PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Prof d'enfer

Bonjour à tous, c'est Erwan, votre bear préféré. Mettez-vous à l'aise, baissez vos pantalons et préparez vos mouchoirs (pas pour pleurer bien sur ;-) ).

Pour ma dernière année de fac, le destin a voulu que j'ai le plus beau prof du monde, enfin c'est un chargé de td, fraichement diplômé, mais putain, qu'est-ce qu'il est beau. Il s'appelle Baptiste, il est originaire d'Aix en Provence, il a 27 ans (à ce moment-là j'en ai 22).  Baptiste est un grand ténébreux, assez fin, au charme fou, ses parents sont italiens, il a le teint hâlé, les cheveux courts, noirs, comme ses yeux, et il a des poils, noirs aussi, partout.  Un truc qui m'a fait craquer tout de suite, sa légère barbe rejoint les poils de son torse qui dépassent de son t-shirt. Merde, pourquoi la vie s'acharne à mettre les plus beau gars a des places ou ils sont inaccessibles, je me voyais mal faire des choses innommables avec mon prof !!! Enfin jusqu'à ce que je les fasse ^^.
Baptiste a du charme et il le sait, dès qu'il peut, il sourit, ses dents sont d'un blanc éclatant et parfaitement alignées, comment un homme peut-il être aussi beau ?

Enfin bref, j'avais cours avec lui depuis à peu près 1 mois quand nous nous sommes « rapprochés ». Nous avions cours en fin de journée, résultat on finissait à 19h, à cette heure il n'y a plus âmes qui vivent sur le campus. Même à son cours il y avait très peu de monde. A la fin de notre séance, j'ai une grosse envie de pisser, je laisse mes potes partir devant et me dirige vers les toilettes, je déteste pisser à la fac, encore plus quand il y a du monde, mais à cette heure-là, je ne risque pas de rencontrer quelqu'un. Les urinoirs n'ont pas de séparation, on présente les armes quand on va pisser. J'entre dans les chiottes et me poste a un urinoir, je sors le matos et lâche le flux quand j'entends du bruit derrière moi, je me tourne tant bien que mal en essayant de ne pas en mettre partout sur mes pompes et je vois mon prof qui me lâche un « salut » décontracté et qui se place à l'urinoir juste à côté du mien. Pourquoi à côté du mien ? Les urinoirs sont un bon moyen de se mesurer aux autres même si je ne me préoccupe pas beaucoup de la taille, je constate donc que je suis plus grand que lui, en hauteur ça je le savais déjà, et sa queue au repos est plus petite que la mienne. Il soupire en pissant, il me regarde et me lâche un « ça soulage », je ne sais pas trop quoi répondre, je bafouille, en plus je dois être rouge comme une pivoine et pour couronner le tout ma queue à décider de se manifester. Il ne suffisait d'un rien pour me faire bander en fin de journée sans avoir juté depuis la veille c'était irrémédiable.

Je pose les yeux sur ma bite, elle est toute droite, je tourne la tête pour voir s'il l'a vu, et je vois sa tête orienté vers mon entrejambe. Il est trop mignon on dirait qu'il est en transe, sa bouche est entrouverte et ses yeux sont rivés sur ma queue. J'en profite pour regarder la sienne, effectivement je suis plus grand que lui aussi à ce niveau-là mais pas de beaucoup la sienne doit faire 17-18cm et il a une grosse touffe de poils noirs autour. Négligemment je me racle la gorge pour qu'il prenne conscience que je l'ai grillé. Ses yeux remontent vers les miens et il rougit instantanément en me lançant un « pardon ». Un vrai gamin surpris en flagrant délit.

