PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Descente aux enfers -2

Déjà plusieurs heures que je suis seul à me remplir et me vider en continu. Je n'ai pas réussi à m'assoupir par peur de me noyer dans ma propre pisse, mais je suis dans un état second

La porte s'ouvre soudain. Julien s'approche de moi en souriant

— La phase 1 est terminée. Je vais pouvoir te libérer de tous ces tuyaux

Il passe derrière moi et je sens les tuyaux sortir de mon cul avec un soulagement. Le flot continu d'urine dans ma bouche s'arrête enfin. Il retire la sonde de ma verge que je sens glisser le long de mon méat en picotant légèrement. Et enfin, il retire le tuyau de ma bouche

Il passe alors la main le long de mon torse et caresse mes côtes avec douceur. Il descend sa main le long de mon entrejambe caresse ma queue et mes couilles. Sa main est douce et s'il ne m'avait pas torturé depuis de longues heures et si ce n'était pas un mec, j'aurai trouvé cette caresse agréable. Je le voies sortir une ficelle noire de sa poche et commencer à l'approcher de mes couilles. J'essaye de gigoter, mais je suis trop faible pour entraver ses mouvements. Je sens qu'il m'attache mes couilles avec la ficelle et la sensation est assez étrange. Il fait un nœud assez serré et je sens ma queue se redresser doucement

— Je vais te libérer, tu dois avoir mal aux bras depuis le temps

Il glisse la clef dans la paire de menottes et je m'écroule totalement au sol tant je suis courbaturé d'être resté si longtemps dans cette position inconfortable. Je ne bouge plus et essaye de récupérer un peu. Il profite de ce moment pour me rattacher les menottes aux poignets dans le dos. Il attrape alors l'autre extrémité de la ficelle et attache une boucle à mon gros orteil. Je ne comprends pas trop la raison mais je suis trop fatigué pour y réfléchir plus avant

— Tu dois avoir encore envie de te vider, je suppose. Tu peux aller au fond de la pièce. Il y a une évacuation dans laquelle tu pourras te lâcher

J'essaye de me redresser car, en effet, je me sens encore gonflé de partout. En me relevant, je sens une douleur fulgurante dans les couilles qui me fait pousser un cri étouffé par le bâillon. La ficelle qui relie mes couilles à mon orteil ne fait que 50 cm et je suis incapable de me redresser complètement sans m'arracher les couilles. J'avance donc accroupi, les mains attachées dans le dos jusqu'au fond de la pièce. Je me pose au dessus du trou d'évacuation et relâche tous mes orifices. La sensation de libération est prodigieuse. En quelques minutes, je me sens complètement vidé

— Tu peux venir t'asseoir, me dit-il en me présentant une chaise en bois

Fatigué, je me résigne à le suivre en restant accroupi et à m'asseoir tant bien que mal sur la chaise. Je suis obligé de garer la jambe légèrement pliée pour ne pas trop tirer sur la ficelle

— Tu es prêt à sucer ta première bite à présent, dit-il en commençant à déboutonner son jean

J'essaye de me relever afin de fuir (je ne sais où d'ailleurs) mais j'en oublie la ficelle et la douleur fulgurante dans mes couilles me fige sur place et me force à me rasseoir

Il sort alors sa queue de son jean. Elle est énorme et déjà bien dure. J'ai peur. Il est hors de question que je suce une bite. Je ne l'ai jamais fait, et même aucune de mes ex copines n'avaient accepté de me le faire. Il approche sa queue et m'arrache d'un coup le scotch de la bouche

J'en profite pour hurler. — Au secours ! à l'aid...Aaahh Il a appuyé sur ma jambe le malade, tirant de ce fait violemment sur mes couilles

— Tu vas gentiment sucer ce que je te donnes, et tu vas même me remercier de le faire. Sinon, tu retournes attaché au plafond en circuit fermé, ok ?

— Pitié, laissez moi partir. Je ne dirai rien à la police, laissez moi juste rentrer chez moi

— Au grands maux, les grands remèdes, dit il en levant les yeux au ciel

Il sort une sorte d'anneau métallique de sa poche avec des attaches de chaque côtés. Il approche son anneau de ma bouche que je garde le plus fermée possible. Un petit appui sur ma jambe m'arrache un cri et me force à ouvrir la bouche. Il en profite pour insérer l'anneau dans ma bouche, derrière mes dents et l'attacher la lanière derrière ma tête. Ma bouche est grande ouverte et je ne peux pas la refermer. Il approche alors sa queue de ma bouche et je ne peux rien faire d'autres qu'accueillir ce monstre en moi. Sa bite frotte sur ma langue et le goût n'est pas aussi désagréable que je l'imaginais. Je sens ses 20 cm glisser dans ma bouche jusqu'à atteindre ma gorge et j'essaye de me concentrer pour ne pas vomir. Il appuie sur ma tête pour guider le mouvement et docile, résigné, je me laisse faire. Il semble apprécié, je l'entends gémir doucement à mesure que ma langue caresse sa hampe. Le mouvement s'accélère peu à peu et son souffle se fait de plus en plus saccadé. Soudain, il appuie fortement sur ma tête et plonge sa queue au plus profond de ma gorge. Son corps est parcouru de spasmes et je sens son sperme chaud et épais gicler en plusieurs saccades et couler au fond de ma gorge. Il pousse un cri rauque et continue de faire coulisser sa queue dans ma bouche en mouvements lents. J'ai un gout âcre et salé dans la bouche. Il me caresse doucement la joue

— T'es une bonne petite salope. Pour ta première pipe, tu t'es pas trop mal débrouillé. Mais tu as encore le temps de t'améliorer

Je sens sa queue ramollir dans ma bouche et ma langue continue de la caresser sans que j'en ai réellement conscience. Je sens alors un flot inonder ma bouche, un goût familier à présent

— T'as pas intérêt à en perdre une goutte, je te préviens

Il pisse dans ma bouche, par saccade, afin de me laisser le temps d'avaler. Je ne sais pas trop quoi faire, mais par peur des représailles, j'obtempère et avale son flot de pisse. Il retire doucement sa bite molle dans la bouche, laissant le bout du gland sur ma lèvre pour enlever la dernière goutte

— T'as bien travaillé aujourd'hui. T'as le droit de te reposer. Suis moi

Je me relève en faisant attention à ne pas m'arracher les couilles avec la ficelle et le suis dans le coin de la pièce. Il attache alors un fer à ma jambe et la chaîne à un anneau dans le mur. Il enlève la ficelle de mon pied et la dénoue de mes couilles endolories. Il retire enfin l'anneau "écarteur de mâchoire" de ma bouche et je retrouve de la mobilité dans mes maxillaires

— Je vais t'apporter de quoi manger et une petite couverture pour la nuit

Il se retire dans l'autre pièce et reviens avec une couverture et deux écuelles. Une d'eau et une de bouillie ou de pâté

— Passe une bonne nuit et à demain

Mon premier réflexe une fois qu'il sort de la pièce est de tester la solidité de mes liens. Hélas, impossible de me séparer de ce fer. Je suis bel et bien prisonnier. Je mange la bouillie qui est plutôt bonne au final et bois un peu d'eau. Je repense à ce que je viens de vivre et je frissonne d'angoisse à ce qui va encore m'arriver par la suite. Je frissonne et je bande aussi. Ma main va instinctivement se poser sur ma queue qui est dure comme une barre de fer. Seulement quelques allers-retour suffisent pour me faire venir en longues giclées sur le sol de béton. Exténué, je m'enroule dans ma couverture et m'endors profondément.

Liuthar

liuthar75@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Descente aux enfers -

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)