PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Christian, le directeur sadique -4

Ce matin, le directeur se réveille avec une érection digne. Il prend sa grosse bite de 23 cm en main et commence de longs va-et-vient. Son prépuce couvre et découvre son gros gland couleur violet pâle. Avec son autre main, il se caresse les couilles et tire dessus légèrement. Dans sa tête, des images de Youcef nu et offert sur son bureau. Le petit cul du jeune beur est cambré. Ses fesses sont colorées d'un rouge vif car il vient de recevoir une bonne fessée. Christian imagine ses mains parcourir le corps du jeune homme. Son doigt explore la raie du cul de Youcef. Quand il touche le petit trou, le rebeu sursaute mais le directeur pose une main ferme au centre de son dos et le force à rester plié en deux sur le bord du bureau. Son doigt tourne autour du trou puis s'enfonce difficilement car le jeune arabe est vierge du cul.

De retour à la réalité, Christian râle de plaisir et son sperme jaillit en 4 grosses giclées. Rien que l'idée d'être le premier homme à violer l'intimité de Youcef suffit à le faire jouir comme jamais auparavant.

Sous la douche, le directeur repense à sa branlette et se demande si Youcef est vraiment puceau du cul. Après tout, le rebeu a fait de la prison et il y a une forte chance qu'avec un cul pareil il se soit fait dépuceler par un détenu plus fort. "Dommage..." soupire le directeur.

Quand il arrive dans son bureau, il est assailli par le prof de français qui se plaint de tout et de rien. Christian fait semblant d'écouter. Son esprit est toujours occupé par des images d'un corps jeune et finement musclé, avec une peau mate dorée au soleil et parfaitement imberbe.

Pour ne pas passer la journée à fantasmer, le directeur décide de liquider le plus gros du travail dans la matinée et de prévoir un peu de temps libre l'après-midi.

Vers 15h, il abandonne son travail pour faire des recherches sur le net. Il visite plusieurs sites SM et des blogs de masters pour essayer de glaner quelques conseils ou apprendre quelques techniques pour bien dominer et contrôler un soumis. Il n'est jamais allé très loin dans la domination avec les femmes de sa vie. Mais avec Youcef, il compte bien mettre en application ses fantasmes les plus sadiques.

Le directeur a déjà une sacrée gaule au moment où Youcef frappe à la porte de son bureau. Il est pile à l'heure.

-Entrez!

Youcef se plante au milieu du bureau et ne dit rien.

-Une des règles basiques de la politesse est de dire «Bonjour» quand on entre dans le bureau de quelqu'un.

Sur ses gardes, le jeune maghrébin grommelle :

-Bonjour, Monsieur.

Christian n'en peut plus. Il a envie de sauter par dessus son bureau et violer le petit cul bien ferme du jeune beur. Il avait prévu de faire tout un discours en introduction à leur petite séance de discipline. Mais là, il sait qu'il ne sera pas capable d'attendre plus de 5 minutes avant que ses mains ne touchent le corps de Youcef.

Le directeur se lève et son gros paquet devient visible. L'élève recule instinctivement de deux pas et se retrouve plaqué contre la porte du bureau. Il demande d'une voix tremblotante :

-Qu'est-ce que vous me voulez Monsieur?

Christian réfléchit un moment. Puis il décide qu'il ne sert à rien de tourner autour du pot.

-Je t'ai convoqué Youcef dans le cadre des séances particulières que j'ai décidé de te donner. As-tu déjà oublié ce qui s'est passé hier soir chez moi?

Le jeune rebeu semble très nerveux. La simple mention des évènements de la veille suffit à rendre son visage rouge de honte.

-Je ne suis pas pédé, Monsieur.

Christian a envie de rire. Youcef n'ose même pas le regarder en face quand il dit qu'il n'est pas homo. Le jeune homme est une proie tellement facile. Le directeur l'imagine déjà à quatre pattes en train de lui obéir comme un toutou bien dressé.

-Pédé ou pas, tu as un grave problème avec l'autorité. Tu es un élément inefficace et perturbateur dans la société. Tu as besoin d'apprendre à obéir aux gens au dessus de toi, d'apprendre à te soumettre aux figures de l'autorité. Il te faut de la discipline. Et c'est mon devoir de te la donner.

Christian note que le regard du jeune homme se pose régulièrement sur son paquet bien gonflé. Il se dit qu'il est temps de passer aux choses sérieuses. Il a lu sur internet que lors d'une première séance de domination, il est conseillé au Master de dire préalablement à son soumis ce qu'il compte lui faire subir. Cela rend le soumis moins nerveux et plus apte à exécuter les ordres qu'il reçoit.