Je ne peux pas il faut que je m'amuse un peu, j'agrippe ma bite a pleine main et commence à m'astiquer le manche, son regard se repose sur ma bite mais il essaye quand même d'être plus discret il scrute mon mandrin en biais. Plus aucun de nous deux ne pisse, on bande tous les deux et on se masturbe tous les deux aussi en cadence. Je décide de prendre les choses en main (sans mauvais jeu de mot).
Je secoue vigoureusement ma queue et quand j'ai bien son attention je dis :
-       Elle vous plait ma bite Monsieur ?
-       ……. Pas de réponse.
-       Baptiste, (il est surpris que je connaisse son prénom), elle te plait ma bite ? il est obligé de répondre tellement il est grillé.
-       Oui elle est trop belle ta bite, ah j'adore son petit accent du sud…et il ne fait rien d'autre.

Devant la perte de sa fougue habituelle, je décide de l'aider. Je me place face à lui, je plaque une main derrière sa tête et l'attire dans une bonne grosse pelle mémorable. Au début il est timide, mais au fur et à mesure sa bouche s'ouvre et je peux y engouffrer ma langue. On s'embrasse a pleine bouche maintenant et sa langue vient aussi explorer la mienne et s'entremêler à ma langue dans une parfaite harmonie langoureuse. Nos bouches se séparent, on se regarde, on est essoufflé à cause de ce baiser particulièrement intense. Il me lance un petit regard gêné, on dirait un lycéen complètement perdu pour sa première fois. Je pense que c'est la première fois qu'il fait ça avec un mec, je meurs d'envie de lui demander mais je ne veux pas l'embarrasser et mettre fin à cette belle relation qui commence. Etonnement c'est lui qui approche son visage du mien pour un nouveau baiser, il me fait sourire et nous recommençons notre roulage de pelle.

Pendant que nous nous embrassons, toujours avec nos pantalons et nos boxers aux chevilles, on se paluche mutuellement. Je frotte son gland avec mes doigts, ce qui a pour effets de le faire soupirer. Il me faut de l'action, c'est bien beau les patins et les caresses mais là il se fait tard et je ne veux pas louper ma chance de me taper un prof. Je lui enlève son pull avec son t-shirt, et j'en fais autant avec le miens, il doit se dire que je suis pressé et c'est un peu le cas.

Whaou, il est vraiment magnifique !!! Il est fin et en même temps musclé avec des poils partout, de sa barbe à sa queue, d'une épaule à l'autre. Un vrai ours mais avec un corps de jeune garçon. Il me regarde aussi et ce qui me surprend, il avance ses mains pour effleurer mon torse. Je sens ses doigts s'insinuer dans mes poils, sur mes pecs, il s'arrête sur mes mamelons et resserre sa prise dessus. Ahh quel vicieux, comment il sait que je suis si sensible des tétons. J'en fais autant avec lui, il gémit aussi. On est face à face, les mains qui titillent les mamelons de l'autre. Nous reconnectons nos bouches l'une à l'autre et pendant ce temps je fais glisser mes pompes et mon pantalons par terre mais je garde mes chaussettes (je sais c'est pas très classe mais le carrelage des chiottes ça donne froid au pied). Déjà que à poils dans une fac c'est une première, même si je suis un peu exhibe la ça fait beaucoup, et en même temps c'est super excitant d'imaginer de se faire prendre. Il vire aussi ses pompes et abandonne son pantalon sur le sol. Nous voilà tous les deux nus avec pour seuls vêtements nos chaussettes. Je l'attrape sous les fesses et le porte jusqu'aux lavabos ou je le pose délicatement, il s'arcboute, le meubles doigt être froid. Je m'excuse en lui collant ma langue dans la gorge.

