14 Déc.
+ 43 histoires en accès privilège.
14 Déc. : +30 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Les Chronique de Max -07

Toi mon amour

Femme “ Monsieur Maxime Harper ? Ici Marine Genêt de l'agence immobilière. Vous pouvez prendre possession de votre appartement dès aujourd'hui”
M “ Super merci. Je passe récupérer les clefs cet aprem merci”

Je suis tellement content que je sautille sur place, je vais prévenir Damien ce midi. D'ailleurs c'est amusant car mes amis me regardent avec un sourire, ils pensent que c'est lui qui vient de téléphoner. La bande a le don de me faire sourire. Je les aime aussi pour ça.

Je regarde l’heure. Je ne peux pas appeler mon bel amoureux. Il est en cours. Le prévenir par sms n'est pas sympa. Je vais attendre la pause de midi. La sonnerie retentit. On doit reprendre les cours.

Les 2 heures les plus longues de ma vie. Des professeurs qui auraient aimé être encore en vacances. Pour un peu j’en viendrais à regretter Sarah, la mère de Damien… non quand même pas! Pour me consoler, je consulte les jours fériés de mai. Bien tout cela. Mes yeux se posent sur le 8 et le 10 mai. Tous les deux fériés. Je regarde mon emploi du temps pour cette semaine là. Je lis deux fois tant la surprise est grande. Je n’ai pas cours. Une semaine de repos.

Une idée germe dans mon esprit. Je souris et réfléchis:

M “ Et si on partait à plusieurs au bord de mer”
AL “ Je suis partant!”

Je regarde Alec surpris. J'avais exprimé mon idée à voix basse. Mais il a tout entendu. Il a un sourire aux coins des lèvres. J’ai hâte de finir. Il est midi. On en finit avec les sciences. Avec le recul Damien est bien meilleur prof. Une fois toutes l’équipe réunie Benjamin en plus, je leur fais part de mon idée. Réunir Damien, Nicolas. Jérémy, Thomas, Marc, Valentin, Benjamin, Adrien, Alec et moi pour cette semaine là:

L “ Et les filles non?”
AL “ Je crois que c’est un truc entre mec”
Mel “ Pas grave. La thalasso qu'on veut faire depuis des mois… voilà l’occasion”
J “Tu as raison Mel. Laissons les mecs entres eux. Alec et Adrien attention à vos derrières”

À part les deux concernés, tout le monde rit. Puis je m’éloigne pour téléphoner à Damien. Après deux sonneries, il décroche. Sa respiration est calme et posée. Sa voix grave et sensuelle. Dès qu'il prononce le mot «Salut», je me sens bien. Je rayonne. On parle de tout et de rien avant d'en venir aux infos importantes. Je lui annonce pour l'appartement. Il est fou de joie. Il descend dès jeudi, pour commencer l'installation. Il me dit avoir sa semaine et ses potes aussi. Je lui fais part de mon idée.
D “ Pour moi c'est oui. Je dois en parler avec les autres. Mais je suis sûr que c'est okay. De plus je sais où aller”
M “ Ah bon où?»”
D “ Le père de Nico a une immense maison sur une plage, non loin de l'Espagne, sur l'Atlantique. On peut y aller”

Puis on reparle de tous, de nos amis… Alec se propose de m'accompagner pour récupérer les clefs. Adrien stress pour les examens et veut bosser. Les filles râlent. Surtout Mel.

Mel “ Tient là on peut venir”
Max “ Mel arrête”
L “ On peut pas mon grand. Shopping. “
J “ Entre filles bien sûr bye”

Elles tournent les talons. Alec et moi levons les yeux au ciel et partons de notre côté. On passe plus d'une heure avec l'agent immobilier. Beaucoup de papiers à signer. Alec ne tient pas en place. La femme semble déçue que Damien ne soit pas là. Aurait elle flashé sur lui? Je la comprends mon mec est si beau et adorable. Le mec idéal. Puis enfin j'ai les clefs. L’agent nous emmène chez Damien et Maxime. Après un bienvenu d'usage elle part. Alec s'écrie :

AL “ Ah ouais. Pas mal du tout. On pourra faire des soirées monumentales”
M “ Pas tous les soirs”
AL “ Oui évidemment”
M “ Ouais c'est ça. Avec toi je précise”

Éclat de rire. C'est vrai qu'il est bien cet appartement. Alec propose d'aller chercher déjà des trucs au garde meuble. Puis revenir dans la semaine avec les copains. On loue un fourgon et voilà. J'accepte. L’idée d'Alec se réalise le mercredi qui suit. Malgré tout ces lieux sont vides. Rien comme meuble au salon. Pas de chambre. Seul la salle de bain et la cuisine sont opérationnels. Damien arrive demain soir. On passera pas le week-end ici. Sauf si… Alec me rappelle à l'ordre. Je dois acheter les meubles avec Damien. Surtout que dans dix jours on prend la route pour une semaine unique.

