PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Christian, le directeur sadique -6

Le directeur se réveille de très bonne humeur. Il a très bien dormi. Dehors, il pleut beaucoup. Raison de plus de rester à la maison et de bien profiter de son jouet sexuel en la personne de Youcef, son jeune élève devenu soumis.

Il est 6h du matin. Christian a toujours été très matinal. Quand il va voir Youcef, il le trouve endormi avec les yeux rouges, preuve que le pauvre jeune homme a beaucoup pleuré hier soir. Il faut dire que c'est bien cruel de la part du directeur de l'avoir obligé à passer la nuit attaché au lit avec une cage de chasteté et des plugs dans la bouche et le cul.

Christian allume la lumière ce qui réveille le rebeu.

-On se réveille salope! Hier je t'ai donné un petit goût de ta nouvelle vie de soumis. Mais aujourd'hui tu auras droit à la totale!

Le directeur détache Youcef. Il retire la cage de chasteté et les deux plugs. Christian a envie de garder le cul de Youcef le plus serré possible.

-Tu as deux secondes salope pour descendre du lit et venir t'agenouiller devant moi.

-Oui Monsieur.

Youcef marche difficilement à cause de la douleur qu'il ressent partout dans son corps. Mais il fait tout de même l'effort de ne pas traîner.

-Bien. Maintenant je vais t'apprendre quelques nouvelles règles. Quand nous sommes seuls, ta position naturelle sera d'être à genoux. Si tu veux te déplacer, tu dois le faire à 4 pattes. Je ne veux plus te voir debout en ma présence sauf si je t'y autorises explicitement. Cette règle est très importante. Elle montre que tu reconnais ton infériorité et que tu acceptes mon autorité supérieure. As-tu compris jeune homme?

-Oui Monsieur.

-Alors prends ma bite dans ta bouche de petite pute et suce moi pendant que je continue d'énoncer les règles.

La jeune racaille ouvre la bouche et avale la queue mi-molle du directeur. Ce dernier observe que le rebeu bande très fort. Cette relation de dominant/dominé commence sérieusement à exciter le petit Youcef.

-Autre règle : je veux que tu t'adresses à moi en utilisant soit le mot "Monsieur" soit le mot "Maître". Hoche la tête pour montrer que tu as compris?

Youcef hôche la tête tout en continuant à téter le prépuce de la bite de son Maître.

-Troisième et dernière règle: en aucun cas, tu ne devras mentir ou dissimuler la vérité à ton maitre. J'attends de toi une honnêteté absolue. La moindre infraction à cette règle te coûtera très cher. Compris?

-Oui Maître.

-Maintenant suce ma queue salope!

Youcef se met tout de suite au travail. Sa technique s'est améliorée. Il réussit à prendre au moins 15 centimètres en bouche. Le plug lui a semble-t-il fait beaucoup de bien.

Christian savoure la pipe matinale. Il a la tête penchée en arrière et les yeux fermés. Ses mains sont posées fermement sur le crâne du jeune beur. De temps à autre, il utilise la force pour enfoncer sa bite plus loin. A chaque fois, il est satisfait de la passivité de Youcef qui se laisse faire.

Les coups de langue du rebeu se concentrent sur le gland. Très vite, le directeur n'en peut plus et il largue son sperme dans la bouche grande ouverte de Youcef. Celui-ci avale tout puis il prend soin de nettoyer la bite de son maître.

Remis de son orgasme, Christian part chercher quelque chose dans la boite pleine de sex toys et d'objets de torture. Il revient vers Youcef avec un collier et une laisse de chien. Le rebeu offre son cou sans même attendre un ordre du directeur.

Tenu en laisse, le jeune arabe suit son maître à quatre pattes jusque dans la cuisine. Là bas, Christian prend son petit déjeuner assis confortablement sur sa chaise tandis que Youcef doit manger dans une gamelle de chien aux pieds du directeur. Pour la première fois depuis le début de la journée, Youcef montre un peu de résistance en voyant la nourriture proposée (un mélange de céréales et de fruits, le tout baignant dans la pisse matinale de Christian). Mais deux grosses claques et un coup de pied au cul suffise à rappeler au jeune beur sa nouvelle place d'esclave. Il mange les céréales et les morceaux de fruits sans utiliser ses mains. Puis il lape la pisse jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien dans la gamelle. Satisfait, le directeur autorise le rebeu à boire un demi-verre d'eau histoire de faire passer le goût. Mais cette gentillesse est exceptionnelle car à l'avenir, Christian se montrera bien plus sadique avec son esclave.