-Voilà ce qui va se passer pour cette première séance. Je vais te demander de te déshabiller et de ne laisser que ton sous-vêtement. Puis je t'ordonnerai de ranger des dossiers ou déplacer des objets autour de la pièce. La première fois qu'un ordre ne sera pas exécuté ou sera mal exécuté, tu devras retirer ton sous-vêtement. Et si par malheur un second ordre est mal ou pas exécuté, je te donnerai une sévère punition qui consistera en 20 coups de ceinture sur les fesses. As-tu compris jeune homme?

-Oui Monsieur.

-Très bien.

Le directeur retourne s'assoir à son bureau. La bite toujours aussi dure. Il regarde le jeune arabe se tenir incertain à l'endroit où il l'a laissé.

-Commence par retirer tes vêtements.

Le rebeu retire ses baskets en premier. Puis les chaussettes. Il lance un bref regard en direction du directeur avant d'enlever le haut et le bas très rapidement et sans aucune forme de sensualité. Il se tient ensuite debout au centre de la pièce avec ses mains qui cachent le devant de son slip noir. Christian pense qu'il n'a jamais vu un corps aussi beau et aussi désirable. Il remarque une petite cicatrice au milieu de la cuisse gauche du rebeu. Il est aussi surpris du choix du sous-vêtement. Il avait plutôt imaginé Youcef comme étant le genre de jeunes hommes modernes qui ne jurent que par les boxers. Il note également l'absence de pilosité à l'exception d'un mince filet de poils noirs qui va du nombril jusqu'au la bande du slip.

-Le premier ordre est simple. Je veux que tu prennes le balai au fond du placard là-bas et que tu passes un coup de balai partout dans le bureau. Compris?

-Oui, Monsieur.

Pour Christian, c'est l'occasion de voir Youcef se dandiner en petite tenue autour de lui. Il a toujours fantasmé sur les soubrettes et les femmes de ménage. Dans sa tête de pervers, une image sexy se forme. Celle de Youcef passant la serpière dans sa maison à quatre pattes, en étant tout nu et avec un gode dans le cul. La grosse teub de Christian est devenue tellement dure qu'il est forcé d'écarter encore plus les jambes. Youcef ne se rend pas compte à quel point il est sexy. Il est concentré sur sa tâche. Ses yeux restent cloués au sol où la brosse du balai rassemble une fine couche de poussière. Christian a envie de savoir ce que pense son élève à cet instant précis. Il se demande si le jeune maghrébin a fait exprès de se pencher en avant pour ramasser un papier tombé par terre. Bien sûr qu'il ne l'a pas fait exprès mais l'effet sur le zob du directeur est le même. La vue de ce petit cul moulé dans un slip noir est absolument sublime. Christian regrette de ne pas avoir placé une caméra quelque part pour immortaliser ce moment.

-C'est bien Youcef. Remet le balai à sa place. Maintenant je veux que tu prennes cette pile de dossiers sur mon bureau et que tu les classes par ordre alphabétique.

Christian a très envie que le slip noir dégage. Il veut voir le jeune rebeu tout nu et rouge d'embarras à cause de cela. Il sait pertinemment que Youcef commettra une erreur dans le classement des dossiers.

Le jeune beur s'installe sur la chaise en face du directeur. Il prend les dossiers et commence à les classer. A chaque fois, il hésite un long moment, se mord la lèvre inférieure. Dieu qu'il est mignon à vouloir à tout prix éviter de commettre la moindre erreur qui l'obligera à dévoiler son joli petit derrière. Christian en vient même à se demander si le jeune homme devant ses yeux est vraiment la brute de banlieue qui a fait de la prison pour vol avec violence.

-J'ai terminé Monsieur.

L'heure du verdict a sonné. Le directeur se lève et vient se mettre debout derrière le jeune rebeu qui est assis sur la chaise. Christian pose une main sur l'épaule nue de Youcef et entame la vérification de la pile de dossiers. De A jusqu'à R, rien à signaler. Christian est impressionné. Mais dans les "R", Youcef commet l'erreur de mettre un dossier intitulé "Rapport sur l'initiation des jeunes aux langues étrangères" avant un dossier intitulé "Rapport sur l'aide européenne à l'encadrement des jeunes".

Euphorique, Christian essaye de cacher sa joie. Il se lève et regarde durement le jeune rebeu.

-Décidément Youcef tu n'as rien dans le cerveau. Tu viens d'échouer lamentablement à une épreuve qu'un enfant de 5 ans aurait réussi en fermant les yeux.

