PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Christian, le directeur sadique -3

Cette histoire date de 2010. Les aléas de la vie ont fait que je n'ai jamais trouvé le temps de la finir. Ayant reçu plusieurs dizaines de mails au fil des ans me demandant la suite, je me suis remis à la tâche et j'ai enfin pu finaliser ce récit. J'avais déjà rédigé une partie 2 qui a été publiée sur ce site. Mais lorsque j'ai décidé de reprendre l'histoire, je me suis rendu compte que cette partie 2 n'était pas satisfaisante et trop longue. Alors j'ai modifié le texte en ajoutant ou en supprimant beaucoup de passages. Voici donc la nouvelle mouture du chapitre 2 de "Christian, le directeur sadique". Les chapitres suivants vont être publiés très prochainement. Merci aux nombreux lecteurs qui m'ont envoyé des mails d'encouragement. J'espère avoir écrit une suite à la hauteur de leurs espérances.

 

Le lendemain de son entretien musclé avec Youcef, Christian regrette déjà de s'être autant emporté. Et si le jeune homme parle à quelqu'un? Et s'il dépose plainte? Après tout, avec toutes ces lois à la con, Christian est sûr qu'il y a un texte quelque part qui interdit ce qu'il a fait subir au jeune beur. Mais ce qui l'inquiète davantage, c'est la réaction de sa bite. Il s'est toujours considéré comme hétéro. Il n'a jamais couché ou eu envie de coucher avec un mec. Pourquoi l'idée de dominer ce petit rebeu l'excite à ce point?

Comme chaque matin, il conduit 15 km jusqu'au village le plus proche pour acheter son journal et un paquet de clopes. C'est à l'armée que le directeur a pris l'habitude de fumer. Il est parvenu grâce à une discipline de fer à réduire sa consommation à deux cigarettes par jour. Ce n'est pas parce qu'il est soucieux de sa santé qu'il fait ça. C'est parce qu'à chaque fois qu'il allume une clope il devient nostalgique de son temps passé à l'armée, sur les bases militaires françaises de Djibouti ou du Sénégal, ses missions d'intervention dans les Balkans, les entraînements périlleux au milieu des Alpes,... Que de souvenirs pour Christian d'une époque et d'un milieu où être un homme avait un sens. Maintenant, le voilà coincé dans un trou perdu avec des énergumènes qui sont censés représenter l'avenir du pays. Quelle désillusion!

Au milieu de ses méditations, Christian s'interrompt. Il vient de se garer au centre de la cour où se font face les deux bâtiments du Centre. Celui des classes et de son bureau face à celui des chambres et de la cantine. A la fenêtre d'une des chambres, il remarque le jeune Youcef, en marcel blanc, en train de prendre une paire de baskets qu'il avait laissé sur le rebord de la fenêtre pendant la nuit. Le jeune homme a un corps d'éphèbe, mince, un petit peu de muscle dans les bras et une peau dorée qui contraste avec la grisaille ambiante. La grosse queue de Christian frémit d'anticipation à l'idée d'une prochaine confrontation.

Toute la journée, Christian la passe dans son bureau à remplir des documents et à répondre au téléphone. Vers 18h, il rentre chez lui en parcourant la petite distance jusqu'à sa maison. Il déborde d'énergie. Il est déçu de ne pas avoir parlé à Youcef aujourd'hui. Il fait une série de trente pompes et trente abdos. Puis il enfile son survêt et part courir une demie-heure dans les bois. Quand il rentre, il prend sa douche puis mange en regardant un épisode de la série Dexter. Christian trouve une certaine satisfaction à voir le héros de la série faire la peau à la racaille de sa ville.
Après ça, il part sur internet visiter quelques sites porno. Il s'arrange sur la chaise et sort son gros zob. Pour l'instant, il est encore tout mou mais ça ne devrait pas tarder à changer. Il va sur un blog de "cumshot" avec des dizaines de photos et de vidéos de femmes recevant des giclées de foutre en pleine figure. Malheureusement, le site n'a pas été actualisé depuis sa dernière visite. Il part alors sur un autre blog spécialisé dans le "Male Domination". Pendant 20 bonnes minutes, Christian se branle en voyant les diverses photos de femmes à genoux, tenues en laisse ou attachées sur des croix en bois.

Pendant une courte seconde, Le directeur pense à consulter un site porno gay histoire de voir si ça va l'exciter. Mais il change d'avis rapidement. A la place, il choisit d'aller sur un de ses sites préférés : GhettoGirlOwned. Un site américain dont il est abonné et où des filles du ghetto se font payer pour se faire baiser par des groupes d'hommes (hommes d'affaires, militaires, étudiants...). Ça va généralement très loin dans la domination et l'humiliation. Christian éjacule 5 longues giclées de foutre après avoir vu les 12 premières minutes d'une nouvelle vidéo où une jeune latina pleine de tatouages se fait remettre à sa place par 4 policiers.