Mais il reste encore une semaine et deux jours de cours. Faut que je tienne pas le choix. Je ne suis pas fatigué ou stressé… juste excité et impatient. Passer une semaine entre potes et revoir la bande de Damien et Valentin. Trop hâte!
Mais on est jeudi. Damien sera là ce soir. Son train arrive vers 22h30 s’il n’a pas de retard. Il a envoyé un sms pour dire que son train est à l'heure. Comme à chaque fois j'attendais sur le quai impatient de le revoir. Mais nos retrouvailles ne furent ce que j’attendais. Damien me fit juste un sourire et petit bisou sur mes lèvres. On était loin des retrouvailles digne de film hollywoodien auquel lui et moi avions eu l’occasion de reproduire. Il sentit mon trouble:

D “ Désolé la semaine fut longue et fatigante”

Oui j’avoue il avait des cernes sous les yeux. Les joues creuses et les traits tirés. Mais que s’est il passé pour le mettre dans un tel état:

D ” J’ai dit que je partais dans le sud, dès fin Juin. On en profite autant que possible. Trop peut être.”
M “ Je pouvais monter”
D “ Non Max. Faut qu’on voit pour meubler l’appartement. Se faire livrer… ça on le fait à deux”

Sur ses paroles on quitte la gare. Direction le centre sportif. Je comprenais qu’il soit fatigué et qu’il ne veuille pas faire l’amour. Il avait pris un pyjama et un sac de couchage. Il voulait pas qu’on dorme ensemble. Je n'étais plus sur la même longueur que lui:

M ” Je peux savoir ce qui se passe”
D ” Demain Maxime. Je suis mort. On en parle demain.”
M ” Non maintenant. Au téléphone tu es tout feu tout flamme et la…”
D ” La semaine avec mes parents on mis,en lumière… ma mère t’aime pas. Si on reste ensemble ca va être l’enfer”
M ” Tu veux rompre?”
D “ Je sais pas… oui , non “
M ” okay, Adrien ou Alec accepteront de me loger,”
D ” Max attend “

J’ai tourné les talons. Je frappe à la porte d’Alec en pleure. C’est un garçon dormant debout qui ouvre. Mais il se réveilla complètement voyant mon état. Je lui fit un récit complet. Comme prévu il me permet de dormir dans sa chambre. Sur un sac de couchage. Il me fallut un moment pour m’endormir, mais finalement le sommeil eut raison de moi et je m’endormis. Le réveil d’Alec me sorti de mon sommeil, je ne reconnus pas directement les lieux. Il me fallut quelques temps pour cela. Ce dernier grogne avant de l’éteindre et de retourner, il va encore être à la bourre. Je me rend compte que je n’ai pas de fringues pour la journée. Je retourne donc dans ma chambre, quand j’arrive, j’entends un petit gémissement, j’entre et voix Damien nu sur mon lit sa queue dans sa main, surpris il arrête ce qu’il fait:

D ”Max faut qu’on parle, tu m’as mal compris, s’il te plaît”

Je le fusille du regard en récupérant mes affaires, vais prendre ma douche et retourne dans la chambre à Alec, il dit rien, mais je sais ce qu’il pense. Selon lui (et tout le monde je pense), je dois donner une nouvelle chance à Damien, mais je sais qu’il me suivra et me soutiendra quoi que je fasse. On toque à la porte, Alec va ouvrir en short de basketball et torse nu, je reste caché dans la chambre et reconnais la voix de Damien:

D “ Laisse moi entrer, je dois lui parler”
AL ” Lui ne veut pas, désolé mais c’est mon meilleur ami”
D “ S’il te plaît Alec, c’est pas comme si on ne se connaissait pas toi et moi”
Al “ Je sais, mais avant de vouloir rompre fallait y penser”
D “ J’ai pas dit que je voulais rompre”
M “Tu as pas dit non”

