Best Of Cyrillo

Page précédente

Épisode précédent

Les vestiaires de la piscine -2

Quelques semaines avaient passées depuis cette première expérience avec mes potes dans les vestiaires. Enzo n’était jamais revenu. Nous avions repris nos entraînements hebdomadaires comme si de rien n’était. Ah, ce concours de branlette ! Pour moi ça restait inoubliable ! Je pense que c’était pareil pour chacun d’entre nous, mais personne n’avait osé en reparler. Le silence d’Alex et de Valentin était pour moi insupportable. Si Alex échangeait parfois avec moi quelques regards complices, Valentin, lui, ne le faisait jamais. Il avait repris sa vie avec sa copine. Entre-temps notre pote Julien avait lui aussi trouvé une copine.

Toujours aussi vantard, Julien disait à tout le monde que cette fois il avait fait fort, que sa copine était une bombe, une « vraie chaudasse », qu’elle lui faisait tout ce qu’il désirait au pieu…

Un soir avant l’entraînement, alors que nous nous changions dans les cabines. Julien et Valentin discutaient de leurs copines respectives. Puis Julien a dit qu’il avait amené son appareil photo, avec lequel il avait pris sa nouvelle conquête dans des poses sexy.
« Fais voir ! » a dit Valentin.
Alors on est tous sorti de nos cabines pour admirer ses photos. Julien était encore habillé, il avait son appareil photo à la main. Mais tous les autres étaient en sous-vêtements. Grégoire avait un boxer noir moulant, JB un caleçon à carreaux (assez moche d’ailleurs), Valentin un slip turquoise à élastique blanc, et Alex, lui, ne portait que sa serviette autour de sa taille. Nous nous sommes tous regroupés autour de l’écran de Julien.

Effectivement, sa copine était très mignonne. Sur les deux premières photos, on ne voyait que son visage. Mais ensuite, elle montrait ses seins qu’elle caressait avec ses mains. Puis complètement nue, à genoux, de derrière, de devant les jambes écartées. Elle n’avait pas froid du tout.
« Oh putain quelle bonne paire ! » lâcha Grégoire.
« Et c’est pas fini » lui répondit Julien.
En effet sur les photos suivantes, on voyait Julien en train de lui embrasser les seins, de lui titiller les tétons avec sa langue.
« J’ai aussi fait un film ! ».
Ca commençait à nous exciter drôlement.
« Mais je ne peux pas le montrer, parce qu’on voit ma bite, héhé », dit-il de façon mystérieuse.
« Bah, c’est bon, on l’a vu l’autre fois ta bite, allez montre ! » JB paraissait plus intéressé par ça.
« Ok je vous montre le film de ma copine me suçant la bite, mais à une condition, c’est qu’après je puisse filmer les vôtres. »
« Quoi ! Tu déconnes ! N’importe quoi ! »
« Allez faites pas les timides, c’est pas comme si on ne s’était jamais branlé ensemble. Je suis sûr que vous crever d’envie de voir mon film et moi , j’ai très envie d’un petit souvenir à montrer à ma copine. »
Je lui fit remarquer que son chantage était inacceptable. Ce n’était pas le fait de me branler avec mes potes qui me gênaient mais le fait d’être filmer. Qui sait ce qu’il pouvait faire avec ce film après. Il pouvait le mettre sur internet ou le montrer à tous nos autres potes.
« Comme vous voudrez, dommage parce qu’il est très hot ce film ! »
Alors Valentin a eut une idée
« Je ne vois qu’un moyen pour que ce film reste entre nous, et qu’il ne sorte pas à l’extérieur. C’est que tu y participes avec nous et que ça aille plus loin qu’une simple branlette. »
Tout le monde a été surpris par la proposition de Valentin. Grégoire a eut un petit rire nerveux. Mais Alex et moi, savions que Valentin ne plaisantait pas, qu’il était capable d’aller plus loin, comme nous deux. A l’idée de refaire ce qu’on avait fait la dernière fois, je me suis mis à bander grave. En plus devant ou avec Grégoire, JB et Julien qui n’avaient pas participer à la deuxième partie de l’expérience, c’était grave excitant. Restait plus qu’à les convaincre.

Après une longue hésitation, Julien répondit :
« Je suis d’accord, mais qu’est-ce que t’entends par aller plus loin ? »
-       Si tout le monde est d’accord ?
-       Ok pour moi, dit rapidement J-B, qui me paraissait très excité. Je pense de plus en plus qu’il était gay.
Quant à Grégoire, il fit un signe d’approbation en baissant la tête. Ca ne lui faisait pas peur.
Valentin se tourna vers moi et Alex et dit : « Allez les mecs vous lui montrer »
Tous nous mataient de façon étonné. Moi, je rougissait à fond.
« Pas de problème » dit Alex. Et il fit tomber sa serviette.
A nouveau je pouvais voir sa sublime queue qui pendait mollement entre ses jambes musclés. Alex c’est rapproché de moi, puis devant les regards médusés, il m’a mis une main au paquet.
« J’en connais un qui est déjà bien dur »
Tout en continuant à me caresser l’entrejambe, il s’est mis à genoux.
Puis délicatement il a fait descendre mon calbut’. Tant mieux, je commençais à y être à l’étroit. Je sentais son souffle sur mon gland.
Il me dit « J’ai pas eu le temps d’y goûter la dernière fois »
La situation était complètement folle. Cette fois, le mec de mes rêves aller me sucer et ça, devant mes meilleurs potes tous très excités par ce qu’il découvrait.