Il est déjà 22h20 mais le directeur n'a toujours pas sommeil. Il décide de marcher un peu autour de sa maison. C'est vraiment isolé de tout. La seule lumière qu'il voit est celle de sa propre cuisine.Il prend le petit chemin étroit qui le mène vers le Centre. Il se dit qu'il va faire un tour en bagnole. Par ici, les routes sont peu empruntées et la conduite est un plaisir même la nuit. Quand il parvient à sa voiture, il remarque que les lumières du bâtiment des chambres sont pour la plupart allumées. Décidément, ces racailles s'en foutent du couvre-feu de 21h30.

Au moment où Christian va pour ouvrir la porte de sa voiture, il remarque la présence de Youcef juste à coté, assis sur des escaliers et fumant une clope. Le jeune rebeu le regarde avec un air fier mais quelque peu craintif.

-Que fais-tu là Youcef? Tu devrais être en train de dormir à cette heure-ci.

Youcef fume un bon coup puis jette la clope par terre et l'écrase avec ses baskets.

-Comment voulez-vous que je dorme avec le bruit qu'ils font là-haut, Monsieur?

Christian a presque envie de sourire en voyant que le jeune rebeu a complètement intégré le vouvoiement et l'utilisation du terme "Monsieur" quand il s'adresse à lui. Décidément même si Youcef se la joue dur, il n'est pas complètement insensible à l'autorité du directeur.

-Et vous, Monsieur?

-Moi quoi?

-Qu'est-ce que vous foutez ici?

Youcef a dû voir l'expression du directeur changer car il se corrige rapidement :

-Je veux dire qu'est-ce que vous faites ici, Monsieur?

-Non pas que ça te regarde mais je vais faire un tour en voiture. Tu veux venir?

Il y a de la panique dans les yeux du rebeu. Mais il essaye de montrer qu'il n'a peur de rien et répond avec une voix assurée et quelque peu sarcastique:

-Si ça vous fait plaisir, Monsieur.

Une fois dans la voiture, Christian ne peut s'empêcher d'ordonner au jeune homme de mettre la ceinture de sécurité. Le rebeu obéit avec mauvaise volonté en disant que la ceinture est trop serrée et que de toute façon il n'y a aucun risque car il n'y a que des vaches dans ce bled perdu.

Le directeur ne fait pas trop attention à l'insolence du jeune maghrébin. Il est surtout préoccupé par sa bite qui commence à gonfler. Décidément, il ne peut pas s'approcher à moins d'un mètre du jeune rebeu sans avoir la queue qui durcit. Christian prend tout de suite note de l'odeur caractéristique de Youcef. Un délicieux mélange d'eau de Cologne bon marché, de bain de douche, de cigarette et de quelque chose de plus naturel qui rend Christian fou d'excitation.

Youcef rompt le silence :

-Je peux mettre la radio, Monsieur?

-Non. Surtout si c'est pour écouter vos musiques de sauvageons.

C'était une attaque gratuite. Mais Christian ne pouvait s'en empêcher. Il aime voir le jeune beur froncer les sourcils et le regarder méchamment.

Après quelques minutes, Christian décide qu'il est temps de faire parler son élève.

-Alors Youcef, que penses-tu du Centre après tes deux premières journées?

-C'est nul, Monsieur.

-Tu t'es fait des amis?

Youcef baisse la tête et répond d'une voix presque inaudible :

-Non. Ils pensent tous que je suis votre espion, Monsieur.

-Ah bon? Pourquoi donc?

-Ils m'ont vu aller dans votre bureau. Ils trouvent que c'est chelou que je sois resté là-bas plus d'une demie-heure. Ils pensent que j'étais en train de vous raconter des trucs sur eux, Monsieur.

Maintenant que le directeur y pense, il n'a jamais vu Youcef interagir avec les autres élèves. Il est isolé, à l'écart du groupe, ce qui en fait une proie encore plus facile pour un prédateur dominateur comme Christian.

Après quelques instants de silence, Youcef demande si c'est vrai que Christian a fait l'armée.

-Qui t'as dit ça?

-Le prof de géo. Il parlait d'un bled d'Afrique et il a dit que vous avez été là-bas quand vous étiez dans l'Armée.

-Ah mon bon ami Matthieu! Il me demande toujours de lui raconter des histoires de mon temps à l'armée.

Et c'est ainsi que Christian s'est mis à parler avec passion de son passé de militaire. Il a raconté plusieurs histoires et anecdotes. Pour la première fois, il y a autre chose que de la peur ou de la défiance dans les yeux du rebeu. Cette fois, le directeur peut distinctement apercevoir que dans le regard de Youcef qu'il est admiratif et respectueux de son passé militaire.

