Best Of Cyrillo

Page précédente

Violé par des skinheads :

Par ce beau dimanche après midi je me baladais tranquillement dans la  rue perdue dans mes pensées, lorsque je croise un groupe de 5 skinheads sur le trottoir d’en face, il gueulaient comme des putois une bière a la main. Connaissant un peu la réputation de ces mecs, je pressais le pas sans les regarder tête baisser, mais l’un deux m’as interpeller.
-          hé ! mec !
Je n’ai pas répondu et continuais mon chemin
-          hé ! ho ! Toi là bas !
Comme je ne répondais toujours pas il a traverser la route et se dirigeais vers moi, là je pris vraiment peur et me suis mis a courir. Ses potes le voyant a mes trousses en me gueulant dessus l’on rejoint et m’on tous courser.
En espérant pouvoir me cacher je suis rentré sous un porche, ouvert une porte, qui était un locale poubelle, et m’y suis planquer. Le cœur battant, je les ai entendu venir et me chercher un peu partout lorsque la porte du locale c’est ouverte brusquement.

-          il est là les mecs…
Puis me prenant par le col de mon blouson m’as fais sortir
-          aller viens là connard… y a mon pote qui veux te parler
Puis tout est aller très vite, sortie de ma cache ils se sont tous ruer sur moi et m’ont enfermer dans le coffre de leur voiture garer non loin de là.
Nous sommes arrivé je ne sais pas ou mais ils m’ont fais sortir du coffre et m’ont emmener de force dans les fin fond d’une cave aménager comme un appartement (petite table basse, canapé en cuir déchirer (ils avaient du récupérer ça au encombrant), des bières partout. Puis ils m’on relâché et balancé dans un coin. L’un d’eux (qui devais être le chef de la bande) c’est assis sur le canapé et m’as dis d’un ton calme :
-          hé mec ! c’est pas bien polie de  pas répondre quand on te parle
-          désolé…
-          pas de blême mec, je vais t’apprendre la politesse… viens  lécher mes bottes…
Comme je ne bougeais pas ses potes m’ont forcé a me mettre a genoux et lécher ses pompes en me bloquant les bras derrière le dos.
-          aller lèche mec ou je vais me fâcher…
J’ai donc sortie ma langue et nettoyais ses bottes en cuir, puis je l’ai entendu dégrafer son pantalon, et me dis.
-          redresse toi et suce ma bite maintenant…
-          non !
Puis me tirant par les cheveux et employant un ton plus ferme.
-          suce moi connard !!! J’ai envie de me vider les couilles tu vas donc me servir de pute…
Comme je ne bronchais pas il donna ordres a ses potes de me foutre a poil, de me tondre le crâne et de me raser le corps.
Sans pouvoir rien faire je me suis retrouvé nu comme un vers sans plus aucun poil de partout, (crâne, torse, bras, pubis, couilles, cul, jambes) et affublé d’un collier en cuir épais cadenasser pour que je ne puisse pas l’enlever.
Afin de m’humilier encore plus j’ai eu ordre de ramasser mes cheveux et poils tombés par terre pendant qu’ils étaient installés confortablement sur leur canapé une bière a la main tout en se moquant de moi. Une fois fait le chef en question, sa bite juste sortie de sa braguette  m’a redonné l’ordre de le sucer, voyant que je ne bougeai pas l’un d’eux c’est lever m’a foutu une baffe dans la gueule et forcé a prendre la bite dans ma bouche.
-          putain !!!… vas-y connard !!! Suce le comme une salope…
Je me suis donc exécuter et pris cette bite dans ma bouche encore un peu molle non décalotté, la sentant gonflé peu a peu dans ma bouche.
-          hummmm… ouai !!!... tu suce bien dis donc… tu serais pas PD par hasard ?...
Puis s’adressant aux autres.
-          hé ! Ça vous dit les mecs ? il suce comme une reine…
Donc a genoux passant de cuisses en cuisses, je suçais ces 5 bites tour a tour, lorsque 2 mecs me pris chacun par un bras et une jambe, me soulevant pour m’installé sur la bite du chef. Ecartelé par les 2 mecs ils me mis dos au chef qui m’écarta le cul et me fit descendre sur cette queue qui me ramona en profondeur, je suis passer sur 3 bites dans la même position lorsque, a un moment donner il se sont tous lâcher comme des bêtes et m’on baiser comme une chienne dans toute les position inimaginable, les bites se succédant de ma bouche a mon cul et vice versa, certain me déversant leur foutre dans ma bouche et d’autre dans mon cul. Puis, ils m’ont enfermé dans un placard pendant quelques heures, je les entendais rire chanter et gueuler, lorsque la porte s’ouvrit ; l’un d’eux me pris par le collier, me ramena a 4 pattes devant ses potes pour une autre séance d’abattage, le cul encore rempli de foutre certain  m’encula directement pendant que d’autre m’enfonçaient leur bites dans la bouche, ils étaient tellement bourré comme des coins que je me suis fais baiser comme une chienne pendant plusieurs heures avant qu’ils puisse jouir, finalement après m’avoir utilisé comme vide couilles ils m’ont relâché et foutu dehors.

lope91

ericm91@voila.f

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

Best Of Cyrillo

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.