En effet, Valentin avait déjà sorti sa longue queue de blond et commençait à se branler. Suivi de près par J-B et par Grégoire.
Julien, toujours habillé, avait une main dans son jeans et de l’autre il filmait la scène avec son appareil.
« Tu vas pas t’en sortir comme ça » lui dit Valentin
et se tournant vers JB « Viens m’aider »
Les deux mecs la bite à l’air se sont approchés de Julien et ont commencé à le caresser et à lui déboutonner le jeans. Ca ne m’étonnait pas de Valentin, mais JB aussi avait l’air de suivre, comme si ça n’était pas la première fois pour lui et comme si Valentin était au courant (il faudra que je mène une enquête pour savoir ce qu’il s’était déjà passé entre ces deux-là).
Alors Julien a cessé de nous filmer pour cadrer sur les deux mecs qui étaient en train de s’occuper de lui. Son jeans au sol, il dévoila sa belle bite de 17 cm. Valentin et JB se sont alors empressé de la lécher. Leurs lèvres et leurs langues se mêlaient sur sa tige.

De mon côté, Alex avait commencé à me lécher le gland. Puis il avait pris ma queue en bouche. C’était sensationnel. J’était tendu à mort. Il me dit :
« Baise moi la bouche »
Alors je me suis exécuté. J’ai fais des va et viens entre ses lèvres. Une de ses mains est venu se poser sur mes muscles fessiers contractés, elle accompagnait mes mouvements. Parfois par une légère pression, je sentais qu’il voulait que j’accélère. Son autre main me caressait les boules. Il m’astiquer la bite quand il avait besoin de respirer.

Grégoire qui se branlait seul n’en pouvait plus. Il n’avait jamais vu ça. Sa bite remontait jusqu’à son nombril. Il se rapprocha de nous deux.
« C’est bon ? »
« Mmmmmmmmmmm, oh que oui ! »
« J’aimerai bien me faire sucer aussi par un mec, pour voir comment c’est. »
Alors Alex commença à alterner entre ma bite et celle de Grégoire. A un moment, nos deux bites se sont trouvés en même temps dans sa bouche. Avec sa main gauche, Grégoire a pris nos deux membres en main et les a branlés en même temps.

Face à nous, JB suçait désormais Valentin qui lui s’occupait de Julien. Valentin a craché son jus dans la bouche de JB. Celui ci a joué avec sa langue avant d’avaler le tout comme une salope. Très excité, Grégoire a aussi juté sur le visage d’Alex. Un filet de sperme coulait sur sa joue.

« Ok mec, puisque c’est comme ça, retourne toi ! » lui a dit Alex.
Grégoire s’est retourné sans broncher, en se doutant bien de ce qui allait lui arriver. Alex lui a lécher la rondelle, en lui écartant les fesses avec ses mains.
Julien et Valentin se sont alors rapprochés de nous. Julien filmait toujours, il fit un gros plan de la raie de Grégoire.
Pendant ce temps, Valentin avait pris ma bite dans sa bouche. Bien cambré, il présentait son cul à Julien. Julien y entra comme un barbare. Alors que de son côté, Alex pénétrait le trou de Grégoire.

Je voyait leur deux sexes qui s’enfonçaient dans ces deux derrières. J’avais très envie de les avoir en moi. Grégoire gémissait. Valentin, lui, accompagnait Julien en tortillant du cul. Je pris l’appareil pour filmer cette scène de mon côté. A un moment, Julien sortit sa bite et gicla sur le dos de Valentin. JB est venu lécher le sperme de Julien sur le dos de Valentin. Une vraie salope ce JB. Alex soufflait de plus en plus, son corps était recouvert de sueur, il était de plus en plus beau. Ses muscles tendus brillaient avec la lumière. En enculant Grégoire, il ne cessait de me regarder.

Valentin embrassa JB pour goûter le goût du sperme de Julien. Puis il se mit à le branler. La queue de JB était droite comme jamais. Son gland gonflé et rouge n’allait pas tarder à lâcher sa purée. Et c’est ce qui arriva.

Moi je n’ai pas pu m’empêcher d’aller goûter la pine d’Alex. Sortie du cul de Grégoire, elle sentait un peu plus fort que la dernière fois. Mais sa mouille sur son gland avait un goût délicieux. Trop content, Alex s’allongea sur moi, et s’installa en 69 pour sucer la mienne. C’était torride. On a giclé tous les deux en même temps. Alex m’a mis une quantité de foutre dans la bouche comme jamais. C’était chaud et visqueux, mais c’était bon.

J’ai léché une dernière fois sa queue puis nous nous sommes relevés.

Julien a déclaré : « et ben les mecs, à côté de ça, mon film est très très soft ! »
« J’vais pas pouvoir montrer ça à ma copine, ni à personne d’ailleurs, ça reste entre nous.
Mais si vous voulez remettre ça, je suis partant. Il faudra qu’on se fasse une séance de visionnage chez moi ».

Tout le monde avait l'air d'accord.

Nous nous sommes alors changés et nous sommes partis à l’entraînement.

Alex35

cs1354@hotmail.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.