Page précédente

Mon week end Depucelage chez Michel.

Aujourd'hui, je rencontre pour la première fois Michel, cela fait plusieurs semaines qu'on se parle régulièrement par mail, je lui parle souvent de mon envie d'avoir une expérience avec un homme.

Je suis vierge et je sais pas si je suis bi ou non. Les filles sont jolies mais les hommes murs ont une assurance, une expérience qui m'exite. 

Michel a 55 ans, 1m75 pour 90 kg, un peu gros, poilu.
Moi je mappelle Julien, j'ai 18 ans je mesure 1m75 pour 65kg, brun aux yeux verts, je suis pratiquement imberbe.

Aujourd'hui c'est vendredi, je dois rejoindre Michel à la gare. Je le vois au loin, je me dirige vers lui, il monte dans sa voiture et m'ouvre la porte passager.
- Bonjour.
- Salut Julien.
Sans me dire un mot de plus il démarre.
- Ou allons nous ?
- Faire quelques courses.
Après 5 minutes nous voilà arriver au centre commercial.
Nous nous dirigeons vers un magasin pour femme.

Michel ne dit pas grand chose, il a l'air autoritaire.
- Allons faire un tour au rayon femme.

Après 2 minutes il a en main une paire de chaussure, une mini jupe et une chemise manche 3/4. Il se dirige ensuite au rayon lingerie et attrape un ensemble soutien gorge/string, des bas et un porte jaretelle. Le tout en dentelle noire.

- Voila pour toi, vas essayer ça.
- Mais ce sont des fringues pour femmes...
- Active toi !

Je me dirige vers une cabine, la vendeuse fait une tête bisarre en me voyant arrivé avec les vêtements.

J'entre dans une cabine, Michel referme le rideau derrière moi.

- Depeche toi juju on a pas toute la nuit, mais juste la lingerie et montre moi.

J'ai honte, dans la cabine il y a une grande glace, je me regarde en enfilant les bas le string et le soutien gorge. Le string est un peu petit, mon pénis ne tient pas dedans. La sensation d'avoir un string sur son anus est très... Intriguante. J'ai l'impession de ressembler à une pute quand je me regarde dans la glace. J'entrouve légèrement le rideau pour que Michel puisse me voir.
Ça ne lui suffit pas, il l'ouvre en grand.
Oups me voilà exposé aux autres clients, une dame m'observe en rigolant.

- Tu es très sexy, ça te vas à ravir. Voilà de quoi te payer ces vêtements, je t'attend dans la voiture.

Il me laisse la avec un billet de 100 euros. Je referme le rideau et me rhabille. J'ai envie de partir et de tout abandonner, mais Michel serait très en colère.
Je decide de lui obéir et me dirige vers la caisse. Je suis rouge de honte, la vendeuse rigole en me voyant.
- C'est pour ma copine.
- Amusez vous bien. Aurevoir.

Je rejoins Michel dans sa voiture.
- Change toi, enfile ta lingerie et le reste.
- Mais on pourrait me voir, des gens marchent sur le parking.
- On s'en fou, habille toi.
Je retire mon t shirt, mon jean et enfile la lingerie.

- Hummmm, ça te vas a ravir.
- ...
J'ai honte. Une fois que j'ai fini il démarre. 

- Cest l'heure de diner, on va aller dans mon resto favoris.

Pendant qu'il conduit il me caresse les cuisses, les cheveux, les joues etc.

- Je veux que tu rentres dans le restaurant 2 minutes après moi, tu diras au serveur que tu rejoins des amis.
- Je ne mange pas avec vous ?
- Pas vraiment, tu viendras sous ma table, ne t'inquiètes pas il y a une grande nappe personne ne te remarquera.

Il ne me laissa pas lui répondre et se diriga vers le resto. J'etais troublé.. Je ne savais pas quoi faire. M'enfuir ?
On est au milieu de nul part...
Finalement je pris la décision de le rejoindre.

Il est la bas, j'hesite.
Je reste debout à coté de sa table.
- Tu attends quoi la, allez en dessous !
- Mais...
- Ne discute pas.
Je me mets à 4 pattes sous la table, je crois que plusieurs personne m'ont vus. La nappe me cache, il fait noir la dessous.

Après 5 minutes, le serveur apporta son plat à Michel.
- Juju ?
- Oui ?
- Voila ton repas.
Et Il sortit son sexe de son pantalon.
- Je veux que tu me suces, tout doucement tout tranquillement, des petites lechouilles, des petites sucions.
Je veux pas que tu me fasses jouir vite, je ne te dirais rien donc c'est à toi de sentir si oui ou non je suis au bord de la jouissance. Je te ferais signe quand tu pourras me vider les couilles.