Petit à petit, je laisse trainer ma langue sur son magnifique corps velu, en me dirigeant vers sa bite toute dressée. Des que ma langue effleure son gland, il sursaute (serait-ce sa première pipe ?), je m'attendais a un gout de pisse mais il est tellement excité que le précum a remplacé celui de l'urine. Son odeur est délicieuse. Sa bite coulisse dans ma bouche. Il gagne un peu d'assurance et pose ses mains de chaque côté de ma tête, il appuie vers sa queue et me baise la bouche. Il y va de plus en plus vite si bien que sa bite descend plus profond dans ma gorge. Mon nez s'enfonce dans la foret de ses poils pubiens, qui ont une bonne odeur bien excitante. Il force de plus en plus, visiblement ma gorge fait un bon fourreau pour sa queue, et il apprécie. Je me retire pour m'occuper de ses couilles tout aussi poilues. Je les gobe une par une, en effet les deux ne rentrent pas dans ma bouche ensemble. Puis je reviens a la base de sa bite pour remonter jusqu'à son gland, sa queue fuit énormément, elle expulse des litres de liquide séminal !!! De temps en temps je jette un regard vers son visage et entre deux expressions de plaisirs je vois qu'il étudie attentivement mes mouvements. Peut-être va-t-il essayé de me faire une fellation, en tout cas je ne lui demanderais pas aujourd'hui car même si c'est triste à dire l'heure tourne. Je veux le baiser, voilà je l'ai dit !!!

J'arrête ma pipe sinon il va juter et si je veux le prendre ça passera mieux si ses couilles sont encore pleines. Je me redresse vers lui, il me plaque les mains derrière la nuque pour m'attirer vers lui dans un bon baiser mouillé. Je me recule, l'attrape par les hanches et le fait descendre du meuble, je le retourne mais nous nous voyons encore grâce à notre reflet dans le miroir. Je lui fais poser les mains sur le bord du meuble et écarter les jambes. Là j'ai un accès directe à sa belle rosette velue légèrement dissimulée derrière de bonnes grosses fesses, elles aussi recouvertes d'une bonne couche de poils noirs qui remontent jusque sur ses reins. Je vois son trou pulser d'appréhension, c'est un spectacle magnifique.

Je me mets à genoux entre ses jambes et glisse ma tête entre ses deux grosses miches, j'ai juste à sortir ma langue pour atteindre son petit trou. Je lèche, et je salive énormément pour lubrifier le plus possible. Je pousse ma langue en lui, une fois que ma langue passe son anneau, j'entends Baptiste gémir, ça doit aussi être son premier anulingus. Je remplace ma langue par un doigt, une lueur entre  ses jambes attire mon attention, c'est un filet de mouille qui pend de sa bite vers le sol, je passe mon doigt dedans puis ma main pour bien lubrifier et réglisse un doigt en lui. Il gémit pas mal quand même mais à l'usure j'arrive à lui en mettre un deuxième et un troisième, toujours en lubrifiant avec son précum. Son trou est vraiment serré. Au bout de quelques minutes je juge qu'il est prêt pour passer à la casserole, je me redresse choppe du précum de sa queue, l'applique sur la mienne, je vois son regard anxieux dans la glace j'aligne ma bite avec son trou pose mon gland dessus tout en me collant a lui je lui dis demande de se détendre et de pousser, il s'exécute et je rentre, et il commence à crier mais rien ne sors de sa bouche. Je dépose un doux baiser sur son omoplate.

Une fois mon gland rentré, j'attends un petit peu le temps qu'il s'habitue, le pauvre je m'en veux de lui faire découvrir les joies de la pénétration anale aussi rapidement. Dès que l'expression de douleur sur son visage est passée je rentre très lentement en lui. Quand j'y suis totalement je le regard, il à la bouche grande ouverte et comme à mon habitude, je passe ma main sur son ventre pour lui faire comprendre qu'il a tout en lui. Pui je me retire, il a l'air soulagé mais je repousse en lui. Je m'applique lentement en lui le temps de trouver sa prostate, quand je la trouve il ouvre de grands yeux tout ronds et un sourire se dessine sur son visage, on dirait qu'il vient de voir la vierge. Et il crie, mais il crie, je ne peux pas le décrire avec des mots… ah chaque coup il hurle, c'est excitant, est horrible en même temps, j'ai envie de juter à chaque fois (c'est un peu comme entendre les tennismans de Rolland Garros mais en plus fort). J'espère qu'on est seul.