Au bout d'une heure, les deux hommes sont de retour au Centre. Christian a une sacrée érection plus ou moins cachée par son pull. Toutes les lumières du bâtiment des chambres sont maintenant éteintes.

-Tu m'as l'air encore bien en forme jeune homme. Je te propose de me suivre chez moi. On va boire quelque chose et je vais te raconter comment j'ai déchiqueté la jambe d'un ennemi.

Incertain, Youcef finit par le suivre.

Une fois chez lui, le directeur propose au rebeu de s'asseoir sur le canapé. Il part dans la cuisine puis il revient avec une bouteille de vin, deux verres et un cendrier. Une partie de son cerveau lui dit que c'est une grosse erreur, que ça va à l'encontre de tout comportement déontologique. Mais ce soir, c'est la queue de Christian qui commande. Pas son cerveau.

Il s'assoit sur le canapé si près du jeune minet que celui-ci doit rapprocher ses jambes pour faire de la place aux jambes bien écartées du directeur. Ce dernier prend la bouteille de vin pour remplir les deux verres.

-Je ne bois pas Monsieur. C'est haram.

-Oh voyons jeune homme, juste une petite goutte!

-Mais je vous dis que je ne bois pas d'alcool!

Christian remplit comme même les deux verres et tend un verre à Youcef. Le petit beur le regarde d'un air scandalisé et hausse le ton :

-Putain mais vous êtes sourd ou quoi? JE-NE-BOIS-PAS!

Christian garde son calme même si au fond de lui il sent la colère monter.

-Vraiment?

-OUI

-Donc tu es prêt à jurer en me regardant dans les yeux que tu n'as jamais bu d'alcool.

Youcef fronce les sourcils et croise les bras. Puis il répond avec défiance :

-Je vous jure sur la tête de ma mère!

-Tu l'auras cherché espèce de menteur. On ne me prend pas pour un con et surtout pas dans ma propre maison!

-Allez vous faire voir! Je ne suis pas un menteur!

*Slap* *Slap* Le jeune rebeu vient de se manger deux grosses baffes dans la tronche. Christian n'a pas prévu d'aller aussi loin aussi vite avec le jeune homme. Mais s'il y a bien une chose qui le met hors de lui c'est quand une petite racaille lui ment en le regardant dans les yeux.

-Ça t'apprendra à mentir petit con! Tu crois que je n'ai pas vu dans ton dossier? Condamné pour vol avec violence sous l'emprise de stupéfiants, exclu de 4 lycées et collèges dont l'un pour être venu en classe en état d'ébriété.

-Mais Monsieur j'ai changé maintenant...

*Slap* La joue gauche de Youcef est maintenant colorée d'un rouge vif.

-Dorénavant, tu ne prononces pas un mot sans que je ne t'ai donné la parole. COMPRIS?

Le jeune rebeu a l'air terrifié. Christian a envie de le croquer tout cru.

-COMPRIS? Réponds-moi petit con!

Youcef essaye de se lever du canapé mais le directeur le saisit et le place sur ses genoux. Le jeune arabe se débat et reçoit une pluie de fessées sur le derrière.

-S'il vous plait Monsieur laissez moi partir! Aïe! Ouye! Putain ça fait mal!

-Alors réponds à ma question!

-Oui j'ai COMPRIS!

Christian est bien plus fort que le jeune minet. Il n'a aucun problème à le maintenir sur ses genoux. Son excitation est tellement forte qu'il décide d'aller encore plus loin dans l'humiliation du jeune homme.

Il baisse le survêt de Youcef suffisamment pour dévoiler un joli petit cul bien mignon et complètement imberbe.

-Alors maintenant petit malin, tu vas me faire le plaisir de compter chaque fessée que tu mérites pour m'avoir menti tout à l'heure.

*Bam*

-Un!

-Un quoi? As-tu déjà oublié la première règle petit con? Celle que je t'ai enseignée hier dans mon bureau!

*Bam*

-Deux, Monsieur.

-Non tu recommences à partir de 1.

*Bam*

-Un, Monsieur!

*Bam*

-Deux, Monsieur!

Après 20 fessées, le petit cul du jeune rebeu est en flammes. Il pleure comme un enfant et pousse des "Aïe" et des "Ouye" avant même que la puissante main du directeur ne s'abatte sur son derrière.

-Ça suffira pour le moment. J'espère que t'as bien compris la leçon, petite pute?

Youcef répond d'une toute petite voix entrecoupée par les sanglots :

-Oui...j'ai...compris...Monsieur.

-Très bien. Bon garçon.