- Et si je veux partir, si j'ai pas envie ?
- Tu te tais et tu suces salope.

J'etais assis sous la table, son sexe sortait de son pantalon entouré d'une touffe de poil. Il était petit, je voyais à peine son petit bout.

Je pris son zizi dans ma main et je commencis de léger vas et vient, je le tenais avec 2 doigts.

C'était très troublant comme situation, j'entendais les gens autour de nous discuter.
Après quelques minutes son pénis était beaucoup plus gros, au moins 20 cm, je continuais â le branler. Son sexe était maintenant en total erection. 

J'approche mon visage de son entre jambe, son sexe était a quelques centimètre seulement de ma bouche.

Je ferme les yeux et tend mes lèvres vers son gland, il sent la pisse, j'ai un leger haut le cœur. Tant pis, je me lance, au pire je lui fais une pipe, je m'enfui et joublie cette expérience pour le reste de ma vie, c'est l'histoire de 15min...
Tout en tremblant jembrasse son gland, il est gros et bien dure, il est plus large que le reste de sa pine.
Et la je rentre sa bite dans ma bouche, et voilà je suce ma première vite, j'essaie de m'appliquer je sers mes levres et fait coulisser son sexe tout en donnant quelques coups de langues. Ça a l'air de lui plaire il donne quelques coups de bassin. Je continu a lui faire une fellation quand il me fit signe de ralentir de la main.
Le serveur lui apporta son désert.
Il me fit signe de reprendre.
Je léchais de haut en bas sa bite, j aspirais son gland, je fesais de mon mieux afin qu'il me laisse partir en suite.
Après quelques minutes il mattrapa la tête avec ses deux mains et m'enfonca son sexe au plus profond de ma gorge, il me maintena dans cette position pendant qu'il jouissait, Ça y ai, son sperme envahi ma bouche, il narretait pas dejaculer. Il avait vraiment les couilles pleines.

- Ecoute moi bien salope, tu ne vas pas en perdre une goutte, tu vas fermer ta bouche et sortir du restaurant, attend moi devan tla voiture j'arrive dans 2 minutes.

Il relâcha la pression qu'il exerçait sur ma tête et rangea son sexe dans son pantalon. Je sortis de dessous la table, la bouche pleine de sperme, plein de personne me regardaient...

Il me rejoigna a la voiture.
- Ouvre ta jolie bouche.
Hum, il y a une belle quantité de foutre dans ta bouche de chienne. Tu m'as bien sucer, tu tiens cela de ta mère.
Avale maintenant.

Javala son sperme, j'avais envie de vomir, j'avais la bouche qui puait le foutre, c'était degeulasse. 

- Cest bien petite coquine, monte!

On se diriga vers le centre ville.
- C'est bon vous pouvez me déposer la.
- Ahaha, tu crois que j'en ai fini avec toi. On vas chez moi.
- Je veux partir, laissez moi sil vous plait.
- On vas passer le week end ensemble salope. Fous toi en string.
- Sil vous plait...
- Execution putin !
Je fis ce qu'il me demandait, me voilà en string dans sa voiture. Il me caressa, me tira les tétons etc.

- Tu as la peau douce julie, une petite pute hein ! Dis moi que tu es ma pute.

- Allez fais pas la timide.
- Je suis votre pute.
- Maitre ! Appelle moi maître!
- Je suis votre pute maître.

Nous voilà chez moi, suis moi.
- Je peux ma rhabiller pour traverser la rue sil vous plait.
- Non dépêche toi !

On se diriga vers sa porte d'entrer, jetais un string au milieu de la rue.

Monte dans la salle de bain, il y a des vêtements pour toi.

Sa maison est immense, la salle de bain est compose dune immense baignoire, sur rebors il y a une robe, un tanga et des talons eguilles, sur le meuble: une peruque, des lunettes et de quoi me maquiller.

Jenfile d'abord le tanga, il me fais de très jolie fesses, un cul de femme, puis la robe, j'ai l air D un travlo, avec la peruque c'est un peu mieux. Je me maquille légèrement, un peu de rouge a lèvres. J'ai honte quand je me regarde dans la glace, je pensais être déjà rentrer chez moi.

- Dring.

La situation sagrave de plus en plus, qui Michel a invite et pourquoi, hors de quesion de sucer encore une fois.

- Julie chérie, rejoins nous sil te plait.

Je descend avec difficulté les escaliers, je suis en talon aiguille.