Je sors de ma cachette. Alec, me regarde, puis repart dans la chambre, je sors dans le couloir et emmène le blond dans ma chambre. Là on pourra parler. Il est triste tout comme moi. Il plonge son regard dans le mien et je chavire. Il me connais bien

D “ Je suis désolé, je me suis mal exprimé. Je veux pas rompre. La mise en lumière, c'est que je t’aime comme j’ai jamais aimé. On va avoir besoin de Thomas si on veut être ensembles”
M “Tu m’en diras tant. Mais avant?”
D “Oui”

Il m'embrasse en frottant son bassin sur moi. Je l'emmène sur le lit. Il m'allonge pour me sucer langoureusement. Il fait ça comme j'adore en plus, je ne vais pas tenir longtemps. Surtout avec son regard : ses yeux verts amoureux et coquins me chauffent énormément. Au moment où je vais jouir, il appuie sur la base de mon sexe pour ne pas que ce soit fini et remonte sur mes lèvres. Ça ne me calme pas vraiment, pas plus quand il vient chercher le point sensible dans mon cou. Ses mains douces sur mon corps, le moment est sexe mais tendre. Il saisi d'ailleurs mon manche et le branle, une main massant mes bourses alors que sa langue vient jouer sur mon torse. J'ai jamais eu les tétons si sensibles. Encore quelques minutes de ce traitement et il remplace ses mains par sa bouche, à peine me prend t'il en gorge profonde que mon corps atteint la libération. L'orgasme est doux mais intense, je mets bien cinq ou dix minutes à m'en remettre.

Allongés côtes à côtes j’étais bien. Damien vint se lover contre moi. On aurait pu rester des heures comme ça. Sauf que j’ai cours ce matin et il faut que je prenne une douche. Je suis à la bourre pour changer. Je dépose un petit baiser, fonce à la douche et cours pour aller en classe. J’arrive juste à temps:

AL “ Entre vous ça va mieux on dirait”
M ”Si tu savais”
AL “ Pas de détails merci”

Les heures furent d’une longueur inouïe. Je m’attends à voir Damien débarquer pour notre dernière. Il l’a déjà fait. Mais non. On a un autre prof. Quelle déception. Mais enfin l’heure du déjeuner. Je suis en week-end. Je rejoins Damien à ma voiture on mange à l’extérieur. Après midi shopping. On doit un peu meubler notre logement. Il m’annonce qu’il ne prend aucuns meubles de son appartement actuel à part son bureau. Il laisse tout pour Valentin et Thomas. Il ramènera aussi ses affaires personnelles. Je trouve ça très généreux. Et l’embrasse.

Après un repas délicieux, Damien via une application sur son smartphone a listé les magasins de meubles du coin. Main dans la main on va faire le tour des boutiques d’ameublement qui semble répondre à nos attentes.

D “Tu recherches quoi comme style, moderne ou ancien?”
M “ Moderne. Et toi”
D “ Ce avec lesquelles toi et moi on pourra faire l’amour tranquillement”
M ” Un matelas?”
D “ Une couverture suffit ahahah”
M “ Et le confort. Non un matelas”
D “ Va pour le matelas”

Finalement on a acheté une chambre complète, un canapé d’angle et une télé murale à écran plat. On sera livré dans la matinée du lendemain. Il nous faut aussi des couverts, de la vaisselle… On passa tout notre vendredi après midi à faire ça. Quand on est rentré j'étais mort. On se cale sur mon lit pour discuter. Après une bonne heure on toque à la porte. C’est Alec, la bande organise une soirée karaoké. Je jette un regard à Damien, il est partant. Tant mieux car ce fut mémorable.

Même s’il devient évident que Laura et Jen ne peuvent pas devenir chanteuses, Alec, Damien et moi on s’en sort pas trop mal. Mais la surprise fut Adrien. Il nous a tous scotchés. Il chante superbement bien. Une déclaration pour Mel. La chanson qu’elle aime plus que toute autre. La mélodie commence dès la première note. On découvre qu’il lui chante:« My heart will go on» de Céline Dion. Il la chante en la fixant du regard. Sur les dernières note il s’approche d’elle. Il se fixent. Elle a les yeux humides :

AD “ Depuis notre rencontre je t’aime Mélanie Lange”
Mel “ Je t’aime aussi. J’attendais de voir si c’était réciproque Adrien Fabre”

Ils échangent leur premier baiser. Tout le monde applaudit, siffle et fait du bruit. Alec et moi échangeons un regard complice. On attend depuis longtemps. Je résume à Damien l'histoire entre Mel et Adrien. Il n’en revient pas que Mel n’ai rien vu et rigole de la timidité de mon pote. La soirée se poursuit tard. On rentre discrètement dans nos chambres.