Christian ne relâche pas le jeune beur pour autant. Il est maintenant en train de lui caresser ses jolies petites fesses toutes rouges. C'est le premier moment de silence total depuis que le directeur s'est énervé. C'est à cet instant là que l'hétéro en lui refait surface. Il cesse de caresser le cul du rebeu et demande à Youcef de se redresser.

Le directeur commence à penser aux conséquences de ses actes. Il se demande s'il n'est pas allé trop loin. Il sait qu'au fond de lui, il a envie de continuer à dominer et à humilier le jeune homme. Mais pour que ça marche sur le long terme, il faut qu'il se montre intelligent et prudent. Ce soir quand il racontait ses histoires de l'armée, il a vu que c'était possible d'établir une relation basée sur autre chose que la peur avec le jeune rebeu. Peut-être une relation où Youcef serait consentant à devenir son soumis.

Mais avant de poursuivre, le directeur sadique doit s'assurer que le jeune minet ne dise rien à personne. Car sinon, les choses pourraient tourner très vite très mal pour lui.

Après quelques instants de réflexion, Christian prend la parole :

-Bon, Youcef écoute-moi bien! A partir de maintenant, les choses vont changer ici pour toi. Ce soir, je me suis rendu compte à quel point tu es insolent et méprisant. Tu as osé me mentir en me regardant dans les yeux. Tu as pleurniché comme un petit enfant gâté en recevant ta punition et tu ne sembles pas avoir le moindre remord pour ton comportement. J'ai donc décidé de te prendre en charge personnellement à compter de ce soir. Des questions?

Avec une voix fragile et tremblante, Youcef demande :

-Qu'est-ce que ça veut dire "prendre en charge personnellement", Monsieur?

-Très bonne question. Comme tu le sais déjà, ce Centre n'est pas une école. C'est un centre de rééducation des jeunes délinquants. Dans ce cadre, j'ai des compétences beaucoup plus étendues qu'un directeur d'école ordinaire. J'ai le pouvoir d'administrer des punitions très sévères à n'importe quel élève qui refuse mon autorité et de prendre certaines mesures exceptionnelles.

Voyant que le jeune homme l'écoute attentivement en gobant tout ce qu'il dit. Le directeur décide d'aller plus loin :

-Te concernant, voici les mesures que je prends : Interdiction de parler ou de communiquer de quelque façon que ce soit avec n'importe quel individu en dehors de moi, ton directeur. Exception faite de la participation en classe. Mais sinon je te punirais très sévèrement si je te vois dialoguer avec d'autres élèves ou le concierge ou un de tes profs en dehors de la classe. COMPRIS?

-Oui, Monsieur.

-Ce qui se passe entre nous ne regarde personne. Cela doit rester entre nous. Ta vie en dépend.

-Comment ça Monsieur?

-Voyons Youcef, comment crois-tu que les autres racailles réagiront s'ils apprennent que le directeur te donne la fessée et que tu pleurniches comme un bébé pendant ta punition? Veux-tu que je leur dise demain ce qui s'est passé?

-Oh non Monsieur! S'il vous plait pas ça! Ce serait trop la honte!

-Bien, je vois que tu as compris. Il reste un autre point que je souhaite aborder. Sache que dès demain je te convoquerais régulièrement dans mon bureau ou dans ma maison pour voir si tu fais des progrès et si tu arrives à gérer ton très grave problème avec l'autorité. Je te donnerai des ordres et tu seras obligé de les suivre sous peine de punitions très sévères. COMPRIS?

-Oui, Monsieur.

Comme la veille dans son bureau, le jeune homme a les yeux rouges et dégage une fragilité surprenante qui fait frémir d'envie la grosse bite du directeur. Il se demande combien de temps avant qu'il ne cède à ses pulsions primaires et passe à un stade plus sexuel dans sa relation de domination avec le jeune rebeu.

-Bon maintenant tu vas me faire le plaisir de bien te rappeler de tout ce que j'ai dit. N'oublie pas que ce Centre est ta dernière chance pour t'en sortir. Alors, fais ce que je te dis et tout ira bien. Maintenant, vas dormir et essaye de ne pas réveiller les autres en retournant dans ta chambre.

Encore tout déboussolé, le jeune rebeu avance doucement vers la porte de sortie. Ses jambes sont tremblotantes. Il jette à Christian un dernier regard remplit de terreur avant d'ouvrir la porte et de disparaître dans la nuit. Le directeur quant à lui savoure le sentiment de soumission et d'obéissance qu'il a insufflé chez le rebeu. Il pose sa main sur son gros paquet et pense déjà au prochain tête-à-tête qu'il aura avec Youcef.

Loveleyop

hrone25@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Christian, le directeur sadique - Vie de femelle soumise

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

13 mai 2019

Nouvelles (15)

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket

La suite (8)

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier

Mai 2019

Nouvelles

Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)