-Comment ça Monsieur? J'ai tout fait juste. Vous mentez.

-Ah bon? Regarde bien ces deux dossiers, petit con!

Youcef regarde attentivement les deux documents mais ne semble pas remarquer où est l'erreur. Le directeur jubile intérieurement à l'idée d'humilier le jeune lascar.

-Et bien, tu es encore plus nul que ce que je pensais. Peut-être que dans ton alphabet de sauvage, le mot "initiation" devance le mot "aide" mais en bon français, c'est le contraire. Donc fais moi le plaisir de ne pas remettre en cause mon jugement la prochaine fois. C'est une perte de temps pour moi et pour toi. Maintenant enlève moi cette culotte et prépare toi à recevoir un nouvel ordre!

Outré, Youcef avec ses sourcils froncés reste planté devant le directeur à le regarder dans les yeux pendant deux longues minutes. Christian lui tient tête. Finalement, le jeune rebeu baisse les yeux en premier et murmure le mot "Pervers". Le directeur s'emporte tout de suite :

-Répète ce que tu as dis petite pute!

-J'ai rien dit Monsieur.

*Slap* Une claque dans la gueule de Youcef.

-Ne te fous pas de ma gueule bougnoul. Je t'ai entendu dire quelque chose.

-Ne m'insultez pas comme ça Monsieur. Moi je vous parle avec respect. C'est pas normal que vous m'appelez "petite pute" ou "bougnoul". Vous n'avez pas le droit!

*Slap* *Slap* La main de Christian fait l'aller-retour sur les joues du rebeu. Le pauvre Youcef est encore une fois complètement tétanisé.

-Alors premièrement je te parle comme je veux. C'est moi le chef ici. Si je veux te traiter de "grosse truie", je te traiterais de "grosse truie". Et si tu as un problème avec ça, je te conseille d'utiliser ton cerveau de moineau et de fermer ta gueule. Parce que je ne tolérerais aucune complainte de ta part. Compris?

Youcef est figé. Alors Christian le prend par le menton et lui crie dessus :

-REPONDS MOI SALOPE QUAND JE TE POSE UNE QUESTION!

-Oui, Monsieur.

-Maintenant tu retires ta petite culotte de tapette et tu te prépares à recevoir un nouvel ordre. COMPRIS?

-Oui, Monsieur.

Youcef retire son slip noir rapidement. Un peu comme s'il était en train d'enlever un pansement sur une plaie douloureuse. Il se tient à poil devant le directeur. Son regard reste fixé au sol. Christian prend le temps de savourer cet instant. Il prend un pas de recul et commence à regarder le corps nu du jeune rebeu. Le zob de Youcef est mou et circoncis. Il est assez long (12 cm au repos). Ses couilles sont de taille moyenne et bien pendantes. Le jeune beur n'a pas beaucoup de poils. Juste une petite touffe au dessus de la bite et quelques poils sur les couilles. Rien d'autre. Christian fait le tour de Youcef pour enfin découvrir l'objet de ses désirs et de tous ses rêves érotiques depuis quelques jours. Le cul du rebeu est petit, musclé avec des fossettes sur les fesses. La peau est lisse et complètement imberbe. Christian a envie de toucher mais il s'en empêche car il faut qu'il aille doucement avec ce jeune homme de nature très rebelle. D'ailleurs, Youcef est dans un état indescriptible. Son visage est très rouge. Rouge de honte bien sûr mais aussi rouge à cause des claques qu'il a reçu il y a quelques instants.

Le directeur retourne s'assoir à son bureau avec une trique monumentale. Il essaye de se recomposer et de reprendre le contrôle sur ses instincts de prédateur qui lui commandent de sauter sur la petite racaille. Il passe à la seconde phase de la séance :

-Maintenant Youcef je te donne l'occasion de me prouver que tu n'es pas une femmelette. Utilise tes muscles pour déplacer la commode noire que tu peux voir à l'autre bout de la pièce, près du chauffage. Je veux que tu la ramènes ici près de la fenêtre. La distance est d'à peu près 8 mètres. Tu as 60 secondes pour réussir. En cas d'échec, tu recevras une punition de 20 coups de ceinture. Est-ce bien clair, jeune homme?

-Oui Monsieur.

Pour une fois depuis longtemps, Youcef reprend toute son assurance. Le petit caïd doit penser que c'est un ordre facile et qu'il réussira à l'exécuter en moins d'une minute. Excité à l'idée de montrer sa force et de prouver qu'il n'est pas qu'une femmelette qui se fait dominer par d'autres mecs, le jeune rebeu marche le torse bombé et la tête haute vers le meuble. Christian a envie de sourire mais il garde une expression sérieuse et méchante.