Damien et moi enlevons nos chaussures. Ça fait un bien fou. Damien me fixe avec un petit sourire. Je le regarde interrogateur

D “Super soirée”
M “Tout à fait. Ça t'as plu”
D “Oui c'est très amusant. Mais je ne suis pas fatigué”
M “Non c'est vrai. Moi non plus. On fait quoi ? Une petite idée?”
D “Oui il se peut”

On échange un baisers…Et c’est parti pour une séance de sexe un peu plus animale. On est tous les deux accros l’un à l’autre et en manque. Il n’attend même pas qu’on soit déshabillé totalement pour sortir mon sexe et commencer à me branler en gardant ses lèvres collées aux miennes. J’enlève son haut, sa délicieuse odeur me monte au nez. Quand il enlève le mien, il propose innocemment de continuer sous la douche, je comprend bien que mon odeur masculine n’est pas idéale. En même temps après une journée à faire les boutiques et le karaoké… Mais il se rattrape bien une fois sous l’eau, il me frotte avec le savon et embrasse ma peau dès celle ci rincée. Puis il attrape la sucette une fois la chantilly partie. J’ai droit à une pipe magistrale. Qu’il arrête avant ma jouissance, il commence à me connaître par coeur et ses gorges profondes sont justes intenables. Il coupe l’eau, nous essuies et nous partons vers la chambre encore bandés. Il se pose sur le lit sur le dos et lève les jambes. Je me glisse en lui au chaud, c’est si bon! Je ne tiens pas longtemps tellement il m’a excité, entre son regard et qu’il se branle en même temps. Il vient avant moi, sa contraction me fait venir en lui. Il s’essuie pour ne pas en mettre partout. Puis on fait une petite pause avant de recommencer, ce coup ci je lui interdit de se toucher….

Ouf! Comme toujours avec Damien, c'est de mieux en mieux. J'ai de la chance. Je regarde l'heure. Trois heures du matin. On déjà samedi. Damien est endormi profondément sur le ventre. Je me lève enfile un boxer et un pantalon, sort sur mon minuscule balcon. J’observe la nuit étoilée. Je sors une boîte avec une gourmette pour mon mec. Je compte faire ma demande durant cette semaine de vacances entre amis. Je remets la boîte dans sa cachette et reprend place sous les étoiles. Au bout d'une demi-heure, je sens des mains entourer ma taille.

M “Je t'ai réveillé?”
D “Non pas du tout. Mais je me sentais seul. Ta chaleur me manque”

Je me retourne, il est nu. Je passe mes bras autour de son cou et l'embrasse passionnément. Il me rend mon baiser. Je sens son anatomie se réveiller.

M “Encore?”
D “C'est de ta faute Max. Tu es trop excitant.”

En deux secondes je me retrouve nu. Prêt à le refaire, aussi partant que mon beau blond. Je ne sais pas ce qui lui prend mais il me pose sur le lit et vient sur moi, il me bloque de son poids et commence à embrasser mon dos, puis me masse. Quand il arrive au creux de mes reins, ses mains passent sur mes hanches pour atteindre mes cuisses sans me toucher les fesses. Il s’est décalé, je me suis donc tourné sur le dos pour le regarder. Son corps recouvre le mien, ses lèvres se collent aux miennes. Il se frotte à moi, son odeur douce est délicieuse. D’une main il saisi nos deux sexes pour les branler ensembles. la chaleur est excitante, et sa sensation contre moi aussi. Mais je préfère être au dessus. Il ne dit rien, tout concentré sur ses mains qui caressent nos deux bâtons. Mais je veux un peu plus. Il accepte mais demande que je le branle. Soit, on se place en 69. Lui avale ma queue, une main me caressant les couilles, moi je ne mets que les mains sur la sienne. Dans cette position il aspire mon sexe, je ne vais pas tenir longtemps! J’essaie de le faire aller moins vite en le stimulant, mais ça a l’effet inverse : plus je le branle, plus il me suce. Il sait comment faire pour me donner du plaisir y a pas à dire. Au moment où je sens mon sexe se contracter, il resserre encore plus sa bouche et sa langue vient stimuler mon gland. Mon cri de plaisir est tel que sa jouissance qui arrive en même temps m’éclabousse, principalement le menton et le cou, mais j’ai pris le premier jet en bouche. Il se tourne rapidement pour venir m’embrasser et m’enlever ça, il sait que je n’aime pas trop sucer. Il m’essuie tendrement avec des mouchoirs puis se blottit contre moi. Dans ses bras je suis très bien. Son corps contre le mien, sa chaleur se mêlant à la mienne. Je fini par m'endormir.
On se réveille vers onze heures trente. La matinée est finie. Je regarde mon portable. Il y un sms. Je l'ai eu a dix heures quarante cinq. Le livreur de meubles nous attend.