Quelle mauvaise surprise quand je vois dans le salon Michel et 3 amis a lui, tous agé d' plus de 50 ans. Moi je suis la en robe devant eux.

- Elle est jolie ta pupute Michel.
- Viens me dire bonjour toi.

Je leur fais tour a tour la bise. Le dernier des trois me maintient et me pelote le cul.

- Tu l as bien choisi celle la, elle est mieux foutu que la dernière pute que tu nous a ramener.
- Tu as raison François, tu vas voir elle suce a merveille. Julie vas nous chercher a boire dans la cuisine.

Je revient de la cuisine avec 4 coupes et une bouteille de Champagne.

- sert nous.

Tour a tour ils mont remercié avec une petite claque sur les fesses.

Ils ont commence a discuter e a rigoler moi je me tenais debout, ils ne faisaient pas attention a moi.

- Jai besoin Dun repose pied, met toi a 4 pattes devant moi chiennasse, me dit l'un des hommes, Claude.

Je me mis dans la position qu'il voulait, j'avais honte et j'avais envie de pleurer, il reposa ses jambes sur mon dos.
Je suis resté dans cette position au moins 15 minutes.

Quand ils eurent finir la bouteille, François m'appella:

- Viens sur mes genoux ma petite.
Il releva ma robe et commença a peloter mes fesses, il tira sur mon string et me mis un doigt.

François joue avec mon trou alors que les autres lobservent.

- Ouvre pas trop sa petite chatte, j'aime bien quand elle est sere, surtout que ça sera ça première bite dans le cul!

François retira son doigt et me fessa.
- Remercie moi a chaque claque sale chienne que tu es.
- Oui... merci.
- Mieux que ça putain!
- Merci maître, encore sil vous plait.

- Viens me sucer dis le dernier, Marc.

Je me mis a genoux par terre et me diriga en direction de son entre jambe.
J ouvre délicatement son pantalon et sors son sexe, il ne bande pas mai il est déjà impossant. Jembrasse son gland avec amour et commence ma fellation, il me donne le rythme avc ses mains. Même si je n'ai pas envie d'être la ou je suis, je m'applique a le sucer, sa bite a une odeur particulière, mais je n y fais pas attention.
Sa bite coulisse dans ma bouche, mes lèvres aspirent son gland impossant. Il me baise le bouche en me forçant a descendre de plus en plus bas sur son sexe. J'ai la bouche pleine.

- Je te défonce la bouche sale chienne, prend ça, suce la profond.
- A mon tour dis son voisin.

Ainsi jenchaina les fellations sur les 4 hommes, en terminant par Michel.
- 4 bites pour toi, tu en as de la chance ! On vas bien te baiser.

- tu vas nous lecher le cul maintenant. Ils descendent tous leurs pantalons et se mettent a 4 pattes sur le canapé, ils écartent leur fesses, me laiSsant libre accès a leurs anus. Ils sont tous poilus.

- Allez lèche moi le cul connasse, met ta langue dans mon trou.
Jetais degouté, je me suis levé et je me suis dirige vers la porte, mais celle ci était fermé.

- Tu vas ou comme ça salope ?
- Sil vous plait, je voulais juste sucer, pas allez plus loin, sil vous plait, laissez moi partir.
- Ne dis pas de bétises, tu aimes la bite et ça se voit, tu es né pour sucer et te faire enculé. Tu vas rester ici tout le week end, et crois moi tu vas aimer. Allez retourne dans le salon.

Je me suis mis a genoux par terre et je les ai tour a tour lécher.

- Rentre ta langue dedans. Titille mon anus, hum c'est bon, tu es doué petite.

Après les avoir lèchés pendant 10 minutes, Michel ramena des ficelles de la cuisine.

- Julie, je veux tattacher pour que cela soit encore plus exitant, mais je ne le ferai pas sans ton accord.
- Qu allons nous faire ? Je dois vous sucer jusqu'à la jouissance pour pouvoir m'en aller ?
- Oui.
- Daccord, attachez moi.

Michel me lia les mains dans le dos et les jambes. Il mis une pince a linge sur chacun de mes tétons, elle me fesaient horriblement mal, le resort était trop puissant.
Michel fis un nœud a la base de mon pénis afin que je ne puisse bander, puis il remit mon sexe dans mon string.

Ils se mirent tous a poil, François me présenta sa queue, je n'avais plus envi, mais j'avais décide Den finir au plus vite.

Je repris donc son sexe en bouche, j'avais aussi une bite dans chaque main, michel était partit chercher des capotes.