J'accélère le rythme, de plus en plus vite. Maintenant la douleur a fait place au plaisir, ça se voit à sa tête. Il prend vraiment son pied. A présent, je le bourrine mais c'est plus fort que moi, c'est le plaisir et l'urgence de la situation aussi. J'agrippe fermement ses hanches et à chaque coup de butoir il décolle du sol. Il se tient énergiquement au lavabo. Et il crie toujours !

Sentant la jouissance arrivée je ralentis le rythme et m'empare de sa queue, elle est complétement dure et elle fuit toujours autant. Je le branle énergiquement mon but et de nous faire juter tous les deux en même temps, je capte son regard dans la glace, il soutient le miens. Tout en le baisant j'en fait autant. Il a plus l'air d'un homme, il n'a plus son regard de chien battus de tout à l'heure quand je l'ai capté a regardé ma bite, maintenant il a un regard rempli de luxure. Je me colle à lui, passe un bras sur son torse, effleure ses mamelons tout en continuant de le baiser. J'accélère un peu et je ne tarde plus, lui non plus. Nous jouissons en même temps et en gémissant a deux, lui se répand dans le lavabo juste devant même si, sous la puissance, une giclée atterrit sur la glace, et moi je lâche toute la sauce dans son ventre.

Je réalise ce que je viens de faire, j'ai baisé mon prof !!! Mon magnifique prof mais mon prof quand même et dans les chiottes de la fac !!! Je me retire rapidement, il capte mon expression dans le miroir, se retourne vers moi et m'enlace, je suis surpris, je ne sais pas quoi faire et avant que je réalise il me roule un bon patin. Il me rassure un peu avec son baiser.

 On se rhabille assez vite, je le vois grimacer pour marcher, je me penche vers lui et pose une main sur son cul. Mon sperme reflue et son pantalon et trempé au niveau de son cul.
-       Excusez-moi Monsieur, j'y ai été un peu fort.
-       Pourquoi tu redeviens si formel ? C'est pas comme si tu venais de me sauter.
-       Je sais pas vous préférez : « whao Baptiste avec ce que je viens te mettre, tu pourras plus t'assoir pendant une semaine » dis-je en faisant une pseudo imitation de lascar.
-       Non pas à ce point mais on peut se tutoyer et s'appeler par nos prénoms sauf devant les autres.
-       Ok donc jamais en fait ^^
-       Si quand on recommencera.
-       Humm, j'aime entendre des choses comme ça Baptiste.
-       Mais la prochaine fois c'est toi qui prendras.
-       Avec plaisir, j'ai hâte. Aller je dois y aller Monsieur à bientôt.

Sur ce je lui donne une tape sur les fesses. Il grimace, et se penche pour m'embrasser, je ne peux pas lui refuser ça a ce bogoss. On échange nos numéros et on part chacun de notre coté. avant il me lance un :
-       Bonne nuit Erwan.
-       Bonne nuit Monsieur.

Voilà j'espère que ça vous a plu.
Si vous avez des idées ou des commentaires, contactez-moi.

Bearwan

bearwan07@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Mon nouveau compteur - La lope de la famille - Le donjon SM de Dan - Mes deux papas - Etalon brésilien - Ancien pote, nouvelle chienne - Les frères Mateozzi et moi - Desperate Housewives - Les Jumeaux Scavo - Chris Evans VS Chris Hemsworth - Desperate Housewives - Délicieux cookies - Ancien - Prof d'enfer - Comment j'ai choppé mon père.Les joies du football - Papa de substitution - Lutte érotique - Deux nounours a New York - Jordy et moi - Une bonne baise avec toi - Transformers 4 - Soumis par son coloc - J'aime mon petit frère

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/02 : 16 Nouvelles

La sorcière aux dents vertes Jako
Weekend d'intégration Grossteub96
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75

La suite... 13 épisodes

Début avec mon maître -05 Jd18
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg

Février 2019

Nouvelles

Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)