M “Dam lève toi vite, les meubles. Il nous attend !”
D ”Les meubles? Les meubles! Mince!”

Vingt minutes plus tard on est au bas de notre futur immeuble. Le livreur qui nous attend à l’entrée est tout sauf content. Mais bon avec ses hommes il monte tout ce qu’on a commandé et payé, la chambre, le canapé… Avant qu’il reparte, Damien et moi lui donnons un bon pourboire pour se faire pardonner. Damien dans un geste panoramique dit:

D “ Home Sweet Home”
M “ Oui notre chez nous”
D “ Faut qu’on inaugure les lieux”
M “Pendaison de crémaillère avec les potes?”
D “Plutôt toi et moi et dans notre nouvelle chambre”
M “C'est mieux oui”

Et nous voilà dans le lit. On s’embrasse. Il se tourne vers moi.
D “Puisque cette nuit c’est moi qui ais d’abord un peu dominé la situation, je suis à toi.”
M “Mmmh, intéressant, faut pas me dire ça à moi”
Il ricane en prenant une pose sexy, un bras derrière la tête, les jambes légèrement relevées me faisant voir son beau petit cul. Je ne pensais pas qu’il était possible de bander si vite. Je me jette sur lui plein de désir, il sort un peu de gel et me l’applique, il a donc compris ce que je voulais. Je glisse un coussin sous son dos et rentre jusqu’à la garde. Il attire ma nuque et me murmure à l’oreille :
D “Ooooooh Max….”
J’attends encore quelques instants qu’il s’habitue à moi pendant lesquels sa langue passe de mon oreille, suit ma mâchoire, retourne dans mon cou. Il me rend dingue, je bloque sa tête pour l’embrasser en même temps que je commence les mouvements. Je vois dans ces yeux ce regard coquin qui me fait tant d’effet, au début je ne comprends pas ce qu’il veut dire. Puis je sens son anneau se contracter, freinant ma progression mais multipliant mes sensations. Je gémis tout autant que lui, mais je veux qu’il arrête, alors je le tourne sur le ventre. Il stoppe, je coulisse donc sans problèmes comme je le souhaite, je ne vais pas jouir trop vite. Il se cambre, je vais bien à fond en lui. Et recommence son travail musculaire. Je force donc tout en faisant moi aussi en sorte de ne pas jouir, le plaisir qu’on prend est intense, je sens qu’il est comme moi sur le point de jouir mais fait tout pour se retenir et faire durer le plaisir encore plus longtemps. J’attrape son sexe et concentre mes stimulations sur son gland en même temps que je continue mes vas et viens. Dans un cri il ne tient plus et se vide dans ma main. Le fourreau recouvrant mon épée qui s’était arrêté de bouger se contracte devant son orgasme, m’entraînant à sa suite. Il attrape rapidement des mouchoirs alors qu’il est aussi groggy que moi. Je ne sais pas si Damien s’est donné à fond parce que c’est chez nous ou si ça vient de moi, mais c’était mieux que divin. Je m’allonge sur le dos en nage. Damien s’appuie sur un coude pour suivre de son index les courbes de mon corps, me tirant encore quelques frissons quand il touchait une zone sensible. Il sourit tout comme moi:

D “ Installes toi ici”
M “ Oui en juillet comme prévu”
D “ Non maintenant”
M “Mais il manque pratiquement tout. On a que la chambre et le canapé. Puis le centre est pas à côté. Après mes exams promis”
D “Oui mais je suis pas tranquille. Les voleurs ça existe”
M “Il y a un vigile et c’est l’un des quartiers les plus sûr de la ville et dans nos moyens”

Je chope Damien en passant ma main derrière sa nuque et l’attire à moi. On échange un long baisers. Puis je me lève. Je lui jette son t-shirt, je remets mes vêtements. Il est midi. Je meurs de faim. A entendre les bruits provenant du ventre de mon beau blond, lui aussi. On retourne au centre. Une partie de mes amis sont présents.

Il y a Alec, Laura, Mel et Adrien. Ces derniers roucoulent, c'est tout juste s'ils captent que Damien et moi sommes là. Tout le monde est heureux pour eux. Par contre pour Alec et Laura on dirait qu'il y a de l’eau dans le gaz. Le mec tire la tronche et la fille est en colère. Ça se voit au premier coup d’oeil. Laura pète un câble.

L “ Sérieux Adrien, Mel, je ne supporte plus tout cet amour qui dégouline”
M “ Laura!”
L “ Oh c'est bon Max, c’est valable pour toi aussi”
AD “ c'est quoi son problème”
AL “ On envisage de rompre. C'est plus possible entre nous. Désolé je vous laisse. Je vais prendre l’air seul”

Sur cela il quitte le réfectoire. On est tous surpris par ce qui se passe dans ce couple. Alec et Laura qui vont rompre ? Non c'est impossible. Tout en mangeant Damien griffonne sur un papier. Adrien, Mel et moi sommes trop scotchés pour le remarquer.

Après le repas mon super copain et moi retournons à notre appart. Je ne comprends pas le but de la manoeuvre. Il sort de sa poche le papier sur lequel il a écrit pendant le déjeuner:

D “ Regarde, la télé ici, la table là…”
M “ Tu as fait un plan? Trop bien. Je visualise mieux”
D “ Merci. Ça me fait plaisir”
M “ Tu sais que je t’aime toi?”
D “ J’espère bien"

On échange un long baisers remplis d’amour. On reste un moment dans les bras de l’autre, regardant par l’une des fenêtres de la pièce à vivre. Le reste de l’après midi, Damien et moi avons profité du soleil. On a flâné dans les rues de la ville. Un petit café à une terrasse. On est même allé au ciné voir un film propices aux baisers.

Puis vers dix heures trente on est revenu au centre. Damien a lu une de mes revues sur le sport pendant que je révisais mes cours. Une idée à lui. Bref une demi heure plus tard on retrouve juste Adrien et Mel au réfectoire:

D “ Où sont Alec et Laura?”
AD “ Chacun chez leur parents. Ils devraient rentrer demain soir où lundi au matin tôt. On y comprend rien non plus Max"
M “ Ouais, c'est vrai que c'est surprenant”

Tout le long du repas on fit en sorte de parler de choses plus joyeuses. Un excellent moment. Puis Damien et moi sommes retournés dans ma chambre. On s'est regardé un film qu'il avait sur sa clé USB.

Après on est passé à une activité bien plus plaisante et sportives. Cette fois ce fut placé sous le signe de la douceur et de la tendresse. Puis on s’endormit comme à chaque fois l’un blotti dans les bras de l’autre.

Nouveau dimanche où on se réveille tard. Juste le temps d'une douche et de descendre pour le midi. Adrien et Mel rigolent :

AD “ Alors les marmottes, réveil difficile?”
ML" Faut dormir la nuit”
D “ On a dormi”
M “On sait être sage, et vous?”
ML “ Monsieur Fabre n’a pas encore eu mes faveurs”
M “ Tu es patient. Respect mec”

Je ne pus retenir un petit rire tout comme Damien. Puis le repas fut pris dans la joie et la bonne humeur. Petit plus, le déjeuner fut excellent.

Pour cette aprem Damien et moi sommes restés dans ma chambre. On a parlé d’avenir et de projets. On a abordé des sujets vastes et divers cet après-midi. Vers dix sept heures je le reconduis à la gare. Un dernier baiser sur le quai. Le voilà parti.

