitation à les lire. Ainsi je trouvai une annonce : un travesti sur Narbonne.  Je prenais contact par mail. J’y allai. La soirée ne fut pas très satisfaisante,  mais pas trop décevante, tout de même.
Quelques jours plus tard, je trouvai une annonce ; un gars cherchait une lope à éduquer.  Je lui envoyai un mail. Quelques jours  plus tard j’avais sa réponse avec son numéro de tél. Je l’appelai. Durant la conversation je lui dis mon âge. 

Pour toute réponse il me donna un rdv ; le lendemain après-midi à 14h.
Comme prévu le lendemain je m y rendis en voiture. Tout en conduisant, je sentais une excitation montée en moi. J’arrivais à l’heure prévue. Je sonnai à sa porte. Il ouvrit.  Je fus surpris. L’homme était entièrement nu, grand, blond, cheveux courts, une quarantaine d’années. Mais son physique m’importait peu. Je rentrai ; il m’invita à m’assoir, il prit place face à moi. Nous discutâmes un moment, surtout sur mon expérience, mes envies. Je n’arrivais pas à détacher mon regard de sa queue. Elle était longue, épaisse. Plus le temps passait, plus j’avais envie de la prendre en bouche.  Je n’avais jamais sucé une bite, mais là celle là j’avais envie de l’avaler tout entière. Je salivai. Il dû le voir, car il me dit de venir m’assoir entre ses jambes et de le sucer.

Je m’exécutai. Dès que j’eus son gland dans ma bouche, je me sentis bien. Aucune appréhension, j’avais l’impression que j’avais toujours fait cela.  Je l’enfonçais de plus en plus, mais elle était trop longue, trop épaisse pour que je puisse l’avaler tout entière et puis je n’avais pas d’expérience.  A chaque fois que j’essayai, j’avais des hauts le cœur. Mais je persistai.  Je salivai beaucoup. Puis l’homme se mit debout, sorti sa queue de ma bouche, et se masturba. Il ne tarda pas à jouir. Il éjacula sur mon visage. Je ne fis aucun geste de recul. J’avais envie de ça. Je ne savais pas par contre si je devais ouvrir la bouche ou pas mais je n’eus pas à réfléchir, car il me dit de ne pas le faire, que le temps viendrait.
Ensuite il parti à la salle de bain, moi je restai là au milieu de la pièce, à genou le visage plein de sperme. Et c’est vrai, j étais bien. Quand il revint, il m’ordonna de m’assoir et nous parlâmes. Il me dit que je suçais bien surtout pour une première fois. Cela me fit plaisir. Pendant que nous parlions, je n’avais qu’une envie, lui refaire une pipe, reprendre cette bite en bouche et le sucer, me refaire baiser la bouche par cette queue. Je ne pensais qu’à ça.
D’un coup il me dit que je devais partir et que nous nous reverrons dans quelques semaines.

Une fois chez moi, je ne pensais qu’à ça. Alors au bout de quelques jours, je lui téléphonai. Il me donna un nouveau rdv pour le lendemain. Il me dit aussi que dès lors je devrais l appeler « Maître ».
Je m’y rendis comme prévu.

Je vous conterai la suite un peu plus tard.

elliot.0208@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.