- Pourquoi des capotes ?
- pour te dépuceler ton petit cul pardis.
- Non je ne veux pas, ça fait mal.
- je ne te demande pas ton avis, j'ai trop envi de te dépuceler, ton ptit cul me fais trop envi, un cul de salope. Avec ce string hum.
- Sil vous pl...
François me remit sa bite dans la bouche.
Les 3 hommes changèrent de place, je suçais maintenant Marc, il avait une bite petite mais très large. Je pouvai le sucer a fond.

Tout a coup, je sentis quelque chose Sur mon anus.
Michel enfonça Dun coup sexe son zizi dans mon cul, il m arracha l'anus, ça me brulai atrocement.

- Hum je suis au fond de ta petite chatte julie.

J'avais trop mal, je le suppliai d'arrêter.
Il commença de petit vas et vient, il marracha le cul.
Je ne pouvais pas crier j'avais une bite en bouche, et deux autres dans chaQue main.

- Alors Michel elle est serre sa chatte ?
- Oui, on est bien au chaud, hum je te sodomise salope, t'aimes ça la queue hein! Sale pute !

Ils me baisairent ainsi pendant 1/2 heures, en échangeant a tour de rôle, j'avais tellement mal, jetais dans un état second, je suçais sans m'en rendre compte, jaimais avoir une bite en bouche, jetais devenu une salope.

François se retira de mon cul et vin de branler près de mon visage.

- Ouvre ta jolie bouche julie.
- Oh oui, hum prend mon sperme, hum, demande ma semence, tiens tiens hummmm.

Les 4 hommes ont tous joui dans ma bouche, j'avais du sperme Sur le visage aussi.

- Avale chienne.

J'avais envi de vomir, javais une quantité impressionante de sperme dans la bouche.

- Montre nous que tu as tout bien avalé.
- Cest bien. Julie, quelle chienne.

Michel mattrapa par les Cheveux et memmena dans la salle de bain.
- Allonge toi au fond de la baignoire.
- Ferme les yeux et ouvre grand ta bouche.

Les 4 se mirent a me pisser dessus, ils prennaient ma bouche pour un urinoir, c'était chaud, et même plutôt agréable.

Mais ça se compliqua quand ils me demandirent d'avaler, c'était degeulasse. Ils se vidèrent sur mon corps, mes cheveux.

- je suis vide! En tout cas elle aime ça!
- bon c'est pas tout mais il se fait tard, je rentre chez moi.
- moi aussi, merci Michel d'avoir partager ta salope.

Je me retrouve seul avec Michel.

- prend une douche et rejoint moi nu dans le lit.

Sous la douche je me remémorais la journée, j'avais honte, j'avais mal au cul et la bouche en feu.

Pas le choix, je rejoins Michel dans sa chambre, il est déjà couché:

- Viens la ma petite julie.
- Je suis crevé.
- Cest normal c'était ta première fois, et quel première fois, plusieurs bites, des sodomies profondes etc. Viens la.

Je me mis sous les draps a cotes de lui. Il sortit un plug vibrant de sa table de nuit.

- enfile toi ça et met le en marche, ça taidera a dormir, laisse le en marche toute la nuit, si tu leteins je ne serai, gare a toi.
- oui maître.

Le plug rentra sans difficulté, je mis sur ON, je sentais le vibrations dans tout mon corps, c'était très agreable.

- Qua tu préfèrais dans cette journée ?
- La première fellation que je vous ai faites.
- Cest bien. Pour aider a m'endormir je veux que tu ailles sous la couette et que tu mettes mes couilles poilu dans ta bouche de coquine, tu vas les garder au chaud et les léchers jusqu'à ce que je mendorme. Si je met 1h tu les suces 1h.
- Sil vous plait j'ai tellement sommeil.
- En position salope.

J'avais limpresSion d'être son objet depuis cette après midi.
Je me suis glisse sous la couette, la tête a la hauteur de son bassin. Je mis ses couilles a l'intérieur de ma bouche.
Elles étaient poilus.
- Leches les Julie.
Jaspirai ses couilles, j'en avais tellement marre...
Je reposai ma tête sur ses cuisses.
Plus tard je me suis réveille, je m'étais endormi sur lui, ses couilles en bouche. Michel ronflait, le plug vibrait toujours en moi. Je me suis recouche et me suis endormi en un rien de temps. 

    

Si vous voulez la suite envoyez moi un mail excitant pour me motiver :

Stso

stso@live.fr

Rêve ou réalité, ces histoires ne doivent pas vous faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection. METTEZ DES CAPOTES
Pour plus d'info : www.sida-info-service.org

www.cyrillo.biz site gay gratuit. Textes et histoires gay.