Quel spectacle que celui d'un beau minet tout nu en train d'essayer de gonfler ses muscles et de soulever un meuble ancien trois fois plus lourd que lui. Le pauvre rebeu a beau utiliser toutes ses forces, il n'arrive à faire bouger la commode que d'un petit mètre. Quand Youcef voit que trente secondes sont déjà passées, il redouble d'effort et tout son corps se met à pousser, à se contracter et à transpirer. Son souffle est coupé par l'intensité de l'effort. Christian savoure tranquillement le succès de son plan machiavélique. Il savait à l'avance qu'un jeune éphèbe comme Youcef ne pourrait jamais déplacer le meuble. Cet exercice c'est pour casser un peu plus la confiance en soi du rebeu et lui faire comprendre qu'il n'est pas le mâle dominant dans la pièce. A la fin des 60 secondes, Christian approche son élève avec un sourire de triomphe.

-60 secondes et à peine 2 mètres de parcouru. Je crois jeune homme que tu viens de prouver quel genre d'homme tu es. Tu es une femmelette, un couille molle, un assisté, un bras cassé. Tu ne mérites même pas que l'on dise que tu es de sexe masculin. Car il n'y a absolument rien de masculin chez toi. Pas de muscles, pas de poils, pas de matière grise, pas d'honneur, pas d'éducation,...Rien. Absolument rien du tout! Et après tu oses demander à être traité avec respect. Tu oses demander à ce que je te traites comme si tu étais mon égal. Quelle arrogance! Maintenant regarde bien petit con, je vais te montrer à quoi ressemble un vrai mâle!

Christian retire sa chemise et dévoile son torse puissant et velu. Il se penche en avant, saisit la commode et la déplace jusqu'à la fenêtre. Youcef le regarde avec stupéfaction et embarras. Quand le directeur revient vers lui, le jeune rebeu baisse instinctivement la tête. Quelque chose d'animal se passe entre les deux hommes. Le directeur vient de prouver qu'il est le mâle dominant et Youcef semble enfin accepté son rôle de soumis.

Le directeur désigne son bureau tout en retirant la ceinture de son pantalon :

-Penche toi en avant et pose tes mains sur le bureau. Écarte bien les jambes et cambre moi ce cul de salope!

-Oui Monsieur!

-Maintenant compte les coups à haute voix!

Christian n'y va pas de main morte. Emporté par l'excitation et la sensation de triomphe, il assene brutalement les coups de ceinture sur le derrière du beau maghrébin.

*SLAP*

-Un, Monsieur!

*SLAP*

-Deux, Monsieur!

Après 6 coups, le cul de Youcef est déjà bien coloré. Mais le directeur ne montre aucun signe de ralentissement.

-Aieeeeeee!! Monsieur, s'il vous plait! Ça fait trop mal!

-Qui t'as autorisé à prendre la parole petite pute? Tu viens de porter le nombre de coups à 25. Et si je t'entends te plaindre encore une fois, ce sera dix coups de plus!

*SLAP**SLAP**SLAP**

...

-Vingt-cinq, Monsieur!

-Très bien jeune homme! Maintenant tourne-toi et regarde ta récompense.

Christian avait sorti sa queue bien raide aux alentours de la douzième frappe. Il est temps maintenant d'officialiser sa suprématie et de forcer le jeune rebeu à le sucer.

Le regard de Youcef est à mourir de rire. Il a les yeux rouges à cause des coups de ceinture. Ils sont fixés sur le sexe du directeur. C'est comme si il n'avait jamais vu de bite de toute sa vie.

-A genoux salope!

-Mais...

-Ne me fais pas attendre connard! A GENOUX MAINTENANT!

-Oui Monsieur.

Youcef se met à genoux et rapproche sa tête du sexe gonflé de Christian. Il ne sait pas quoi faire et il lève les yeux pour attendre de nouvelles instructions.

-Elle te fait peur salope? Je parie que la tienne n'est pas aussi grosse. Prends le temps de bien la regarder car à partir de maintenant, tu vas vivre et tu vas respirer en pensant à ma bite. Maintenant sois gentil et fais un bisou sur le gros gland.

Tel un animal apeuré, le petit arabe s'approche lentement puis dépose un baiser chaste sur le gland à moitié couvert. Christian en profite pour poser ses mains sur le crâne de son élève et colle son visage contre son pubis poilu.

-Respire bien petit! Ce que tu es en train de sentir c'est l'odeur d'un vrai mâle, l'odeur de ton Maître et tu ferais bien de t'y habituer.