Comme hier, après le jogging matinal, les deux hommes retournent à la maison et vont direct sous la douche. Youcef obéit aux ordres et prend soin de bien frotter le corps viril et imposant de son master. Il bande encore plus fort que ce matin. Sa belle queue circoncise semble être sur le point d'exploser à tout instant. Christian sait qu'à l'âge de Youcef, il est très difficile de ne pas se masturber. Le directeur pense à tout le sperme qui est en train de s'emmagasiner dans les belles couilles imberbes du jeune homme.

C'est le rebeu qui sort en premier de la douche. Obéissant aux ordres, il place une serviette au sol et s'agenouille à proximité. Christian sort alors de la douche et reste debout sur la serviette. Servilement, le rebeu commence à replier la serviette et à sécher les pieds et les jambes du directeur. Puis il prend une autre serviette et séche le reste du corps poilu de Christian.

-Très bien jeune homme. Dorénavant c'est comme ça que ça va se passer à chaque fois que nous prenons notre douche ensemble. Mais il reste encore quelque chose à faire. Après m'avoir séché, tu dois retourner dans ta position d'esclave et me montrer à quel point tu vénères le corps de ton maitre.

Hésitant, Youcef se remet à genoux puis il réfléchit un moment. Il finit par se pencher en avant et par déposer deux baisers sur chaque pied. Christian sourit car Youcef a fait exactement ce qu'il fallait faire. Le rebeu progresse très vite dans son rôle d'esclave.

-Allez maintenant va sur le lit et attends moi là-bas.

Youcef commence à se lever pour marcher mais il se ravise rapidement et se met à quatre pattes pour aller jusqu'au lit.

Christian arrive juste derrière lui et sans attendre, il enfonce deux doigts dans le cul du jeune beur. Ce dernier grimace mais reste silencieux. C'est ensuite la grosse bite du directeur qui vient remplir le trou. Les 23 centimètres de chair s'enfoncent plus facilement qu'hier. Mais aujourd'hui, le directeur se montre impitoyable. Il ne fait pas attention à la douleur de son soumis. Il ne pense qu'à son propre plaisir. Il baise brutalement le jeune homme. Il s'enfonce jusqu'au bout puis il ressort sa bite complètement avant de replonger dans le cul accueillant de son esclave.

-Prends ça salope! Tu la sens hein?....Ma grosse bite de master dans ton petit cul de femmelette...Vas-y couine petit pédé...Oh oui c'est trop bon....Un vrai cul de salope...Bien étroit comme je les aime...Ah ça c'est trop bon...

-Oh oui Maître!

Youcef ne cache pas son plaisir. Il bouge son derrière pour bien faire en sorte que la grosse bite touche à chaque fois sa prostate. Le jeune caïd s'est définitivement transformé en petite pute bien chaude. Et le directeur aime ça. Il va de plus en plus vite, de plus en plus fort. Il commence à transpirer de partout. Mais la vision de ce jeune corps imberbe est bien plus forte que la fatigue. Il accélère encore plus le rythme. Les gémissements de Youcef sont de plus en plus aigus. Christian lui donne des fessés puis il a l'idée d'utiliser la laisse de chien. Il prend l'extrémité et l'enroule plusieurs fois autour de son poignet. Puis il tire dessus suffisamment fort pour couper la respiration du rebeu. Et c'est à cet instant précis qu'il éjacule au fond du cul de Youcef.

Les deux hommes reprennent progressivement leur souffle. Le rebeu bande toujours. Il essaye de se frotter contre le matelas mais un seul regard menaçant de Christian suffit à le faire stopper.

Environ une heure plus tard, le directeur emmène son soumis dans le salon. Il est temps pour une séance dvd porno. Il s'assoit virilement sur le canapé : jambes écartées et bras derrière la tête. Il ordonne au rebeu de s'assoir entre ses cuisses. De cette façon, la bite du directeur est confortablement placée dans la raie du cul.

Le dvd est un film BDSM super hardcore avec bareback, cbt, uro, gang bang, fisting, léchage de panards et beaucoup de baise buccale et anale dans plein de positions. Youcef, qui n'a jamais vu de film gay de sa vie, demeure bouche bée pendant toute la vidéo. Son zob reste dur comme de la pierre et ses couilles commencent à devenir légèrement bleu tellement la pression est forte. Cela fait maintenant plusieurs jours qu'il n'a pas juté. Le directeur quant à lui n'hésite pas à frotter sa queue contre les fesses du jeune beur mais sans jamais aller jusqu'à l'orgasme. Tout le long du film, il chuchote des commentaires salaces dans les oreilles de Youcef. Il lui dit qu'il fera de lui un soumis encore plus docile et plus obéissant que le mec de la vidéo. Il lui promet d'aller encore plus loin dans la domination et l'humiliation. Christian veut absolument faire comprendre au jeune rebeu que ce n'est pas un jeu ce qu'ils sont en train de faire. Il veut lui faire comprendre que ça ira très très loin et que ses fantasmes sont encore bien plus sadiques et plus extrêmes que n'importe quel scénario de film porno.