J’attends quarante cinq minutes et le train de mon cousin est là. Je l’accueille:

M “ Alors ce week-end avec Valentin?”
B “On a décidé de faire une pause. Tu me trouves trop exigeant moi? Lui et les autres confirment pour la semaine. Nico a dit que son père nous passe la maison. Il va t’envoyer un mail pour l’adresse. Tous te saluent"
M “Hein? Mince. Bah non je sais pas. La semaine arrangera tout tu verras, tu vas trop lui manquer, dès lundi il sera dans tes bras”
B “Ouais nan, moi j'arriverai que mercredi, j'ai un cours le mardi. Mais j'espère ouais. Je sens déjà qu'on a fait une erreur.”
M “Ok, cool tu vois que c'est bien parti”

Quelques heures plus tard, je reçois un sms de Damien. Il est bien arrivé. On se téléphonera le lendemain comme à notre habitude.

Dernière semaine avant les vacances en bord de mer. Dernière pause avant les vacances d'été. On va en profiter. Enfin pour l’heure on a cours. Alec arrive et me passe un bras autour des épaules. Il est de bonne humeur:

AL “ Mec rompre fut une bonne chose"
M “ Donc c'est vraiment fini?”
AL “ Oui. Je suis libre et en chasse haha"
M “ Sérieux c’est des êtres humains.”

La cloche retentit. C'est reparti…

Max

Killianwest@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Les Chronique de Max - Retour aux premières amours - Les joies du camping

Dernière mise à jour publique

14/12 : 21 Nouvelles

Mon directeur de formation Deepth
Une bonne pipe CaptainNemo54
Faites vos jeux Yan
Mon année Erasmus Bryan
Comment j’ai rencontré mon copain TTBM Ethan69
A Young Hetero
Ma nouvelle vie de lope Nico76500
Nicolas et Bobo Nicolas
Maxence Éric
Confessions réelles d’un videcouilles Guillaume
Un hétéro de moins Jean-Baptiste
Baisé au jus par Denis le flic Baisemoi37600
dans les bois.... Pititgayy
Mes potes du lycée Juliencyrillo77
Le timide Frank
Mes 18 ans Titi30
Dans sa toile Ed.Nygma
Découverte Patoche0054
Les toilettes de l’aéroport Hugo974
À trois sur les parkings Couple chaud
Mon demi-frère hétéro Oldyano

La suite... 9 épisodes

Nouvelle expérience -02 Arras62
Le jouet d’un hétéro -05 Franck84
Éric, ma vie Chapitre -17 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -18 Rodrigue
Ma première collocation -06 Pascal
Ma première collocation -07 Pascal
Soumis à Karim -02 Tod
Chambres à louer -13 Jeanmarc
Début avec mon maître -02 Jd18

Décembre 2018

Nouvelles

Pendaison de crémaillère Alex
1 de perdu, 2 très chauds de trouvés James
Montparnasse Lane
Plan punition Chopassif
Serveur timide, mais chaud Romain
Un super plan en voiture Le paon d'Héra
Ma première collocation Pascal
Un Français au Québec Wesley
Ascenseur bloqué Hugo
Première fois hard Inexp
Deux novices dans la douche Flavien49
Accident de travail Catana
Autostop en Martinique Ed.Nygma

La suite...

Mon pote Hector -04 Anno
Nicolas et Bobo -02 Nicolas
Jeune, riche et gâté -08 Matt
Première fois sur un site -02 ChTtbm
Le jouet d’un hétéro -04 Franck84
Soumission & Domination -514 Jardinier
Soumission & Domination -515 Jardinier
Chambre à louer -12 Jeanmarc
Voyage Initiatique -11 Ninemark
Voyage Initiatique -12 Ninemark
Voyage Initiatique -13 Ninemark
Voyage Initiatique -14 Ninemark
Voyage Initiatique -15 Ninemark
Ménage et baise à 12 -03 Denis
Mon âme au diable -06 Pititgayy
Mon âme au diable -07 Pititgayy
Ancien pote -09 Bearwan
Ma première collocation -02 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Ma première collocation -04 Pascal
Ma première collocation -05 Pascal
Ma première collocation -03 Pascal
Le jouet d’un hétéro -03 Franck84
Le jouet -04 Hellboy62
Hypnotisé mon copain -08 Jeanmarc
Colocation -06 Emerick
Le jouet -02 Hellboy62
Le jouet -03 Hellboy62
Les Chronique de Max -10 Max

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)