Youcef n'offre aucune résistance. Au contraire, le directeur remarque que le zob du jeune beur est en train de gagner du volume. Avec le bout de son soulier, Christian titille le sexe circoncis de Youcef. Celui-ci gémit mais le bruit est étouffé car il a la tête enfoncée dans l'entrejambe odorante du directeur.

La suite des évènements est d'une fluidité déconcertante. La matraque en chair du directeur entre et sort partiellement de la bouche du soumis. Bien sûr, il faudra un peu d'expérience pour que Youcef apprenne à bouffer les 23 centimètres de bite mais pour une première pipe, il se débrouille bien en avalant jusqu'à 10 bons centimètres. Christian ne met pas longtemps avant d'éjaculer. La situation est tellement excitante, surtout cette docilité nouvelle avec laquelle le rebeu le laisse utiliser sa bouche comme il l'entend. Le directeur hésite à déverser son foutre dans la bouche ou sur le visage. Il opte pour la seconde solution car aujourd'hui il veut marquer Youcef et bien lui faire comprendre son nouveau statut.

Le tableau est de toute beauté. Des giclées de sperme blanc s'abattent sur la peau mate du visage du rebeu. Une grosse goute de sperme s'accroche à la bite du directeur. Celui-ci prend sa queue et l'essuie sur la joue gauche de Youcef. Puis il continue à étaler le sperme sur tout le visage. C'est à la fois obscène et sexy.

Quand Christian se rhabille, Youcef le regarde incrédule de sa place à genoux au milieu de la pièce. Son gros zob est au garde à vous et attend qu'on s'occupe de lui. Voyant que le directeur ne lui rendra pas la pareille, il se met à se branler frénétiquement. Mais très vite le directeur intervient et l'empêche de continuer.

-Tu ne jouiras pas maintenant chaudasse. C'est moi qui décide où et quand tu as le droit de te soulager. Alors tu lâches ta bite et tu commences à te rhabiller. Le concierge ne va pas tarder à arriver.

-Oui Monsieur!

Une fois habillé, le directeur se remet derrière son bureau et fait mine de travailler sur un dossier. Youcef se rhabille rapidement puis il attend incertain s'il doit partir de lui-même ou s'il doit attendre que le directeur le lui ordonne.

-Tu peux partir cochonne!

-Oui Monsieur! Au revoir Monsieur.

Mais au moment où le rebeu s'apprête à ouvrir la porte. Christian ajoute :

-Une dernière chose avant de partir...

-Monsieur?

-Je t'interdis de te laver le visage ou de prendre une douche jusqu'à ce qu'on se revoit demain matin. Pas question non plus que tu te branles. Je vérifierais demain. Et crois moi, je saurais dire en moins de deux secondes si tu t'es soulagé ou pas. Maintenant dégage salope!

Le lendemain et pendant les trois semaines suivantes, Christian convoqua Youcef tous les jours dans son bureau pour lui faire subir toutes sortes d'épreuves et d'humiliations. Chaque jour, il lui fit têter sa grosse bite dans l'espoir qu'il s'améliore dans ce domaine. Il prit aussi l'habitude de le punir à coups de ceinture pour un oui ou pour un non. Le directeur porta une attention toute particulière à l'initiation de Youcef à son odeur corporelle d'homme viril et velu. Il a arrêté de prendre une douche après son jogging matinal pour que quand le rebeu se présente dans son bureau, il puisse fourrer sa gueule dans ses aisselles poilues et odorantes et l'obliger à sentir et à lécher pendant de longues minutes.

Durant ces 3 semaines, le jeune beur s'est beaucoup amélioré et il est devenu nettement plus docile et respectueux. Malgré cela, Christian ne l'a autorisé à jouir qu'une seule fois. C'était un mercredi, le directeur attacha les baskets du rebeu à ses couilles et lui ordonna de rester immobile, debout, les bras derrière la tête et les jambes écartées. Pendant 1 heure, le jeune beur a grimacé mais il n'a pas bougé malgré la douleur au niveau de ses boules et de ses bras. Impressionné, Christian récompensa Youcef en branlant son gros zob circoncis couleur caramel jusqu'à éjaculation. Ensuite, le directeur ordonna au lascar de se mettre à quatre pattes et de lécher le sperme sur le sol. Youcef obéit après une brève hésitation. Voyant que le degré de soumission du rebeu avait atteint un niveau satisfaisant, Christian décida de passer à une étape supérieure et de faire venir le jeune homme chez lui pour un weekend entier de domination et de sexe.

Loveleyop

hrone25@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Christian, le directeur sadique - Vie de femelle soumise

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)