A la fin du dvd, il demande à son soumis d'aller lui chercher une bière. En attendant son retour, le directeur a une idée. Il part dans sa chambre et revient avec son appareil photo numérique à la main. Le rebeu semble très inquiet en voyant l'appareil. Mais il ne dit rien. Christian lui ordonne de s'agenouiller et de lui lécher les pieds. Les premières photos sont prises. Elles sont vulgaires et obscènes. Elles montrent en gros plan le jeune beur en train de sucer chaque orteil puis sa langue passant entre chaque doigt de pied. Le directeur jubile. C'est une nouvelle façon d'humilier Youcef. Il pense même à créer un blog pour publier toutes ses photos. Mais en attendant, il prend encore plus de photos. Il se lève et commence à écraser le visage du rebeu contre le sol avec son pied. Puis, il largue un gros mollard au milieu de son front. Ensuite, il force le jeune homme à marcher à quatre pattes dans toute la maison. Les photos sont à chaque fois superbes. Il est clair sur chacune d'entre elles que Youcef est inconfortable et terriblement gêné d'être photographié. Mais c'est ce qui rend le jeu encore plus excitant. Dans la chambre, Christian prend une magnifique photo avec sa grosse bite déposée sur le visage du jeune soumis. Le contraste est superbe entre la peau claire de son large sexe veiné et la peau mate du rebeu. En seulement 45 minutes, le directeur a déjà pris plus de 100 photos. Largement de quoi alimenter le premier billet de son futur blog se dit-il. Bien sûr son visage à lui n'apparait sur aucune de ses photos.

Après avoir joué au photographe, le directeur reprend son rôle de master-baiseur. Il encule le rebeu sans ménagement à même le sol du salon. Puis pendant qu'il prend son café dans la cuisine, il ordonne à Youcef de lui faire une pipe. De retour sur le lit de la chambre, il force le rebeu à lui bouffer la rondelle. Ensuite, le directeur encule une nouvelle fois son esclave. Mais cette fois, c'est Youcef qui se retrouve au dessus et qui doit faire tout le boulot. La vision est beaucoup trop sexy pour ne pas l'immortaliser. Alors, le directeur reprend son appareil photo et prend une trentaine de photos du cul de Youcef qui s'empale sur son pieu ou bien alors du visage en sueur du jeune esclave. Christian a l'impression de redevenir un adolescent en pleine puberté. Peu importe le nombre de fois qu'il jouit, il arrive toujours à rebander quelques minutes plus tard. Il a envie de faire plein de choses. Mais le temps presse. Il est déjà 17h de l'après-midi. Le règlement du Centre de rééducation stipule que tous les élèves partis voir leur famille pendant le weekend doivent être de retour le dimanche avant 18h30. Christian décide alors de finir en beauté en faisant juter Youcef.

Pour commencer, il attache le jeune sur le lit sous forme de X. Puis il va chercher le matériel nécessaire pour cette fin en apothéose. Youcef ne se doute de rien bien sûr. Le directeur prend des pincettes et les applique sur les tétons, les couilles, le zob et l'intérieur des cuisses. Ça fait mal mais Youcef parvient à maitriser son envie de crier. Ensuite, Christian force le rebeu à lever ses jambes et à les ramener vers son torse. Il place ensuite plusieurs chaines qu'il relie aux pinces et au collier de chien. De cette façon, Youcef est paralysé. Il ne peut plus bouger. S'il cherche à baisser ou à fermer ses jambes, il va tirer très fort sur son collier et ses tétons. Cette position offre un total accès à Christian aux parties génitales et au cul du jeune beur.

Avec une petite canne en bois, il commence par donner des coups sur les couilles puis sur la bite. L'intensité augmente avec chaque coup. Mais cela n'empêche pas le magnifique zob circoncis de Youcef de se dresser fièrement. Alors voyant l'excitation de son soumis, Christian décide d'aller plus loin. Il prend dans ses mains les testicules et commence à les écraser et à les faire rouler l'un sur l'autre.

-Aïeee s'il vous plait Maître ça fait trop mal aïeeeee!!!

Mais Christian se montre inflexible. Il met son pouce et son index en forme de cercle autour des deux boules. Puis il réduit le cercle jusqu'au maximum. Les couilles de Youcef virent au violet. Le directeur prend la canne et commence à taper fort sur les burnes du jeune homme. Ce dernier essaye de fermer ses jambes pour protéger ses parties intimes mais en faisant cela il tire brutalement sur ses tétons et son collier. La douleur est partout pour le jeune beur. Il plaide, il supplie son maître d'arrêter mais les coups de canne continuent à s'abattre. L'érection du rebeu a disparu. Christian en profite pour remettre en place la cage de chasteté. Cependant, cet appareil semble avoir traumatisé Youcef car il proteste vigoureusement. Un comportement que ne supporte pas le directeur.

-Arrête de bouger salope!!

Il donne des gifles très violentes à son soumis. Mais ce dernier continuer à protester contre la cage. Alors le directeur s'énerve vraiment et montre toute l'étendue de son agressivité. Il se lève du lit pour aller chercher un fouet à cordes. Puis il revient et se met debout sur le lit. Les coups pleuvent. Coups de fouet, coups de pieds, insultes, crachats,...Le but pour Christian n'est pas de calmer ou de rassurer Youcef. Non, le but c'est de le réprimer et de lui faire comprendre qui est le Maître. Le directeur sadique ne veut pas d'une relation où la compassion a sa place. Il envisage sa relation avec Youcef comme étant complètement inégalitaire, totalitaire et sado-masochiste. Alors il se donne à coeur joie pour tabasser et violenter son esclave. Il vise tout son corps sauf le visage car le rebeu doit reprendre les cours demain.

Christian ne se rappelle pas quand Youcef a arrêté de protester. Il sait juste qu'à un moment donné, le jeune arabe est devenu immobile. Les coups de pieds et les coups de fouet ont eu raison de lui. Il a les yeux fermés et le visage mouillé par les larmes. Il tremble. Son corps est tapissé de plaques rouges et de bleus naissants. Christian bande très fort. Le fait de voir son esclave vulnérable et violenté l'excite au plus haut point. Dans un coin de sa tête, il se dit que ce qui vient de se passer ne sera certainement pas le dernier passage à tabac du jeune rebeu.

Calmement, le directeur met en place la cage de chasteté. Après cela, il prend un gros gode d'au moins 18 centimètres de long. C'est moins que la bite de Christian mais ça reste quand même beaucoup pour un cul qui était encore vierge il y a deux jours. Bien lubrifié, le gode est lentement enfoncé. Youcef grimace.

Après de longues minutes, le silence est rompu par la voix grave de Christian.

-Relaxe bien ton cul! J'arrive à peine à enfoncer la tête du gode.

-J'essaye Monsieur.

-Tu as intérêt à te relaxer salope car c'est la seule façon avec laquelle tu vas jouir aujourd'hui.

Troublé, Youcef ne comprend pas.

-Comment ça Monsieur? Vous voulez dire que je vais jouir sans toucher mon zob?

-Bien sûr. Toutes les petites putes dans ton genre en sont capable. A terme ce sera même ton principal mode de jouissance.

Le directeur accélère progressivement le rythme en veillant bien à stimuler la prostate de son soumis. Celui-ci gémit et couine de façon complètement désinhibée. Christian le gode d'une main. Avec l'autre main, il joue avec les jolis tétons bruns du rebeu.

Youcef a emmagasiné tellement de foutre ces derniers jours qu'il ne tarde pas à jouir. Mais il est très troublé par cet étrange orgasme. Il y a un amer goût d'inachevé à son plaisir. Pourtant, il constate bien de visu le liquide blanc qui s'écoule de son gland et sort par le petit trou de sa cage de chasteté.

Christian ne s'arrête pas là. Il sait qu'il y a encore beaucoup de sperme à faire sortir. Alors, il continue le même rituel une deuxième fois puis une troisième puis une quatrième fois. Les couilles de Youcef semblent être une fontaine de sperme inépuisable. Le rebeu ne sait plus où donner de la tête. Il gémit, il jouit puis il gémit encore et il jouit encore. Et pendant tout ce temps, il y a un constant filet de sperme qui s'écoule de son zob. Il est épuisé et excité en même temps. Il a le sentiment d'être une vache que le directeur est en train de traire. Surtout que son sperme est précieusement recueilli dans un verre.

Après une cinquième stimulation de la prostate, le directeur met fin aux souffrances de son soumis. Il prend le verre plein de jus dans une main et son appareil photo dans l'autre. Puis il prend des photos de Youcef tout en déversant le liquide blanc sur le visage du rebeu. Il donne ensuite le verre à son soumis pour que ce dernier boive le reste du foutre. D'autres photos sont prises. Christian visualise déjà le titre de ces photos : "L'ESCLAVE BOIT DU JUS DE PUTE".

Il est déjà 18h05. Christian détache son soumis et l'envoie prendre une douche rapide.

-Attention 5 minutes pas plus. C'est juste pour enlever l'odeur.

Les deux hommes se retrouvent ensuite dans le salon. Christian remet à Youcef ses vêtements. Puis il lui demande de s'assoir avec lui sur le canapé.

-On ne se verra pas durant toute la semaine. Tu vas garder ta cage de chasteté et tu vas prendre avec toi ce plug. Je veux que tu te l'enfonces dans ton cul de salope deux fois par jour pendant une heure. Tu vas aussi prendre ce cahier et écrire dedans sur ton expérience de ce weekend, sur tes fantasmes et tes désires les plus profonds et sur ta vie avant d'arriver au Centre. Je veux tout connaitre sur toi. Même les détails les plus intimes et les plus humiliants. Rappelle toi que l'une des règles est que le soumis doit dire toute la vérité à son maître. Il ne doit rien dissimuler. Compris?

-Oui Monsieur.

-Autre chose, je veux que tu prennes le temps cette semaine de penser à notre relation, à ce qu'on a fait ce weekend. Je vais te donner une dernière chance pour dire stop. Si tu prends la décision de tout arrêter, alors ne reviens pas chez moi samedi prochain. Tout reprendra comme avant et je supprimerai toutes les photos que j'ai prises. Mais si tu décides de continuer et de frapper à ma porte samedi prochain à 8h du matin, dans ce cas là tu deviendras mon esclave pour toujours. Il n'y aura pas de retour en arrière possible. Réfléchis bien et demande toi si tu as envie de refaire ce qu'on a fait ces deux derniers jours. Mais avec plus de souffrance, plus d'humiliation, plus de douleur et plus de soumission. Compris?

-Oui Monsieur.

-Maintenant dégage salope!

Youcef sort de la maison, habillé comme une authentique racaille avec son survêt bleu ciel pas lavé et sa casquette blanche devenue jaunâtre tellement elle est sale.

La semaine passe. Christian est très occupé par des réunions avec les profs et l'inspecteur de l'académie. Malgré cela, il pense beaucoup à Youcef et à son joli petit cul rebondi. Il observe de loin le rebeu qui est particulièrement isolé au sein du Centre. Il n'a toujours pas d'ami. Le directeur fait aussi des achats sur internet. Il achète des sex toys et plein d'instruments de torture et de punition. Il aménage la chambre d'ami en y installant un sling et une croix de Saint-André. Il achète également une caméra pour filmer en haute définition. Il place une petite caméra de surveillance dans le placard de sa chambre qui servira de potentielle cage pour garder Youcef enfermé. Le placard lui-même a été aménagé. Exit les étagères et les portes en bois et bonjour les portes en métal impossibles à défoncer. Christian crée un blog sur internet intitulé "Maître Christian et son esclave rebeu". Pour l'instant, le blog est vide et fermé au public.

Samedi matin, Christian se réveille à 5h. Il fait son jogging et prend sa douche. Il boit son café et regarde l'horloge. Il est 8h.

*Toc*Toc*

Christian essaye de garder son calme et de contenir sa joie. Il ouvre la porte et il trouve Youcef agenouillé et tout nu. Ses vêtements ont été délicatement pliés et posés à coté. Le rebeu est rouge de honte mais il a l'air déterminé à assumer son choix. Il dit à haute voix une phrase qu'il a semble-t-il bien préparée à l'avance:

-S'il vous plait Monsieur, faites de moi votre esclave...

Youcef se penche en avant et baise les pieds du directeur. Puis il se redresse.

-S'il vous plait Monsieur, faites de moi votre salope...

Il se penche en avant et baise à nouveau les pieds du directeur. Puis il se redresse. Le rituel se poursuit de la même façon avec des mots aussi forts que "faites de moi votre petite pute/ votre chien obéissant/ votre soumis/ votre domestique/ votre dévoué serviteur."

Quand Youcef termine, le directeur est ému. Il est submergé par l'envie de marquer ce jeune homme comme étant sa propriété. Il sort sa grosse queue et commence à pisser sur le crâne du rebeu. Puis avec une voix grave et autoritaire, il ordonne :

-Ouvre ta bouche bougnoul et bois la pisse de ton Maître!

Youcef ouvre grand la bouche et accepte l'urine de son master. Sa vie vient de basculer à jamais.

Loveleyop

hrone25@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Christian, le directeur sadique - Vie de femelle soumise

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)